RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Conflans, les Îles de Fer, l'Ouest et le Bief.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.
Nos Super-PV

Hoster Tully, Maege Mormont, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
, Robert Baratheon et Doran Martell sont très attendus.
Les Super-Scénario

Ethan Glover, Leo Staedmon, Mathis Rowan, Meria Wyl & Leyna Rogers
sont très attendus par leur créateurs.

Partagez|

Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Suzerain du Nord
Voir le profil de l'utilisateur

⚜️ SURNOM : The Old Wolf
⚜️ CORBEAUX : 103
⚜️ DRAGONS D'OR : 691
⚜️ STATUT MARITALE : veuf
⚜️ AVEC : -
⚜️ ft. : Peter Gantzler
⚜️ COPYRIGHT : Gentleheart et tumblr (gif)
⚜️ MULTIFACE : -
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 19/09/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Winterfell
⚜️ MON MÉTIER : suzerain du Nord
⚜️ POSSESSIONS : Glace, épée de taille gigantesque en acier valyrien

Message Sujet: Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna] Jeu 21 Sep - 11:39

Aubier rieur et Loup grognon


Harrenhall - An 281, sixième jour de la sixième lune


Harrenhall. Il ne serait pas fâché de quitter cet endroit maudit en nom comme en réalité. Pour le Nord, en tous cas, la réputation de l'ancien fief n'avait pas failli. L'aube était encore grise sur la campagne quand il quitta la chambre qui lui avait été allouée pour son séjour. Il n'avait pas dormi, malgré le conseil qui s'était tenu la veille et avait duré tard dans la nuit ; et le matelas trop mou ne lui avait pas paru attirant malgré la nuit blanche qu'il venait de passer. L était toujours sous le coup de la colère et la fatigue ne l'avait pas encore gagné même si cela ne tarderait sans doute pas. Il était de fort méchante humeur, le tournoi n'avait rien apporté de bon pour le Nord, ni pour lui en tant que père. Ses enfants s'étaient faits remarquer, de la pire manière qui soit. Enfin... Brandon aurait pu tuer Aerys sur le coup, heureusement, il n'était pas encore mort. Les mestres réservaient toujours leur jugement, mais chaque heure qui passait donnait un peu plus d'espoir quant à la survie du Roi. La réunion de la veille avec la Main du Roi fraîchement nommée n'avait rien apporté de bon non plus. L'ambiance avait été fort tendue, et même s'il comprenait que l'acte de Brandon se devait d'avoir des conséquences, Rickard pensait que le Roi avait accepté en connaissance de cause de jouter. Brandon avait défait tous ses adversaires jusque-là, il n'y avait pas de raison qu'il perde face à un homme inexpérimenté dans ce domaine. L'aîné de ses fils avait paru désolé de ses actes, mais cela n'avait pas empêché Rickard de lui donner son avis sur le sujet, de manière plus que claire, et en longueur. Le sermon avait duré jusqu'à ce que le ciel ne s'éclaircisse légèrement à l'orient. En privé, néanmoins. Hors de question que es autres Maisons sache que les Starks étaient désunis pour l'heure. Brandon n'aurait pas dû défier le Roi. Il n'était pas encore suzerain du Nord et devait se souvenir de sa place. Le vieux loup ne doutait pas que son fils se le tienne pour dit par la suite, mais le mal était fait. A se demander si même avant le début du tournoi les Targaryen n'avaient pas eu une dent contre les Stark...

Un enfant otage, un autre qui devrait s'humilier en public au réveil du Roi, s'il n'y perdait pas sa tête, sa fille qui se donne en spectacle, et le Prince qui s'en amuse... Pourquoi avait-il fallu que Rhaegar ôte le heaume du chevalier mystère ? Et pire, pourquoi avoir décidé de décerner le titre de reine d'amour et de beauté à Lyanna plutôt que de n'en rien faire ou de le décerner à son épouse ? Voilà qui allait faire du mauvais sang entre Dorne et le Nord, sans compter les Terres de l'Orage. Rickard pouvait voir que Robert aimait sa fille, cela sautait aux yeux. Mais il avait toutes les raisons d'être jaloux du prince, et de lui en vouloir pour ce geste inconsidéré. Rickard hésitait à aller trouver directement Rhaegar et lui dire sa façon de penser sur son comportement. Sauf que vu l'état d'Aerys, le moment était sans doute mal choisi. Mais il pouvait toujours en parler à sa fille.

Il traversa les couloirs d'un pas rapide pour rejoindre sa fille. Les serviteurs déjà au travail évitaient son regard et glissaient le long des murs comme des anguilles silencieuses. Quand il y prit attention, il ralentit un peu son pas et tenta d'adoucir un peu son allure. Il se rendit compte que ses poings étaient serrés et son visage un brin crispé. Le visage qu'il montrait un peu avant les batailles... Pas facile de s'adoucir, assurément, étant donné ses pensées, le souvenir de l'inquiétude et des risques qu'elle avais courus. La réputation de barbares sanguinaires les Nordiens n'allait pas s'alléger. Ses  enfants ne l'avaient pas non plus démenti en blessant un roi et en démontant des chevaliers chevronnés... Il préférait bien sûr que sa progéniture soit toujours en vie plutôt que handicapée ou dans le coma, mais par les dieux anciens et nouveaux pourquoi avait-il fallu que les deux fassent de leur nez en même temps ?! Sa réputation de père et de suzerain allait en prendre un coup, c'était d'ailleurs déjà le cas. Il se doutait que nombreux étaient ceux qui murmuraient qu'il n'était pas capable de tenir ses enfants correctement, et que donc, on pouvait aisément défier son autorité...

Heureusement, Lyanna allait partir pour les Terres de l'Orage en compagnie de son fiancé, Robert. Rickard espérait que ce changement d'atmosphère lui ferait du bien, et qu'elle apprendrait à apprécier le jeune homme. Pour sa part, Rickard, lui, aimait la franchise et l'attitude du Baratheon. Il ferait un bon époux pour sa fille, et peut-être parviendrait-il à la tempérer un peu.

En attendant, il avait à parler à sa fille. Loin des oreilles indiscrètes. On lave son linge sale en famille. Lui au moins ne se donnerait pas en spectacle devant la foule des badauds. Il frappa brièvement à la porte de Lyanna avant d'entrer, de la toiser du regard et de s'adresser à elle d'une voix brève et sans appel.

« Je t'attends près de ton cheval. Dépêche-toi de te préparer. » Il referma la porte et tourna les talons, direction l'écurie. Il réveilla un palefrenier supposé être de garde, et l'envoya préparer sa monture et celle de Lyanna. Elle partait plus tard dans la matinée, et il n'aurait pas d'autre moment au calme pour lui dire ce qu'il avait à lui dire. Berena verrait à ce que les bagages de sa dame soient prêts pour son départ pour le sud.

Il n'attendit pas très longtemps. Les chevaux étaient à peine sellés que se pointait Lyanna. Rickard vérifia les sangles et brides, avant de monter son rouan et de faire signe à sa fille de l'imiter. Ils quittèrent l'écurie au pas, s'éloignant un peu du château et du campement aux tentes multicolores qui le jouxtaient. Une fois sorti des ornières boueuses tracées par le passage des chevaux, des charrettes et des gens, il élança son cheval au trot puis au petit galop à travers la campagne avant de ralentir et de s'arrêter une fois les tours brûlées hors de vue. Là, ils seraient au calme. Là, il pourrait lui donner son avis sans que personne ne les entende. Il n'avait pas adressé un seul mot à Lyanna pendant toute la chevauchée. Il démonta et attacha les rênes de son cheval aux branches d'un arbre. Il attendit que sa fille ait fait de même. Il attrapa Lyanna et l'emprisonna dans ses bras, la serrant contre lui à la manière d'un ours qui étranglerait son adversaire. Il resta ainsi un bon moment, laissant rejaillir l'inquiétude qu'il avait ressentie en se rendant compte des risques qu'avait encourus sa fille, jusqu'à ce qu'elle tente de se dégager. Oh. Il avait peut-être serré un peu fort... Il s'écarta et toute trace d'inquiétude ou de fierté disparut de son regard, pour ne laisser place qu'à la colère. Il croisa les bras sur son torse. Sa voix était grave, basse, pour qui le connaissait, un signe du calme avant la tempête.

« Eh bien, jeune fille ! J'attends des explications. Qu'est-ce qui t'est passé par la tête pour te lancer dans cette folie ?! »



ω Winter comes for us all. But we are Wolves... We are a part of it, and because of that we will survive while others perish in the cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur

You see her beauty, but not the iron underneath.
⚜️ SURNOM : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
⚜️ CORBEAUX : 1124
⚜️ DRAGONS D'OR : 987
⚜️ STATUT MARITALE : Elle est fiancée, mais éprise d'un autre. Elle est actuellement enceinte de jumeaux.
⚜️ AVEC : Fiancée à Robert Baratheon, éprise du prince Rhaegar Targaryen. Elle est enceinte de Rhaegar Targaryen et attend deux garçons.
⚜️ ft. : Jessica Brown-Findlay
⚜️ COPYRIGHT : ROGERS. (avatar et signature) | Talie (aesthetic, crackship gif)
⚜️ MULTIFACE : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 29/12/2016
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Port-Réal.
⚜️ MON MÉTIER : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
⚜️ POSSESSIONS :
I can't help falling in love.


Nyra, sombrelouve noire, trouvée et offerte par Rhaegar.



Les jumeaux.

Message Sujet: Re: Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna] Lun 2 Oct - 23:30

Elle avait merdé. Elle le savait. Et il n'y avait aucun retour en arrière possible. Pendant un temps, elle avait craint ce qu'il adviendrait si cela se savait. Puis elle avait finalement affronté le silence, la désapprobation et le plus étrange était que Robert Baratheon s'était montré être son plus grand soutien - si l'on mettait Berena et Rhaegar de côté. Elle s'était attendue à ce que Robert annonce à Rickard Stark que les fiançailles ne pouvaient plus se faire en ces conditions, qu'un suzerain se devait d'épouser une lady convenable et non une sauvageonne qui joutait. Mais il n'en n'était rien, il l'avait applaudit. Bêtement, elle s'était dit que les histoires s'arrêteraient ce jour là. Puis Brandon avait sûrement condamné le roi, au coma ou à... Elle ne savait pas quoi et ne voulait pas l'imaginer.

Rhaegar... Elle ne le reverrait sûrement plus. C'était dur mais elle avait du faire son deuil. Elle devait le faire. Et curieusement c'était là sa plus grande épreuve à ses yeux, plus compliquée encore que monter à cheval devant des centaines d'yeux curieux et de défier les plus grands chevaliers de Westeros. C'était là, pour elle, sa pire épreuve alors qu'elle s'occupait de ses bagages, repenser à ce qu'elle avait vécu, où elle l'avait vécu. Tout ceci appartiendrait bientôt au passé... Ou peut-être au futur, ils se l'étaient promis, après tout.

Après quelque jours de silence, son père était finalement venu à elle. S'occuper de son cheval, soit, elle pouvait le faire. Elle ne comptait de toute façon pas aller dans l'Orage dans un carrosse pendant que Robert serait à cheval bien tranquillement. Elle avait du faire ses bagages, vérifier qu'elle n'avait rien oublier et son père était entré, elle savait déjà ce qui lui pendait au nez et aurait aimé retarder le moment. Mais il n'y aurait pas de plus tard puisqu'il irait au Nord et elle au Sud. Il fallait grandir, un peu.

Elle avait donc été préparer son cheval et l'avait suivi, sachant ce qu'il en coûtait de désobéir à son père déjà de base mais en plus en ce moment où il était déjà sûrement énervé, inutile d'en rajouter plus, même elle le savait. Elle savait qu'elle allait se prendre la soufflante de sa vie et le fait d'avoir mariner autant de jour ne rendait pas ça moins angoissant, au contraire.

Et ils étaient partis. Et il s'en était fallu de pas beaucoup de chemins pour qu'ils soient enfin en paix avec la nature. Qu'elle suive son père dans sa démarche de descendre de son cheval et l'attacher afin qu'il ne parte pas.

Toute fois, si elle s'était attendue à une soufflante, elle ne s'était pas attendue à ce que son père la prenne si vivement dans ses bras et la serre aussi fort, même ses frères, même Robert et même Rhaegar ne l'avaient jamais serrés aussi fort. Elle ne pouvait pas même essayer de passer ses propres bras autour de son père pour l'enlacer, prise dans l'étau de ses bras. La petite fille qu'elle était encore au fond d'elle avait envie de pleurer sur l'instant, prise sur la faute et consciente qu'elle avait du blesser son père, et la grande fille qu'elle commençait à devenir lui souffler que pleurer ne servirait à rien, que les larmes n'attendriraient personne.

- P...père...

Puis finalement il la relâchait, la laissant reprendre son souffle après une telle étreinte. Et voilà enfin l'attitude tant crainte. Elle aurait été une louve que ses oreilles se seraient plissées à cause de la crainte. Il voulait des explications et si elle s'était répétée tout ça dans sa tête, le discours qu'elle pourrait avoir pour expliquer et excuser ses torts, sur l'instant, rien ne lui venait de concret. Elle réfléchissait à ses mots, pour une des rare fois dans sa vie.

- Ce qu'il m'est passé par la tête ? Bien... Je... Je voulais montrer à ces hommes que moi aussi je pouvais jouter, même si je suis une fille... Et puis y'a eu le roi et puis le prince et... et...

Elle se perdait dans ses mots. Elle avait beau être une femme fière avec un fort caractère, quand il s'agissait de parler à son père, elle n'en menait que rarement large.

- Puis voilà.

Puis voilà quoi ? Ca ne voulait strictement rien dire, ce qu'elle avait dit.

- Je me suis entraînée pendant des lunes dans la forêt pour ce jour... Je pensais ne jouter qu'un jour et... et... Et le roi l'a su et il m'a demandé de recommencer... Et le prince m'a offert une armure, père, une armure...

Elle s'emmêlait, les événements s'étaient déroulés sur trois journées. Elle avait jouté, au soir de ce premier jour le roi l'avait convié à continuer, elle ne devait jouter qu'une journée supplémentaire, on lui avait retiré son heaume, puis le lendemain matin une armure flambant neuve l'attendait dans sa tente, ce qui ne pouvait, pour elle, venir que du prince Rhaegar. Elle-même ignorait que c'était un cadeau d'Aerys. Elle finissait par regarder ses pieds poussant un caillou dans la boue, ne voulant pas voir le regard réprobateur de son père une minute de plus.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suzerain du Nord
Voir le profil de l'utilisateur

⚜️ SURNOM : The Old Wolf
⚜️ CORBEAUX : 103
⚜️ DRAGONS D'OR : 691
⚜️ STATUT MARITALE : veuf
⚜️ AVEC : -
⚜️ ft. : Peter Gantzler
⚜️ COPYRIGHT : Gentleheart et tumblr (gif)
⚜️ MULTIFACE : -
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 19/09/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Winterfell
⚜️ MON MÉTIER : suzerain du Nord
⚜️ POSSESSIONS : Glace, épée de taille gigantesque en acier valyrien

Message Sujet: Re: Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna] Dim 8 Oct - 12:49

Aubier rieur et Loup grognon


Harrenhall - An 281, sixième jour de la sixième lune


Les yeux de Rickard flamboyaient, même s'il restait immobile. Il avait envie de hurler, de lui flanquer la raclée de sa vie, mais elle était devenue un peu grande pour recevoir une fessée, et de plus il doutait que cela l'aide à comprendre le tort qu'elle avait fait. Sa voix était calme et plate, aussi glaciale et implacable que le coeur de l'hiver. « Le Roi et son fils te donneraient un cure-dents et te demanderaient de sauter à pieds joints en bas du Mur pour combattre les sauvageons que tu leur obéirais sans réfléchir ? Après ton coup d'essai ne t'es tu pas rendue compte du danger ?! » Car c'était bien là ce qu'ils avaient fait, aux yeux de Rickard. Pousser sa fille à des jeux bien trop dangereux et l'encourager en dépits de tout bon sens ; pour mieux la ridiculiser par la suite. Il ne savait à quel jeu jouaient les Targaryen, mais ce n'était certainement pas un bien pour le Nord. « Quelle armure est plus précieuse que ta vie ? Que ce serait-il passé si cela n'avait pas été tes adversaires qui chutaient, mais toi ? » Que serait-il advenu d'elle si elle avait chuté et était morte, ou pire, si elle avait perdu l'usage de ses jambes ? « Tu t'es entraînée pendant des lunes... Penses-tu que les hommes qui sont tombés sur la lice n'en avaient pas fait de même ? »  Elle avait eu de la chance, il avait eu de la chance que sa fille se soit montrée victorieuse et s'en sorte sans une seule égratignure. Même si un bon coup de lance dans l'écu lui aurait peut-être fait comprendre plus clairement le danger de jouter face à des chevaliers aguerris.

Il avait réussi à lui faire baisser les yeux, une chose qui n'arrivait que rarement, Lyanna était plus fière qu'une poignée de chevaliers fraîchement adoubés, mais il n'en tirait nul plaisir. Pourquoi avait-il fallu qu'elle choisisse ce tournoi-là ? Pourquoi avait-il fallu que Brandon y ajoute son duel stupide ?! Sans la quitter des yeux, mais le regard un peu adouci, il lui demanda,

« Promets-moi que tu ne jouteras plus, ma fille. Armure princière ou non. Commandement royal ou non. Si les Targaryen y trouvent à redire, qu'ils viennent m'en avertir, je les attends de pied ferme. » Personne ne lui dicterait la façon d'éduquer ses enfants, pas même le roi. Rickard était conscient d'avoir été trop laxiste avec sa descendance, ils l'avaient tous ridiculisé ou déforcé, peu ou prou, à part Ned qui était resté le plus sage, à son habitude. Il assumerait ses erreurs et elles de ses enfants,  mais il ne tolérerait pas qu'on lui dise comment s'y prendre avec eux. Ils venaient du Nord, et ils avaient le tempérament sauvage et indépendant de cette région, prompts à la colère, mais aussi bienveillants et francs. Il ne voulait pas les changer, simplement les aider à apprendre à contrôler leurs coups de sang.  

Il avait foi en la parole de Lyanna, si elle lui promettait d'arrêter ses frasques, elle s'y tiendrait. Le tout était d'obtenir son accord.

« Le Nord et notre famille vont vivre des moments difficiles dans les mois à venir. N'y ajoute pas plus d'épreuves. »

Les mots qui allaient suivre étaient des plus difficiles à prononcer pour lui. Ils allaient être séparés pendant de longues lunes, et il n'aimait pas de a savoir loin de sa protection. * Mais Robert veillera sur elle ! S'il est la moitié de l'homme que vante Ned, il la protégera. *

« Je sais que quitter le Nord ne te sied guère, et je préférerais te savoir à mes côtés pour cet hiver, mais un jour chaque loup doit quitter sa tanière. Tu verras, à leur façon, les Terres de l'Orage sont aussi sauvages que le Nord, même si la population y est plus importante. Tu t'y plairas. » Une affirmation autant qu'un fervent souhait de sa part.

Il demanderait à Berena de surveiller Lyanna et de lui rapporter si Robert manquait de respect à sa fille. Il ne le pensait pas à voir les regards amoureux que lui lançait le jeune homme, mais un père n'est jamais trop prudent. Il soupira avant de relaxer sa posture et de laisser pendre ses bras à ses côtés. « Tu comprends pourquoi j'agis comme je le fais ? »



ω Winter comes for us all. But we are Wolves... We are a part of it, and because of that we will survive while others perish in the cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur

You see her beauty, but not the iron underneath.
⚜️ SURNOM : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
⚜️ CORBEAUX : 1124
⚜️ DRAGONS D'OR : 987
⚜️ STATUT MARITALE : Elle est fiancée, mais éprise d'un autre. Elle est actuellement enceinte de jumeaux.
⚜️ AVEC : Fiancée à Robert Baratheon, éprise du prince Rhaegar Targaryen. Elle est enceinte de Rhaegar Targaryen et attend deux garçons.
⚜️ ft. : Jessica Brown-Findlay
⚜️ COPYRIGHT : ROGERS. (avatar et signature) | Talie (aesthetic, crackship gif)
⚜️ MULTIFACE : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 29/12/2016
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Port-Réal.
⚜️ MON MÉTIER : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
⚜️ POSSESSIONS :
I can't help falling in love.


Nyra, sombrelouve noire, trouvée et offerte par Rhaegar.



Les jumeaux.

Message Sujet: Re: Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna] Sam 28 Oct - 13:02

Son père lui demandait si, si Rhaegar et Aerys lui demandaient de se battre avec un cure-dent, elle le ferait. Son père ne semblait pas comprendre ce qu'il se passait, à juste titre puisqu'elle avait veillé à cacher au mieux ce qu'il se passait avec le roi et le prince depuis qu'elle était à Harrenhal. Elle savait ses bêtises si grosse qu'il valait mieux que personne ne le sache. Et en un sens, elle savait que si Rhaegar lui avait demandé d'affronter les sauvageons avec un cure-dent, elle l'aurait fait sans même se poser la question du bien fondé de cette mission. Mais Rhaegar avait compris l'enjeu pour Lyanna, Aerys l'avait compris aussi, alors pourquoi son père ne voulait pas le comprendre ? Pourquoi son père ne voulait pas comprendre qu'elle voulait se battre comme un homme, qu'elle en avait les capacités ? Pourquoi s'inquiétait-il tant pour elle, alors qu'elle venait de prouver à tout Westeros de quoi elle était capable ? Elle était à la fois trop immature pour voir que son père s'était inquiété justement parce qu'il était son père, et à la fois mature sur un point, la poussant à se convaincre qu'elle avait eu raison. Elle hésitait à répliquer, car après tout, on ne répondait pas à lord Rickard Stark, mais ce fût plus fort qu'elle ;

- Ce n'est pas ça, père ! Je l'ai fais d'abord de mon plein gré, le prince et le roi n'ont fait que m'encourager à continuer parce qu'ils ont vus que j'excellais !

Elle n'avait pas vu le danger. Elle n'avait pas vu qu'Aerys l'avait poussé à le faire juste pour qu'elle se blesse, se fasse blesser, se fasse mal. Elle avait juste cru qu'il l'encourageait à le faire et que lui offrir une armure était une preuve de sa bonne foi, qu'il voulait l'aider à s'affranchir et prouver aux femmes, qu'elles aussi, pouvaient le faire.

- Mais je ne suis pas tombé, père.

Lyanna avait toujours été ainsi, à penser aux conséquences à la seconde juste avant que celles-ci arrivent. Elle faisait sa vie, réalisait des choses stupides ou/et dangereuses et au dernier moment, celui où le couperet allait tomber, elle se disait "merde, j'aurais pas du faire ça"... Mais n'apprenait jamais la leçon puisqu'elle recommençait indéfiniment. Mais il y aurait bien une fois où elle n'aurait plus autant de chance et une fois où les conséquences feraient mal, très très mal. Pourquoi n'était-il pas fier d'elle ? Elle avait vaincu tous ses adversaires dont un qui avait failli passer sa vie au fauteuil, bien que le pauvre avait tout de même une côte brisée. Pourquoi la réprimandait-il alors qu'elle avait remporté chaque coup ? Si elle était tombé d'accord, mais elle n'avait même pas manqué de tomber de son cheval à un seul moment ! Non, décidément, elle ne comprenait pas pourquoi son père se montrait si autoritaire et pourquoi il était tout à coup si sévère. Brandon avait fait bien pire et pourtant on ne lui disait rien !

Il demandait de lui promettre de ne plus jouter à nouveau et elle ne savait pas quoi répondre. Elle n'avait jamais su mentir, trouver des excuses bidon pour sortir ou excuser une sortie c'était une chose mais là ? Elle gonflait ses joues. Une part d'elle savait qu'elle devait le faire, une autre ne voulait pas le promettre, sachant que le jour où elle le ferait, il n'y aurait plus aucun retour en arrière possible. Elle gonflait ses joues en réfléchissant, se balançant nerveusement sur ses pieds. Elle ne savait pas. Surtout qu'elle avait promis l'inverse au roi et son fils.

- Disons que... J'ai... Plus ou moins... Je veux dire...

Elle se balançait sur ses jambes, évitait de regarder son père, ne voulant pas y lire la colère qu'il devait ressentir.

- J'ai plus ou moins promis au roi et au prince de... de continuer...

Elle se raclait la gorge, pas franchement fière pour le coup de l'avoir promis sans en parler à son père avant. Elle s'était consolée en se disant que Robert était au courant et avait approuvé - encore qu'il lui avait demandé de garder ça secret, question de fierté. Puis cela s'était su et Robert n'avait rien fais contre les Stark, alors elle s'était dit que n'étant pas tombée et Robert n'ayant rien dit, cela n'importait donc pas... Elle balançait nerveusement sur ses jambes une fois encore.

- Je ne le ferai pas. Je me tiendrai bien... Et... J'ai promis à Robert que j'essaierai d'être gentille avec lui.

Ce n'était normalement pas une chose qu'on devait promettre, mais une chose qu'on devait faire, mais Lyanna avait toujours cru qu'elle était libre de choisir ces choses là, à tort. Mais elle avait promis à Robert qu'elle ferait des efforts, elle qui avait passé des lunes à l'envoyer promener et repousser toutes ses avances. Mais si elle devait passer plusieurs lunes entière avec lui, autant essayer de faire en sorte que ça aille bien et que Robert n'ait pas à se plaindre d'elle à Rickard ou à d'autres personnes. Rickard lui disait qu'elle se plairait dans l'Orage, que les Terres étaient sauvages et qu'elle y trouverait sûrement son compte, elle se contentait d'hausser les épaules, sans trop savoir. Depuis qu'elle savait qu'elle épouserait Robert, elle avait quasi détester tout ce qui se rapportait à l'Orage, la gamine avait totalement bloqué là-dessus, partant du principe que ce serait nul. Puis elle avait songé aux forêts à perte de vue, puis elle avait maintenant Nyra, sa sombre-louve, qui ne dirait certainement pas non à courir dans les forêts et chasser avec elle. Robert lui avait promis qu'il l'emmènerait chasser avec lui, après tout.

Puis, la question. Tu comprends pourquoi j'agis ainsi. Elle haussait les épaules.

- Non.

Elle ne comprenait pas, non, ou ne voulait peut-être pas comprendre, c'était plus facile d'avoir un voile devant les yeux qu'assumer ses responsabilités. Oh, elle assumerait tôt ou tard, quand son égo serait moins mis à mal, sûrement.

- Non, je ne comprends pas. Robert m'a encouragée, Rha... le prince Rhaegar m'a encouragée et le roi aussi... Et j'ai réussi toutes mes joutes. Brandon a fait pire que moi et pourtant c'est moi que tu grondes...

Elle haussait à nouveau les épaules. Si elle pensait avoir grandi ces derniers jours, au final, elle restait la même gamine effrontée de Winterfell. Et elle n'osait pas croiser à nouveau le regard de son père. Elle aurait pu défier n'importe quel homme, elle l'avait fait, mais son père, c'était tout autre chose.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Suzerain du Nord
Voir le profil de l'utilisateur

⚜️ SURNOM : The Old Wolf
⚜️ CORBEAUX : 103
⚜️ DRAGONS D'OR : 691
⚜️ STATUT MARITALE : veuf
⚜️ AVEC : -
⚜️ ft. : Peter Gantzler
⚜️ COPYRIGHT : Gentleheart et tumblr (gif)
⚜️ MULTIFACE : -
⚜️ DÉBUT DE MA CONQUÊTE : 19/09/2017
⚜️ TU PEUX M'Y TROUVER : Winterfell
⚜️ MON MÉTIER : suzerain du Nord
⚜️ POSSESSIONS : Glace, épée de taille gigantesque en acier valyrien

Message Sujet: Re: Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna] Sam 11 Nov - 22:13

Aubier rieur et Loup grognon


Harrenhall - An 281, sixième jour de la sixième lune

Lyanna était dans ses petits souliers, mais essayait tout de même de se défendre. Rickard ne s'adoucit pas d'un iota pour la cause. La louve était bien trop entêtée pour qu'il montre le moindre signe de faiblesse. Elle s'acharnait à défendre les Targaryen, malheureusement. Le Vieux Loup secoua la tête en signe de déni. Qu'est-ce que cela cachait ?!  Si le prince avait encore l'âge d'être tête brûlée, Aerys, lui en avait largement passé le cap ! Comment Lyanna pouvait-elle être aussi naïve ? Les souverains ne faisaient certainement pas cela juste pour ses talents de combattante. Ou bien, ils étaient vraiment stupides. Des félicitations auraient dû suffire, sans encouragement à continuer ! Ou alors les bravos avaient parus comme des encouragements aux yeux de Lyanna ? Et pourquoi Lyanna montrait-elle autant de zèle envers la Couronne ?

Il avait du mal à croire ses oreilles. Elle avait... promis de recommencer cette folie, à la demande des Targaryens ?! Une chance pour lui qu'il n'avait pour l'instant pas de problèmes de coeur, sinon, il serait certainement tombé mort en cet instant ! Il n'en resta pas moins muet un instant, le choc bataillant contre la furie qu'il ressentait à l'égard de la Couronne. Comment osaient-ils ?! Ils faisaient sciemment prendre des risques à sa fille – SA fille ! Pas la leur ! Rickard était livide, la colère clairement visible dans ses yeux gris.

« Cherches-tu la mort ? Qu'ont fait ces Dragons pour que tu en oublies ainsi ta propre existence ? Ce n'est pas à toi de faire de telles promesses ! Tu es ma fille ! Pas celle du Roi ! » Sa voix avait monté en crescendo au fur et à mesure de sa tirade. Elle avait donné sa parole et il était trop tard pour la reprendre. Le vieux Loup espérait seulement que la prochaine joute se ferait le plus tard possible, jamais, serait parfait. Il regrettait à présent d'avoir accepté que Robert lui montre ses terres, il aurait voulu la ramener à la maison pour la surveiller, mais cela créerait un incident diplomatique qu'il voulait éviter. Ceux qui s'étaient déroulés durant le tournoi étaient suffisants.  

Il se tut un peu à bout de souffle. Elle lui promit de bien se comporter, mais il prit cette promesse avec un grain de sel. Elle ferait son possible, mais les dieux seuls savaient si Robert serait capable de l'empêcher de commettre de nouveaux impairs. Il l'espérait sincèrement.

« Fais honneur à notre Maison. Et souviens-toi d'où tu viens. » Le Nord était sa patrie, une région austère et rude, ceux qui y vivaient étaient solides et têtus, volontaires. Il voulait que Lyanna se montre sage, mais elle n'avait pas l'âge suffisant pour avoir gagné la prudence des vieux chasseurs. Il lui demanda si elle le comprenait et elle répondit par la négative. Il haussa un sourcil, bras toujours croisés,  

« Tu penses que je ne vais pas gronder ton frère ?! » Elle devait pourtant être assez âgée pour avoir noté que plus Rickard attendait avant de sermonner ses enfants, pis était la punition... Bran était assez âgé pour réaliser la bourde qu'il venait de faire, mais cela n'empêcherait pas Rickard de lui montrer les conséquences de ses actes et de ses paroles. Et aussi de lui faire un petit discours bien senti. Son héritier avait voulu défendre l'honneur de sa soeur, mais il devait aussi apprendre à se taire à certains moment – une leçon qu'il avait eu lui-même énormément de mal à assimiler. « Nous allons mettre des années à réparer les conséquences de son défi, quand bien même il était justifié !  Je n'ai pas envie d'avoir à ajouter à ces inquiétudes le fait de savoir ma fille courir la lice une lance à la main ! Peut-être vais-je devoir payer des compensations à ceux que tu as démonté, sans compter les explications qu'on va me demander ailleurs. J'ai mis des années à tenter de faire passer les Nordiens pour autre chose que des sauvages sans manières. Et Brandon défie le roi... Et toi, tu montres à tous que les rumeurs de tempéraments bagarreurs sont fondées, chez les femmes autant que chez les hommes. Les ladies du Sud se tiennent dans les gradins pas sur le sable de la piste. Oh, tu as montré à tous que tu es douée, c'est vrai. Mais combien de seigneurs as-tu choqués ? Il va me falloir plus d'une vie pour parvenir à faire revenir certains seigneurs autour de la table des négociations ! Nous sommes de l'Hiver. Mais quand il sera là, nous aurons besoin de toutes les ressources à notre disposition pour survivre. Et j'aimerais que ceux du Sud contribuent à tenir nos foyers chauds et les Gardes de Nuit vigilants. Les attaques de sauvageons sont toujours plus importantes en hiver, nous devons avoir de quoi nous défendre. » Elle ne le comprenait pas encore. Ils devaient veiller non seulement sur la famille mais aussi sur tous les habitants du Nord. Elle partait, pour permettre à des centaines d'autres de vivre. Et cela ne se ferait pas si elle continuait à jouer les chevaliers. Il déplia ses bras et fit un pas vers elle. Son regard avait perdu une partie de sa colère, pour se faire légèrement plus doux. « Voilà pourquoi j'aimerais que tu modères tes ardeurs guerrières. Parce que tu représentes plus qu'une simple demoiselle. Parce que nos gens dépendent de toi, tout comme de Bran, de Ned ou de Ben. Vous avez chacun une place dans notre famille, chacun, vous contribuez à la faire prospérer. Et de toi dépendent tous les Nordiens. Tu es importante pour notre avenir à tous. Si tu n'as pas de pensée pour ton pauvre père, pense aux paysans qui ne survivront pas aux rigueurs de l'hiver sans les provisions venues du sud. » La terre n'appartenait pas à un suzerain, c'était le suzerain qui appartenait à sa terre et à ceux qui la foulaient. Elle était jeune, mais il fallait qu'elle comprenne, rapidement. La leçon était rude, il espérait qu'elle ne la briserait pas ; mais une fois qu'elle l'aurait compris, elle serait une aide précieuse pour le Nord. « J'ai besoin de ton aide, Lyanna. S'il te plait, montre-toi un peu plus réfléchie à l'avenir. » Il ne pouvait pas faire plus clair que cela.



ω Winter comes for us all. But we are Wolves... We are a part of it, and because of that we will survive while others perish in the cold.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna]

Revenir en haut Aller en bas

Aubier rieur et Loup grognon [ft. Lyanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je me comporte comme un loup des Steppes, je m’en-cloisonne pour apprivoiser mon âme, parce qu'à l'extérieur tout m'effraie.
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien
» L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Conflans :: Flashback-