RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Conflans et le Val.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Venez nombreux participer à l'animation What If et au Souk.
Le nouveau système de vote aux top-sites a été mis en place.
La série reprend le 16/07 (ou 17/07 selon votre point de vue).
Merci d'éviter tout spoiler sur la chatbox et favorisez le flood crée pour ça, à la place.
Les inscriptions pour les joutes sont désormais closes.
Les spectateurs eux peuvent encore s'inscrire.

Partagez|

Horse ride | Lyanna Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 895
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Mer 5 Avr - 22:31


Horse Ride

Robert&Lyanna


Song of Storms
Il s'énervait, et d'une Lyanna plus détendue, l'on passait à une jeune femme agacée qui levait les yeux vers lui, l'air de dire : vas-y, ose encore hausser le ton devant moi. Elle le défiait du regard, ce qui, en soi, était idiot. Mais elle le défiait du regard, fronçant ses fins sourcils sombre.

- Mais qu'est-ce que cela peut bien te faire que je m'entraîne ou non, que je porte une arme ou non ?!

Elle aussi avait haussé le ton en lui répondant, elle aussi savait le faire, elle aussi savait se faire entendre ! Son égo ne supportait pas qu'on lui parle ainsi en tout cas. Elle se l'était toujours dit : n'était pas né l'homme qui lui marcherait sur les pieds.

- Je me fiche des regards extérieurs !

Elle l'avait crié, sur l'instant, réellement en colère qu'il lui pose cette question, comme s'il cherchait à la provoquer, à l'énerver. La louve n'était pas compliquée à énerver, il suffisait d'une phrase ou deux. Elle l'avait défié du regard à nouveau.

- Je manie l'épée, la lance et les dagues, qu'est-ce que cela peut bien te faire ?! Personne n'a besoin de le savoir, que je sache !

La réalité était plutôt qu'elle apprenait à les manier, elle n'avait que 14 ans. Mais elle se débrouillait plutôt bien, même si elle manquait de réel entraînement. Elle ne voulait pas que cela retombe sur le dos de Yoren qui avait déjà eu du mal à consentir à lui accepter cela, la petite fille qu'elle était avait du user de tous ses charmes pour que le garde accepte ; yeux doux, compliments à outrance, elle avait même été jusqu'à se tenir tranquille pendant quelque jours !

- Je ne veux juste pas que ma famille ait des problèmes si certains viennent à apprendre que leur fille porte des pantalons et des armes. Ce qui me semble légitime !

Elle avait haussé le ton une dernière fois sur la fin de sa dernière phrase. La louve était protectrice avec sa famille et si cela n'avait pas été Robert, un ami de la famille, elle n'aurait jamais confié ça. Elle tenait plus que tout à sa famille et si elle était impétueuse, elle ne voulait que le bien de sa famille, peu importait les conflits presque permanents. La jeune louve ferait tout pour sa famille, absolument tout. Cela incluait de les protéger, même lorsqu'elle-même n'acceptait pas d'être protégée.

Mais après avoir haussé le ton, crié puis de nouveau haussé le ton, elle tentait de s'approcher de lui pour ne pas rester sur une mauvaise passe. De toute façon, les disputes seraient régulières, elle s'était déjà faite à cette idée. Malheureusement pour lui, le compliment qu'il lui faisait lui passer bien au dessus de la tête à cet instant. Il lui fallait se calmer et souffler un bon coup. Elle écoutait ce qu'il disait en regardant les plis de sa robe, marchant lentement. Et cela valait mieux, car lorsqu'il l'appelait Lyanna Baratheon, elle eût une grimace. Son nom, Stark, elle l'aimait, le chérissait, elle en était fière. Lyanna Stark de Winterfell, sonnait plus mélodieux à ses oreilles que Lyanna Baratheon d'Accalmie.

- Tu me sembles accepter déjà beaucoup, mais je doute que tu acceptes réellement mes convictions jusqu'au bout. Je rêverai d'être chevalier. M'aiderais-tu à le devenir ?

C'était beaucoup, elle en avait conscience. Tout le monde riait chaque fois qu'elle en parlait à son entourage. Les chevaliers étaient sous-considérés mais qu'une femme, en plus de ça, au Nord, désire le devenir... Alors qu'en plus, elle priait les anciens dieux. Mais elle voyait en cela une démarcation noble, un titre, comme si cela l'autorisait à mener bataille si elle le souhaitait, comme si cela lui ouvrait des portes. Si elle avait été chevalier, d'ici quelque jours au tournoi elle n'aurait pas à se cacher sous un heaume pour jouter, elle pourrait faire comme bon lui semblait. Mais elle aurait à se cacher pourtant.

Il s'arrêtait pour se mettre devant elle, ce qu'elle ne comprenait pas sur l'instant, il allait jusqu'à la toucher. Sa main chaude et caleuse sur son cou, elle ne s'y était absolument pas attendue et elle ne savait quoi faire d'autre que de grands yeux le regardant sans comprendre.

- Je n'ai pas besoin de mille et une paroles, Robert. J'ai besoin de preuves. D'actes. Je t'épouserai, je te l'ai dis. J'aimerais simplement que tu me prouves que je peux te faire confiance.

Elle posait sa main sur le bras tendu vers elle, elle ne quittait pas le regard du Baratheon, pas un seul instant. Mais bien étrangement, il n'y avait plus d'air de défi chez l'un ou chez l'autre à cet instant.

- Crois-tu que je dis à tous les hommes que je rencontre que je les épouserai et leur ferai un ou deux enfant, qui iront avec eux à la chasse ? Tu es le seul à qui j'ai pu dire ça, Robert. J'essaie de te faire confiance. J'ai besoin de temps. De preuves. Et encore de temps. Je ne sais pas quoi te dire de plus... J'ai accepté de devenir ton épouse... et... te faire des enfants... Je ne sais pas ce que tu attends de plus...

Elle se rapprochait un peu plus de lui, sans le quitter du regard toute fois. Il y avait des fois où elle avait envie de l'étrangler, de serrer ses doigts pâles contre sa gorge tant elle insupportait les idioties qu'il pouvait dire. Et des fois où elle avait envie de se rapprocher de lui, toujours un peu plus. Elle se laissait prendre au jeu, finalement. Elle essayait. Elle voulait rendre les choses faciles, si ce n'était pas pour lui, ce serait au moins pour elle. On ne pourrait pas lui reprocher de ne pas avoir essayer avant de juger.





She-Wolf & her Prince Dragon
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Mer 5 Avr - 23:40


Horse ride

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Elle levait les yeux vers moi, avec un air qui semblait provocateur. Je la dévisageais, tandis qu'elle haussait le ton au fil de ses paroles. Je ne détournais pas le regard, mon visage était dur. Je fronçais les sourcils en signe d'énervement, mes muscles étaient tendus. Tout mon corps répondait à l'énervement, mon sang bouillonnait au fond de moi.

Tu n'as pas besoin de mentir ! À quoi ça te sert ?! Tu te doutes bien que c'est quelque chose que je saurais si tu m'épouses !


Je continuais de soutenir mon regard en sa direction, augmentant le ton après elle. Serrant de plus en plus la bride de mon cheval, lui répondant avec une voix sèche mais forte. J'étais réellement en colère à cause de son mensonge et le fait de la voir hausser le ton ne pouvait que m'énerver davantage. C'était encore une preuve de nos caractères si proches.

Tu es obligée de crier ?!

J'avais répondu sur le même ton, la même intensité. Mais je n'avais pas eu besoin de crier pour me faire entendre, ma voix était grave et il me suffisait d'hausser le ton pour exprimer ce que j'avais à dire. Je me faisais facilement entendre. Elle me défiait une nouvelle fois du regard, tandis que j'appuyais le mien vers elle, approchant mon visage du sien.

Personne hormis moi ! Si tu dois m'épouser, ce sont des choses que je dois savoir avant ! Si tu pars t'entraîner en secret et que je ne suis pas au courant, tu te doutes bien que je risque d'être inquiet pour toi ! Tu peux comprendre ça ?!

J'étais énervé, mon visage le criait, mon regard le criait. Mon corps tout entier le criait. Mes muscles étaient contractés, mes veines saillantes ressortaient. Ma musculature était visible au travers de mes vêtements. Mon corps entier était sous pression, contracté, tandis que je serrais les poings avec force. Entourant la bride, le cuir faisant un léger bruit à force que je ne le sers.

Tu crois que je vais ébruiter ton secret ?! Que je te trahirai, toi ?! Que je trahirai Ned ?! Quand on sera mariés, tu seras ma famille ! Alors fais-moi confiance !

J'avais répondu rapidement à ses paroles. Elle avait raison, c'était légitime de penser cela. Mais je ne comprenais pas sa réaction, pourquoi me mentir à ce sujet. Elle devait savoir que je ne trahirai pas son secret. Pour elle mais aussi pour Ned. Elle savait à quel point j'étais proche de son frère, elle devait donc aussi savoir que je ne ferai rien qui pourrait les nuire. Son père avait accepté de m'accorder la main de sa fille, ce n'était pas pour que je trahisse sa confiance en ébruitant un tel secret. En prenant la jeune femme pour fiancée, dans l'espoir de l'épouser, je comptais bien lui assurer protection et soutien. Comme je me sentais l'obligation de le faire.

Elle commença à se calmer, se rapprochant lentement de moi. Elle pouvait sentir mes muscles contractés, tendus. Je lui lançais un bref regard, remarquant son visage tourné en direction du sol tandis que nous continuons notre route, suivis de nos chevaux. J'aspirais un grand coup.

Devenir chevalier ? Si tu souhaites réellement ce titre, tu vas devoir t'entraîner dur. Plus que tu ne l'as jamais fais. Tu vas devoir prouver aux hommes que tu es aussi apte que eux. Tu te sens prête à cela ? Mon soutien, tu l'auras. Celui d'un homme, d'un mari, d'un chevalier et d'un suzerain. Ce n'est pas le problème. Mais je crains qu'il faille que tu fasses plus de choses qu'un homme si tu veux ce titre.

Je comprenais l'envie de la jeune femme d'être faite chevalier. Elle apprenait à combattre, elle s'entraînait avec des armes et monter à cheval. Pourquoi ne pourrait-elle pas le devenir ? Le titre était réservé aux hommes, mais qu'est-ce qui ne l'était pas ? Néanmoins, elle ne pourrait devenir chevalier aussi simplement, il allait falloir de grands exploits pour légitimer un tel adoubement. Je lui avais répondu montrant mon soutien, mais la première phrase que j'avais prononcé était hésitante, avant que le reste de mes paroles deviennent plus assuré.

Placé devant elle, mon regard était enfoui dans le sien, sûr de mes émotions, sûr de mes convictions. Je ne détournais pas les yeux, jamais. Ma main dans son cou, je faisais de brefs mouvements avec mon pousse, caressant sa peau, en appréciant sa douceur. J'appréciais ce moment.

Je ne vois pas comment te prouver que je peux t'être fidèle, que je peux me consacrer à toi. Il n'y a que le temps qui peut te permettre de le voir.

Sa douce main vint se poser sur mon bras, tendu. Je l'observais avec un sourire agréable tandis qu'après ses paroles, elle se rapprochait encore. La distance qui nous séparait été maigre. De plus en plus maigre, j'approchais ma tête, lentement, tout en lâchant la bride de mon cheval avant de poser mon autre main de l'autre côté de son coup. Mes lèvres s'approchèrent des siennes, venant s'y poser délicatement pour l'embrasser.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 895
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Jeu 6 Avr - 0:18


Horse Ride

Robert&Lyanna


Song of Storms
- Est-ce que tu me menaces Robert Baratheon ?!

Etait-ce une menace ce "si tu m'épouses" ? Elle était énervée et le prenait comme une menace, la faisant pester d'autant plus, la faisant presque brandir son petit poing.

- JE CRIS SI J'AI ENVIE DE CRIER !!! QUI ES-TU POUR ME DIRE CE QUE JE DOIS FAIRE OU NE PAS FAIRE ?!!

Une vraie gamine. Elle n'avait que 14 ans après tout. Et elle lui hurlait cela alors qu'il haussait le ton. Aucun homme n'avait le droit de lui parler de la sorte, elle se l'était toujours jurée, aucun homme ne lui donnerait d'ordre ni ne lui parlerait mal. Et elle lui tiendrait tête, qu'il soit le suzerain ou non ! S'il criait, elle crierait plus fort, et si un jour il venait à lever la main, elle frapperait la première sans hésitation ni regret. Elle savait comment pouvaient être les hommes. Robert n'avait jamais été ainsi avec elle, mais comme certains disaient, méfiance est mère de sûreté.

- JE N'AI PAS BESOIN D'ÊTRE PROTEGEE ! JE SAIS LE FAIRE SEULE ! Tu n'as pas à être inquiet ! Si je veux partir m'entraîner, je partirai m'entraîner et rien ni personne ne m'en empêchera ! QUAND EST-CE QUE VOUS ALLEZ TOUS LE COMPRENDRE ?!

Lui, son père, Brandon, Eddard, même Benjen ! Quand allaient-ils comprendre qu'elle ne voulait pas de leur protection et qu'elle n'en n'avait pas besoin ? La jeune fille pestait et le défiait du regard, son sang ne faisant qu'un tour, la pression montant, ses muscles fins tremblant sous la colère et l'envie de le pousser ou que savait-elle encore. Elle ne voulait pas de protection ! Elle n'en n'avait pas besoin ! Mais ça n'entrait jamais dans leur têtes. Pour eux, Lyanna était toujours ce petit bout de femme qui voulait se faire entendre, alors qu'elle voulait être la guerrière farouche. Elle le défiait toujours du regard, elle ne voulait pas être bridée ni protégée, elle n'en n'avait pas besoin. Elle n'arrêtait pas de se le répéter, cela tournait en boucle dans son esprit. Pas besoin d'être protégée. Elle ne lui aurait pas dis qu'elle partait s'entraîner, elle lui aurait juste dis qu'elle partait faire une balade à cheval. Ses frères ne savaient pas toujours quand Lyanna s'échappait - ce qui arrivait pourtant très souvent. Ou alors ils avaient finis par s'y faire, elle ne savait pas. Mais elle s'enfuyait souvent et c'était souvent Yoren qui allait la ramener. Il valait d'ailleurs toujours mieux que ce soit Yoren qui la retrouve, car si c'était Brandon, elle se serait prise de grosses soufflantes. Cela ne l'aurait pas empêché de recommencer une heure après être rentrée. Et ça aurait été exactement pareil avec Robert.

Il lui demandait de lui faire confiance une fois encore, comme si tout ceci était si facile, comme si parce qu'il lui demandait, elle le ferait. Mais plus il insistait et plus la femme-enfant avait l'envie de faire l'inverse juste pour l'embêter. Et plus il insistait pour qu'elle lui fasse confiance, plus elle doutait de lui.

L'un comme l'autre, ils étaient tendus, les muscles bandés par la colère. Elle devait se raisonner, se dire que cela serait souvent comme ça. Mais en avait-elle envie ? Elle était bien trop jeune et ignorante pour savoir que cette colère pouvait se transformer en passion. Elle ne voyait pour l'heure que la colère qui ressortait. Pourtant, au fond d'elle, très profondément, elle savait que si quelqu'un en venait à chercher des noises à Robert, elle serait l'une des première à intervenir. Comme elle le faisait pour ses frères. Comme lui le ferait pour elle, très probablement. Même si elle se disputait avec lui, elle n'aurait sans doute pas supporté non plus que quelqu'un d'autre parle à Robert comme elle lui parlait maintenant.

Elle commençait à y réfléchir, soufflant.

- Si je dois m'entraîner plus dur, je le ferai ! Si je dois faire mes preuves, je les ferai ! Si je dois m'entraîner jusqu'à l'épuisement total, je le ferai ! Si je dois me battre plus durement que plusieurs hommes à la fois, je le ferai ! Je n'abandonnerai pas ! Je n'abandonne jamais ! Je me fiche que ce soit dur, je me fiche de suer sang et eau, si je dois en passer par là, si je dois mordre la poussière, je le ferai ! Et ta femme sera connu comme première femme chevalier et ton nom sera dans l'histoire comme celui qui aura aidé cette première femme chevalier à le devenir ! Si cela doit se faire, et je ferai ce qu'il faut pour ça ! Je ne passerai pas ma vie à broder, je ne passerai pas ma vie à faire des robes ou que sais-je ! Je suis une louve !

Une louve, une battante. Une Stark de Winterfell, une femme de l'Hiver. Peu lui importait les épreuves, quand elle avait une idée en tête, elle fonçait, peu importait les obstacles. Rien ne pourrait se mettre entre elle et son but. Non, rien. Aucun homme. Elle se l'était juré.



Et finalement, le rapprochement. Elle ne s'y était pas forcément attendue alors que juste avant ils se criaient dessus. Elle faisait un pas vers lui, puis il réduisait la distance restante entre eux, ce qui faisait presque rougir ses joues pâles. Elle aurait pu, elle aurait du le voir venir. Mais rien. Il l'embrassait. C'était son premier baiser. Son premier réflexe fût de reculer son visage et de froncer les sourcils en le regardant ; avait-il vraiment fait ça ? Puis finalement, après coup, elle n'avait pas trouvé ça si désagréable, bien au contraire. Sa barbe piquait un peu, mais il avait les lèvres tendres et chaudes. C'est alors elle qui sautait le pas, déposant une main sur son torse, ou plutôt son haut, et déposant un baiser presque timide contre les lèvres du Baratheon. Ses joues prenaient une teinte légèrement plus rouge et sans comprendre pourquoi, son coeur lui jouait quelque tours, lui faisant presque mal. Elle ne savait pas s'il pouvait le voir ou le sentir, mais en tout cas, elle trouvait ça vraiment étrange.

Elle devait se mettre sur la pointe des pieds, pour espérer faire durer ce tendre baiser, il était très grand comparé à elle et elle n'avait, étrangement, pas envie que cela s'arrête maintenant. Finalement, son autre main venait se poser délicatement sur la joue de son fiancé. C'était, il fallait le reconnaître, un bon moyen de cesser les hostilités.





She-Wolf & her Prince Dragon
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Jeu 6 Avr - 1:29


Horse ride

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Je ne comprenais pas où elle pouvait voir une menace dans mes paroles, il n'y en avait aucune. Juste un profond énervement qui conduisait à des paroles dures, sèches et prononcées à forte voix. Mais c'était bien ça ; dans cette situation, tout pouvait sonner comme une menace et tout ne faisait que nous énerver davantage. Nous étions aussi impulsifs l'un que l'autre, réagissant au quart de tour. Et nous n'étions pas du genre à nous laisser marcher dessus, ce qui conduisait à ce que nous haussions le temps en continu, l'un contre l'autre.

Une menace ?! Tu crois vraiment que je te menace ?!

Il n'y avait aucune menace dans mes paroles, ce qui m'énervait encore plus. Surtout que je n'étais pas du genre à menacer ; j'agissais, aussitôt. Qu'elle était l'utilité d'une menace, après tout. La jeune femme criait, se plaignait que je lui demande d'arrêter cela. Qu'elle avait le droit de crier si elle en avait envie. Même si l'envie ne manquait pas, elle n'eut aucune réponse. Tout du moins, aucune réponse verbale puisque mon regard appuyé en sa direction voulait tout dire, la lueur dans mes yeux parlant à ma place. À ce moment, j'avais la mâchoire serré tandis que je ne disais rien.

J'écoutais ses paroles qui étaient bien plus souvent des hurlements. C'était bien une Stark, une louve. Il n'y avait aucun doute, elle avait le tempérament de sa famille, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. Elle était prête à tout pour ses convictions, elle le prouvait à chaque instant. Mais même si elle se sentait apte à être protégée, elle ne savait pas ce qui pouvait lui arriver si quelqu'un la voyait et n'acceptait pas le fait qu'elle porte des armes. Et je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose, elle ne le comprenait pas. Il était normal qu'on la protège.

Justement non ! Tu as beau savoir manier les armes, tu n'as pas l'expérience d'un homme qui a pu faire ça toute sa vie ! Et ça, il faut que tu le comprennes ! Tu pourras te protéger le jour où tu auras un vrai entraînement, avec de vrais maîtres d'armes ! Je ne veux juste pas qu'il t'arrive quelque chose ! Tu peux juste réfléchir à ça ?! Tu es une Stark de Winterfell, une louve du Nord, tu devrais savoir que les membres d'une famille se protègent mutuellement !

Je soupirais, ne sachant comment lui faire comprendre que même si elle savait un minimum de choses pour se défendre, ce n'était pas suffisant. Qu'elle n'avait pas l'expérience que les hommes détenaient dans ce domaine, des hommes qui débutaient tôt les entraînements. Qui vivaient là-dedans, qui pour certains avaient déjà une expérience de vrais combats. Des combats où la défaite signifiait la mort. J'espère lui faire comprendre que ce n'était pas contre elle, que c'était pour son bien. Elle pouvait bénéficier de toute mon aide, elle pourrait s'entraîner à Accalmie. Mais je ne voulais pas qu'elle s'évade en dehors, là où il pourrait y avoir des dangers.

J'écoutais son laïus avec attention, lui offrant un sourire, presque de satisfaction en entendant ses paroles. Elle ne manquait pas de motivation, je savais qu'elle était déterminée à cela, qu'elle ne baisserait pas les bras alors je ne comptais pas l'abandonner.

Et je serai à tes côtés, je ne t'abandonnerai pas. Tu auras mon soutien, je t'aiderai à obtenir ce que tu veux. On surmontera les épreuves, ensemble.

Je croyais en elle, je la pensais capable de s'entraîner assez pour devenir un exemple. Elle marquerait l'histoire, à sa façon. Je la soutiendrais. L'aiderait. Lui offrirait mon soutien même dans les moments les plus difficiles ; je ne voulais pas qu'elle soit autrement. Nous aurions des moments difficiles, nous nous allions nous disputer. Souvent. Et avec beaucoup de force. Mais nous saurons faire face à ces problèmes, qui n'étaient rien au final. Cela ferait notre force.

Puis la situation avait changé, pour au final donner lieu à un soudain rapprochement. La colère était passée, laissant place au désir dû à cette proximité. J'avais déposé mes lèvres sur les siennes et à ce moment, elle avait reculé son visage. Seulement quelques secondes, pour au final revenir en déposant sa main sur mon torse, puis ses lèvres contre ses miennes. Ses douces lèvres m'offrant un tendre baiser. À ce moment, j'avais chaud. J'appréciais ce moment, je le dégustais. C'était intense, exquis. Je ne la lâchais pas, gardant mes mains autour de son coup, l'enveloppant presque entièrement. Pris par l'excitation, dans le feu de l'action, mes mains glissaient le long de son cou pour descendre le long de son corps. Se posant d'abord sur ses épaules, puis longeant son torse pour descendre jusqu'à ses hanches. Je ne voulais pas faire cesser ce moment, je voulais qu'il dure. Je la voulais, elle tout entière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 895
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Jeu 6 Avr - 2:23


Horse Ride

Robert&Lyanna


Song of Storms
Le souci était bien là ; elle n'arrivait pas à concevoir qu'ils seraient une famille. Elle n'arrivait pas à visualiser qu'ils seraient mari et femme, qu'ils devaient s'entraider, tout se dire, se protéger. Elle avait beau le savoir, se le dire, elle n'arrivait pas à se le visualiser ni à se transposer dans cette situation.

Il la sous-estimait et elle trouvait ça cruel. Mais dans un sens, elle ne lui avait pas dis qu'un chevalier entraîné lui apprenait à manier les armes, qu'elle n'apprenait pas seule. Elle gardait ça pour elle. A lui aussi, elle devait faire ses preuves. Il la sous-estimait bien trop mais tant pis. Il verrait au tournoi, elle lui montrerait de quoi elle était capable. S'il voulait l'aider, il devait au moins savoir ce qu'elle avait dans le ventre, outre sa détermination, il devait voir ses capacités, il ne devait pas croire que tout cela n'était qu'une lubie d'adolescente, mais bien la réalité des choses. Il ne pouvait pas comprendre qu'elle vivait mal d'être une femme depuis toujours et que cela faisait des années qu'elle s'entraînait d'arrache-pied. Il lui parlait d'hommes pouvant la blesser, mais il ne savait même pas de quoi elle était capable. C'était ce qui participait à l'énerver, il la jugeait sans savoir, sans connaître, sans chercher à savoir. Il ne la comprenait pas, il ne voyait sans doute en elle qu'une demoiselle trop rêveuse.

Mais il verrait au tournoi. Elle lui montrerait, il l'avait de toute manière convaincu : elle devait faire ses preuves. Elle les ferait. Là et seulement là, il pourra dire qu'il la soutient ou non. Pendant qu'il serait le séant dans les tribunes, Lyanna sera lance à la main.



Elle n'avait jamais eu cette proximité avec un autre homme, c'était nouveau. C'était agréable, très agréable. Doux. Mais alors qu'elle l'embrassait d'elle-même, elle sentait qu'elle n'était pas la seule à apprécier ce qu'il se passait, l'emprise de Robert se faisant plus ferme trouvait-elle, jusqu'à ce qu'il saisisse ses hanches. Le plus grand de leur problème : ils avaient le sang-chaud. Cela ne pouvait que dégénérer. Soit ils se disputaient, soit, elle allait découvrir une autre facette de leur aspect. Elle commençait à le découvrir. La main posée sur le torse de son fiancé, venait à doucement serrer sa prise sur le pauvre bout de tissu, tandis que la main sur sa joue, caressait celle-ci, jusqu'à finalement remonter dans sa chevelure, comme pour l'inciter à continuer ce qu'il entreprenait ; l'embrasser. D'un baiser doux et tendre, Lyanna désirait passer à un cran supérieur, sur la pulsion du moment. Un baiser plus intense. Ils étaient fiancés, c'est pourquoi elle ne prenait pas la peine de réfléchir à si tout ceci était normal ou non. Les Stark ne revenaient jamais sur un accord passé, les Stark ne revenaient pas sur leur dire. Et puis, pourquoi s'éterniser à réfléchir le pourquoi du comment ? Il valait mieux vivre. Elle n'avait, pour le coup, jamais été si proche de son fiancé que maintenant.

Elle se reculait de quelque centimètres seulement, pour pouvoir reprendre son souffle, pour pouvoir récupérer ses pensées, loin d'elle pourtant d'arrêter tout cela maintenant. Elle regardait juste le Baratheon, sans comprendre ce qui était entrain de se passer. Sa main sur son torse tenait encore ce pauvre bout de tissu martyrisé par la prise de la jeune femme.

- Est-ce mal, ce que l'on fait ?

Est-ce que ça l'était ? Ou était-ce normal ? Il n'y avait personne pour témoin, ils n'étaient que deux, perdus près d'un point d'eau. Et finalement, sans attendre de réelle réponse, elle déposait un nouveau baiser, plus affirmé, contre les lèvres du Baratheon. Elle avait les joues un peu plus rouge, elle avait plus chaud aussi. Mais ce n'était qu'un baiser, un peu plus bref, qu'elle avait déposé contre ses lèvres. Elle se reculait juste un peu plus, pour pouvoir le regarder, reglisser sa main jusqu'à sa joue et la caresser. Elle commençait lentement mais sûrement à comprendre ce que les femmes pouvaient lui trouver, à cet homme. Et enfin son pouce, cessait de caresser sa joue, pour venir se glisser sur la lèvre inférieur du Cerf, se mordant la lèvre inférieure le temps de résister à la tentation. Tentation qu'elle se découvrait, quand elle ne s'y était absolument pas attendue au vu de la relation tumultueuse, surtout faite de cris. S'était-elle fourvoyée tout ce temps ? Ou était-elle tombée dans le piège du Baratheon ?

Elle ne s'ouvrait pourtant pas comme elle le faisait habituellement mais elle commençait déjà à se faire plus douce et plus tendre qu'elle ne l'avait été jusqu'ici avec lui, ce qui était, en soi, un autre très grand pas. Elle se faisait plus douce dans ses gestes, plus tendre dans ses regards. Cela n'était pas juste du au baiser, mais surtout l'impression qu'elle avait que pour une fois, ils réussissaient à communiquer.





She-Wolf & her Prince Dragon
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Jeu 6 Avr - 3:34


Horse ride

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Les dernières minutes avaient été explosives. Que ce soit pour moi ou pour elle, nous avions dis ce que nous avions à dire. Peut-être pas de la meilleure façon qui existait, mais au moins, c'était clair et sans détour. Et ce n'était pas la seule mésentente que nous aurions, encore moins en partageant le même toit. C'était sûr et certain. Nos caractères tumultueux risquaient de faire du bruit à Accalmie, nous risquions de mettre la forteresse sans dessus-dessous ; et que dire des enfants que nous allions avoir, dans un avenir plus ou moins lointain ? Seraient-ils comme nous ? Comme moi durant mon enfance, donnant du travail aux serviteurs qui devaient subir mes courses effrénées ? Je ne regrettais pas ce que j'avais fais durant mon enfance et l'idée de voir mes enfants courir dans la citadelle ne m'effrayait pas ; j'étais prêt à cette idée, davantage encore si ces enfants venaient de Lyanna. Mêlant les sangs Stark et Baratheon. Des enfants qui seraient élevés par des parents au sang chaud, aimant le combat. Des enfants qui auraient de grandes chances d'hériter des passions de leur parent, surtout en étant élevé avec de tels modèles. Mais était-ce si mauvais ? Si nous avions une fille, serait-elle comme les autres ladies ou comme sa mère ? C'était des questions qui avaient leur place, même s'il était presque évident qu'elle aurait le choix sur comment elle souhaiterait être, bénéficiant du soutien de ses parents. Mais tout pouvait encore changer, même je pensais déjà au bonheur d'épouser la jeune femme et ce qui suivrait de notre union.

Mais pour l'heure, il n'était pas encore question de quand se déroulerait le mariage. Notre relation évoluait seulement vers quelque chose de positif, nous commencions seulement à acquérir une certaine proximité bien que cela évolue vite. Mais c'était différent de tout ce que j'avais bien pu connaître autrefois. Je ne ressentais pas la même chose, pas les mêmes sensations lorsque je posais mes lèvres sur les siens. Je la désirais tout autant, d'une façon semblable mais différente à la fois. Le désir qui imprégnait mon corps, l'excitation qui enveloppait mes sens, était bien différente ; je ne voulais pas juste la posséder, je ne voulais pas juste m'amuser avec elle, profiter de ce que son corps pouvait bien m'offrir. C'était différent, difficilement explicable. Je voulais me mêler à elle, au rythme des battements de son coeur.

Elle avait une main dans mes cheveux, l'autre serrant avec poigne le tissu qui couvrait mon torse. Je continuais de l'embrasser, certes de façon sensuelle mais avec toute la passion qui m'habitait tandis que mes mains restaient autour de ses hanches. Le baiser devint plus torride, plus profond. Plus exaltant. Je l'embrassais de toute la fougue que je pouvais faire preuve. Puis, elle se stoppa avant de reculer de quelques centimètres. Elle reprenait son souffle, tandis que je la dévorais des yeux. Un sourire amusé sur le visage. Je la fixais dans les yeux, ne la quittant pas une seule seconde avant qu'elle ne me demande si ce que nous faisions été mal.

Si tu aimes ça et que tu le veux, ce n'est pas mal. Sinon, ça l'est.

Je me rapprochais d'elle, posant de nouveau mes mains sur ses hanches. Mais cette fois-ci, j'attrapais sa robe pour lentement lever le tissu. Je l'attrapais avec fermeté, la serrant dans mes mains en levant sans aller trop vite ; je ne voulais pas la brusquer. Je voulais apprécier ce moment avec elle, sans la forcer ; même s'il était évident que j'en avais envie et que je voulais profiter de ce moment avec elle. Nous étions fiancés, prochainement mariés, personne n'irait vérifié si la jeune femme avait déjà eu une relation avec un homme avant. Et il n'y avait personne aux alentours, personne qui pourrait dénoncer notre geste. Mais pour cela, il fallait que la jeune femme le veuille. Qu'elle se sente prêt, en sécurité avec moi. Qu'elle ait assez confiance en moi pour se donner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 895
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Jeu 6 Avr - 14:59


Horse Ride

Robert&Lyanna


Song of Storms
- Alors ce n'est pas mal.

Elle le voulait. Du moins, elle voulait ces baisers. Ses baisers. Elle les aimait déjà et décidait donc, sous "ses conseils", qu'il n'y avait rien de mal à ça. Ils étaient fiancés, ils avaient sûrement le droit. Qu'il essaie d'avoir plus par la suite ne l'étonnait pas. Et cela ne la vexait pas, ni ne la blessait. Mais elle n'était pas prête. Elle ne s'en sentait pas encore capable. Ils avaient déjà bien avancés.

- J'aime sentir tes mains contre ma peau. J'aime la chaleur de tes mains et j'aime qu'elles soient si fermes. Mais il me faut encore un peu de temps pour ça... Je suis désolée.

Première fois qu'elle s'excusait envers lui pour quelque chose. Elle se doutait qu'il en avait envie voir même besoin mais elle ne voulait pas se forcer, même si cela serait resté entre eux et que de toute façon, ils allaient se marier, elle ne le voulait pas encore.

- Mais quand je me sentirai prête...

Elle ferait un pas vers lui. Mais elle en avait déjà fais beaucoup pour aujourd'hui, trouvait-elle. Elle irait vers lui quand elle se sentirait prête, pour l'heure, elle se sentait aussi trop enfant. Trop timide à l'idée qu'il voit comment elle était sous sa robe. Elle pouvait être gracieuse, mais elle n'était pas fière de son corps, pour une fois dans sa vie, elle aurait aimé avoir ce corps mince et bien définis qu'ont les ladies, mais le destin avait décidé qu'elle aurait des hanches et qu'elle serait musclée à force de monter à cheval et tenir des armes. Mais peut-être était-ce un attrait des Stark aussi. Elle ne se souvenait plus exactement comment était sa propre mère. Elle se sous-estimait de ce point de vue, il aurait donc été étrange qu'elle laisse son fiancé faire, surtout qu'il avait sans doute vu bien des femmes nues, bien plus jolies qu'elle. Elle ne doutait pas de ses capacités sur un cheval ni assise à une table à discuter, mais ce sujet, elle ne s'y était pas préparée et dans un sens, elle aurait aimé ne jamais avoir à le faire.

- Je suppose que venir dans mes appartements, un soir, n'aurait rien de discret ?

C'était une petite proposition l'air de rien. Elle tâtait le terrain, l'inconnu.

- Pas plus qu'une lady perdue la nuit dans les couloirs ...?

Un sourire plus espiègle à son encontre.

- Je ne serai peut-être pas comme tu l'espères, ni comme tu le penses...

Elle ne serait peut-être pas si jolie, ni fougueuse, elle n'en savait rien et après quelque secondes à y réfléchir, elle n'avait pas envie de savoir. Pas maintenant. Il lui fallait du temps. Mais elle lui avait dis plusieurs fois qu'elle avait besoin de temps, elle lui disait depuis le début, même. Mais elle ne lui en voulait pas d'avoir essayé. Cela arriverait bien assez tôt de toute façon. Il fallait juste qu'elle commence à le concevoir, qu'elle se fasse à l'idée. Elle déposait un dernier baiser contre les lèvres de son fiancé, ils auraient bientôt tout leur temps pour s'adonner à ces choses. Mais pas maintenant.

Elle l'avait repoussé violemment tant de fois, mais pour ceci, elle ne voulait pas être brusque ou virulente. Elle le repoussait gentiment, remettait sa robe. Bientôt, bien assez tôt pour eux, cela arriverait. Elle se trouvait déjà bien plus douce avec lui qu'elle ne l'avait été jusqu'ici, à voir s'il le remarquait ou non en tout cas. Et finalement, elle se reculait, sifflait son cheval pour que celui-ci revienne à son niveau.





She-Wolf & her Prince Dragon
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Jeu 6 Avr - 18:05


Horse ride

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Je la regardais de ma hauteur, affichant un sourire suite à sa réponse. J'avais apprécié le moment et elle semblait l'apprécier tout autant, puisqu'elle ne considérait pas cela comme mal. Notre rapprochement avait été soudain, explosif, mais plus agréable que ce que j'avais connu autrefois. C'était bien plus intense, un mélange plus impétueux. Je l'observais, je plongeais mon regard dans le sien, dans ses yeux gris si envoûtant. Ma main droite quittant sa robe suite à ses paroles, venant se poser sur sa joue.

Ne t'excuses pas, nous avons encore le temps devant nous. Je ne vais pas te brusquer.

C'était bien la première fois que je l'entendais s'excuser. Je ne comptais pas la forcer à faire ce qu'elle ne voulait pas, quand bien même j'en avais envie. Extrêmement envie. Je la désirais, chaque parcelle de son corps aux courbes si bien dessinées. Ce n'était pas pareil que ce que j'avais connu avant, il y avait quelque chose derrière ; je n'allais pas simplement faire mon office avec elle pour ensuite ne plus la revoir, ne plus partager sa couche. Je ne comptais pas me servir d'elle comme je l'avais souvent fais autrefois, c'était différent. Tout était différent au final, elle avait fait des efforts, nous nous étions rapprochés. Je ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas avoir l'envie d'aller plus loin, elle avait déjà tant fait. Elle avait rendu ce moment unique, alors que plus tôt quand j'étais venu lui proposer cette ballade, elle ne m'avait pas reçu de la meilleure des façons ; ce fut une merveilleuse surprise que de voir quel chemin avait pris notre escapade. De voir à quel point nous avions pu nous rapprocher aussi subitement.

Un air charmeur naissait sur mon visage en réponse à son sourire, amusé. Il était vrai que ce n'était pas forcément discret de se rendre dans les appartements l'un de l'autre. Qu'il fallait être prudent dans ce genre de moments. Nous avions beau être fiancés, nous n'étions pas autorisés à partager la même couche. Et il serait évident que si nous nous voyions le soir, c'était pour cela.

Il suffirait d'être discret.

Je lui répondais sur un ton malicieux, la provoquant du regard. Si cela venait à se faire, il était évident que je ferai en sorte que ça ne s'ébruite pas ; mais nous avions encore le temps. Je la voulais, c'était vrai. Je la désirais. Mais je ne voulais pas qu'il lui soit fait du tort ; pas à elle. Elle aurait bien des défis à affronter si elle désirait vraiment devenir la première femme chevalier et si elle souhaitait vraiment l'être, il ne devait pas y avoir d'événements venant entacher son honneur. Et des relations hors mariages étaient bien peu vues chez les nobles, encore plus dans le cas d'une femme, même si c'était avec son fiancé.

Je suis sûr que tu es comme je le pense.

Ma main était venue prendre quelques secondes la sienne, pour la rassurer. Le contact que j'avais eu avec la jeune femme avait été plaisant, que ça soit lorsque nous nous embrassions ou même lorsque j'avais posé mes mains sur son corps ; elle était comme je l'attendais. La jeune femme vint déposer un dernier baiser sur mes lèvres, que je lui rendis.

La jeune femme remettait sa robe en place, puis sifflait son cheval qui revenait. À mon tour, j'appelais le mien avant de monter dessus. J'attendais qu'elle prenne position sur sa monture avant de me mettre en route à ses côtés. Aussi étonnant que cela pouvait paraître, elle ne m'avait pas repoussé brusquement comme j'aurai pu en attendre de sa part ; non, elle l'avait fait en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 895
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Ven 7 Avr - 0:11


Horse Ride

Robert&Lyanna


Song of Storms
Quand ils se parlaient, cela finissait par des éclats de voix. Ils s'embrassaient et tout semblait soudainement résolus. Elle ne comprenait pas, mais peut-être fallait-il en profiter ? Profiter de ne plus se user la voix et les nerfs.

Elle était curieuse de nature, était-ce donc étonnant qu'elle soit curieuse de savoir ce qu'il se serait passé si elle l'avait encouragé plutôt qu'arrêtée ? Elle le saurait bien assez tôt, il fallait qu'elle s'en souvienne. Mais ils n'avaient pas de date fixée. Elle ne savait pas ce qui lui prenait de dire ce qui allait suivre, en tout cas ;

- Les loups, en chasse, savent toujours se faire très discrets.

Mais en tout cas, elle riait de l'ânerie qu'elle avait sorti, surtout que cela avait été accompagné d'un sourire et d'un clin d'oeil. Il n'était plus à ça près, non ? Avec tout ce qu'elle lui avait dis ? Elle trouvait d'ailleurs étonnant qu'avec toutes ces révélations, il ne soit pas parti se trouver une autre fiancée, plus simple et plus femme.

Finalement, son cheval revenu, la jeune femme remontait sur son dos.

- Nous n'avons pas beaucoup discutés mais... au moins, on aura fait un grand pas.

C'était peu de le dire, au vue de leur rapprochement. Leur sortie aurait au moins apporté cela. Cela la rassurait un peu, sur leur relation et sur le comportement de Robert. Et puis, de toute façon, pourquoi essaierait-il de la blesser ? Elle avait 3 frères, un père, quatre loups à qui elle aurait pu raconter ce que le cerf avait fait et ils n'auraient pas hésité à n'en faire qu'une bouchée. Robert ne prendrait pas un risque aussi idiot, elle l'espérait en tout cas. Car même si Lyanna n'était pas femme à se plaindre ni femme à demander qu'on fasse les choses pour elle, ses frères auraient finis par l'apprendre et la finalité aurait été la même. Non, Robert ne devait pas se risquer à ça, elle commençait à y croire, il ne pouvait pas jouer à un jeu si dangereux et idiot. Aucune femme dans le monde ne méritait ça, comme aucun homme d'ailleurs. Elle l'espérait.

Sur son cheval, sa robe bien remise, elle regardait son fiancé.

- Cela peut prendre du temps, mais je suis prête à essayer de t'accorder ma confiance. Je doute que tu sois assez idiot pour te risquer à froisser quatre loups du Nord, ni même une louve farouche. Je l'espère en tout cas. "

Pas de menace dans ses mots, juste un constat à voix haute.

- Tu avais prévu ça, quand tu m'as proposé de te suivre ?

On disait qu'il était séducteur, charmeur, ces choses qui ne fonctionnaient pas forcément avec Lyanna mais qui pourtant avait fini dans ses bras, à l'embrasser. Un petit coup de talon, elle avait repris la bride de son cheval qui repartait doucement en marche, direction Harrenhal.





She-Wolf & her Prince Dragon
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark Sam 8 Avr - 21:49


Horse ride

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Ses paroles et son clin d'oeil me firent esquisser un sourire. Je ne doutais pas de ses capacités à se faire discrète. Elle était franche, spontanée, bien différente des autres ladies. Elle ne faisait pas de détour, disait franchement ce qu'elle pensait. Elle pouvait se révéler surprenante et c'était ce qui me plaisait ; on ne pouvait pas prévoir ce qu'elle allait dire, ce qu'elle allait faire. Il m'aurait été facile de trouver une autre femme, belle et charmante, avec des courbes davantage féminines et préférant la broderie plutôt que monter à cheval. Il y avait tant d femmes dans le royaume, de noble naissance, que le choix était large, mais je m'étais arrêté sur elle depuis que je l'avais vu.

Elle avait raison. Nous n'avions que très peu discutés, mais nous avions malgré tout avancer dans notre relation. J'avais apprécié le moment et je voulais qu'il se reproduise. Qu'importe la colère qui était venu entre nous, la dispute qui avait éclaté. Ça ne m'importait déjà plus, c'était passé surtout avec ce qui avait suivi. Cela avait été nécessaire pour pousser à notre rapprochement après tout. Elle poursuivait en m'annonçant qu'elle était prête à m'accorder sa confiance, évoquant ses frères et son père par la même occasion. Je l'observais, avec un regard malicieux, appréciant ses paroles.

Tu ne le regretteras pas.

Ma voix suivait mon sourire, tout aussi malicieuse. Il n'y avait rien d'autre que le temps qui pouvait lui prouver que je lui serai fidèle et nous pourrions apprendre davantage à nous connaître quand elle viendrait à Accalmie, après le tournoi. Ça serait le moment idéal pour partager du temps ensemble, pour qu'elle puisse découvrir la vie qu'elle aurait à mes côtés.

Elle voulait savoir si j'avais prévu que tout se déroule ainsi. Ce n'était pas le cas, déjà car quand je voulais une femme, je ne prévoyais pas ce que je comptais faire ; je le faisais, tout simplement. Je n'avais jamais eu besoin de me questionner pour obtenir ce que je voulais des femmes, d'une femme et ça ne changeait pas, quand bien même elle tentait de me repousser.

Non, je n'avais rien prévu.

Je lui souriais, avant de donner un petit coup de talon afin de pousser mon cheval à avancer. Nous reprenions la route pour rentrer à Harrenhall.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Horse ride | Lyanna Stark

Revenir en haut Aller en bas

Horse ride | Lyanna Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» (f) Lyanna Stark * épouse *prise.
» Lady Lyanna Stark - Le Soleil brille toujours même quand l'Hiver vient !
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» Horse Liberty -- La terre des Mystères
» Ce matin, j'aurai du rester au lit[pv: Shizuo Stark]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: La Taverne :: Vieux Parchemins :: RP-