RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Val et dans l'Orage.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes du Val et de l'Orage.

Robert Baratheon, Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn,
Quellon Greyjoy et Doran Martell sont très attendus.

Partagez|

Don't stop me now. | Robert&Lyanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 531
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Sam 8 Avr - 1:06


Don't stop me now

Robert&Lyanna



Sorry.
La louve avait passé la journée dehors. Du levé du soleil jusqu'à la fin de l'après midi, elle était restée dehors à s'entraîner. Le tournoi était juste demain, elle ne pouvait donc plus perdre son temps, ce serait pour elle ses derniers entraînements avant la joute. Elle avait à peine prévenu ses aînés, qui dormaient encore lorsqu'elle était partie. Elle aurait du rentrer plus tôt, c'était son intention au départ et finalement, on était en fin d'après midi lorsqu'elle voulait bien rentrer.

Elle était chamboulée après la rencontre qu'elle venait de faire, après les événements qui s'étaient produits au bord du lac de l'oeildieu. Elle s'était attendu à bien des choses dans sa jeune vie, mais pas à ça. Et il lui fallait reprendre ses esprits, reprendre le cour de sa vie. Mais tout semblait fade et monotone maintenant.

Elle avait été rendre son cheval aux écuries et marchant dans Harrenhal, hommes et femmes la dévisageaient et de droit, puisque la jeune femme ne portait pas une robe, mais bel et bien un pantalon, un veston et de grandes bottes. Toute vêtue de noir, elle avait essayé de recoiffer ses cheveux sur le retour mais il semblait que cela ne soit pas suffisant pour ces nobles. Ce qui la faisait soupirer. Elle n'aurait de toute façon pas pu porter de robe pour s'entraîner, alors tant pis, elle se rattraperait demain matin puis demain soir.

Marchant dans la triste Harrenhal, elle espérait retrouver le chemin vers ses appartements. Chasser une biche pouvait aller, mais retrouver un appartement semblait un peu plus compliqué. Du monde était présent ce jour-ci, ce qui n'aurait pas du autant l'étonner. Mais tout l'étonnait. Où était-il, que faisait-il ? elle songeait à cet homme rencontré au lac, ils venaient tout juste de se quitter et son esprit était encore embrumé, si bien qu'elle se perdait à force de marcher sans même regarder où elle allait. Un regard à gauche puis à droite, que faisait-elle, déjà ? Pauvre idiote.

Elle aurait mieux fait de vite retourner dans ses appartements, prendre un long bain chaud pour détendre ses muscles douloureux après une journée d'entraînement, puis enfiler une robe et partir rejoindre ses frères. Mais rien que trouver ses appartements, elle n'y arrivait pas. Elle gonflait ses joues à s'énerver, elle ne se souvenait pas avoir vu ce coin d'Harrenhal, à croire qu'avec l'arrivée de tout ce monde, les lieux avaient changés.

Ses frères allaient-ils la sermonner pour son absence ? Elle n'était pas idiote au point de croire qu'ils ne l'avaient pas remarqués, au vue des heures qu'elle avait passée dehors. Lyanna serrait son sac contre elle en regardant à droite et à gauche, comme une petite fille qui aurait perdu sa mère dans une foule. Sauf que la petite fille cherchait juste son chemin après avoir avancé sans regarder où elle allait. Et il semblait que personne n'avait envie de s'arrêter pour lui parler. Elle ne leur en voulait pas, peu auraient pu penser qu'il s'agissait d'une lady du Nord en la voyant ainsi accoutrée. Elle serrait son sac contre elle, jusqu'à voir une apparence familière, puis à force, la reconnaître. Elle soufflait un bon coup et avançait rapidement.

Un fort sentiment de culpabilité se faisait ressentir, elle espérait juste qu'il penserait que ce sentiment de culpabilité provenait du fait qu'elle avait disparu toute la journée. Elle avait attrapé son bras de sa fine main. Elle semblait toujours si petite à côté de lui.

- Robert !

Elle avait à se faire pardonner, dans un sens, même s'il ne savait pas pourquoi et qu'elle ne lui dirait pas. Elle soufflait un bon coup, comme rassurée d'enfin voir un visage familier.

- Robert...

Que faisait-il, au juste ?


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Lun 10 Avr - 5:49


Don't stop me now.

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Les quelques nuages qui traversaient le ciel n'étaient pas suffisant pour couvrir le soleil et pour empêcher ses rayons de parvenir jusqu'à mes appartements. J'observais l'extérieur d'un air impassible, les bras croisés dans le dos, le torse bombé ; je n'étais vêtu que d'un simple pantalon en tissu, ce qui faisait que ma fabuleuse musculature n'en n'était que plus visible, bercée par les rayons chaud qui venaient l'étinceler. Le paysage n'était pas agréable à regarder, l'endroit n'était pas forcément plaisant. Ça ne valait en rien Accalmie, malgré la grandeur de l'endroit. Ce n'était plus qu'une vieille forteresse, à demi entretenue. Mais mon regard fut attiré au loin, vers les terrains d'entraînement que je pouvais voir grâce à l'emplacement de mes appartements. Un sourire se dessina lentement sur mes lèvres, un sourire orgueilleux, surmonté de mon regard bleu perçant. Je savais ce que j'allais faire aujourd'hui, j'allais me rendre là-bas pour observer les combats d'entraînements qui s'y déroulaient. Voire davantage, comme prendre part à un de ces combats. Je n'allais pas me contenter de regarder, autant en profiter.

Tournant le dos à la fenêtre, je pris la route en direction de la sortie de mes appartements sans prendre la pleine de me vêtir davantage. Je n'en avais pas besoin, je n'avais aucuns problèmes à sortir de la sorte ; quand bien même je ne me trouvais pas sur mes terres. Le bruit de mes pas dans les couloirs se faisaient entendre, lourds tandis que je marchais avec toute la prestance qui était la mienne. Toujours la tête haute, le dos droit et le regard fier. Les regards ne manquaient pas, bien souvent interloqués mais je n'étais nullement gêné par ça. J'atteignis bien vite la sortie de la forteresse, mes pieds nus foulant le sol sans aucune gêne, sans aucune douleur présente. Le terrain n'était pas loin, j'y arrivais rapidement avant de me poser non loin d'un combat entre deux chevaliers. Les coups entre les épées d'acier résonnaient dans l'air. J'observais le combat, les minutes s'écoulant au fil des échanges. Lorsque le duel fut terminé, l'un des deux chevaliers leva la visière de son casque, tournant sa tête vers moi en s'inclinant brièvement par politesse, avant de prendre la parole, avec un ton presque provocateur.

Comptez-vous simplement regarder, Lord Baratheon ?

J'esquissais un bref sourire, n'offrant aucune réponse à l'homme en me dirigeant vers un râtelier où se trouvaient différentes armes, passant de l'épée au fléau. J'empoignai une épée, qui n'était pas l'arme avec laquelle j'avais l'habitude de combattre ou même de m'entraîner ; mais je savais la manier, comme beaucoup d'autres armes. La tenant fermement, je pris un bouclier de ma main libre avant de me retourner face au chevalier. J'haussai un sourcil, le dévisageant en me plaçant face à lui. Le chevalier ne me fit pas attendre, fonçant sur moi en s'apprêtant à me frapper d'un coup d'estoc tandis que je parais grâce au bouclier ; le bruit du choc entre les deux résonna. Je n'attendis pas, contre-attaquant quasiment aussitôt. S'il parait à son tour, les coups s'enchaînèrent bien vite tandis qu'une petite foule de personnes s'enchaînaient autour de nous. D'autres chevaliers, qui regardaient l'échange. Je frappais avec beaucoup de force, laissant le moins de répit possible à l'homme que j'affrontais. Tant et si bien que l'homme tomba à terre quelques minutes plus tard, après de violents coups, mon épée non loin de son visage. Je ne me décidais pas à arrêter d'aussitôt, échangeant d'autres coups avec d'autres chevaliers.

La journée s'écoula bien vite, occupé principalement par cela. J'avais transpiré, ce qui faisait luire mon torse et j'étais retourné à Harrehall. Je marchais en direction de mes appartements, pour me passer un coup rapidement et me vêtir pour la suite de la journée. Je sentis mon bras être attrapé, m'arrêtant en me tournant vers la personne qui n'était autre que Lyanna. Je lui offris un sourire sincère.

Lyanna.

Je ne l'avais pas vu de la journée. Même si j'avais pensé à elle, elle avait bien des choses à faire et j'avais mes propres occupations.

Tu as passé une bonne journée ?

Je l'observais, fronçant les sourcils ; j'entendais à sa voix que quelque chose n'allait pas. Je ne savais pas quoi, cependant.

Que se passe-t'il ?

Je prenais sa main, caressant le dessus de la sienne avec mon pouce en plongeant mon regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 531
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Lun 10 Avr - 14:56


Don't stop me now

Robert&Lyanna



Sorry.
Etait-elle si perdue dans ses pensées qu'elle n'avait même pas remarqué que son fiancé était torse nu, transpirant sous, visiblement, l'effort ? Elle n'avait jamais été si nombriliste qu'à cet instant et se décevait presque. Avait-elle pensé tant au prince qu'elle en avait oublié tout le reste ? Elle soupirait, agacée de son propre comportement. Elle était obsédée par celui qu'elle avait rencontré quelque heures plus tôt et en était parvenue à ne pas voir ce qu'il se passait autour d'elle. Elle gonflait ses joues. Elle culpabilisait, surtout en voyant le sourire que lui adressait Robert et le fait qu'il prenne ainsi sa main. Le contact n'était pas le même qu'avec Rhaegar, mais il restait agréable ; elle avait l'impression que sa main se perdait dans celle de Robert, plus grande, calleuse et chaude.

- Une bonne journée, oui, c'est vrai... Et toi ?

Il n'avait donc rien remarqué ? Elle avait disparu toute la journée et il n'avait rien remarqué ? Ce qu'ils s'étaient dit la veille semblait prendre un autre sens, il lui avait dit de la prévenir si elle partait, auquel cas il s'inquiéterait. Elle était pourtant partie presque toute la journée et il n'avait rien remarqué. Au moins, il était vrai, elle restait libre. Il ne semblait pas remarquer non plus la tenue qu'elle portait, il ne semblait pas s'en soucier, alors qu'elle était en pantalon, bottes et veston. Il ne semblait pas se soucier de ça.

- Je... Je me suis perdue. Harrenhal est grande et j'ai cru que je ne retrouverai plus mon chemin... C'est idiot.

Au moins, elle ne mentait pas, c'était bien vrai. Chaque couloir semblait se ressembler tout en étant différent, tout était sombre, lugubre. Et si elle avait une âme d'aventureuse, elle n'aimait pas ces lieux. Ses yeux étaient posés sur son visage mais descendaient, c'était plus fort qu'elle. Les muscles saillant, dessinés, elle devinait bien là les années d'entraînement du Baratheon, les heures de travail que cela avait du représenter. Mais elle remontait son regard sur son visage et souriait légèrement, presque timide. La pudeur, au Nord, on y tenait assez et elle ne voyait pratiquement jamais les hommes ainsi vêtus. Déjà, parce qu'il faisait froid, mais aussi parce qu'ils tenaient à une certaine pudeur, un certain code.

- Tu t'es bien amusé on dirait.

Avait-il, encore, été se faire remarquer ? Elle imaginait sans mal le Baratheon avoir été parader auprès des autres, juste pour le plaisir de montrer ses muscles. L'idée était amusante.

- Aurais-tu vu mes frères ? Je suis partie toute la journée, ils risquent de me chercher.

Ils passaient leur temps à la chercher, avait-elle l'impression. Dès qu'elle quittait leur champ de vision, elle avait l'impression qu'elle aurait droit à un sermon à son retour et si la louve avait du caractère, face à Rickard, Brandon et Eddard, ses années, elle ne pouvait pas grand chose sinon leur faire la tête et répéter "mais je ne faisais rien de mal et je suis là, maintenant, c'est bien que rien ne m'est arrivé". Elle baissait finalement le regard sur leur mains. Elle ne se souvenait pas qu'il ait déjà essayé ce type de contact en public, mais après tout, au vu de leur rapprochement la veille, cela n'aurait pas du l'étonner. Ou peut-être qu'elle craignait qu'une personne en particulier le voit. Mais cette personne lui avait demandé de faire comme si de rien était.

- Tu allais quelque part, peut-être ?

L'avait-elle coupé en plein élan ? C'était fort probable. En tout cas, la jeune louve ne lâchait pas la main du Baratheon.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Sam 22 Avr - 18:31


Don't stop me now.

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Le sourire qui ornait mon visage était sincère tandis que je plongeais mes yeux dans les siens, ne cessant de caresser sa main avec mon pouce tout en la tenant toujours. J'étais content de la voir à ce moment. Je ne m'étais pas attardé sur ce qu'elle pouvait bien faire de sa journée, puisque j'avais moi-même des choses à faire, je trouvais toujours quelque chose à faire. Et pour l'heure, chacun vaquait à ses occupations et elle n'en faisait pas exception ; je ne comptais pas la suivre constamment pour voir ce qu'elle pourrait bien faire. Ça ne servirait à rien, à part l'oppresser.

Oui j'ai passé une bonne journée.

La journée était passée relativement vite, je n'avais pas vu le temps passer. J'avais passé mon temps dans un élément qui était le mien ; les combats. Je savais me battre, j'excellais là-dedans et j'en avais profité pour m'imposer auprès de ceux qui s'entraînaient dont certains présents pour se préparer au tournoi. J'aurai pu participer. J'en avais les compétences. Montrer une nouvelle fois ma férocité, ma force, ma puissance. Comme je l'avais souvent fait auparavant et comme je continuerais à le faire dans l'avenir. Ça n'était pas prêt de changer, je n'étais pas prêt de changer.

Tu t'es perdue ? Tu n'avais pas prévu de sortir, habillée comme ça ?

Je m'écartais un peu, tenant toujours sa main tout en observant de haut en bas son corps, détaillant brièvement sa tenue. Je l'avais brièvement vu descendre le regard jusqu'à mon torse, affichant un sourire espiègle à son encontre avant de la voir relever le regard. Elle souriait, timidement. Et mon sourire restait sur mon visage.

Évidemment que je me suis bien amusé.

Comment cela pourrait-il en être autrement. Aller au terrain d'entraînement, dans la plus basique des tenues pour affronter d'autres combattants. J'avais dépensé beaucoup d'énergie, mon corps et mes muscles luisaient à cause de la sueur. Ils étaient contractés. Saillants. Tout ce qu'il fallait afin d'attirer le regard de la jeune femme. Elle évoquait ses frères, me demandant si je les avais vu. Qu'ils risquaient de la chercher. Effectivement, si elle était sortie toute la journée, ils risquaient de s'inquiéter ; même en étant habitués au fait qu'elle sorte tout le temps. Justement, peut-être qu'elle vagabondait bien trop souvent et qu'elle devrait rester un peu plus avec les membres de sa famille. Bien que je sache que ce n'était clairement pas dans ce qu'elle avait prévu.

Je comptais aller me nettoyer rapidement et m'habiller.

Je lui offrais un nouveau sourire, approchant mon autre main de son visage, la posant délicatement contre sa joue. Remettant en place une mèche de cheveux qui tombait.

Je n'ai qu'une envie...

J'ôtais ma main de son visage, pour ne pas trop attiré l'attention. Je ne pouvais pas me conduire avec elle comme je l'aurais fais avec d'autres femmes, aux rangs plus bas. Elle était une Stark. Je ne pouvais l'embrasser devant toutes les personnes présentes ici. Je ne pouvais être aussi proche que je le voulais. Mais viendrait le moment où je pourrais faire ce que je voudrais. Ou plus personne ne pourrait rien dire. Et ce moment me tardait, j'attendais impatiemment qu'il vienne.

Tu viens avec moi ?

N'attendant pas, je pris la route pour me rendre en direction de mes appartements afin d'y chercher de quoi me vêtir de façon plus convenable.

Comment tu as fais pour te perdre ?

Je lançais un regard en sa direction. Vu le monde qu'il y avait ici, c'était bien dur de perdre son chemin même si tous les couloirs semblaient se ressembler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 531
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Dim 23 Avr - 4:25


Don't stop me now

Robert&Lyanna



Sorry.
Elle était troublée, pendant quelque instants. Etait-ce cela que les jeunes femmes trouvaient à Robert ? Les muscles saillants ? La peau brunie par le soleil et taillée par l'effort ? Elle n'avait déjà pas toute sa tête à cause de ce qu'il s'était passé il y a quelque heures auprès du lac, mais là, c'était le bouquet. Les dieux s'amusaient-ils ? Elle commençait à grandir et comprendre bien des choses en tout cas. Et en réaliser d'autres.

- En fait... Je viens de revenir... j'ai voulu regarder un peu les alentours et les robes ne sont pas toujours très pratique à cheval... Et puis ces lieux sont trop grands.

Et elle aimait ses pantalons, ses grandes bottes et ses vestons, surtout. Elle haussait finalement les épaules. Elle pouvait chasser, traquer, elle était bonne là dedans. Mais dans une ville inconnue comme celle-ci, lugubre et imposante, l'affaire était toute autre. Elle inspirait profondément, véritablement perdue, mais pas dans un point de vue orientation, mais bien sur ses sentiments. Qu'était-elle sensée ressentir à cet instant ? Elle ne sentait que bouleversement, frustration, agacement, trouble.

Et elle manquait presque de sursauter alors qu'elle sentait le contact chaud du Baratheon contre sa joue. Elle lui souriait à nouveau. Elle le regardait faire puis retournait chercher son regard.

- Une envie ...?

Elle allait finir par s'agacer de tout ceci, mais surtout, s'agacer d'elle-même et d'être tout à coup si idiote sur ces sujets.

- Je... Oui.

Venait-elle d'accepter de le suivre alors qu'il venait de dire qu'il allait se nettoyer et s'habiller ? Le Baratheon était déjà parti de toute façon et elle n'avait aucune envie de rester ici. Alors elle reprenait la marche pour le suivre. C'était terriblement idiot mais elle avait l'impression de trahir son nouvel ami, en suivant Robert Baratheon vers ses appartements, alors que Robert Baratheon serait bientôt son époux. Oui, c'était terriblement idiot. Mais les Stark et leur loyauté de coeur...

- Comment j'ai fais ? Euhm j'ai voulu rendre mon cheval aux écuries et des bonnes femmes m'ont distraite et... Je crois avoir traversé tout Harrenhal avant de tomber sur toi.

Elle riait un peu, ça valait mieux ainsi, juste penser à autre chose un instant. Rire de son idiotie, surtout. Elle regardait autour d'eux, au moins pour se souvenir des lieux où ils passaient et jusqu'où ils menaient.

- Alors, ces entraînements ? Tu as mis une raclée à qui ?

Contrairement à bien des femmes, elle ne se pavanait pas et en règle générale, elle détestait ceux qui le faisaient. Mais pour le coup, elle pouvait, avec de gros efforts, en étant bien lunée, reconnaître que Robert pouvait se le permettre... de temps en temps, car il ne fallait pas non plus en abuser.

Elle marchait un peu plus vite pour être à sa hauteur, ses petites jambes semblant travailler dures. Elle qui s'était déjà entraînée toute la journée.

- C'est que tu deviendrais pudique. Alors comme ça, Robert Baratheon se soucie de ce que les autres pensent ?

Elle le taquinait, évidemment. C'était surtout pour comparer le recule aujourd'hui devant tout le monde, quand hier, il lui avait tenu la main et avait même poussé à l'embrasser. Quand aujourd'hui, il gardait une distance qui se voulait respectueuse. Ce qui était assez amusant en fin de compte. Elle lui donnait un petit coup de coude, préférant s'amuser ainsi pour l'instant que réfléchir à toute sorte de choses.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Dim 7 Mai - 1:19


Don't stop me now.

Lyanna Stark & Robert Baratheon



The deer carries its woods as the coat of arms of its domain.
Un maigre sourire étira mes lèvres, quand elle m'annonçait qu'elle venait de rentrer. Je tournais ma tête en sa direction, marchant jusqu'à mes appartements. Elle évoquait la grandeur des lieux, qui était véridique. Après tout, l’on disait que c’était la plus grande forteresse de Westeros, une réputation qui n’était pas usurpée. Mais ça ne la rendait pas plus belle, car elle était aussi sinistre et peu accueillante. Qu’importe ce que pouvaient bien faire nos hôtes, cela ne changerait pas l’ambiance lugubre qui était présente.

Trop grands et bien trop désagréable. Il n’est pas difficile de comprendre les catastrophes qui ont touché ses lieux, au vu de l’apparence que ces ruines ont.

Car pour moi, c’était seulement cela. Des ruines, de vulgaires ruines. Il y avait une bonne partie de la forteresse qui tombait en décrépitude, même si le minimum était fait pour ralentir le phénomène. Mais rien n’y faisait, l’endroit me déplaisait. Chaque heure que j’y passais accentuais ce sentiment et je n’avais que davantage envie de quitter ces lieux maudits. Pour retourner en ma forteresse. Avec elle, avec ma fiancée. Pouvoir profiter des moments en sa compagnie, ce que j’attendais de plus en plus, ce que je voulais.

Oui, une seule envie… Que je ne peux me résoudre à accomplir.

Je ne le disais clairement pas, mais c’était, pour moi, bien assez clair. Qu’est-ce que ça pouvait bien être d’autres que de l’attraper dans mes bras et l’embrasser, après tout. Cette chose qui me hantait jours et nuits, bien plus que l’envie de quitter ces lieux. L’avoir à mes côtés, continuellement. Et ne pas avoir à me soucier de ce que pourraient bien penser quelques seigneur quant à ce que je lui ferais. Pouvoir la toucher autant que je le voulais, l’embrasser et bien plus encore. Car c’était après tout cela, je la voulais tout entière, pour moi et seulement pour moi.

Bien.

Un fin sourire était réapparu sur mon visage à la suite du simple mot que j’avais prononcé. Elle avait accepté de venir avec moi, alors que je me rendais dans mes appartements pour me changer et pour me passer un coup. Elle ne devait pas s’être rendu compte de la chose sur le moment, surtout qu’elle avait hésité. Mais je n’allais pas m’en plaindre. Elle marchait à mes côtés, vers mes appartements et nous continuons notre discussion.

Heureusement que tu es tombée sur moi, dans ce cas, qui sait jusqu’où tu aurais pu aller ainsi.

Et on ne savait après tout pas ce qui pouvait bien être caché dans les recoins de cette forteresse. Même si quoiqu’il y ait, ça devait être mort depuis des décennies. Peut-être aurait-elle découvert la raison de ce qui semblait planer sur cet endroit, cette malédiction.

Quelques seigneurs, bien peu capables face à moi. Aussi inutiles que l’est leur nom.

De toute façon, je ne m’attendais pas à trouver un adversaire à la hauteur au moment où je m’étais rendu au terrain d’entraînement. Je n’avais pas eu l’espoir de rencontrer mon cousin, le Prince héritier des Sept Couronnes, qui aurait été un véritable adversaire plutôt que ces petits nobles qui ne savaient pas aussi bien se servir d’une arme que moi. Et je n’étais même pas protégé d’une armure, là où eux en détenaient une.

Je me soucie de ton bien et non du mien. Qu’est-ce que ça m’importe de savoir ce que peuvent bien penser les petites gens. Seule toi m’importe, je ne veux pas que l’on te blâme pour un soit-disant manque de pureté.

Oui, c’était vrai. Seule elle pouvait bien m’importer. Je savais comment les nobles pouvaient bien discuter entre eux, je savais comment les servantes écoutaient et observaient la moindre chose, la rapportant à leur maître. Je ne voulais pas qu’elle soit affublée d’une mauvaise réputation, elle demeurait une dame de la maison Stark et même si je l’épousais, qu’importe les rumeurs, je ne savais que trop bien ce que cela pouvait faire à une femme. Elle rêvait de devenir chevalier, alors il était préférable qu’aucune rumeur ne la touche afin de lui faciliter la tâche, qui serait quand même dure malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 531
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Dim 7 Mai - 5:40


Don't stop me now

Robert&Lyanna



Sorry.
En marchant, elle passait une main dans ses cheveux encore un peu fou après sa course à cheval. Elle parvenait même à en retirer des brins d'herbe sans trop comprendre comment ils avaient pu atterrir là. Elle suivait Robert vers ses appartements, que pouvait-il arriver de toute façon ? Et qui irait redire quelque chose ?

- C'est vrai, j'aurais sans doute errer un bon moment. Mais je suis contente d'être tombée sur toi, ça me fait plaisir.

Dans le fond, c'était vrai, elle était contente de le voir. Même si ça n'avait pas été le meilleur des moments en réalité, elle restait contente de le voir. A la mentionner de ceux à qui il avait mis une raclée, elle fronçait les sourcils. Heureusement pour lui, elle était bien lunée, dans un bon jour et elle préférait donc en rire. Elle pouvait lui retirer bien des choses mais elle ne pouvait pas lui retirer sa capacité à combattre, qui était indéniable. C'était aussi amusant pour la jeune fille, qui avait l'impression d'entendre son aîné, Brandon, parler. Les révélations qui suivaient, sur le fait qu'il s'inquiétait surtout pour elle, la surprenait. Lyanna n'avait jamais vraiment fait attention à tout ça, elle s'en moquait. La vie au Nord, ce n'était pas fait sur des rumeurs ou des qu'en dira-t-on. C'était être dégourdi, savoir prendre des décisions, savoir vivre, savoir faire les choses par soi-même, c'était se battre, physiquement ou non.

- Je me moque bien de ce qu'on pourrait dire sur moi ! Il n'y a que toi que ça inquiète. Aurais-tu peur que ta fiancée ne corresponde pas à ce que tu désires, qu'on ne la dépeigne pas comme la parfaite petite lady et qu'on ne la complimente pas sur ses stupides robes ? Que l'on me blâme d'embrasser mon fiancé, que veux-tu que cela me fasse ? Nous serons bientôt mariés de toute façon, les Stark ne reviennent pas sur leur paroles. Le ferais-tu, toi ? Non, c'est ça ? Alors très franchement, je me moque bien de ce que ces gens peuvent dire, ça ne m'atteint pas. On sera bientôt marié, ce serait bien que tu t'en souviennes !

C'était vrai, ça ne l'atteignait pas. Mais elle prenait mal les dires du Cerf et ne pouvait pas cacher son mécontentement. Et là aussi, ça lui importait peu que certains l'entendent. Elle soufflait pourtant, se rendant finalement compte de la raison pour laquelle elle s'était mise à gronder, chose qu'elle n'aurait pourtant pas du faire. Oui, venait-elle vraiment de gronder parce qu'il ne l'avait pas embrassée ni tenue contre lui ? S'en rendant compte, elle s'arrêtait sur place quelque secondes, comme pour réfléchir à ce qui pourrait la rattraper. Mais elle ne trouvait rien. Elle se remettait alors à marcher en affichant une mine boudeuse. Peut-être que ce combat avec elle-même participait à ce qu'elle s'énerve aussi vite. Ou peut-être qu'elle était juste trop impulsive et avait bien besoin d'apprendre à maîtriser ses colères.

Elle se contentait juste de suivre Robert, toujours avec sa mine boudeuse. Ce qu'elle pouvait haïr les convenances et ses règles stupides que les nobles pouvaient imposer. Des règles vides de sens à ses yeux en tout cas. C'était aussi à se demander si sa dernière phrase valait vraiment pour lui, ou si ce n'était pas un rappel pour elle-même et ce qu'elle avait fait quelque heures plus tôt.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fer Née
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 106
Avatar : Gaïa Weiss
Date d'inscription : 11/05/2017
Localisation : Harrenhal, le temps du tournois

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Mer 17 Mai - 17:07


Don’t stop me now

Lyanna Stark & Serah Greyjoy





Harrenhal… Un temple à la gloire de l’égo de l’homme, encore debout malgré les assauts des dragons. Inébranlable, indestructible. Exactement comme l’égo des hommes, songe Serah, en vidant son énième coupe de vin de la journée. Sans être complètement saoule, parce qu’elle tient bien l’alcool, a mangé, n’a pas fait de mélanges et bu en continu sur une grande période de temps, elle est tout de même significativement joyeuse. En même temps, c’était inévitable. Avec Victarion partit au petit matin, Serah n’a guère eu que la compagnie du vin pour l’égayer. A son réveil, Sigryd a bien tenté de se rendre agréable, mais sa suggestion de pourquoi pas porter une robe ? a suffi à blaser la combattante, qui s’est empressée d’enfiler son pantalon de cuir, sa chemise, son armure légère et ses dagues, avant de filer aussi vite qu’elle l’a pu.

Le reste de sa journée s’est avéré assez folklorique. Aussi désinvolte et téméraire qu’à l’accoutumée, elle s’est noyée dans l’agitation baignant le château, se mêlant autant à la noblesse qu’à la roture, s’amusant visiblement des regards tantôt étonnés, tantôt courroucés, qui l’ont accompagnée. La main leste, elle a volé de la nourriture partout où elle a pu, et goûté tout ce qu’elle a pu. Certaines spécialités lui ont tellement plu qu’elle les a volées plusieurs fois. Ses larcins, d’ailleurs, ont dépassé le stade de la nourriture. Plusieurs dagues dissimulées ça et là sont donc venues grossir les rangs de ses armes, différentes babioles subtilisées sur des étals à la faveur de la distraction du marchand… La fraîche Greyjoy s’est amusée, donc.

C’est seulement dans le courant de l’après-midi qu’elle a commencé à se calmer, et à boire. Parce qu’elle est Serah Greyjoy, femme du représentant du suzerain des Îles de Fer, et aussi parce qu’elle déconcerte avec son accoutrement, les servants n’ont pas été trop difficiles pour lui donner une carafe pleine de vin de la Treille, et le verre qui va avec. Peu envieuse de le partager, elle est allée s’installer sur les remparts de la citadelle, juste au-dessus de la porte, entre deux créneaux. Quel poste d’observation n’a-t-elle pas trouvé là ! Point central des allées et venues de tout un chacun, rester, à son exemple, plusieurs heures ici a été d’une richesse inouïe. Elle a entendu qu’un certain Lord Machin fricotte avec une servante Truc, qu’une certaine Lady Aigrie, ainsi nommée par son personnel, si prompte à faire appliquer le protocole aurait eu un enfant avant son mariage d’un autre homme… Et autres racontars du même acabit.

Qu’on se le dise, sans le vin, c’aurait été d’un ennui mortel et il est plus que probable que Serah se serait défoulée sur le premier venu. Mais le vin sait revêtir le plus sordide bouge d'un luxe miraculeux, et fait surgir plus d'un portique fabuleux dans l'or de sa vapeur rouge, comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux… Sous son influence, la Greyjoy est donc beaucoup plus lisse.

Une jambe dans le vide, maintenant avachie contre le mur, elle observe ce qu’elle pense être le dernier drama de la journée. Une jeune femme qui revient d’elle ne sait où, et dont elle se moque clairement de la provenance… Mais, là où ça devient intéressant pour la fer-née, c’est que la demoiselle, d’allure bien jeune, porte pantalon et veston de cuir. En un mot comme en cent, si l’on fait abstraction de la couleur de ses cheveux, elle lui ressemble à elle d’avantage qu’aux grandes dames maniérées qui pullulent à l’intérieur des remparts… Il n’en faut pas moins pour pousser Serah à l’aborder. Malheureusement pour elle, le temps qu’elle descende du chemin de ronde et la rejoigne, la gamine s’est déjà jetée dans les bras d’un homme -ou peut s’en faut. Frustrée, la blonde se glisse derrière un pylône, contre lequel elle s’appuie et croise les bras avec nonchalance. De là, elle est en mesure de suivre l’échange, qui lui fait plus d’une fois lever les yeux au ciel. Si elle se vêt comme un homme, c’est que cette petite a du potentiel. Alors pourquoi le ruiner avec des répliques, parfois niaises à se noyer ? La jeunesse, probablement, songe Serah.

Finalement, l’homme embarque la gamine, ce qui fait froncer le nez à la fer-née. Elle allait intervenir, mais un émissaire lui épargne cette peine, puisqu’il surgit de nulle part (un pouvoir des serviteurs) devant Lord Baratheon et lui tient le crachoir… Ni une ni deux, Serah glisse sa main toute féminine contre la bouche de la gamine et l’entraîne en arrière sur une dizaine de mètres, suffisamment loin pour que la foule allant et venant, s’agitant, les perde quelque peu. Là, elle relâche la jeune fille et lui sert un large sourire conquérant. « Salut Gamine. Si ça te dit qu’on parle un peu toi et moi, suis-moi. Sinon, bah, tu peux retourner à ton geôlier... » Elle hausse les épaules, et désigne Robert du nez. Le but de l’entraîner à part, c’est d’avoir affaire à elle seule, qu’elle puisse prendre ses décisions comme une grande, et pas d’avoir affaire à son garde chiourme… Le choix n’a que trop de valeur aux yeux de Serah que pour qu’elle bafoue celui d’une autre, ou le laisse bafouer. Cela étant dit, rien ne dit que la gamine voudra la suivre…




   
Awash with Blood
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 531
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna Sam 24 Juin - 0:00


Don’t stop me now

Lyanna Stark & Serah Greyjoy



Pouvait-on se forcer à aimer quelqu'un ? Elle en doutait très sérieusement. Elle appréciait Robert, il y avait des fois où elle pouvait même se montrer étrangement jalouse et possessive, cela venait surtout de son manque de confiance. Pas en elle, mais chez les autres. Les hommes trouvaient toujours moyen de la décevoir, il n'y avait que ses frères qui étaient assez bons à ses yeux. Mais elle voyait bien avec Brandon comment les hommes pouvaient être, et Robert était de la même trempe.

Finalement, quelqu'un venait accaparer son intention, à ce Baratheon. Ca n'aurait pas du l'étonner, Robert était un véritable aimant. Tout le monde venait toujours vers lui et dans ces instants, ça l'agaçait plus qu'autre chose. Elle ne s'attendait toute fois pas à ce que quelqu'un l'accapare elle aussi, d'une façon des plus originales toute fois, qu'on arrivait derrière elle et que l'on mettait une main sur sa bouche pour l'empêcher, sans doute, de crier. Ce n'est qu'une fois éloignée que Lyanna se permettait de mordre la main de celle qui l'avait posée sur sa bouche. Qu'on le sache ; Lyanna était une louve sauvage. Elle n'avait été que trop sage jusque là, elle s'était bien tenue. Mais voilà qu'elle mordait la personne comme un animal. Salut gamine, Lyanna fronçait les sourcils, l'air de dire "c'est moi que t'appelle gamine ?!", prête à en découdre. Mais qui était cette femme ? Lyanna la regardait de haut en bas, de bas en haut, habillée pratiquement comme elle si l'on peut dire, elle aussi ne semblait pas se fondre dans la masse de ladies en robe finement cousu et autre broderie. Elle désignait Robert comme son geôlier et Lyanna se contentait de lever les yeux au ciel.

- C'est pas geôlier le mot, c'est bourreau. On n'vous apprend pas ça là d'où tu viens ?

Elle la prenait pour une idiote ? Lyanna croisait les bras.


- De quoi tu veux me parler, hm ?

Lyanna avait de la boue sur ses vêtements, les cheveux en bataille, elle avait passé la journée à s'entraîner, elle avait ensuite rencontrer son âme soeur et avait à cause de lui des brins d'herbe dans les cheveux. Elle s'estimait, à juste titre, ne pas être présentable pour parler à la noblesse, mais Robert avait été lui aussi dans un certain état, transpirant et torse nu à se pavaner, alors sans doute étaient-ils quitte en se promenant ensemble. Et peut-être qu'avec cette femme on ne les dénoterait pas tant. Ou alors c'était trop rêver que croire qu'on ne remarquerait pas deux femmes en pantalon. Mais dans tous les cas, elle ne voyait pas trop de ce que cette femme lui voulait, les femmes avaient plutôt tendance à l'éviter, hormis Berena, Lorra et lady Karstark, les femmes l'évitaient comme on fuirait un animal sauvage prêt à vous bondir dessus - même si cet animal avait l'air sauvage mais était en réalité une boule d'amour. Alors à cause de tout cela, elle ne voyait pas ce que cette femme lui voulait, pas faute d'y réfléchir. Elles n'allaient pas parler fleurs ou broderies, mais elle ne voyait toujours pas, pas faute de regarder la jeune femme -comme si elle allait lui hurler la réponse- pour essayer de savoir. Lyanna soupirait alors, décidément elle ne savait pas se comporter comme une lady avec les autres femmes.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Don't stop me now. | Robert&Lyanna

Revenir en haut Aller en bas

Don't stop me now. | Robert&Lyanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Robert McNamara, artisan de la mise au pas des peuples
» ROBERT MANUEL : NOUVELLES REVELATIONS
» ROBERT MENARD VOLE GAGE
» Entrevue de Robert Benodin avec Sonia Pierre
» 05_ i just can't stop loving you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Conflans :: Harrenhal-