RSS
RSS

Nous manquons de membres dans les Îles de Fer et le Val d'Arryn.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Le nouveau système de vote aux top-sites a été mis en place.
Félicitations à Larra Ouestrelin qui devient administratrice !
Un grand merci à elle

Partagez|

JARSHEN ›› I can't escape from this living

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
NewbieNewbie
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Il change son prénom pour Carryen pour ne pas qu'on le reconnaise, on le surnom L'Artiste ou Le Moineau
Corbeaux : 5
Avatar : Tom Riley
Date d'inscription : 17/09/2017
Métier : Artiste, Ménestrel, Voleur... Qui voulez vous qu'il soit ?

Message Sujet: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 19:02




Jarshen Yarwyck

You understood fear once long ago, but you've forgotten what it means. Someone who's forgotten fear,has forgotten how to hide.
Passe ta souris sur la photo
   
Âge : Quel âge me donneriez-vous ? Sans femme ni enfant, suis-je trop jeune ? Non vous vous trompez. J'ai passé l’âge de me marier et après 25 ans a foulés le sol de Westeros je ne compte bien le dépasser.
Situation familiale : Le doux plaisir de n'est point enchaîné à une femme. Je suis marié à mon égo et à mon Devoir que je trompe si l'occasion se dessine, dans les bras de charmantes dames, si nul sire ne se présente à moi.
Statut :  Ni Lord Ni Chevalier. Le seul Titre que l'on m'a concédé est celui de Bâtard. En suis-je un ? Peut-être. Je n'ai pas de Titre. Ou bien j'ai les Titres que je veux. S’il me faut mentir, je peux devenir qui vous souhaitez. Mais s'il vous en faut un officiel, pour vous je serais donc Ménestrel.
Localisation : Ici ou ailleurs. Aujourd'hui Port Real et qui sait demain ? Je vais où mes jambes me portent tant que l'or tinte dans mes poches.
Métier : Artiste, Jongleur, Ménestrel, Chapardeur...J'exerce le métier d’Opportuniste. Je me transforme en ce dont vous avez besoin.
Particularités : Je suis un fervent croyant des Sept, si le vœux de chasteté n'était point imposé, j'aurais tracé ma voie en compagnie de la Foi Militante.
Allégeance : Comme tous bons chiens nobles, mon Adoré Onclé Danrow m'a inculqué de manière frappante que notre nom soutenait les Lannister. Mais si je ne suis pas un Yarwyck comme il se plait à le dire , je dirais que ma loyauté va à celui qui paie.
Description de la famille :  La maison Yarwyck est une des "oubliées" des Terres de l'Ouest, sans doute que Jadis elle avait une réputation mais aujourd'hui elle n'a plus rien. Mon Oncle porte bien haut le nom de notre maison pensant lui avoir donner une once de réputation mais il n'est rien. Elle ne compte plus que quelques âmes, le nom s'éteins à mesure que naissent les femmes qui se maries et changent leurs noms...
Il y a...Du moins il y avait mes parents Lord Aìndreas Yarwyck marié à Lady Celyia Yarwyck née ...Je ne me souviens plus.. . Mon père est mort il y a 20 ans de ça d'une maladie, ma mère quitta Falaise avec le reste de la famille pour trouver refuge chez mon Oncle Lord Danrow Yarwyck, frère cadet de mon géniteur, à Feux-de-Joie avant de rejoindre mon père 4 années plus tard. De l'union d'Aìndreas et de Celyia sont nés Tiwar "Tiw" Yarwyck mon ainé de 3 ans dont j'ai appris la mort il y a peu , et Celysh Yarwyck ma jumelle, promise à une famille par mon Oncle . Je vous passerais la ribambelle de cousines que mon Oncle Adoré et sa femme ont engendrés mais je vous parlerais de mon cousin Lord Wystan Yarwyck de douze années mon cadet et dont je rêve qu'il ne passe point la trentaine.
Compétences particulières : - Dessinateur perfectionniste, je traîne avec moi des tas de carnets à dessins
- Ambidextre parfait, je peux me servir simultanément de la main gauche et sa main droit de manière distincte
- En bon croyant des Sept , je prie et me confesse
Faiblesses du personnage : - Phobique de l'eau,je suis tétanisé a l'idée de traverser un fleuve ou toute étendue où je ne vois pas le fond
- Je confond ma droite et de ma gauche . Pas pratique pour s'orienter me diriez vous ...
- Les femmes et le Jeu sont mes petits péchés

Groupe : Ouest
Rang personnalisé : ici
Avatar : Tom Riley
Autre ? : si vous avez quelque chose à ajouter, facultatif.

Né à Falaise alors que sa Mère était en visite la bas à une vielle connaissance à elle, pour ensuite partir vers Feux-de Joie chez son oncle. La maison Yarwyck ne possédant ni richesse ni demeure, l'Oncle fut contrait de vivre au crochet de la Maison Principale de la Cité. Situation qui lui hérissait le poil, lui avait des rêves de Grandeur sans borne ✽ C'est un assez bon épéiste mais refuse de combattre sur un champ de bataille car ne supporte la vue du sang ✽ Il à une Etoile à Sept Branches scarifié dans le creux des épaules, symbole des Pauvres Compagnons ✽ C'est un croyant des Sept , qui prie et se confesse ✽ Il ne sait lire, du moins avec difficulté, ce qu'il l'agace fortement ✽ Plus a l'aise sur les hauteurs, il aime escalader les toits pour observer la foule ✽ Même s'il est croyant, il tente de prouver qu'il y a une logique dans chaque chose ✽ Sa condition de vagabond lui convient parfaitement, la liberté lui est vitale ✽ Il cherche a s'entourer de gens influant au nom de son Ordre ✽ Opportuniste, il est certes loyal aux Lannisters mais la partagera a quiconque payera ✽ Il préfère les coups bas plutot que les duels à la loyale ✽ Il a un penchant pour le Jeu et la triche ✽ Il voue une haine sans borne à son Oncle et ses rejetons ✽ Il ne supporte pas la Noblesse Pompeuse ✽ S'il devait etre un animal il reverrait d'etre une Chouette ou un Moineau ✽ D'ailleurs le surnom de Moineau vient de là , et du faite qu'il pourrait faire un parfois moine. Du moins s'il ne fallait pas renoncer aux femmes ✽ A la mort de l’Homme qui l’avait recueilli et éduqué, Jarshen entra dans une troupe d’itinérante, apprenant l’art de la Musique et du dessin. Plus doué dans le second que dans le premier, il préfère tirer le portait que se prendre des pots de chambre sur la tête en jouant du Luth

✽ déteste rester sur un échec ✽ extrême exigence ✽ sûr de ses choix ✽ trop pleins de confiance ✽ bavard ✽ ayant pas peur de dégainer les coups bas ✽  lunatique ✽ ses sautes d’humeur sont redoutables ✽ Son orgueil n’a d’égal ✽ fier ✽ persévérant ✽ il n’est pas facile à cerner ✽ très contradictoire ✽ bon-vivant ✽ séducteur ✽ des talents d’orateur ✽ mystérieux ✽ mauvais genre ✽ fin manipulateur ✽ prendre des risques ✽ Jamais il ne se dévoile complètement, lové dans son manteau de mensonges et d’illusions, parfois même lui se perd dans ses masques…
Que pensez-vous du règne d'Aerys II Targaryen ?
Je ne crois pas que mon avis de Chanteur de Ruelles importe à quoique ce soit, je ne prendrais pas parti dans ce débat. Si vous voulez que je le traite de Fou Allié ? Je le ferais. Vous souhaitez que je clame qu’il est l’homme le plus sain d’esprit de Westeros ?,A votre guise. Du moment que je garde ma tête rattachée à mes épaules, je dirais ce qu’il vous convient. Oh j’ai ma propre opinion que je garde pour moi. Sa soif de pouvoir a simplement pris l’ascendant sur la raison. Qui ne serait pas grisé par une telle puissance ? Qu’il s’avance celui qui dirait qu’il garderait la tête froide face à ce bordel sans nom que sont les Sept Couronne, que je puisse lui rire au nez. Le Pouvoir, la Domination, la Guerre…Voila ce qui animent bien trop d’Hommes aujourd’hui. Mais cet homme-là est un poison qui emportera Westeros avec lui dans le tombeau. Il mènera des Maisons entières à leur perte, si tant est qui le suivent encore. Son emportement envers les Stark au tournoi est parvenu à mes oreilles et je regrette de ne pas avoir pris la route pour voir ça de mes propres yeux. On dit qu’il fut plongé dans le Grand Sommeil suite à sa Joute et qu’il s’en serait réveillé. Quel dommage. Voilà bien des horreurs qui auraient été évités. La colère du Roi risque d’être dévastatrice. Mais je n’en dirais pas plus , je fais profil bas pour le moment, j’attends mon heure. Je vais partie de ceux qui préfèrent se plier et attendre que l’orage passe en s’occupant de leurs affaires.

Comment vivez-vous le retour de l'hiver ?
Disons-le-nous franchement : le retour de l’Hiver n’est pas bon pour les affaires. Je suis un itinérant, je n’aime guère rester plus d’une ou deux Lunes au même endroit. Les gens se lassent et les recettes fondent plus vite que cette foutue neige. Alors me voici donc bloqué à Port Real alors que je ne devais qu’y faire une halte de quelques jours. Je reporte encore et encore mon départ, comptant et recomptant le moindre sous, pire qu’un tenancier de bordel. Ah heureusement qu’ils y sont ceux-là pour se tenir chaud. Est ce que seulement il y a un avantage à cette satané saison ? Aucun ! Sauf si on vit dans le Nord, eux savent surement comment profiter de l’Hivers. En fait, il suffit d’être un Nobliau avec une bonne bourse pour ne pas voir les soucis que cela engendre. Se réchauffer près d’un bon feu, avec une table bien garnie, le cul bien enfoncé dans un bon lit. Pendant que le bas peuple se gèle les miches dans la neige, crache leurs poumons dans le froid. Je ne compte plus le nombre de malade qui se trouvent dans l’Auberge où j’ai trouvé refuge. Je n’en supporte déjà plus l’odeur .Je ne supporte plus mes compagnons de chambré. Je ne supporte plus rien. Vivement qu’il passe de foutu hivers ! Que je me libère de ces murs...Je crois que c’est ça en fait. Ce n’est pas l’Hivers en lui-même que je déteste. Ni même cette ville. C’est ce sentiment d’être pris au piège. Coincé dans une cage blanche et cotonneuse. Le petit moineau déprime dans sa cage.


De vous à nous


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Moi, Kabylie, certifie sur l'honneur avoir lu le règlement, avoir plus de seize ans et être d'accord pour que tout arrive à mon personnage durant son aventure sur De Cendre et De Fer. Je donne mon accord pour que mon personnage soit mené à mourir au cours de l'aventure. Comme j'ai bien lu le règlement, je vous donne le mot de passe, qui est .

Pseudo du membre
On me connait sous les pseudos Kabylie ou Diwiem mais en vrai je me nomme Jessica, je vis au Sud du Sud de la France : COOOOOOOOOOOOORSICA Cool J’aime beaucoup les univers fantastiques comme GoT, Le seigneur des anneaux ( DIEU TOLKIEN   !!!), je grafouille sur photoshop quand je m’ennuie, sinon je boutique, je tricote, je fais de la randonnée et du poney. J’adore raconté ma vie comme maintenant mouhahahaha  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
NewbieNewbie
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Il change son prénom pour Carryen pour ne pas qu'on le reconnaise, on le surnom L'Artiste ou Le Moineau
Corbeaux : 5
Avatar : Tom Riley
Date d'inscription : 17/09/2017
Métier : Artiste, Ménestrel, Voleur... Qui voulez vous qu'il soit ?

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 19:05


L'Histoire

The right bastard at the right time



Il était une fois

Un vieux proverbe dit : « Quand on veut rester pur, il ne faut point se mêler d'agir sur les hommes »... Je n'ai jamais eu la prétention d'être pur. Je suis né en tant que bâtard. Du moins ce fut toujours ainsi que l’on me traita. D’aussi loin que mes souvenirs remontent, ce sobriquet revient. Le Bâtard des Yarwyck. Comment pouvais-je savoir à l’époque ce que cela voulait dire ? J’étais si jeune…Si naïf…Stupide. Stupide de croire les paroles des autres, subir sans broncher leurs satanés moqueries. Qu’ils brûlent en dans les Sept Enfers. Mais maintenant les choses ont changés. Qu'ils me traitent de bâtard de tout leur saoul. Je ne baisserais plus le regard lorsque l'on se croisera. Eux, le font . Un jour ils me craignent à présent autant que je les craignais, plus jeune. Est-ce qu’ils me haïssent ? Peut être. Surement même. Je m’en contre fiche. Les temps changent. Je change avec lui. Au fil des saison je me transforme…

Dans les couloirs sombres du château de Feux-de-Joie, la lueur d’une bougie se reflète sur les hautes peintures de la Grande Salle. De larges tableaux racontant les batailles, les couronnements et les fêtes, remontant presque jusqu’à la fondation de la Cité Fortifiée. La flamme dansa devant l’un des plus imposant, offrant aux yeux verts-bleus qui le fixait un instant une tapisserie dont il n'en comprenait le sens . «  Toi!? Tu n’as rien à faire ici ! » La voix caverneuse semblait sortir de nulle part, résonna sur les murs de pierre. Le jeune garçon assis en tailleur sursauta avec force, manquant de faire tomber le chandelier qu’il tenait à deux mains au-dessus de sa tête. Posant le tout précipitamment, il se releva en s’inclina. « Pardon Mon Oncle. Je n’arrivais pas à trouver le sommeil » bredouilla-t’il en relevant sur l’homme, qui se tenait à présent devant lui, un regard bleu intense. Sa barbe impeccable, ce regard sombre et ces traits épais, il était aussi impressionnant sûr qu’un Ours face à un jeune garçon. Lord Danrow Yarwyck n’avait aucunement volé son surnom d’Ours-de-Bronze, lui, le trésorier de la Famille Régente de Feux-de-Joie.« Tu sais pertinemment que tu n’as pas le droit de te trouver ici. Même au cœur de la nuit. » Sa voix était glaciale, on y sentait une colère naissante et un autre sentiment que le petit garçon reconnu trop bien : le mépris. Tous ceux qui s’adressaient à lui ou bien parlait de sa personne, avaient cette intonation dans la voix. Après tout, il n’était rien pour les gens de la Cité. Rien d’autre que l’enfant fait dans le dos du Patriarche, mis au monde il y a sept années maintenant. Sa Mère avait dû s’amouracher d’un des serviteurs, d’un garde ou même d’un voyageur de passage dans la Cité…Et voilà le résultat. Un gamin errant dans les couloirs, contraint de vivre cacher en se faisant passer pour un simple valet, recueillit par son Oncle sous les supplications de sa Mère. Aujourd’hui encore certains se demandaient pourquoi Danrow avait gardé celui qui représentait le déshonneur de sa famille au lieu de le balancer dans une ferme ou, si la clémence n’était pas a l’ordre du jour, du haut d’un pont. Sans doute avait-il ses raisons. Surement. « Maintenant tu retournes dans ta chambre, et que personne ne te voit. Sinon je me chargerais moi-même de ta punition. »

Reprenant le chandelier à deux mains, Jarshen s’éloigna de son Oncle, sans jamais lui tourner le dos. C’était toujours là même histoire. Toujours la même chose. Il n’avait le droit de rien faire, toujours se cacher, supporter le mépris et les moqueries des autres, sans rien dire, sans rien laisser voir. Silencieux, la mort dans l’âme, il regagna les Sous-Sols, endroits reversés aux Domestiques, traînant les pieds et l’oreille aux aguets. Craignant de croiser quelqu’un à chaque coin de mur, redoutant par-dessus toute une autre correction de son Oncle…

Si on regarde l’Arbre Généalogique de ma famille, on n’y trouvera aucuns des illustres personnages de l’Histoire mais plutôt des pauvres gens dont le nom n’est plus qu’un simplesouvenir. Mon nom à moi ? J’espère qu’on s’en souviendra. Qu’on ne s’en rappellera non pas comme étant celui du fils traité d’illégitime de Lord Aìndreas mais comme…Non je me fiche de la raison pour laquelle on s’en souvient. Mais pas pour cette raison-là. Je ferais tout pour que ça n’arrive pas. Jusqu’à faire taire tous ceux qui oseront encore me nommer ainsi. Mes ancêtres doivent se tourner et se retourner en tout sans au coeur de leur tombeau. Voilà ce qu’est devenu leur descendance …Eux qui avaient peut-être des rêves de Gloires et d’Honneurs pour la Maison Yarwyck…Ma famille n’a pas les Lettres d’Or de la Noblesse comme celle des Lannisters, Martel ou des Tyrell…Les miens sont mort pour les Lions dans l’ignorance la plus totale. La maison aux Deux hallebardes de bronze croisées entre quatre carreaux rouges sur un Champ Blanc ne rappelle rien à personne désormais. Il faut dire qu’à l’époque, et même encore aujourd'hui, il était difficile d’oublier le nom de ceux qui avait le droit de vie et de mort sur n’importe qui, entre ses mains. Ce n'était pas le cas de ma Famille. Peut-être pour ça qu'elle est tombée dans l'oubli…Avoir une maison sans Histoire. Sans Richesse et avec pour seul représentant un Frère et un Oncle. Ais-je honte de me nommer Yarwyck ? J’éprouve une grande fierté à être le descendant de l’un d’eux. Mais je déteste mes ancêtres d’avoir laissé ainsi un héritage de perdre dans des mariages sans aboutissements. Peut-être que cela explique en partie ce que je suis devenu. Peut-être pas. On me dit bâtard et pourtant j’ai l’impression d’être le seul à encore me battre pour le blason de ma Maison. A suer sang et eau pour ne pas être de ceux qu’on oubli, pour ne pas être qu’un simple pion. Le Bâtard qui se cherche un Nom. Qui croit que ça lavera les dépravations de sa Mère. Bâtard et fier d’en être un, si réellement je le suis. Je ne veux pas savoir, le passé est derrière et ne doit entacher le futur. Quand le Soleil se lève les actes de la veille ne comptent plus. Je serais qui bon me semble.

Une main lui agrippa le visage, le privant momentanément d’air alors qu’il se réveilla en sursaut, tiré d’un doux rêve qui s’estompa instantanément. Pendant une seconde, la panique lui avait glacé le sang avant qu’il ne distingue dans le noir la silhouette de Bryam penchée sur son lit, un doigt sur ses lèvres. « Pas un bruit Jar’, je viens t’annoncer une mauvaise nouvelle… » Il se redressa alors sur son lit, regardant à la lueur d’un rayon de la pleine lune le visage de son compagnon de galère. Depuis qu’ils étaient en âge de marcher, lui et Bryam étaient inséparables, supportant tout deux les travaux que la vie à Feux de Joie leur imposait. Il savait quelle nouvelle Bryam allait lui annoncer, il était loin d’être sot et il était prêt à partir depuis bien longtemps. « Une missive est parvenue à ton Oncle, une famille – mais je ne sais pas laquelle- accepte l’union entre un de leurs fils et ta soeur… » Jarshen retira ses couvertures pour se placer aux côtés de son fidèle ami. Tous les deux savaient bien ce que mariage signifiait. Des Yarwick il ne restait que lui, sa soeur, son Oncle et la ribambelle de filles qui lui avait donné sa seconde femme. Lui et sa soeur n’était que des erreurs de parcourt qui, pour préserver le nom de la Maison, devaient simplement être évincés. Celysh, par le mariage, perdrait ainsi ce nom. Mais pas Jarshen. « On fait comme on a dit. On s’en tient au plan. » Tout deux échangèrent un regard, leurs yeux se croisèrent ,chacun lisait l’angoisse naissante qui s’y dessinait. En ce soir d’hivers, le destin des Bâtards Yarwick allait être scellé. La présence de Jarshen ici était alors devenu bien plus qu’un simple gène. Depuis qu’Odhe, le grand frère de Bryam, avait entendu la conversation entre Danrow et un de ses spires, ils s’entraînaient chaque jour à faire le chemin qui les mènerait loin de ces murs.

Mais le temps n’était pas aux embrassades tristes et aux pleurent inutiles. Ils devaient se presser. Au petit matin, il n’y aurait plus le moindre bâtard en ces murs. Et le soleil allait bien vite pointer le bout de son nez, tout comme ceux que Danrow aurait sans doute acheter pour finir de nettoyer le dernier des résidus qui entachait encore son nom et sa maison. Treize ans qu’il attendait ce moment, ce jour où la fille serait en âge d’être marier à qui voudrait bien d’elle. Il quitta son lit et enfila la tunique que Bryam lui tendait, agrippant au passage le sac en toile qu’il avait caché sous son lit depuis plusieurs semaines. Il n’y avait quasiment rien dedans si ce n’était quelques vêtements chauds et un couteau. Il ne possédait rien ici. Il ne posséderait jamais rien de toute manière… Marchant à pas de loup dans les couloirs, ils passèrent rapidement aux Cuisines pour chaparder quelques vivres et prendre le sac de son ami. Le fait qu’il le suive était devenu une évidence à la mort d’Odhe. Plus rien ne rattachait Bryam à cette demeure, si ce n’était lui. Ils devaient être discrets s’ils ne voulaient pas que les gardes ne leur tombent dessus, s’ils voulaient atteindre les sous-sols sans encombre. Les parties de cache-cache avaient été plus qu’utiles : ils connaissaient par coeur le circuit qu’effectuait chaque garde, les chemins les plus rapides ou encore les endroits où ils pouvaient se cacher en cas de pépin. Tout était prévus, tout était calculer pour que cela se passe parfaitement bien. « Bien…Il nous reste deux portes et on sera dans les caves puis ce sera les souterrains… » « Sauf si ,comme la dernière fois, la grille entre les deux est fermée. » Dans l’ombre d’une statue, les deux garçons attendaient que le garde passe devant eux pour pouvoir continuer leur route, guettant les bruits de pas en provenance de la droite, mais le souvenir de la grille fermée à double tours leur mit la boule au ventre. « Si elle est fermée…Si elle est fermée on passe par les écuries. » Cette solution n’était pas la plus simple mais c’était leur unique plan de secours.. Et ils seraient très vite fixés.

Le bruit de leurs pas résonnait dans la galerie voûtée, répercutant l’écho dans toutes les directions. [color:e2db=#009999 ]« Niveau discrétion on a fait mieux… » « On a qu’à marcher pieds nus … » « Tu plaisante là ?! Je me retiens déjà de rendre le peu que j’ai dans l’es… » La phrase de Jarshen resta en suspend lorsque Bryam plaqua sa main contre la bouche, le regard tourné vers un tunnel à leur droite. Ils s’étaient arrêtés…Alors pourquoi ils y avaient des bruits de pas ?! Bryam réagit plus vite que lui et l’entraîna à toute vitesse droit devant. Il ne restait qu’un ou deux kilomètres, ils ne pouvaient pas se faire prendre maintenant…Le choc fut évité de justesse. Ils arrivaient à l’angle d’un tunnel quand Jarshen aperçut au dernier moment la lueur tremblotante d’une bougie. Quelques secondes de plus et ils auraient pris de plein fouet les deux gardes qui surgirent de l’angle. S’arrêtant en une glissade, les quatre individus se regardèrent avec étonnement, mais l’étincelle de peur dans les yeux des deux garçons mis la puce à l’oreille du premier garde. « Hey mais qu’est ce ... » . Pas le temps de répondre qu’ils avaient déjà fait demi-tour pour déguerpir ventre à terre dans la direction opposée. Le garde avait beau les héler, ils ne s’arrêtèrent pas, disparaissant bientôt dans l’obscurité d’un tunnel. « On est mal…on est mal… » « La ferme Bry’ ! Faut que je retrouve le chemin ! » . Lui, comme Bryam connaissait les moindres recoins de Feux-de-Joie, tous deux contraint à vivre dans l’ombre, ils passaient beaucoup de temps à vadrouiller en ces murs, mais ce soir son sens de l’orientation lui faisait défaut. Ils auraient déjà du atteindre la grille d’évacuations…Mais…N’étaient-ils pas déjà passé devant cette inscription la ? Non il était en plein délire… Puis soudain, la lumière. A environs cinq mètres au-dessus de leurs têtes, les rayons de la pleine lune filtraient à travers les barreaux de la grille. « Gagné ! » Jarshen ajusta son sac sur son dos et commença l’ascension des barreaux fixés dans le mur. Il n’avait jamais eu le vertige, mais ce soir il avait la sensation que ses jambes n’auraient jamais la force de le hisser, s’imaginant chuter à chaque seconde, puis ce fut la caresse de la brise sur son visage, la flagrance de l’air marin, le bruit des vagues au loin…Il poussa tant bien que mal la lourde grille qui le séparait du monde extérieur avec son épaule qui, dans un grincement plaintif, s'ouvrit avec lenteur alors que sous lui , Bryam le pressait d’une voix inquiète. Se hissant hors du puit, il prit une seconde pour respirer l’air frais avant de se retourner et crier à son ami que le chemin était libre. Plusieurs mètres derrière lui , la mer venait mourir sur les pieds de la falaise. Dans quelques secondes ils seraient hors des murs du château, ils n’auraient qu’a partir vers les terres et… Et après ils aviseraien. Il se pencha par le trou béant pour encourager Bryam, le regardant grimper les premiers barreaux. Tout comme lui, il avait le regard pétillant d’espoir, heureux d’avoir touché au but. Bryam n’était plus très loin. Encore un petit effort et lui aussi sentirait l’emprunt marin sur la peau.

Deux mains sortirent de nulle part pour se refermer sur la cheville de son ami, le cri de surprise du jeune garçon éclata dans la galerie. Jarshen se jeta dans l’ouverture, manquant de peu de tomber la tête la première, tendant une main désespérément vers celle de Bryam. Leurs doigts se touchèrent, s’effleurèrent. Un barreau. S’il était monté d’un seul foutu barreau il aurait pu agripper sa main. D’un coup de pied dans le visage d’un des gardes, il parvint à se libérer l’espace d’un instant. Le temps pour que leurs mains s’enlacent , mais pas assez solidement. L’espoir de s’en etre tiré disparu comme un écran de fumée, une nouvelle fois les gardes tirent Bryam vers le bas. Leur étreinte céda. L’espace d’un instant qui lui sembla une éternité, Jarshen resta là, tétanisé. Ce fut que lorsqu’il senti une main lui agripper le poignet qu’il revient à l’instant présent. Aujourd’hui il sait pourquoi il a agi comme. Pourquoi, après avoir mordu la main du garde qui l’emprisonnait, n’a-t ’il pas couru a vers le terre ? Pourquoi s’est-il précipité vers la Falaise ? La mort était préférable.

Quand j’y repense, je me demande si vraiment mon Oncle m’aurait fait assassiné après avoir envoyé ma soeur en fiançailles. Est-ce que le Seigneur chez qui la Maison Yarwyck avait trouvé refuge aurait laissé cela se faire ? En quel cas, pourquoi me supprimer treize ans après ? Parce que sa femme lui avait donné un fils quelques semaines avant et que sans ma présence cela faisait de mon cousin le seul descendant mâle de la famille ? Non après tout je ne veux pas le soir. Bryam ? J’ignore ce qu’il est devenu. Je prie pour que la Clémence lui fut accordé. Pour ma part, mon idée de sauter du haut de la falaise était d’une stupidité incroyable. Je ne sais pas comment j’ai réussi à ne pas me noyer. J’ai toujours eu peur de l’eau, je n’ai jamais su nager…La seule chose que je me souvienne, c’est mettre réveiller dans une ferme, avec un vieux à mon chevet et une femme a peine plus jeune que lui devant la porte. Comment ils m’ont trouvé, c’est un mystère mais je leur dois la vie. Lui était un forgeron reconverti dans l’élevage de mouton et elle travaillait la laine. Ils avaient une vie minable mais après la vie que j’avais eu, celle-ci semblait parfaite. Je pouvais rester chez eux en échange de services … Il y a des choses qui changeront pas : je faisais le larbin avant, maintenant j’étais le larbin de paysan. Mais contrairement à ces culs dorés, eux me considéraient comme un égal. Lui m’a appris l’art de la forge – du moins les rudiments, je n’ai pas la patience nécessaire pour ce métier-, les bases d’un bon bretteur et surtout la Religion. Il m’a surtout donné un but dans la vie. Depuis ma tendre enfance je me suis passionné pour les Livres et les Histoires, j’accorde plus d’importance au Savoir qu’a l’art de la Guerre. Et bien que je ne sache que lire avec difficulté et je ne parlerais même pas d’écrire. On ne gagne pas les batailles qu’avec le fer et les muscles mais aussi avec l’esprit. Je veux tout savoir, je veux comprendre les choses, les étudier…Alors il me confia un savoir que seuls de rares personnes connaisse encore. Les Pauvres Compagnons n’ont plus le respect d’avant, ils se terrent et se font oubliés, mais pourtant il m’initia. Il repartit avec moi sur les routes, partageant son savoir avec moi. Des lors, j’avais un autre but dans la vie. Une lueur auquel me raccrocher. Non je ne rejette pas l’idée de faire payer à ses culs dorés les traitements de mon enfance, mais grâce à lui j’ai appris à être subtil dans les actes……Ces humiliations, j’avais envie de leurs faire connaitre la même chose…Je n’ai pas de raison valable. Juste une envie…

La lueur des bougies dessinaient des ombres sur les tentures battues par le vent. Les volets grinçaient sur leurs gonds, comme suppliant qu’on les délivre de leurs prises. A Port Real, le vent glacé de l’Hivers chassait les joies de l’été passé, recouvrant tout de son manteau blanc. Des doigts vinrent galoper avec douceur sur son épaule avant qu’une main ne les saisissent avec sans doute un peu trop de brusquerie. Sous le masque ouvragé, le regard ambre de la Dame se teinta d’étonnement avant d’être apaisé quand ses doigts furent conduits aux lèvres du jeune homme qui lui faisait fasse. Au dehors les rires montaient alors que des enfants déclaraient ouverte la Grande Bataille de Boule de Neige. « Tu as réussi à entrer. Je ne te pensais pas aussi borner pour oser » lui sursura-t’elle à l’oreille alors qu’elle ôtait le masque du visage de son Amant. Elle avait rencontré le Menestrel par un pur hasard, alors qu’il chantait durant un des marchés de Port Réal. Découvrant son visage, elle parcourut sa joue de ses doigts, jouant avec cette barbe bien taillé qu’elle ne lui connaissait pas, savourant cette lueur brillante dans son regard bleu. Il n’était ni un Lord, ni un Chevalier, et pourtant il était là. « Douterais-tu de mes talents à présent ? » répondit il dans un souffle alors que ses lèvres vinrent se poser dans le cou de la Dame. Entre eux cela durait depuis plus d’un an, des occasions volées sous le nez de son époux. Un jeu dangereux qu’il savourait à chaque rencontre. Des Amantes, il en avait, un plaisir dont il ne parvenait à se passer. Mais il y en avait certaines qui avaient un truc en plus. Sa gourmandise favorite était les femmes mariées ou déjà promise, cela rajoutait un défi des plus alléchants. Sous leurs airs prudes ce cachaient des envies de nouveautés, des prises de risques qu’elles ne voulaient s’avouer. Cette Lady là, n’était pas différente des autres et les deux amants plongeaient doucement dans la Luxure et les Plaisirs de la Chaires. Il n’avait ni titre ni richesse, il restait le bâtard qui avait fui Feux de Joie mais à présent, à vingt cinq ans, il vivait sa vie comme il lui semblait. Les routes et chemins n’avaient de secrets pour lui, sa soif de connaissances le conduisant vers les Villes et les Châteaux, changeant et s’adaptant au gré de ses besoins.
Le fusain crissait sur le parchemin alors que derrière lui la Dame s’étirait dans les draps en soie. Leur moment en tête à tête allait toucher à sa fin et comme à son habitude il couchait sur le papier celle qu’il avait précédemment couché sur un lit.  Un carnet bien rempli, de dessins précis ou d’esquisse gribouillées à la va-vite. Tout ce qu’il faisait, voyait ou entendait, il le consignait. Non pas pour oublie, mais pour comprendre, faire des liens…Toutes rencontres peut être utiles, toutes peuvent être mise à contribution un jour où l’autre. Il faisait sa propre guerre, loin des champs de bataille. La guerre de l’esprit fait tout autant rage que celle du fer. Et l’Ordre des Pauvres Compagnons attend son heure…

Bien souvent les gens me disent que je suis fatiguant, que je ne m’arrête jamais . On me qualifié de changeant, hypocrite, opportuniste, versatile, lunatique, capricieux, fantasque…Ce n’est pas de ma faute si m’est impossible de me concentrer sur quelque chose de précis, de vouloir une chose et son contraire. On dit que quand on croit me connaitre, on voit vite apparaitre un autre aspect de ma personne à chaque nouvelle rencontre. Quand j’arrive dans un endroit, je prends la couleur du lieu, s’il vaut mieux être timoré ou excentrique. Ce n’est pas de l’hypocrisie. C’est de la survie. Je mens comme je respire, je m’adapte aux autres, c’est un jeu et une passion. Je veux connaitre vos secrets, vos envies, vos bas instincts… Je suis l’Artiste qui laisse trainer ses yeux et ses oreilles que vous avez vu la semaine dernière, le mendiant de l’année passée et le bâtard de toujours. Je ne suis pas un espion, je ne travail pour personne et pourtant je suis l’homme à tout faire.
Enfant je n’étais rien. Aujourd’hui je suis qui j’ai envie d’être.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du JeuMaître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 779
Avatar : Toutes
Date d'inscription : 07/10/2015
Localisation : Partout
Métier : Divinité(s)

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 19:50

Bienvenue parmi nous cher membre de l'Ouest I love you

Le forum vient d'avancer d'une lune et les questions ne sont plus effectives avec l'avancée du forum. Nous demandons désormais plus de précisions sur la question 1 et la question 2 a changé.

Nous te remercions par avance de bien vouloir faire les modifications qui s'imposent, n'hésite pas à contacter ton admin référant (Rhaegar) si tu as des questions.

Code:
<div class="titre1" style="font-size:18px;">Que pensez-vous du règne d'Aerys II Targaryen ?</div><div class="textmessageoff">Ici, 250 mots minimum. Son règne parvient-il, selon vous, à sa fin ? Que pensez-vous de ce qu'il s'est passé à Harrenhal, lors du tournoi ? Merci de répondre précisément avec ces éléments, même si votre personnage n'est pas directement touché.</div>
<div class="titre1" style="font-size:18px;">Comment vivez-vous le retour de l'hiver ?</div><div class="textmessageoff">Ici, 250 mots minimum. Votre personnages est-il concerné, comment le vit-il ? Lui, son entourage, sa région, autres.</div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Quiet WolfThe Quiet Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Ned
Corbeaux : 104
Avatar : Ben Barnes
Autres Comptes : Cersei Lannister
Date d'inscription : 14/07/2017

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 19:52

Bienvenuuuuuuue bon courage pour ta fiche



Eddard Stark


Revenir en haut Aller en bas
avatar
NewbieNewbie
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Il change son prénom pour Carryen pour ne pas qu'on le reconnaise, on le surnom L'Artiste ou Le Moineau
Corbeaux : 5
Avatar : Tom Riley
Date d'inscription : 17/09/2017
Métier : Artiste, Ménestrel, Voleur... Qui voulez vous qu'il soit ?

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 19:54

Merciii
J'ai édité pour mettre ma fiche à jour Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The soul of a huntressThe soul of a huntress
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 141
Avatar : Lucy Griffiths
Autres Comptes : Munda
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : En route vers Accalmie
Métier : Dame d'atour de Lyanna

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 20:07

Bienvenue sur le fofo et bon courage pour ta fiche


My mission, to help Lyanna in her wacky plans
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Little UnicornThe Little Unicorn
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 38
Avatar : Mila Kunis
Date d'inscription : 09/09/2017
Localisation : Le Tournoi de Harrenhal
Métier : Lady

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 20:40

Bienvenue Jarshen !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She SharkThe She Shark
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 33
Avatar : Maisie Williams
Autres Comptes : Catelyn Tully && Jorah Mormont && Larra Ouestrelin && Leo Staedmon
Date d'inscription : 15/09/2017
Localisation : Harrenhal pour le tournoi
Métier : Pêcheuse

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 21:21

Bienvenue officiellement
Si tu as la moindre question n'hésite pas à mp le staff !
Je te souhaite bon courage pour ta fichche
En espérant que tu te plaises parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 981
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Dim 17 Sep - 21:35

Bienvenue en nos contrées


More than just beautiful curves
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 964
Avatar : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Creighton Rogers ⚜️ Petyr Baelish
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Sur la route, direction Accalmie.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Lun 18 Sep - 1:55

Bienvenue parmi nous

Je suis contente de voir que tu as fini par craquer ... Ce personnage m'a l'air déjà très intéressant





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
EssosEssos
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 86
Avatar : Kylie Bunbury
Date d'inscription : 22/07/2017

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Lun 18 Sep - 11:32

Bienvenue sur le forum !




All that we fought for
« everybody here's got somebody to lean on » Bones sinking like stones. All that we fought for, homes places we've grown. All of us are done for, and we live in a beautiful world, we live in a beautiful world ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
La Plume et l'EpéeLa Plume et l'Epée
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 106
Avatar : Luke Roberts
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Sept Couronnes
Métier : Chevalier

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Lun 18 Sep - 11:38

Je l'ai pas encore assez dit en messages mais bienvenue l'artiste What a Face



Never Resting, Hold high the banner



Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Black FalconThe Black Falcon
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 545
Avatar : Orlando Bloom
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Ser & Héritier du Val

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Lun 18 Sep - 14:38

Bienvenue parmi nous Smile


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'étoile RieuseL'étoile Rieuse
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Asha
Corbeaux : 239
Avatar : Katie McGrath
Autres Comptes : Rhaegar Targaryen - Melhavak - Emphyria Vance
Date d'inscription : 11/05/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Dame de compagnie d'Elia Martell

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living Lun 18 Sep - 20:37


Bienvenue !

This world is so blind, cold as ice.



But first...
Bienvenue jeune padawan !

A partir de maintenant, il te reste 7 jours pour terminer ta fiche, nous précisons aussi que si une semaine, c'est trop court, nous donnons jusqu'à 2 délais ce qui équivaut à 21 jours à partir de maintenant, grand maximum pour terminer ta fiche.

Je tiens aussi à te montrer les points très importants pour la réalisation de ta fiche, comme le règlement qui peut aussi servir de guide de vie au sein du forum, tu as aussi une petite extension du règlement concernant la mort sur le forum, qui est importante à prendre en compte, après tout : c'est Game of Thrones ! Je te conseille aussi, sait-on jamais, de vérifier que ton avatar ne soit pas déjà pris ou réservé dans le bottin ! Si tu as un peu de mal, nous avons aussi un guide du débutant ainsi que des annexes pour t'aider, les annexes contiennent tous les éléments qui peuvent t'aider à la réalisation de ta fiche, mais si avec le guide et les annexes tu pédales toujours dans la semoule, n'hésite pas à demander un parrainage en nous expliquant ce qui ne va pas, nous t'aiderons directement ! Si ton personnage est inventé, nous rappelons que les Maisons ne peuvent être inventées mais tu peux tout à fait reprendre des maisons non-décrites, tu retrouveras les listes des maisons dans les annexes, dans les régions ! Tu trouveras aussi ici les maisons déjà jouées. Si tu as un PV, nous rappelons que les avatars leur sont réservés automatiquement (et donc non libre à prendre pour les autres) mais si tu souhaites ce pv sans cet avatar, tu peux le faire, il faut juste veiller à regarder les descriptions physiques notées dans le PV. Pour le scénario c'est à voir directement avec le créateur du scénario ! Prends aussi garde aux personnages jouables et injouables, cela pourrait être utile ! Attention aussi à la période dans laquelle nous sommes, il faut bien prendre en compte le contexte, la chronologie et le règne d'Aerys II à ce moment précis. Il faut aussi prendre en compte les intrigues & événements en cours puisque ces choses seront à prendre en compte dans ta fiche !

Enfin, au cas où tu te le demanderais : tu as le droit de venir sur la chatbox, tu as le droit de poster sur les top-sites et tu as le droit aussi de flooder dans la partie flood avant ta validation !

Et enfin...
Maintenant que l'administratif principal est fait, sache que si tu recois ce petit message c'est parceque je suis ton admin référent
Je posséde plusieurs comptes : Rhaegar Melhavak Ashara et Emphyria. Si tu ne me vois pas connecter sur ce compte, pas de panique je peux toujours etre sur l'un des autres
Admin référent qu'es ce que c'est? Et bien tout d'abord, c'est moi qui va venir jeter un oeil a ta fiche quand elle sera terminée . Ensuite, si tu as des questions ou besoin de quoi que ce soit durant ton aventure parmi nous, c'est ma pitite personne que tu devras MP ( Si tu as des plans également )
N'hésite jamais à me mp, je suis pour ça toutefois note bien que tout ce joue par mp pour de l'administratif. En effet, le but étant de quand même pouvoir répondre aux questions, nous pouvons ne pas les voir passer sur la cb ou autre

Sur ces quelques mots, je te souhaite bon courage pour ta fiche
Valar Morghulis


A maid with laughing purple eyes
When the night has come That I've lost my way around You're my light against the darkness
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: JARSHEN ›› I can't escape from this living

Revenir en haut Aller en bas

JARSHEN ›› I can't escape from this living

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I can't escape from this living ✘ Elrond and Aodhán
» Laknir ›› I can't escape from this living [fiche validée]
» 02.03/17.C.L'Aquila, Italie - Time to escape
» Kickstater Escape issu de l'univers d'Eden
» it's joyful, but suddenly it's escape time ♦ pv camille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Wanted Dead or Alive :: When you play to the game of thrones...-