RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Val et dans l'Orage.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes du Val et de l'Orage.

Robert Baratheon, Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn,
Quellon Greyjoy et Doran Martell sont très attendus.

Partagez|

[Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Little Cat
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 115
Avatar : Sophie Turner
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: [Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn Ven 21 Avr - 13:24


Show me the North
Winterfell, an 276, lune 5

Père m’a beaucoup fait voyager avec lui à travers le Conflans. Mais cette fois-ci, il voulait que je l’accompagne beaucoup plus loin et le trajet s’annonçait long et fastidieux. Winterfell, le fief des Stark les Suzerains du Nord. Père dit qu’ils sont nos égaux dans leur région, mais il dit aussi qu’ils sont encore plus influents étant donné la taille de leur région et l’importance de leur rôle face au mur. J’étais à la fois dans un état d’excitation et d’appréhension en ce qui concernait ce voyage. Le Nord ne m’avait jamais véritablement attirée. Frileuse comme je suis, j’ai toujours rêvé des contrées plus australes. Mais mon père tenait absolument à ce que je vienne sans vraiment m’expliquer le motif de ce voyage.

Il nous a fallu environ trois semaines, si ce n’est plus, pour arriver jusqu’à Winterfell. Le fief des Stark n’avait absolument rien à voir avec Vivesaigues et d’ici, je n’apercevais pas de Septuaire. J’étais très inquiète, certaine que les Sept ne pouvaient me protéger aussi efficacement que sur les terres de mon père. Lorsque j’ai demandé à l’un des hommes de mon escorte pourquoi à mesure que nous avancions il n’y avait plus de Septuaires, il m’expliqua qu’au Nord, les gens croyaient en d’autres dieux qu’ils appellent les Anciens Dieux. Je crois que la grimace que je fis à ce moment-là en a fait rire plus d’un. Je ne comprends pas comment l’on peut croire à d’autres dieux que les Sept, je veux dire, ce n’est pas probable. Ces Nordiens, m’intriguaient de plus en plus à mesure que nous avancions dans le Nord profond. Même les paysages étaient différents, bien qu’ayant un certain charme non désagréable.

Ce que je ne peux reprocher aux Nordiens en revanche, c’est leur accueil chaleureux. Ils ont leur caractère bien trempé comme mon père me l’a souvent dit, mais ils ont le sens de l’accueil et des coutumes bien à eux qui valent la peine de s’attarder dessus. J’observai les Stark dès mon arrivée. Leur emblème est le sombre-loup, à côté nous ne faisons pas fière allure avec notre truite. Mais ça, je ne le dirai jamais à mon père, de peur de le blesser. Même si je trouve que la truite n’est pas le meilleur emblème, je suis fière de le porter. Mais le sombre-loup semble plus majestueux, plus mystérieux et je me suis demandé pendant tout le trajet si les membres de la Famille Stark ressemblaient à leur emblème. Il y avait le père, imposant, il me faisait penser au Nordien comme on se l’imagine par chez nous. Vint ensuite l’aîné de la fratrie et il fut une grande surprise pour moi. Lorsqu’il me salua, je ne pus cacher mes joues qui se tintèrent. Il était bel homme, on ne peut le nier, car si à première vue il ne correspondait pas à l’idéal que je m’étais fait, il me plaisait beaucoup. Mais je ne m’attardai pas sur lui, il avait deux plus jeunes frères mais surtout une sœur. C’est cette dernière qui attira mon attention. Elle était d’une beauté comme on ne trouve pas par chez nous et ce malgré son jeune âge.

Mon père avait apparemment des affaires à régler avec le suzerain du Nord et me demanda d’aller m’occuper avec les jeunes Stark, mais la personne avec qui j’avais le plus envie de parler ne semblait pas partager cette envie. Mais en tant que Lady de Vivesaigues, je laissai ma sœur et Petyr pour tenter une approche avec la jeune Lyanna. Elle semblait sauvage, mais si belle que j’en étais presque jalouse. J’étais intriguée de parler pour la première fois avec une enfant du Nord. Je m’éloignai alors pour aller la retrouver, elle était près d’une tour un peu à l’écart du château. « Lady Lyanna ! » Elle était de dos et j’espérais au moins qu’elle se retourne. « Lady Lyanna, attendez-moi. Je vous ai vu partir à l’écart, mais j’aurais aimé apprendre à vous connaître. Vous êtes la seule fille dans votre fratrie, ça ne doit pas toujours être facile. » Moi j’ai ma sœur et notre frère n’est pas des plus aguerri, donc une fratrie comme celle des Stark ne pouvait que m’intriguer. « Puis-je marcher avec vous un moment ? J’aimerais en savoir plus sur le Nord. »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 515
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: [Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn Sam 22 Avr - 4:17


Show me the North

Catelyn & Lyanna



winter is coming.
- Tu as vraiment fait ça, Lyanna ?
- Evidemment ! Pourquoi je ne l'aurai pas fais ! J'avais envie !

La petite teigne avait encore pris la fuite sur son cheval. Elle commençait à bien le monter et elle saisissait la moindre occasion de monter dessus et s'enfuir avec. Mais Yoren finissait toujours par la trouver, tôt ou tard.

- Il faut vraiment que tu arrêtes ça Lyanna. Tes frères et ton père vont l'apprendre, ils vont s'inquiéter et te confisquer ton cheval !

Il n'eût pour réponse qu'une petite fille à la chevelure en bataille, qui lui tirait la langue. Elle allait avoir dix ans et elle était intenable. Son cheval grandissait avec elle, il avait pourtant l'air trop grand pour elle mais elle s'efforçait à monter dessus avant d'avoir l'âge requis, elle refusait d'attendre et devoir rester sur un poney. Mais cela avait retardé sa fuite et Yoren avait fini par la retrouver, le cheval et sa maîtresse avaient encore du mal à créer une parfaite harmonie et si les palefreniers et autres maîtres faisaient de leur mieux, le cheval était encore jeune et fougueux comme Lyanna.

- Cela pourrait être dangereux Lyanna.

Mais tout ce que Lyanna trouvait à dire était "blablabla" en imitant un air agacé qui parlait dans le vide. L'immaturité et l'insubordination. Lyanna n'était qu'une petite fille à la chevelure folle, toute maigrichonne encore mais qui portait les pantalons de ses frères, pantalons trop grands pour elle mais qu'elle s'évertuait à mettre quand même pour leur ressembler : pourquoi eux pourraient et moi pas ?

- Tu devrais être entrain de te préparer pour les invités de ton père.

Mais la petite fille gonflait ses joues pour toute réponse. Et ce petit cirque continuait jusqu'à leur retour à Winterfell, jusqu'à ce qu'une domestique l'attrape par le bras pour la tirer jusqu'à sa chambre pour la forcer à porter une robe et retirer les feuilles qui s'étaient coincés dans ses cheveux, et après trente minutes à essayer de dompter les cheveux sombres de Lyanna, la domestique abandonnait, jugeant qu'elle avait fait tout ce qui était en son pouvoir, surtout que la jeune fille geignait qu'on lui tire trop les cheveux. Toute excuse était bonne pour qu'on arrête de l'embêter et de faire d'elle ce qu'elle ne voulait pas être : une parfaite petite lady.

Les Tully arrivaient et c'est son grand frère préféré qui venait la chercher pour qu'ils se rendent dans la cour. A son âge, on ne comprenait pas encore - ou on ne voulait pas le comprendre - pourquoi ces grandes gens venaient rendre visite, pourquoi ils faisaient un chemin si long. La jeune Lyanna avait suivi son frère, elle avait regardé les arrivants et se sentant bien mal à l'aise devant l'élégance des jeunes filles qui arrivaient, se disant que, décidément, elle ne leur ressemblerait jamais. Elle baissait un instant le regard vers ses chausses puis sur sa robe, avant de le relever vers les arrivants. Accueillir, la seule chose qu'elle trouvait d'intelligent à faire, était surtout de ne rien dire sur tout ce qu'il se passait, bien que l'envie de critiquer certaines choses lui passaient dans la tête, elle se mordait presque la langue pour ne rien dire. Puis leurs pères s'en allaient, ce qui ne l'étonnait pas ; tant de cirque pour rien.

Elle comptait retourner chercher son cheval, quand une voix se faisait entendre. Une voix de jeune fille. Lyanna grimaçait sur l'instant, se disant ; qu'est-ce qu'on me veut encore ? Elle se mordait la lèvre inférieur pour ne rien dire et pour ensuite essayer de sourire sans grimacer. Elle inspirait profondément puis se retournait vers la jeune fille. C'était une des jeune fille qu'elle avait vu plus tôt, une jeune rousse qui semblait bien plus femme qu'elle - chose peu compliqué toute fois - et qui était aussi élégante.

Puis la jeune fille lui parlait, lui demandant de l'attendre. Pourquoi faire ? Elle fronçait ses sourcils sur l'instant sans vraiment comprendre. Seule fille de la fratrie, oui c'était bien vrai, toute fois elle ne voyait pas en quoi ça n'était pas facile, même s'il était vrai qu'elle aurait aimé être comme eux et qu'elle n'avait quasiment aucune présence féminine dans sa vie si bien qu'elle peinait à trouver des exemples sur lesquels se reposer.

La jeune fille, Catelyn si elle avait bien écouté, voulait la suivre pour marcher et Lyanna se frottait l'arrière de la tête quelque secondes. Si elle acceptait, elle ne pourrait pas monter à cheval avant un moment, mais si elle refusait, son père allait lui taper sur les doigts pour avoir refuser d'accueillir le lady de Vivesaigues.

" Euuuuuuh... "

Se rendant compte qu'elle avait dit ça tout haut, elle se mettait à rire franchement, avant de se reprendre pour répondre à la jeune fille.

" Oui, vous pouvez, je voulais me balader, mais vous êtes la bienvenue ! "

Elle n'avait jamais été très à l'aise avec les ladies, cette différence entre elles l'embarrassait réellement, ce décalage entre elles. Cette impression d'être jugée qui l'insupportait et qu'elle n'avait pas la retenue nécessaire de garder pour elle.

" Excusez-moi, il est vrai qu'avec beaucoup d'hommes ici, je suis un peu perdue, mais si je suis perdue, c'est surtout avec des femmes. Je me suis habituée à la présence des hommes mais les rares présences féminines que nous avons sont les servantes. Alors excusez moi si je parais un peu rustre... "

Même si elle ne comptait pas changer pour autant, elle aurait au moins prévenue ! On ne pourrait pas dire qu'on avait pris la jeune Tully au dépourvue !

" Je peux vous faire visiter Winterfell mais peut-être pourrions-nous aussi voir les Bois Sacrés si un jour l'envie vous prend, c'est l'un de mes endroit favoris et il est très reposant ! "


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Little Cat
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 115
Avatar : Sophie Turner
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: [Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn Mar 25 Avr - 14:09


Show me the North
Winterfell, an 276, lune 5

Etait-ce la bonne façon d’aborder la jeune Stark ? Je n’en avais aucune idée. Je l’avais fait comme j’avais l’habitude de le faire, sans réellement me soucier de l’impact de ma demande sur cette jeune fille. Elle semblait sauvage, mais pas dans le mauvais sens du terme, juste plus encline à une certaine liberté. Je pouvais deviner en la voyant ne serait-ce qu’une fois, qu’elle n’avait pas la même signification du devoir et de l’honneur que moi. J’avais bien compris que les Nordiens et nous les Conflanais avions des définitions bien différentes et des visions de la vie qui ne se recoupent pas forcément.

J’avais insisté car je ne voulais pas me retrouver avec des adultes qui, ce jour-là, avaient le don de m’ennuyer mais surtout parce que la jeune fille m’avait beaucoup intriguée. Je voulais des réponses à mes questions, et généralement tant que je ne les obtiens pas, mon entourage ne peut pas grand-chose pour me dévier de ma route. Alors voilà, je m’étais retrouvée près d’une tour à interpeller la jeune fille. Je ne saurais trop dire si mon interpellation l’ennuie ou la ravie. Ma question qui était pourtant simple fut suivie d’une longue hésitation de la part de la jeune nordienne. Mais j’étais armée de patience, la laissant dans sa réflexion puisqu’elle semblait être utile. Je ne voulais pas insister, elle pouvait me dire non et alors je ferais demi-tour simplement déçue de ne pouvoir en apprendre plus de cette fille. Finalement, elle accepta ce qui me permit de lui répondre avec un très large sourire. Je ne savais trop pourquoi je tenais à cette promenade, mais j’étais heureuse de ne pas avoir été rejetée par Lady Lyanna. Je crois que j’aurais eu le sentiment que si elle ne m’acceptait pas, aucun de la fratrie ne le ferait. Ce n’est pas comme si ça importait réellement, mais j’étais rassurée. « Je vous remercie. »

Je m’avançai vers elle pour aller me placer à ses côtés. Je ne savais que dire de plus que de la remercier. Pourtant j’avais mille et une questions, et je n’étais pas certaine qu’elle puisse y répondre pour chacune. Mais ça, je ne pouvais le savoir sans avoir tenté ma chance. Plus je la regardais, plus je réalisais qu’elle était jeune. Elle n’était guère plus jeune que moi, mais malgré tout, c’est comme si les deux années qui nous différenciaient étaient un énorme fossé. Je tentais de me l’imaginer adulte, une beauté certaine, ça ne fait aucun doute. J’en suis d’ailleurs un peu jalouse, mais à en croire mon père, je devrais en ce qui me concerne ressembler un jour à ma mère et ça, je ne pourrais rêver mieux. Je fus sortie de mes pensées lorsque la jeune fille expliqua qu’elle s’était finalement habituée à la présence masculine et qu’au final, les femmes étaient davantage des étrangères pour elle. Elle me pria donc de l’excuser si jamais son comportement pouvait paraître un peu rustre. « Oh, croyez-moi que je ne vais pas vous juger pour ça. Je peux comprendre que vous n’ayez pas l’habitude de la compagnie féminine, je ne vous en tiendrai pas rigueur. »

Elle affirma qu’elle pouvait me faire visiter Winterfell et ça me rendit vraiment heureuse. Elle ajouta également vouloir me montrer les Bois Sacrés si j’en avais envie également. Un endroit qu’elle semblait affectionner particulièrement. « Eh bien, je vous suivrai peu importe où vous m’emmènerez. Je suis vraiment curieuse, je ne vous cache pas que c’est ma première fois dans le Nord. Winterfell, je n’en ai entendu parler que par mon Mestre et parfois mon Père. Mais c’est différent de l’idée que j’en avais. » Je n’ose pas lui dire la manière dont est décrite Winterfell par les étrangers au Nord. Ce n’est que si peu valorisant. Non en réalité, même si la cité n’est pas très colorée, elle n’en reste pas moins vivante à sa manière et bien moins glauque que je ne l’aurais pensé. « Que sont les Bois Sacrés ? Je n’en ai jamais entendu parler. Est-ce là que vous priez vos Dieux ? » Les mots ont du mal à sortir. L’idée qu’une personne tierce ait ses dieux, des divinités différentes des miennes, ça me fait tout drôle et j’ai l’impression de blasphémer. Mais je ne le montre pas. « Pourquoi ne priez-vous pas les Sept comme dans le Sud ? Je me suis posé la question tout le long du trajet jusqu’à Winterfell. Je dois vous avouer que ça me fait tout drôle. » Je n’affirmai cependant pas mon avis sur la question, respectant les choix et les croyances d’autrui comme mon père me l’a appris. Famille, devoir et honneur. Ces mots résonnent constamment dans mon esprit pour m’empêcher de faillir à ce qu’on attend de moi. Je me tourne vers la tour qui se trouve juste à côté de nous. « Et cette tour ? Elle semble inoccupée... Pour quelle raison l'est-elle ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 515
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: [Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn Dim 30 Avr - 3:39


Show me the North

Catelyn & Lyanna



winter is coming.
La douceur de la jeune fille se ressentait et embarrassait quelque peu le louveteau. Elle n'y était pas habituée et ne savait pas comment il convenait de réagir, comme si le moindre geste ou mot aurait pu brusquer la jeune fille à côté d'elle. De toute évidence, la jeune Tully ne serait pas une partenaire de jeu qui montrait avec elle à cheval pour parcourir les plaines du Nord. Et elle ne savait très sincèrement pas quoi dire ni faire dans ces moments là, elle risquait d'être de mauvaise compagnie. Mais elle haussait les épaules sans trop savoir quoi dire. Elle avait accepté alors Lyanna avait sourit et l'avait attirée avec elle dans sa marche. Lyanna avait pris le bras de la jeune femme, dans un geste peut-être un peu trop direct et chaleureux. Et comme toujours, la gamine avait souris et elle entraînait avec elle la jeune rousse.

- Votre première fois dans le Nord ? Woah ! Et bien comme on dit il faut une première fois à tout, si c'est ça, autant vous montrer directement les plus beaux endroits ! Mais, vous en aviez quelle idée ? J'ai bien envie de savoir ce qu'on dit du Nord ! J'ai jamais vraiment quitté Winterfell... Bon j'ai été une fois vers le Neck mais...

Mais ça avait mal fini et l'idiote avait provoqué il y a quelque lunes de ça une jeune fille verte qu'elle avait confondu - à cause de tout ce vert qu'elle portait - avec une enfant de la forêt. La jeune fille lui avait dit de ne surtout pas marcher vers les marécages, alors il allait de soi que Lyanna allait y mettre les pieds en la regardant droit dans les yeux, l'air de dire "ouais, et ?". Et ça avait assez mal fini, ce qui avait sans doute convaincu Rickard qu'il valait mieux que son impétueuse de fille reste à Winterfell. Mais en dépit de tout ça, Lyanna était plus que fière du Nord et d'appartenir à cette région. Elle aimait chaque arbre, chaque herbe, chaque parcelle de terre, chaque paysage qu'il soit enneigé ou marécageux. Elle aimait tout du Nord et était loin de s'imaginer le quitter un jour. C'était chez elle, ici. Et elle était heureuse de partager ça avec une jeune femme. Peut-être parviendrait-elle enfin à se faire une amie ? Si elle ne faisait rien de maladroit, comme elle en avait pourtant l'habitude. Lyanna était surprise par la demande sur les Bois Sacrés. Mais elle enchaînait avec sa religion et elle ouvrait grand les yeux en regardant Catelyn, s'arrêtant quelque instants dans sa marche pour vérifier si elle était sérieuse.

- Nous prions au Bois Sacré, comme son nom l'indique, il n'y a rien de plus sacré ici. Nous prions devant le Barral, nous nous marions devant le Barral... C'est le signe le plus flagrant, je dirai... Vos Sept n'ont aucun effet ici, je suppose. Nous prions ceux qu'on a coutume maintenant d'appeler les Anciens Dieux. Ils sont partout, vous savez. Dans le bruissement des feuilles, dans le vent. Ils sont là dans nos coeurs... Quand vous verrez le Barral, vous comprendrez... J'ose espérer.

Le Barral était magnifique, ce grand arbre avec un visage qui semblait être taillé en son coeur, dans ses écorces. Elle ne s'imaginait pas une région sans, même si elle savait par le mestre qu'au Sud, on priait les Sept ou qu'aux Îles de Fer, on priait le dieu noyé. Lyanna ne l'avait pas jugée, juste regardée bizarrement sur l'instant et elle avait sincèrement espéré que Catelyn comprendrait ce qu'il se passait. Au Nord, les choses étaient peut-être différentes.

Lyanna tournait la tête, regardant par dessus son épaule pour voir Yoren non loin. Elle pestait mais gardait ça pour elle, quand Catelyn lui parlait d'une tour inoccupée.

- Elle est hantée.

Elle avait dit ça pour plaisanter, évidemment. Mais elle avait gardé un air sérieux pendant trop de temps pour elle, presque trente secondes, c'était trop quand elle se mit à rire.

- Il y a eu un incendie il y a un siècle ou deux. Rien d'important ou qui mériterait une attention particulière à ce jour, je suppose.

Elle regardait la tour, il est vrai que personne n'avait encore songé à la réaménager après tant d'années. Et elle ne pensait pas que ce soit dans les projets de son père. Ca avait, pour elle, toujours fait parti du décor, si bien qu'elle ne le remarquait plus depuis longtemps.

- Et euhm, sinon... Comment ça se fait que vous veniez à Winterfell ? Je ne mets pas vraiment mon nez dans les affaires de mon père, alors, excusez moi si ça paraît évident, mais je vous avoue qu'hormis votre présence, on ne m'a pas dis grand chose

Et Eddard n'était pas toujours là pour couvrir ses arrières ou la sortir de certains situations dans lesquelles elle parvenait à se mettre, comme maintenant par exemple. Eddard aurait su trouver les mots ou aurait su lui dire discrètement à l'oreille ce qu'il fallait faire ou dire, où elle aurait du emmener la jeune Tully en premier - car Lyanna estimait pour l'instant que faire le tour de Winterfell jusqu'au Bois Sacré était une bonne idée pour répondre aux questions de la jeune fille sur les Anciens Dieux.

- Eddard aurait peut-être été de meilleur compagnie. Mon frère sait toujours ce qu'il faut faire et dire... Enfin, il me donne cette impression en tout cas.

Elle adorait son frère. Plus proche de lui que les autres, même si elle s'occupait très souvent de Benjen, elle restait très proche d'Eddard.

- J'espère que pour l'instant ça ne vous effraie pas, ces lieux ne sont pas que gris...

Les Bois Sacrés étaient toujours très colorés et changeant en tout cas. Tout dépendait de la saison et de l'heure.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Little Cat
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 115
Avatar : Sophie Turner
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: [Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn Mar 2 Mai - 10:55


Show me the North
Winterfell, an 276, lune 5

La jeune louve semble être beaucoup moins à cheval avec les manières que toutes les autres enfants que j’ai pu rencontrer ces dernières années. Inconsciemment, je me laisse un peu aller. Je suis toujours égale à moi-même mais, je fais un peu moins de manières à la fois dans ma tenue mais également dans mes paroles. Peut-être alors, cela mettra Lady Lyanna plus à l’aise. Je la sens très peu dans mon élément, ce que je peux concevoir car moi-même je me vois confrontée à une sorte de fossé invisible. Nos mœurs, nos traditions, tout cela semble mettre une certaine distance que j’aspire à briser durant notre marche. Avoir obtenu l’accord de l’accompagner me semble être déjà un énorme pas en avant, je n’ai plus qu’à espérer ne pas la faire fuir.

Je ne m’attendais pas à une telle réaction lorsque je déclarai que c’était ma première fois dans le Nord. Elle semblait surprise et comptait alors me montrer directement les plus beaux endroits ce qui me fit sourire. Je n’attendais que ça. Si je m’étais aventurée seule dans les environs, je n’aurais pas su où aller ni que regarder et mon père m’aurait fait la morale pour encore une fois m’être éloignée seule. Alors que la jeune fille affirme n’avoir jamais quitté Winterfell, elle me demande ce que l’on dit du Nord par chez moi. « Les gens disent de vous que vous êtes des personnes rustres, arriérées, toujours à râler. On dit du Nord que tout est gris, triste et ennuyeux. Mais je n’ai pas du tout eu cette impression en arrivant. Certes, tout est différent du Conflans, ou même du Val où je me suis déjà rendue. Mais ce n’est pas aussi négatif que certaines personnes le laissent entendre. Ils n’ont probablement jamais mis les pieds au-delà du Neck. » Et je pensais absolument tout ce que je disais. Je ne sais pas si je pourrais vivre dans un tel endroit, mais ça ne semblait pas si triste qu’on le laissait entendre au Sud et les Nordiens ne sont pas si désagréables.

Ce que j’avais demandé ensuite était pour le coup peut être un peu déplacé. En y repensant, si quelqu’un m’avait posé la même question concernant les Sept, je me serais offusquée tant il est normal pour moi de prier ces Dieux. Mais il était trop tard pour reprendre ma question, je devais assumer de passer pour une Lady mal élevée. La jeune fille me confirma que le bois sacré était l’endroit où ils prient. D’après ce que je comprenais, tout se faisait devant le Barral, un arbre que j’avais aperçu de nombreuses fois sur le trajet jusqu’à Winterfell. On m’avait vaguement expliqué que sur chaque arbre, il y avait un visage. Ces histoires m’avaient donné froid dans le dos, me demandant si se trouver face à un tel arbre n’était pas effrayant. Lady Lyanna ajouta que les Sept n’avaient probablement aucun effets ici. Je m’en étais doutée, sans certitude, et ses mots me crispèrent. J’espère alors ne pas rester là trop longtemps car mon besoin de prier et de me sentir protégé se fait déjà sentir. « Je vois… Je vais devoir m’y faire et j’espère en effet comprendre lorsque vous me montrerez le Barral. Y’a-t-il un nombre précis de Dieux pour vous ? Ont-ils chacun un rôle précis ? » J’étais inquiète et toujours plus curieuse, mais si c’était un passage obligatoire alors je le ferai sans broncher, pour conserver mon honneur et afin d’étancher ma soif de connaissance.

Aux yeux de la louve, je devais passer pour une fille énervante et trop curieuse. Mais c’était plus fort que moi. Passer quelque part et me poser intérieurement une question, je me devais d’essayer d’obtenir une réponse. Alors je l’avais questionnée quant à cette tour devant laquelle nous nous trouvions. Elle me répondit d’abord que la tour était hantée, ce qui me glaça le sang en l’espace de quelques secondes. Mais la jeune fille se mit un rire et je tentai de rire avec elle, même si à présent, le doute planait. Elle semblait ne pas accorder tant d’importance que cela à cette tour, c’était un simple incendie qui l’avait rendue inutilisée à ce jour. Je haussai les épaules et n’ajoutai pas de mot à cela puisque ça ne semblait pas l’intéresser plus que le reste. Nous étions encore en train de marcher et un silence s’installa en l’espace d’un instant. Je tentais d’écouter le bruit des feuilles, du vent afin de déceler la présence de divinités comme la louve semblait l’insinuer. Rien. Je n’arrivais pas à comprendre, pas encore. Mais je voulais faire l’effort d’y parvenir avant de rentrer à Vivesaigues, ce serait mon objectif principal durant ce séjour.

Je fus sortie de mes pensées lorsque la jeune Stark me demanda pour quelle raison j’étais venue à Winterfell. Une question juste qui méritait réflexion. A vrai dire, je n’en savais pas plus qu’elle et pourtant, moi, je mettais le nez dans les affaires de mon père. Pas à un seul moment il n’avait accepté de me dire les raisons de sa venue. « Je pense que c’est important, mais tout comme vous, j’ignore les raisons de ma venue. Il ne m’a rien dit et pourtant, il me parle généralement de tout. Là, c’est comme s’il évitait le dialogue. Donc j’en suis désolée, Lady Lyanna, je n’en sais pas plus. Je suppose que c’est important puisqu’il a demandé à ce que je vienne. » Je n’ai malheureusement toujours pas trouvé d’hypothèse et ce n’est pas faute d’avoir cherché pendant des nuits. « Je suppose qu’on en saura plus au repas ce soir. » Mon père ne peut pas garder un secret aussi longtemps, pas avec moi. La jeune fille reprit la parole, insinuant qu’Eddard aurait été plus apte à me faire visiter les lieux et à me parler. Je n’en étais pas certaine, mon malaise face aux garçons est toujours si grand. « Eddard est l’un de vos frères, c’est bien cela ? Duquel s’agit-il ? » Je me souviens bien de l’aîné et son charme du Nord qui ne m’a pas laissée de glace, mais je ne me souviens plus trop des deux autres. « Je dois vous avouer que pour ma part, je suis bien plus à l’aise en compagnie de la gente féminine. En dehors de ma famille et des personnes qui m’entourent au quotidien, je suis toujours un peu gênée lorsque je parle à un homme. Je suppose que ça changera avec le temps et les rencontres. J’espère ne pas être ainsi le jour où j’aurai un fiancé. » Un destin certain qui m’attend. Je ne m’en plains pas, je pense que mon seul désir est de fonder une famille, transmettre mes valeurs et mes connaissances. Je ne suis pas certaine de vouloir le faire par devoir, mais par envie. « Désirez-vous un jour avoir un époux et des enfants ? Peut-être n’y pensez-vous pas encore ou peut-être que dans le Nord votre vision du mariage est différente, je n’en sais pas grand-chose. Mais c’est quelque chose que moi, je veux accomplir. Avoir des enfants, surtout. » Et ce, malgré mon jeune âge.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn

Revenir en haut Aller en bas

[Flashback] Show me the North | Lyanna & Catelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Hillywood Show
» Un maire d’origine haïtienne élu à North Miami
» Retro Taco Show.
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Rétro Taco Show 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Nord :: Winterfell-