RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Conflans, les Îles de Fer, l'Ouest et le Bief.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.
Nos Super-PV

Hoster Tully, Maege Mormont, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
, Robert Baratheon et Doran Martell sont très attendus.
Les Super-Scénario

Ethan Glover, Leo Staedmon, Mathis Rowan, Meria Wyl & Leyna Rogers
sont très attendus par leur créateurs.

Partagez|

Le Loup et l'Elan Feat Benjen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité

Message Sujet: Le Loup et l'Elan Feat Benjen Ven 25 Aoû - 10:34





 
Le Loup et l'Elan
*******
Jour 3, semaine 1, lune 6, an 281.

 
La colère ruisselait dans ses veines, la peur battait dans son coeur, l'incompréhension figeait sa langue. Le deuxième jour du tournoi avait été un jour fort éprouvant. La découverte que Lyanna avait perdu sa virginité, et qu'en plus, elle s'était donné au prince Dragon et non par désir, mais bien par un amour qui semblait partagé, avait poussé Berena dans un silence pour prouver sa désapprobation envers son comportement. Elle qui avait tendance à toujours parler, à donner son avis, venait à étonner son entourage par son silence, surtout quand le sujet de conversation vint se tourner vers la participation cachée de Lyanna au tournoi. Oui, le prince Rhaegar l'avait dévoilé, lui enlevant son heaume durant sa participation au deuxième jour de tournoi. Ils étaient stupides, Berenala réalisait alors que ce n'était pas son fort de réfléchir aux conséquences, sauf que là, en terre étrangère à la sienne, elle ne pouvait s'empêcher de le faire. Qu'allaient-ils tous devenir si cette liaison était découverte ? Mais surtout, quelle idée avait Lyanna de vouloir participer encore à l'affrontement à la lance ? Il lui était sûrement jouissif de le faire en laisser derrière le chevalier mystère pour n'être que Lyanna Stark, mais Berena était contre. Pourquoi ces dragons la poussait-il toujours vers le danger ?! L'élan pouvait bien reconnaître que quand l'idée était venue à Lyanna de participer au tournoi, cela l'avait amusé, étant prête à l'aider dans son oeuvre, mais rien ne se déroulait comme elle l'avait imaginé. En tout cas, si le chevalier mystère avait été découvert, ce n'était pas encore le cas de son écuyer, et même, si elle ne souhaitait pas voir son amie remettre sa vie en danger pour des joutes ridicules, la Corbois était bien incapable de l'abandonner. Toute sa loyauté était donnée à Lyanna et pour elle, Berena était capable de tout, même bien plus qu'elle aurait pu le croire avant leur départ du Nord pour Harrenhal.

La nuit avait été courte, comme la précédente, Berenaavait commencé à s'activer alors que la lune siégeaitencore. Tout comme les deux derniers jours, elle allait devoir enfiler sa tenue d'écuyer, recouvrir ses cheveux avec la capuche d'une cape, recouvrir sa bouche avec un tissu et cacher le haut de son visage grâce à un masque. Comme Lyanna, l'avait fait, Berena se devait de se transformer en homme, et même durant ce troisième jour, car si son amie avait été découverte, ce n'était pas son cas et elle ne comptait pas que ça le soit, préférant l'ombre à la lumière. Ne pouvant pas parcourir les couloirs d'Harrenhal avec une tenue masculine et entrée dans la tente du chevalier aubier sous le visage de Berena, elle s'était trouvé un petit coin tranquille ou se changer. Un placard discret et inutilisé. L'Élan s'y dirigeait avec un panier à la main. Faisant gaffe de ne voir personne, elle entra à l'intérieur, enleva sa robe pour enfiler pantalon et haut. Malheureusement, elle vint vite à remarquer que son masque ne se trouvait pas dans le panier. Il n'y restait que la longue cape qu'elle avait piquée à un garde. Rageant contre elle-même, elle plaça sur ses épaules sa cape beige avec laquelle, elle était venue et recouvrit sa tenue avec, n'ayant pas envie de se changer à nouveau simplement pour aller chercher son masque dans sa chambre. De toute façon, qui pouvait-elle bien croiser hormis quelques serviteurs ? Elle se disait qu'elle allait faire attention, ne pas laisser entrevoir même un centimètre de sa tenue, bien recouverte par le tissu beige.

Le retour vers sa chambre se déroula dans le calme, malheureusement le masque ne s'y trouvait pas. Soucieuse, elle reprit le même chemin et sentit son coeur s'arrêter au moment où elle l'aperçut poser sur le sol. Surement, était-il tombé du panier. D'un pas plus pressé, elle alla à sa hauteur pour le prendre de sa main, au même moment, des bruits de pas arrivèrent dans son dos. Elle ne pouvait pas rester figée, l'élan allait devoir faire face, pensant trouver une excuse comme elle avait l'habitude de le faire depuis qu'elle était rentrée au service de Lyanna. Se relevant, elle fit bien attention de retenir les deux parties de sa cape avec une de ses mains, tandis que l'autre cachait le masque sous le tissu. Préparant un sourire charmeur, il s'effaça à la vision de son ami :

- Par les enfants de la forêt, Benjen, tu m'as fait peur. 

Son coeur reprenait un rythme normal. Nul besoin de jouer la comédie, de toutes les personnes présentes en ce lieu, il était sûrement celui dont elle avait le plus confiance à ce jour, oui même plus que Lyanna qui agissait sans réfléchir en ce moment. Ses yeux bleus se braquèrent dans son regard sombre et sa première pensée fut de lui demander d'un ton accusateur : 

- Qu'est-ce que tu fabriques, si tôt, en dehors de ta chambre ?


(c) khάη


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Homme du Nord
Voir le profil de l'utilisateur

⚜️ SURNOM : The little wolf, petit loup, Benji, Ben, The wolf pup
⚜️ CORBEAUX : 107
⚜️ DRAGONS D'OR : 291
⚜️ STATUT MARITALE : Fiancé
⚜️ AVEC : Berena Corbois
⚜️ ft. : Kit Harington
⚜️ COPYRIGHT : Arté, Schyzoprénic, Gentleheart.
⚜️ MULTIFACE : Arys Rogers
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 14/08/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Se rend à Peyrdragon depuis Harrenhal
⚜️ MON MÉTIER : Écuyer du prince Rhaegar Targaryen
⚜️ POSSESSIONS :

Message Sujet: Re: Le Loup et l'Elan Feat Benjen Mer 20 Sep - 16:11

Cela faisait quelques années maintenant qu'on m'avait enseigné que la vie était parsemée d'épreuves, parfois insurmontables. Du haut de mon jeune âge, je pensais avoir assisté à assez d'horreurs perpétués dans le monde des adultes, mais j'étais encore bien loin de la vérité. Je grandissais et chaque jour, je devais m'accoutumer aux mœurs de mon époque en me répétant que c'était l'usage. Les coutumes du Nord étaient bien différentes de celles du Sud et je l'apprenais à mes dépends, sur la terre d'Harrenhal. Je n'avais guère l'habitude d'avoir affaire à des esprits fourbes, c'était comme sortir de sa chrysalide et ouvrir les yeux sur un univers sombre et puant, comme les ruelles de cette demeure gigantesque. Cette nuit, je m'étais rendu compte que le monde était bien dangereux sans la présence de ma famille, sans la protection de ma sœur. Moi, le louveteau, le plus jeune des Stark, devait déjà affronter les railleries des jeunes gens. À Winterfell, tout était différent. J'étais le fils du gouverneur du Nord, ce qui malgré tout, m'épargnait les propos agressifs des enfants du pays. Cela ne se faisait pas et puis, nous étions toujours en sécurité sur nos propres terres. Peut-être que les autres enfants avaient compris ma faiblesse, celle qui me pousse à haïr l'injustice. On me disait que ce n'était pas une faiblesse, mais une qualité. Que si tout les hommes avaient un cœur, il n'y aurait moins de souffrance en ce monde. Au début, je n'avais pas compris ces mots, puisque j'étais persuadé que toute personne sur cette terre avait un cœur, mais à fur-à-mesure, je me rendis compte que le cœur pouvait se fossiliser.

Je me souvenais avoir médité sur ce sujet, cette nuit-là. J'en étais venu à la conclusion que ces gens-là en avaient s'en doute marre de souffrir. Que les blessures du cœur étaient une sorte de gangrène provoquant la grise-écaille du cœur. D'où me venait cette hypothèse ? Sûrement du garçon borgne à quelques mètres de moi, qui s'acharnait sur une pauvre bête. La nuit était tombé, il était très tard et beaucoup d'invités étaient partis se coucher. Il ne restait que des soûlards et des personnages infréquentables. Je n'avais pas suivi les miens, j'avais préféré m'esquiver pour profiter du ciel étoilé, assis sur un tas de tonneaux. Seulement, j'avais décidé de quitter ma position douillette pour calmer l'imbécile. Il devait avoir mon âge, alors je me disais que se serait facile. Alors que la bête gémissait de souffrance, je m'étais approché furtivement, avant d'envoyer ma botte dans l'estomac du garçon. Par chance, je n'avais pas l'apparence d'un garçon frêle, puisque que j'étais plus grand et plus fort que la plus part des jeunes de mon âge. Je n'avais pas vu ce petit groupe arriver derrière moi. Ils étaient au moins quatre, grands et ils devaient avoir l'âge de mes frères. Plus ils s'approchaient plus je vis que l'alcool avait commencé à faire des ravages. Oui, je me trouvais face à quatre types complètement bourrés qui, comme par hasard, ne semblaient pas être là pour discuter amicalement. « - C'est toi le petit Stark ? » avait balancé l'un d'entre eux. C'était une question piège ? Je me contentais de hocher la tête négativement. Mentir, c'est mal, mais pour survivre, c'est bien. Deux d'entre-eux plissèrent les yeux et je compris mon erreur.

La suite se jouait en une fraction de seconde... le borgne avait déjà fui et bizarrement, même si je n'aimais pas la couardise, je m'étais dis que c'était une excellente idée. Malheureusement, le plus grand m'avait déjà attrapé par ma zibeline en la souillant de ses doigts couverts de vin. J'ignorais qui étaient ces gens, sûrement issu de maisons nobles, mais peu importe, je devais me sortir de là. J'entendais leur ricanement, leurs moqueries, jusqu'à ce qu'ils en viennent à parler de Lyanna, le chevalier mystère. Leurs propos étaient irrespectueux et intolérables... Le genre de paroles qu'il ne valait mieux pas prononcer devant moi. J'étais trop en colère pour me soucier du nombre, mais j'étais conscient de ma faiblesse face à ses gens expérimentés. Le garçon qui me tenait par ma zibeline n'avait pas eu la bonne idée de m'immobiliser, j'étais donc libre de mes gestes. D'un coup vif, je lui balançai mon coude dans la carotide et une fois libérée de sa poigne, je frappais le railleur d'un grand coup de talon dans son genou. J'avais un avantage, ils étaient ivre et moi non. L'un d'entre-eux avait dégainé son épée, mais je n'étais pas armé, je ne possédais aucune lame. Le quatrième, quant à lui, avait retirer la laisse d'un grand chien noir, qu'il avait gardé, jusqu'à maintenant, assis près de lui. Je n'avais jamais couru aussi vite et au moment de grimper sur le mur de l'enceinte, le chien m'avait attrapé par le fond de culotte...

Au matin, j'avais traîné les pieds jusqu'aux appartements où logeait ma famille. Pendant plusieurs heures, j'avais tenté de semer quatre types et un chien enragé, alors la fatigue devait se lire sur mon visage. J'avais qu'une hâte, dormir, dormir et encore dormir. Et manger, bien sûr. J'avais même emprunté un châle à une lady lors de ma fuite pour me couvrir l'arrière, parce qu'avoir les fesses à l'air, ce n'était pas bon pour ma réputation, déjà bien entaché au cours de cette nuit. Je me glissai à pas de loup de le couloir menant aux chambres, quand soudain, je croisais Berena. Je n'avais jamais sursauté aussi fort de toute ma vie. Si j'avais croisé mon père, il m'aurait sermonné pendant des heures.

« -Berena ? » lui soufflai-je, surpris. « - Et toi ? Que fais-tu ? » Le châle de la lady était accroché à ma taille, alors que des lambeaux de mon vêtement pendaient par endroit. Même mon pourpoint avait pris cher. Sa question me laissait sans voix et mon regard ne savait plus où se poser. De puis que j'étais au courant pour les fiançailles, je n'avais pas eu l'occasion d'avoir un tête à tête avec elle. Je levais donc les yeux au plafond, comme un enfant pris sur le fait. « Je me suis peut-être battu... Et peut-être qu'un chien m'a poursuivi toute la nuit dans le but de me croquer une f... Euh... un morceau de viande. » Par les anciens dieux, je parlais à ma future femme, je devais rester poli. Cette situation devenait complexe, elle allait finir par se douter d'un truc. Je baissais la tête avant qu'elle puisse me voir rougir comme un nigaud. Oui, je ne devais rien lui dire, ce n'était pas à moi de lui annoncer cette nouvelle, car les choses pouvaient encore évoluer. Quelque chose attira mon attention, un bout de tissu qui dépassait sous la robe de Berena. « Qu'est-ce que tu me caches Berena Corbois ? » M'exclamai-je d'une voix faussement abrupt, vite suivi par un sourire amusé. N'empêche que j'avais très envie de soulever sa robe pour voir ce qu'elle me cachait, mais d'un point de vue extérieur, cela faisait un peu... pervers ? Heureusement qu'on m'avait appris à bien me tenir, c'est donc pour cela que je lui priais de me suivre dans ma chambre. Que que je fasse, ça me paraissait peu correct, alors j'avais décidé d'arrêter de réfléchir. On me rappelait trop souvent que je devais devenir un homme... Pour l'heure, il valait mieux que je reste un enfant.







The little wolf
Quand la neige tombe, et souffle le vent,
Le loup solitaire meurt mais pas la meute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Le Loup et l'Elan Feat Benjen Dim 24 Sep - 12:49





 
Le Loup et l'Elan
*******
Jour 3, semaine 1, lune 6, an 281.

 
Sous sa cape polaire, se cachait sa tenue d'écuyer. Le secret ne se devait d'être dévoilé, non pour sa dame, mais bien pour elle-même. Berena n'aspirait pas à être un sujet de conversation, voyant bien ce qui se passait pour Lyannadepuis qu'elle avait été découverte. Sans le prince Rhaegar, rien de tout cela ne se serait passé, puis si la louve réfléchissait un au minimum, elle arrêterait de se jeter dans ses bras. Oui, la colère était encore bien présente dans son âme, mais elle la protégeait quand même, car elle était son amie. Venant de retrouver son masque qu'elle avait égaré dans les couloirs du château, Berena ne s'entendait à croiser personne, son coeur avait sauté dans sa poitrine, avant de reconnaître les traits de Benjen. Cherchant davantage à cacher la tenue sous sa cape, elle ne remarqua même pas l'état du jeune loup, son regard était plongé dans le sien, lui demandant seulement ce qu'il fabriquait, si tôt, en dehors de sa chambre. Surement que si elle l'avait observé avec attention, elle aurait compris, mais son objectif principal était de filer sans être repéré.

« - Et toi ? Que fais-tu ? »

Retroussant son petit nez, il ne répondait pas du tout à sa question, alors pourquoi viendrait-elle à répondre à la sienne. Tenant davantage les morceaux de sa cape, pour être bien sûr qu'il ne puisse voir ce qu'elle cachait. Ses yeux ne quittèrent pas les siens et il paraissait clair qu'elle n'irait pas répondre avant qu'il le fasse.

« Je me suis peut-être battu... Et peut-être qu'un chien m'a poursuivi toute la nuit dans le but de me croquer une f... Euh... un morceau de viande. »

Les traits de son visage se transformèrent sous la surprise, mais de quoi il parlait . Quand il baissa la tête, elle l'observa. Comment avait-elle pu louper ça ? L'état de ses vêtements, ce châle autour de sa taille. Là, due à l'inattention, elle fit moins gaffe pour camoufler sa propre tenue. Elle n'eut le temps de réagir à ce qu'elle venait d'apprendre, car Benjenlui posa une question qui la figea sur place.

« Qu'est-ce que tu me caches Berena Corbois ? »

Elle lui aurait bien fait avaler son sourire, une moue s'installa sur son visage. Il ne savait pas ce qu'elle cachait encore, elle pouvait encore trouver une excuse ou bien évincer le sujet sur autres choses, mais s'ils avaient bien une chose en commun, c'était la persévérance. Elle le suivit donc à sa chambre, sans songer que ce n'était pas forcément respectable, Benjen était son ami, le petit frère de Lyanna, elle ne visualisait pas ce qui aurait pu gêner. Tout en avançant jusqu'à la chambre, elle annonça : 

- Est-ce que j'ai pour habitude de cacher des choses ?!

La réponse était un grand oui, quand elle ne se servait pas de Benjen ou Daven pour trouver des excuses bidons, en même temps, son rôle était de couvrir Lyanna et c'était ainsi qu'elle le faisait. D'ailleurs, à ce moment précis, son cerveau s'activait pour trouver une bonne excuse, mais rien du tout. Benjen n'avait sûrement pas dû remarquer la tenue de l'écuyer du chevalier mystère, qui n'était plus si mystérieux que cela à présent, c'était sûrement de cette façon qu'elle s'en sortirait. Donc voilà, pourquoi, une fois à l'abri des regards, elle lâche les bords de la cape pour laisser voir la tenue qui s'y cachait dessous. Sans lui laisser le temps de réagir, elle serra les bras autour de son torse et ajouta :

- Tu portes bien un châle pourquoi n'aurais-je pas le droit de porter une tenue d'homme ! D'ailleurs, je tiens à te signaler que le plus souvent cela se porte sur les épaules.

D'ailleurs pourquoi avait-il mis le châle autour de sa taille, là, elle se rappela de ce qu'il lui avait dit et débarrasser du fait de devoir cacher sa tenue, elle était plus apte à se concentrer sur Benjen.

- Attends, pourquoi tu es tu battu contre un chien ? Les Stark, vous êtes vraiment impossible, Lyanna qui met sa vie en danger contre des lances et toi qui va affronter un chien enragé et je ne sais quoi d'autre. Tu n'es pas blessé au moins ?

Si au début de sa phrase, elle avait grogné comme elle savait le faire, finalement, en s'approchant de lui pour bien observer les lambeaux de ses vêtements, son ton était redevenu calme et compatissant, s'inquiétant pour le loup.


(c) khάη


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Le Loup et l'Elan Feat Benjen

Revenir en haut Aller en bas

Le Loup et l'Elan Feat Benjen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Loup y es-tu ? - feat. Hildred
» En parlant du loup... feat. Ariana R. Collins
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Conflans :: Flashback-