RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Conflans et le Val.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Venez nombreux participer à l'animation What If et au Souk.
Le nouveau système de vote aux top-sites a été mis en place.
La série reprend le 16/07 (ou 17/07 selon votre point de vue).
Merci d'éviter tout spoiler sur la chatbox et favorisez le flood crée pour ça, à la place.
Les inscriptions pour les joutes sont désormais closes.
Les spectateurs eux peuvent encore s'inscrire.

Partagez|

Alyenora ⚔ There's no fear in fierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
En ligne
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 742
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

Message Sujet: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 3:14




Alyenora Estremont

There's no fear in fierce
Passe ta souris sur la photo
   
Âge : 17 ans
Situation familiale : Petite-fille de Lord Estremont et cousine maternelle des frères Baratheon.
Statut : Célibataire, elle fut pourtant fiancée. Mais le jeune homme s'est tué dans un stupide concours de plongeon du haut des falaises de Vertepierre, tout ça pour l'impressionner ...
Localisation : Vertepierre, Seigneurie d'Estremont. Elle se trouve cependant présentement à Harrenhal, accompagnant ses cousins et dans l'optique qu'on lui trouve un nouveau fiancé.
Métier : /
Particularités : Elle a longtemps été fille unique, avant que son père ne se remarie. C'est une artiste née, à la plume et au pinceau acérés. Elle a les yeux vairons, et lorsqu'elle s'expose longtemps au soleil, des taches de son apparaissent sur son nez et sur ses joues, ce qu'elle n'apprécie pas forcément.
Allégeance : A la Maison Baratheon, autant par devoir que par inclinaison.
Description de la famille : Son père, Richard Estremont, est le fils aîné et le second enfant de Lord Estremont, ainsi que le frère cadet de la défunte Cassana Baratheon. Elle est ainsi cousine au premier degré avec les frères Baratheon. Sa défunte mère, Sienna Penrose, est morte en lui donnant le jour. Jusqu'à ses 15 ans, Alyenora est demeurée fille unique, jusqu'à ce que son père, poussé par Lord Estremont, se doive de reprendre épouse, pour perpétuer la lignée. Désormais, Alyenora a donc une jeune belle-mère, de deux ans plus âgée qu'elle, et qu'elle n'apprécie que peu, bien trop mièvre et décorative à ses yeux, ainsi qu'un petit frère et qu'une petite sœur, des jumeaux âgés de 2 ans à peine. Elle fut fiancée pendant plusieurs années à un jeune noble orageois, mais le fanfaron, en voulant l'impressionner, s'est tué ... Pour permettre à son épouse de pouvoir prendre la place de future Lady d'Estremont, Richard a décidé qu'il était temps de trouver un nouveau mari à sa fille, et compte bien sur le Tournoi d'Harrenhal pour cela !
Compétences particulières : Alyenora est vive et intelligente, ce qui lui a toujours attiré les faveurs de son grand-père, tout en lui causant bien du souci lors de son éducation. En effet, elle a souvent dépassé les attentes de sa Septa et du Mestre, en restant de fait un peu sur sa faim, et en voulant déjà se lancer à corps perdu dans un autre enseignement. Elle comprend très bien les logiques et stratégies diplomatiques, mais sait très bien que, pour son bien, mieux vaut qu'elle garde ça pour elle ! Naturellement douée dans les arts, c'est une très bonne musicienne, ainsi qu'une excellente peintre. Elle coud également à merveille, a une très bonne coordination du corps, et on dit qu'elle chante plutôt bien !
Faiblesses du personnage : Elle se sait agréable à regarder, ce qui l'empêche parfois d'être prise au sérieux et de rapidement se voir écoutée et entendue, comme s'il lui était impossible d'être jolie et intelligente. Cela l'agace au plus haut point, parce qu'elle a l'impression désagréable que sa beauté lui porte de fait préjudice. Elle reste marquée par le décès prématuré de sa mère. Certes, cela est survenu il y a longtemps, et elle ne l'a pas connue. Mais une partie d'elle se sent coupable d'avoir causé la mort de sa mère, en venant au monde. De plus, elle a grandi auprès d'un père dont le regard s'éteignait quelque peu dès que l'on parlait de Sienna. Ce même père qui, en la complimentant, n'a jamais pu s'empêcher de lui dire qu'elle lui faisait penser à sa mère, plongeant les deux Estremont dans un silence lourd de sens et de tristesse pendant quelques secondes. Aussi vive et lumineuse puisse être Alyenora, elle s'éteint et s'enferme dans le mutisme dès que l'on évoque sa mère. La jeune femme a de plus été aux premières loges pour assister à la mort de son fiancé, il y a deux années de cela. Cela a laissé sa marque sur elle. Elle en est devenue moins souriante, quelque peu fataliste, aussi. Il en faut désormais beaucoup pour l'impressionner, ce qui a tendance à laisser sur elle l'empreinte d'une jeune femme quelque peu difficile à satisfaire et plus hermétique que d'autres aux grandes émotions et grands sentiments. Un peu trop froide aux yeux de certains. A côté de cela, Alyenora possède quelques allergies : les poils de chat lui ont toujours causé des irritations épidermiques, quand à l'odeur de certaines fleurs, n'en parlons pas ! Si vous voulez la voir éternuer comme un petit chiot, offrez lui une rose ! Sans lui gâcher la vie, cela la lui complique, car elle doit dès lors veiller aux composants de ses produits de beauté, par exemple. En terme de santé, si elle est plutôt bien portante, elle a attrapé plus jeune une très forte fièvre, qui lui a tenu plusieurs jours après avoir manqué de lui coûter la vie. Si elle s'en est remise, depuis, elle souffre d'une légère surdité. Pas besoin pour autant de lui crier dans les oreilles pour qu'elle vous entende, mais les basses fréquences lui sont quasiment devenues inaudibles, tout comme certains bruits couverts. Si vous ne voulez pas la voir sursauter et manquer de vous gifler en réaction instinctive de défense, mieux vaut donc éviter de s'approcher d'elle à pas feutrés, et dans son dos !
Groupe : Les Terres de l'Orage
Rang personnalisé : The Bright Emerald
Avatar : Jodie Comer
Autre ? :  

➹ Les mauvaises langues disent que l'union de Richard Estremont et de Sienna Penrose était condamnée d'avance, et maudite des dieux, et qu'il n'y a donc rien de surprenant à ce qu'en venant au monde, Alyenora emporte sa mère dans la tombe. Son avis sur la question ? Ce ne sont que des médisances et des superstitions de vieilles bonnes femmes !  
➹ Alyenora n'a jamais connu sa mère mais a physiquement bien plus hérité d'elle que de son père. De sa féminité et de sa grâce, pour commencer, mais également de l'azur de ces yeux, pour l'une de ses iris, l'autre se parant de l'émeraude des Estremont. Alyenora tient également quelque peu d'elle la clarté de ses cheveux, ainsi que ses tâches de son qu'elle trouvait mignonnes quand elle était jeune, mais qui lui donnent à présent un air trop enfantin à ses yeux.

➹ Le vide laissé par sa mère fut immense. D'une certaine façon, à travers leurs missives et leurs rencontres, c'est sa tante Cassana Baratheon qui a pu être la plus grande des figures féminines dans sa vie. Jusqu'à sa mort.

➹ Il lui est souvent arrivé de se dire qu'elle aurait préféré être née homme. Pour avoir plus de libertés, moins d'entraves et de restrictions. Mais d'un autre côté, elle se dit qu'elle n'aurait plus eu de challenges à relever, dans ce cas là ... Ce qui aurait été terriblement ennuyeux !

➹ Le carcan qui lui est imposé la chagrine, ce qui la pousse parfois à se dire qu'en lui mettant rênes, mord et harnais, telle une jument, le résultat n'en serait que des plus semblables !

➹ Elle a appris à ruser et à composer avec brio. Puisqu'on lui refuse de nombreux domaines, elle s'efforce d'exceller dans les interstices qui lui sont laissées. C'est une très bonne intendante, et, de fait, certains la considèrent comme le visage féminin de la Maison Estremont, celle qui donne les ordres pour organiser festivités et banquets ordonnés par son grand-père, Lord Estremont.

➹ Elle connait la Seigneurerie d'Estremont comme sa poche. Il n'y aurait pas meilleur guide qu'elle si on la laissait faire. Pire encore, elle a passé de longues semaines, plus jeune, à explorer la demeure familiale, à Vertepierre, à la recherche des passages secrets et sous-terrains. Ce qui lui permet aujourd'hui d'aller se promener au sein d'une crique inaccessible, en contrebas du château familial.

➹ Née sur l'Ile d'Estremont, Alyenora a un côté insulaire, proche de la nature et des caprices météorologiques. Et ce côté insulaire lui a également bien servi pour justifier d'avoir besoin de leçons d'équitation, jeune, ne serait-ce que pour savoir monter en Amazone, parce que, sérieusement, essayer de vous déplacer en carrosse sans désagréments, à travers toute une île !

➹ Depuis toute petite, elle a pris l'habitude de correspondre assez fréquemment avec ses cousins Baratheon, ainsi qu'avec sa famille maternelle. A eux, elle leur réserve le privilège de petits croquis et dessins dans le coin des pages de ses lettres, et dans les espaces libres. Une tête de cerf, un roc qui explose sous le coup des vagues, une fleur, un petit portrait, parfois même une petite caricature, tout peut y passer. Et on lui en redemande toujours !

➹ Si, à son âge, d'autres qu'elle sont déjà mariées, Alyenora est encore célibataire. Et officiellement vierge.

➹ Elle sait ce qu'elle veut, tout autant qu'elle sait ce qu'elle ne veut pas. Face à ce qui lui est imposé, elle essaie de manœuvrer pour obtenir le meilleur des résultats, celui qui la brimera le moins. Ce qui est compliqué, laborieux, et loin d'être toujours gagné !
Que pensez-vous du règne d'Aerys II Targaryen ?
Le respect des siens a toujours été essentiel pour Alyenora. De fait, elle a toujours vu sa loyauté et son attention d'abord allées à son cousin Robert, Suzerain des Terres de l'Orage, et ensuite au roi, qui, de toute façon, semble suffisamment satisfait de la façon dont la Maison Baratheon gère les Terres de l'Orage en son nom pour ne pas venir faire régner l'ordre lui-même ou prendre quelque mesure ou sanction restrictive ou pénalisante.  

Cependant, sa curiosité et son ambition de voir sa vivacité d'esprit perçue à sa juste valeur l'ont tout de même pousser à s'intéresser quelque peu au monarque de Westeros, d'autant plus qu'elle n'est pas sans ignorer qu'il les domine toutes et tous, nobles comme paysans, ne serait-ce que par son titre et sa naissance. A ses yeux, ce n'est pas un mauvais roi, sans doute parce qu'il a su s'entourer et qu'il a l'intelligence d'esprit de ne pas saper l'influence et le pouvoir des Maisons Suzeraines qui gouvernent en son nom à travers tout le royaume. Cependant, il a tout de même la folie des grandeurs, et le verbe prompt à promettre et à jurer, avant de passer à autre chose, laissant son idée lettre morte. On lui a souvent répété, petite, qu'il était prometteur, qu'il suivait les traces de son père, le roi Jaehaerys II qui, hélas, ne put régner très longtemps, emporté par sa fragile santé. Cependant, la grande concrétisation ne semble pas encore être venue. Mais Aerys est en bien meilleure forme que son père, et il est encore jeune, n'est-ce pas ?

Alyenora ne l'a encore jamais rencontrée, mais elle n'en a jamais rêvé. Elle ne rêve pas de grandeur excessive, et ne voit pas en quoi sa vie pourrait être bouleversée que de le rencontrer, ou de le voir, de seulement le voir. Il a clairement bien d'autres choses à faire que de se soucier d'elle ! De toute façon, à ce qu'elle en a entendu, il n'est pas roi à accorder audience sur audience, et à sans cesse apparaître en public. Et puis, maintenant, son fils aîné, le Prince héritier, Rhaegar Targaryen, est en âge de le représenter, et il parait que lui, il est bien plus agréable à regarder ! Bon, après, évidemment, comme Alyenora peut recevoir ces échos là de jeunes filles de son âge, il est normal que celles-ci se sentent plus d'attrait pour le jeune prince que pour le roi bientôt quarantenaire ! On vante les mérites de cet héritier, et la jeune femme espère que ce ne sera pas de la poudre aux yeux ! Après tout, beauté et grâce ne font pas tout. C'est comme avec ce que l'on retrouve dans le nid des oiseaux marins : le plus souvent, hop, ils voient un caillou qui brille, hop, ils le ramènent dans leur nid, alors que ce n'est que du verre, pas encore poli par les flots, et non quelque pierre précieuse rejetée sur les côtes en provenance d'une des nombreuses épaves échouées au large de Tarth et d'Estremont !

Participerez-vous au Tournoi d'Harrenhal ?
A moins qu'on autorise les femmes à concourir, armées de leurs aiguilles à couture et à tricot, Alyenora ne prendra pas part aux joutes du Tournoi. Cependant, elle va se rendre jusqu'à Harrenhal, en compagnie de ses cousins ainsi que de son père. Pour représenter la Maison Estremont, mais également car son paternel a décidé qu'il était temps de lui trouver un nouveau fiancé. Cette ultime raison n'enchante guère la jeune femme, mais que peut-elle y faire ? De toute façon, elle préfère ne pas y penser et se focaliser sur tout le reste. Sur cette possibilité de rencontrer bien d'autres jeunes gens, de son âge, quelque peu plus âgés ou bien plus jeunes, venus de tout le continent. Sur cette possibilité de voir des hommes transpirer sous leur armure, mordre la poussière ou encore se mettre la trempe de leur vie, pendant les joutes elles-même ou bien encore pendant les festivités alentours.

Alyenora est aussi ravie de pouvoir voyager en compagnie de ses cousins, et n'est pas sans espérer essayer de convaincre Robert de d'orienter son père vers quelque parti pas trop vieux, pas trop édenté, et pas trop laid, aussi ! Et moins bête et superficiel que ne peut l'être sa belle-mère ! Elle pense savoir que Stannis souhaite prendre part aux joutes, et elle n'y voit rien à y redire, au contraire. Et puis, si quelqu'un s'en amuse, la jeune femme se dit qu'avec son caractère et son esprit déterminés, elle ne manquera pas de gagner en motivation pour encourager son cousin sans ménager ses efforts et sans ralentir la cadence avec laquelle ses mains l'applaudiront à chaque joute remportée !


De vous à nous


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Moi, Alyenora Estremont, certifie sur l'honneur avoir lu le règlement, avoir plus de seize ans et être d'accord pour que tout arrive à mon personnage durant son aventure sur De Cendre et De Fer. Je donne mon accord pour que mon personnage soit mené à mourir au cours de l'aventure.

TWIX
Je suis une professeur d'histoire-géographie depuis peu âgée de 26 ans (depuis hier quoi   tuez moi  ), passionnée par l'histoire, la littérature et les voyages, et puis aussi le cinéma et les séries.
J'aime bien comprendre le monde qui m'entoure, comprendre le pourquoi du comment, aussi, ce qui me pousse à avoir une grande ouverture d'esprit et à faire preuve d'une bonne dose de curiosité ! J'ai un caractère assez fort, mais je reste jamais fâchée trop longtemps, et j'mords pas !
J'ai une relation haine/amour avec Photoshop, ou disons plutôt que des fois, c'est lui qui m'aime pas !


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 742
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 3:15


L'Histoire

Self confidence is the best outfit : rock it and own it



Il était une fois

Elle sera   Alyenora


Voilà qui avait été décidé. Voilà qui avait été choisi. Voilà qui avait été tranché. Après plusieurs jours de relative compréhension, son grand-père, Lord Estremont, avait décidé qu'il était temps que l'on choisisse un prénom à l'enfant qui venait de naître. Lord Estremont ... Ce grand-père qu'elle aimait tant et qui le lui rendait bien, même s'il leur arrivait assez régulièrement de se disputer, ou tout du moins de s'affronter dans quelque joute verbale du plus bel effet. Alyenora avait hérité de sa verve et de son talent pour le répondant, sans se montrer toutefois impolie ou insolente. C'était lui, et nul autre, qui lui avait choisi un prénom, face à l'incapacité de son père à elle et de son fils à lui de se décider, de se sortir de ce deuil qui l'accablait pour prendre le temps de se consacrer à cet enfant survivant. La principale concernée n'avait jamais rien ignoré de tout cela. De la douleur de son père, de l'impatience qui avait fini par gagner son grand-père, de ce choix de prénom qui avait été fait. On le lui avait raconté, de temps à temps, à l'occasion de confession, ou juste parce que narcissiquement, elle aimait temps entendre son grand-père prononcer ce prénom avec une lueur d'affection dans le regard et des consonnes et voyelles qui roulaient sur sa langue. Ce que les siens ne lui avaient jamais dis, mais qu'elle avait appris et compris via les conversations et ragots attrapés de ci de là, c'était que cela avait quelque peu fait du bruit lorsque ses deux parents s'étaient mariés.

Tous deux s'étaient rencontrés lors des noces de la tante paternelle d'Alyenora, Cassana, avec le Suzerain des Terres de l'Orage, Steffon Baratheon. La jeune Sienna Penrose était promise à un autre, mais nul n'avait été sans remarquer les œillades et sourires échangés entre les deux jeunes gens pendant tout le temps de leur séjour. Il n'y avait eu aucun geste déplacé, et ils ne s'étaient même pas touchés. Pas de scandale en perspective, donc, pas d'honneur bafoué, pas de bienséance outrepassé. Mais les regards avaient vu ce qu'ils avaient vu, et ce ne fut sans doute que par la suite que les ragots explosèrent d'eux-même. Par la suite, c'est à dire quand, quelques temps plus tard, le fiancé de Sienna avait fait naufrage sur les récifs au pied du château de Vertepierre. Une mauvaise vague couplée à une certaine tempête avait précipité l'embarcation sur les pieux acérés des rochers laminés par des millénaires de tempêtes et de remous marins. Quelques mois plus tard, avec la bénédiction du couple suzerain et l'accord des Maisons Estremont et Penrose, Richard prenait la jeune Sienna pour épouse, et dans la foulée, tous deux concevaient un enfant. Une petite fille, que le père du marié finit par prénommer Alyenora. Une petite fille, née en pleine nuit, alors qu'n violent orage, sec, avait éclaté, mettant le feu à plusieurs arbres du Bois de la Pluie, sur les rivages du Cap de l'Ire, face à l'Ile d'Estremont. L'accouchement, éprouvant, finit par coûter la vie de la jeune mère, plongeant son jeune époux dans une profonde tristesse. D'autres auraient sermonné Richard de se laisser aller ainsi, mais les siens comprirent, pour avoir été aux premières loges, que le jeune homme venait sans nul doute de perdre l'amour de sa vie ...



Ma très chère   Alyenora ...


La petite fille était passionnée par la couture et les travaux d'aiguilles. Non pas pour rentrer dans le moule et se conformer à ce que les conventions exigeaient des jeunes filles, mais plutôt parce que cela lui plaisait vraiment. Et qu'elle ambitionnait de ne pas échouer dans tous ces domaines au sein desquels on ne la brimait pas. Sans parler du fait qu'elle voulait déjà se démarquer des autres, ne pas être comme tout le monde, et pour prochainement pouvoir confectionner elle-même ses vêtements, de sorte à ne suivre aucune mode, à ne pas ressembler à tout le monde. Et puis, une aiguille, ça pouvait aussi servir à autre chose qu'à recoudre un bouton. Pour avoir vu faire le Mestre, Alyenora savait que l'on pouvait aussi remettre bord à bord les bords d'une plaie cautérisée, de sorte à laisser la cicatrice la plus infime possible. Mais malgré tout, parfois, même en s'exerçant à ce qu'elle appréciait, la petite fille, du haut de ses 7 ans, ne pouvait s'empêcher de s'agiter sur son siège, à force de vouloir être ailleurs, à faire autre chose. En l’occurrence, ce matin, au petit déjeuner, Alyenora avait eu la bonne surprise de voir son père attablé devant une bonne grosse miche de pain, qu'il était affairé à couper afin de se tailler une tranche sur laquelle il étalerait sûrement, le connaissant, une bonne couche de beurre aux gros cristaux de sel. S'il était là, cela signifiait qu'il était revenu d'Accalmie pendant la nuit. Ce qui était une excellente nouvelle en soi, mais alors qu'elle s'apprêtait déjà à le bombarder de question, il avait lâché, comme ça, à la volée, que sa sœur, Cassana, lui avait remis une lettre pour la petite fille. Mais Richard n'avait pas cédé, lui promettant de ne lui remettre la missive qu'à l'heure du déjeuner. Et pas avant. Or, l'heure approchait, et Alyenora ne tenait plus. Ses fesses ne reposaient plus que sur le rebord de la chaise, la menaçant de la faire tomber l'arrière train par terre, mais de cela, elle s'en fichait autant que d'une guigne ! Avoir un bleu sur les fesses ne l'empêcherait en rien de lire la lettre que lui adressait sa tante !

Alyenora n'avait pas de mère. Elle n'en avait jamais eu, en terme de présence à ses côtés, et de souvenirs dont elle pouvait se remémorer la concernant. Sienna Penrose s'était éteinte en lui donnant la vie, alors, sur tout cela, elle avait dû faire une croix. S'il n'y avait eu qu'elle, et que les siens, elle n'aurait sans doute pas souffert, car peut-on réellement ressentir le manque de ce que l'on n'a jamais connu ? Mais les Estremont ne vivaient pas en autarcie, et Alyenora aimait lire, s'ouvrir au monde, être curieuse dans bien des domaines. Alors elle avait compris qu'à elle, il manquait quelque chose. Son père ne s'était pas encore remarié, et le sujet était épineux, à en voir les disputes qui se créaient entre Lord Estremont et son fils aîné dès que le sujet était évoqué. Ce qui traumatisait quelque peu la fillette, car son père et son grand-père s'entendaient d'ordinaire à merveille. Parfois, elle se sentait coupable. Coupable d'avoir causer le trépas de sa mère, et ce bien que nul ne l'ait jamais accusée de quoi que ce soit à ce sujet. Mais elle n'y pouvait rien, c'était plus fort qu'elle ... Alors qu'elle était dans sa deuxième année, elle avait eu l'occasion de passer plusieurs semaines auprès de sa tante et des enfants de celle-ci, Robert et Stannis Baratheon. Ils avaient joué ensembles, Robert n'ayant que 2 années de plus qu'elle, et Stannis étant dans ses âges. Ils avaient joué ensembles, sans se soucier de leurs nombreuses différences : ils étaient fils de Lord Suzerain, quand elle, elle était fille de l'héritier de l'une des Maisons Vassales. Ils étaient des garçons, elle était une fille. Mais ils étaient sans doute trop jeunes pour remarquer tout ça. Ils s'étaient bien amusés, en tout cas, mais Alyenora avait semble-t-il fait un cauchemar, une nuit. Et c'était sa tante qui avait pris les choses en main, alors que, de son aveu même, elle avait recueilli des confessions qui l'avaient bien peinée. Un enfant, ça n'a pas de filtre, et dans ses rêves comme dans ses cauchemars, cela n'a pas de limite. Alors Alyenora le lui avait dit, à sa tante, que c'était de sa faute. Et depuis lors ... Depuis lors, elles s'écrivaient régulièrement. Ou plutôt Richard avait-il écrit à la place de sa fille, jusqu'à ce que celle-ci soit en âge de pouvoir le faire seule. Alyenora et sa tante s'écrivaient, pour se parler de tout et de rien, pour échanger des connaissances, aussi, à moins que Cassana se sache déjà tout de ce qu'apprenait encore Alyenora, sans pour autant le lui dire, pour ne pas la peiner et la déstabiliser dans ses confessions. C'était bien, c'était agréable, et pourvu que ça dure longtemps comme ça !



Alyenora, regardez-moi !


C'étaient là les derniers mots qu'il lui avait dit. Les derniers mots qu'il avait dit tout court, d'ailleurs. Parce qu'après ça, il avait sauté. Il y avait eu un gros plouf, mais pas semblable à tous ceux qu'elle avait déjà pu entendre. On aurait dit comme le bruit d'un gros caillou que l'on aurait balancé dans l'eau sans ménagement. Pas très charmant, sans doute, mais c'était à ça qu'elle avait tout de suite pensé. Pour ainsi dire, cela ne l'avait pas vraiment intéressée. Elle trouvait cela stupide, que de se lancer dans un concours de plongeon avec plusieurs autres jeunes gens, tout ça pour l'épater et lui en mettre plein la vue. Cela n'avait rien de surprenant ni de glorieux pour elle. L'océan, les rochers, les falaises escarpées, tout ça, elle connaissait très bien ! Elle n'était après tout pas née ailleurs qu'à Vertepierre, capitale du fief de la Maison Estremont, sur une île, donc ! Ce paysage, c'était son lot quotidien ! Alors, bien sûr, lui, il ne venait pas d'Estremont. Parce qu'en tant que son fiancé, on avait bien sûr été le chercher ailleurs qu'au sein même de la Maison Estremont. Se marier entre cousins, cela ne se fait qu'au sein de certaines familles un peu, comment dire ? Particulières ? Quoi que Tywin Lannister avait bien épousé lui aussi sa propre cousine, sans pour autant qu'il n'ait de sang Targaryen. Alyenora en avait un peu, de sang Targaryen, bien que très dilué. Bien plus dilué que chez ses cousins Baratheon ! Mais après tout, la Maison Penrose ne manquait pas une occasion de rappeler à qui voulait l'entendre que l'une de leur ancêtre n'était autre que Elaena Targaryen, cousine paternelle de l'arrière-arrière-arrière grand-père du Roi Aerys II, et tante maternelle du fameux Daemon I Blackfyre. Oui, bon, de toute façon, sans avoir à chercher bien loin, il était impossible de ne pas croiser quelqu'un, au sein de la noblesse, avec lequel on n'avait pas ne serait-ce qu'un ancêtre commun. Certains étaient bien accrochés à leur arbre généalogique vieux comme tout. D'autres, tels Aleynora, s'attachaient à surtout rester fidèles et loyaux à ceux avec lesquels ils partageaient un grand-parent ou un arrière-grand-parent en commun. Il avait fait plouf, son fiancé. Et elle ne l'avait pas entendu s'esbaudir et s'auto congratuler de son "magnifique" saut, alors même qu'elle l'avait poliment applaudi. Et pour cause. Le prétentieux s'était révélé plus gourmand qu'il ne l'aurait dû. Il avait voulu faire une pirouette en plein air, mais était mal retombé. Très mal retombé. Sa trajectoire initiale avait de plus dû être quelque peu déviée. Le résultat, ce fut qu'il s'était écrasé sur les rochers sortant de l'eau, et que sa chute ne lui pardonna pas. Il s'était brisé la colonne vertébrale et explosé le crâne. Rideau.

Il n'était pas si méchant que ça, son fiancé, juste un peu trop prétentieux et trop peu réfléchi. Et puis, il était bel homme, se lavait, avait encore toutes ses dents, et sa famille n'était pas trop conservatrice. On ne se fiançait ni ne se mariait par amour, à de rares exceptions près, et encore, dans ces cas là, heureux étaient les époux entre lesquels l'amour ne tardait pas à naître ! Dès lors, il fallait sans doute se réjouir des qualités que possédait celui que l'on n'avait choisi pour vous, en évitant de se focaliser sur les défauts. Mais il était mort, alors, évidemment, les fiançailles avaient été annulées, parce qu'il n'y aura plus de futur marié ... Il avait voulu la charmer, la séduire, sans comprendre qu'il lui en fallait plus, et pas dans le domaine de la force physique. Elle aurait voulu qu'il s'intéresse à elle, qu'il voit combien elle s'efforçait d'être une jeune noble bien éduquée, bien élevée, mais qui ambitionnait aussi de ne pas seulement être une jolie décoration à son futur bras. Une leçon qui lui coûta cher. En tout cas, voilà qui donnerait du grain à moudre aux petites vieilles en quête de ragots. Son fiancé se tuait lui aussi contre des rochers, au pied de Vertepierre, comme le premier fiancé de sa défunte mère ... Cela causa beaucoup d'agitation, en tout cas. Il avait fallut aller chercher le corps, ou du moins ce qu'il en restait, avant qu'il ne soit emporté par les flots. Et puis, il avait fallu assister au concert de pleurs des sœurs de l'ex-fiancé. Alyenora, elle, s'était murée dans le silence, comme elle le faisait dès lors que l'on évoquait sa mère. La voilà qui commençait à vouloir découvrir réellement son futur époux, et leur futur mariage n'était plus. Elle devrait tout recommencer à zéro, dès lors qu'elle serait de nouveau fiancée ... Par la suite, elle avait dû répondre aux missives de condoléances qu'elle avait reçu, ou plutôt qu'on lui avait envoyé, mais qui étaient surtout destinées à son père et à son grand-père. Après tout, plus qu'un mariage, c'était une union, un accord financier et diplomatique qui étaient tombés à l'eau, sans mauvais jeu de mots. Et puis, finalement, elle recouvra le sourire, lorsqu'elle reçut une missive de la part de ses cousins Baratheon. La connaissant sans doute suffisamment bien pour savoir qu'elle avait besoin de sourire, Robert lui avait écrit que sa beauté éblouissait tant qu'on en venait à ne plus bien y voir et à ne pas voir le bord de la falaise. Quel vil flatteur ! Et puis, Stannis aussi avait mis un petit mot, quand à Renly, il avait dessiné une jolie tortue. Ou essayé, tout du moins ! Oui, Alyenora avait ri, parce qu'après tout, elle, elle était encore en vie, et qu'elle ne voulait surtout pas vieillir avant l'heure à force d'être mutique ou inquiète. Elle avait ri, et de nouveau, on avait senti son doux parfum embaumé les couleurs de Vertepierre. On l'avait vu portée la dernière robe qu'elle s'était confectionnée, tout comme on l'avait vu venir dérober un pichet de lait au miel dans les cuisines pour s'hydrater en lisant, cachée sous ses draps, à la lueur d'une bougie, quand tous et toutes étaient endormis.



Je vous préviens   Alyenora !


Oui oui, il la prévenait. Il la prévenait qu'elle n'allait pas assister au Tournoi d'Harrenhal juste pour plaisanter avec ceux qu'elle y reverrait ou qu'elle connaissait déjà. Il la prévenait qu'il était à présent temps de la fiancer de nouveau à quelqu'un. Il la prévenait qu'il comptait sur elle pour être à son meilleur avantage, même s'il avait un peu toussoté en disant ça, parce que cela sous-entendait qu'elle n'hésite pas à souligner ses attributs féminins ... Richard, il la prévenait, Alyenora, qu'elle ne pourrait pas faire tout le voyage en selle, même si elle adorait ça, être à cheval, observer la nature, parler, aussi, avec ceux qui chevauchaient à ses côtés. Regarder le paysage, ouvrir grand les yeux et les oreilles. Son père la prévenait qu'elle devrait prendre place dans le même carrosse qu'une autre jeune noble orageoise accompagnant elle aussi les siens jusqu'au tournoi organisé par Lord Whent. Elle lui avait dit oui. Avait levé l'une de ses mains pour lui signifier qu'elle l'avait entendu. Lui avait sourit pour lui signifier qu'elle avait compris. A Estremont, on la connaissait, on ne s'offusquait pas qu'elle puisse avoir une opinion, un avis, qu'elle puisse avoir de bons conseils. Mais à Harrenhal, les choses seraient bien différentes. Et même si elle n'était pas des plus enjouées à l'idée de devoir plus ou moins se vendre, il était de son devoir de se marier. Il n'en demeurait pas moins que, elle, ce qui l'intéressait, c'était qu'elle allait pouvoir retrouver ses cousins Baratheon, et bien d'autres jeunes orageois de son âge, et qu'en chemin, peut-être qu'ils pourraient rejoindre les Penrose, ses autres cousins. Ce qui l'intéressait, c'était d'être de nouveau sur le continent, de se tenir informée des derniers évènements, de parler de futilités avec d'autres jeunes gens de son âge. De d'ores et déjà se lancer dans des paris quand au vainqueur du Tournoi et quant à l'identité de la nouvelle Reine d'amour et de beauté, si la fille de Lord Whent ne pouvait conserver son titre précédemment acquis. De se voir confirmer, par narcissisme et orgueil, qu'elle était plus belle que sa jeune belle-mère, que ses formes ne commençaient pas à se flétrir. De s'entendre demander où avait été cousu sa robe, et d'où provenaient les bijoux qu'elle portait.

Elle avait de la verve et de la répartie, Alyenora, en plus d'être vive d'esprit et de ne pas se laisser impressionner. Elle savait vous parler pour flatter votre ego, elle savait comprendre ce que vous vouliez entendre. Et puis, elle avait une sorte d'aura lumineuse, qui faisait qu'elle attirait nombre de sourire, et parfois des pensées salaces, aussi, mais ça, c'était autre chose. Les Orageoises étaient le plus souvent brunes ? Et bien, pas elle ! Il était très commun d'avoir les deux yeux de la même couleur ? Et bien, pas elle ! Ses yeux, ils déstabilisaient autant qu'ils fascinaient. Enfant, inspirée par la bravache de son cousin Robert, elle avait bien essayé de faire croire que c'était parce qu'elle avait perdu un œil et que son grand-père l'avait remplacé par un œil de verre incrusté d'un émeraude, mais l'un de ses cousins Penrose avait cru bon d'ouvrir la bouche pour dire que ce n'était pas vrai. Oh que oui, Alyenora, elle avait hâte d'arriver au Tournoi, pressentant qu'il s'y passerait des choses dont on se souviendrait. En plus, certaines rumeurs disaient que le Prince Targaryen allait participer, et comme la jeune femme ne l'avait jamais vu ... On entendait beaucoup de rumeurs à son sujet, mais elle ne leur accordait jamais entièrement une pleine confiance, et préférait le voir pour le croire. Il y aurait les joutes, les festivités, aussi, de quoi lui faire oublier l'objectif de son père. Elle ne voulait pas se chagriner avec tout ça, en n'ayant de cesse d'y penser ! Cela ternirait son regard, et n'ourlerait pas assez bien ses jolies lèvres en quelque sourire. Son père la connaissait, et l'aimait. Allez, il ne la marierait pas à un vieux bougon vivant au fin fond d'une forêt perdue au milieu de nulle part, bourré de puces et illettré, n'est-ce pas ? Et puis, elle se savait un bon parti, non ? Cousine du Suzerain des Terres de l'Orage. Fille du futur Lord d'Estremont. Affiliée à plusieurs grandes familles nobles, dont les Baratheon et les Penrose. Douée dans les arts, dotée d'une jolie écriture, sachant lire, connaissant les plantes, capable de lire dans les nuages, sachant se mettre en valeur, prenant soin d'elle, dotée d'une intelligence certaine et d'une grâce avantageuse. Douée avec les enfants, aussi, alors que son père, à chaque fois qu'il avait pris femme, était toujours parvenu à devenir père dans l'année suivante. Allez, qu'ils en finissent ! Qu'ils accostent et qu'ils rejoignent la terre ferme, Accalmie, et tout le reste. Allez ! Elle ne tenait plus. Telle une enfant, sans doute, mais pressée de vivre de grandes aventures !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 3:20

Bienvenue ma belle ! La famille Estremont est un choix parfait, je les adore
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 742
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 3:39

Merci beaucoup

Ellaria déchire tout aussi, mais tu le sais déjà


More than just beautiful curves
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 893
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 3:41

Bienvenue officiellement parmi nous

Je suis ton admin référante donc n'hésite pas si tu as des questions itou !

J'ai hâte d'en lire plus sur la petite dame !





She-Wolf & her Prince Dragon
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 742
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 5:01

Je n'hésiterai pas, promis !
*le note bien sur un post-it, pour pas refaire une boulette *

Merci beaucoup en tout cas !
Et, oui, je poursuis ça au plus vite


More than just beautiful curves
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 8:00

J'adore totalement ton choix d'actrice

Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 12:23

welcome here :p

réserves moi un lien

(une historienne ** )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Little CatLittle Cat
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 124
Avatar : Sophie Turner
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 12:29

Bienvenue à toi !
Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Du sel sur les plaiesDu sel sur les plaies
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Vic, prince de sel, démon marin, fils du kraken.
Corbeaux : 454
Avatar : Jordan Patrick Smith.
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal pour le tournoi.
Métier : Troisième héritier de Quellon Greyjoy. Commandant de la flotte des Fers-Nés et capitaine du Sombrage..

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 12:36

Bienvenue parmi nous belle tortue !
Si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésites pas ! I love you


We are ironborn. We're not subjects. We're not slaves. We do not plow the field or toil in the mine. We take what is ours. — We do not sow   
what is dead may never die
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Doux poison de LysDoux poison de Lys
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 354
Avatar : Colin O Donoghue
Date d'inscription : 17/10/2015
Localisation : Port Réal principalement
Métier : Tenancier de Bordel

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 12:47

Je sens que je vais beaucoup aimé ton personnage en plus l'avatar semble coller parfaitement a ce que tu en décris, du coup ça me rend encore plus curieuse

Soit la bienvenue sur le forum et amuse toi bien parmi nous


Nothing can tear us apart
You’re brave, and kind, and honourable. Any man would be fortunate to be loved by you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Black FalconThe Black Falcon
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 422
Avatar : Orlando Bloom
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Ser & Héritier du Val

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 13:08

Bienvenue parmi nous Smile

Une cousine des Baratheon... Elle a l'air plus sympathique que les deux cerfs


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 16:44

La merveilleuse Jodie Comer
D'après ce que j'ai pu lire nos personnages sont pas mal similaires, garde moi un petit lien au chaud
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 17:24

Quel choix excellent Bon courage pour ta fiche ma douce et bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce Lun 24 Avr - 18:21

Bienvenueee c'est un très bon choixx Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Alyenora ⚔ There's no fear in fierce

Revenir en haut Aller en bas

Alyenora ⚔ There's no fear in fierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Crew's Fierce Attack !
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» The Walking Dead (Saison 6) + Fear The Walking Dead (Saison 1)
» And though she be but little, she is fierce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Wanted Dead or Alive :: When you play to the game of thrones... :: You win :: Terres de l'Orage-