RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Val et dans l'Orage.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes du Val et de l'Orage.

Robert Baratheon, Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn,
Quellon Greyjoy et Doran Martell sont très attendus.

Partagez|

Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 140
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 2:01




Janna Tyrell

Dans la vie, il y a les gâteaux, et puis il y a le reste.

Passe ta souris sur la photo
   
Âge : 19 ans
Situation familiale : Célibataire, elle attend désespérément quelqu'un qui voudrait d'elle, de peur de finir vieille fille.
Statut : Lady
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal actuellement.
Particularités : Elle mange énormément. Elle adore tout ce qui brille et porte souvent de l'or. Ses yeux sont bleus et vert, cela dépend du temps, de la lumière et de ses humeurs.
Allégeance : A son frère Mace Tyrell, ainsi qu'au roi Aerys II Targaryen.
Description de la famille : Son défunt père Luthor Tyrell, qu'elle aimait beaucoup. Sa mère Olenna, littéralement la femme de sa vie, celle à qui elle rêverait de ressembler. Son frère Mace, le tout nouveau suzerain du Bief, qu'elle aime profondément et respecte. Sa soeur aînée Mina, désormais mariée à lord Redwyne. Elle a aussi nombre de cousins et cousines un peu partout au Bief.
Compétences particulières : Elle sait manier les mots à la perfection, soufflant ses idées au creux de l'oreille entre deux mots sucrés et des battements de cils. Elle a une très, très grande mémoire, elle n'oublie pratiquement jamais rien. Elle aime particulièrement jouer de la harpe. Elle a une certaine aura qui se dégage d'elle, de douceur et de confiance, elle sait comment mettre les gens à l'aise en sa présence et elle a toujours le mot pour rire ou décoincer les gens.
Faiblesses du personnage : Sa gourmandise est l'une de ses pire faiblesse, elle grossit et déteste le sport en plus de ça. Elle se croit intouchable, ce qui est tout particulièrement faux, elle pense que savoir user les bons mots la sauvera de toutes les situations. Elle croit aussi que parce qu'elle aime les gens, les gens l'aimeront forcément en retour. Elle ne sait pas tenir d'arme, elle ne sait pas non plus monter à cheval et ça ne l'intéresse pas.
Groupe : Bief
Rang personnalisé : ici
Avatar : Sarah Bolger (cred:Zuz')
Autre ? : si vous avez quelque chose à ajouter, facultatif.

⚜️  Son seul et unique amour, celui qui la fait chavirer, peut être rond, carré, ovale, elle s'en fiche bien. Ce sont les petits gâteaux à la crème. C'est en tout cas ce qu'elle fait croire à tous.
⚜️  Elle adore tout ce qui brille. Cela attire son attention très rapidement. Elle adore notamment l'Or, elle trouve que cela la met en valeur.
⚜️  Elle part du principe qu'elle aime tout le monde jusqu'à preuve du contraire.
⚜️  Mais Janna est quelqu'un de particulièrement sournois qui cache bien ses méfaits par des battements de cils.
⚜️  Elle connaît bien sa situation de femme et elle y est particulièrement attachée.
⚜️  Elle adore se faire passer pour une femme niaise et trop souriante, cela cache d'autant plus la femme qu'elle est.
⚜️  Elle a les yeux tantôt bleu, tantôt vert, on ne saurait dire. Cela dépend de la luminosité, de ses humeurs, on ne sait pas vraiment. Ses cheveux sont bruns avec de gros reflets roux au soleil.
⚜️  Elle a le coeur sur la main, ce qui peut parfois être un véritable problème. Si elle ne pardonne jamais quand on la blesse ou blesse son entourage, elle a une trop grande pitié pour les autres, qu'ils soient handicapés ou dans de mauvaises postures dans lesquels ils n'ont pas voulus être. Elle a un penchant pour tout ce qui est brisé, cassé et cette envie de le réparer et le rendre encore meilleur. Ce qui, en soit, est terriblement naïf.
⚜️  Elle n'oublie jamais rien, ce qui peut être un problème... pour les autres. Elle ne pardonne jamais véritablement, même si elle dira que c'est de l'histoire passée. Janna serait capable de vous ressortir des histoires datant de plus de 10 ans si vous la froissez et n'hésitera pas à vous ridiculiser s'il le faut : mais attention, toujours avec grâce et finesse.
⚜️  Les règles sont les règles, un point c'est tout ! Si elles existent, ce n'est pas pour rien ! Elle s'y tiendra toujours, peu importe la dureté de ces dites règles.
⚜️  Elle est très pieuse. Elle ne veut rien faire qui soit contré par les Sept. Si les autres veulent se déshonorer, grand bien leur fasse, mais elle, ne le fera pas.
⚜️  Elle ne rêve pas du grand amour pour son mariage. Un bon mariage lui suffit, elle sait que dans tous les cas, il sera riche et qu'ainsi, dans tous les cas, elle vivra bien. Cela n'a pas véritablement d'importance pour elle.
⚜️  Contrairement à bien des ladies de son rang, elle n'a pas de dame d'atour. En revanche, elle a un nain qui la suit partout, dont elle oublie souvent le prénom malgré sa grande mémoire. Surtout parce qu'elle préfère l'appeler "p'tit bonhomme". Ce "p'tit bonhomme" vient d'Essos et était autrefois saltimbanque, mais la jeune fille se sera prise d'affection pour lui. Le jeune garçon pourrait être considéré comme un bouffon personnel pour certains, mais pour elle, il est plus que ça : il est son meilleur ami.
⚜️  Elle adore flatter les gens, leur dire tout ce qu'ils veulent entendre et plus encore. Elle pense que c'est une façon de leur rendre la vie plus belle, mais c'est aussi un moyen d'obtenir ce qu'elle veut.
⚜️  Elle a quelque courtisans, quelque soupirants et cela l'amuse assez. Mais elle est trop prude et se réserve pour son mariage, personne ne l'aura avant son mariage. Elle se préserve pour son époux et peu importe ce que les autres pourront lui dire ou lui proposer, peu importe les charmes. Elle ne se donnera corps et âme qu'à celui qui sera son époux.
⚜️  Elle a horreur de tout ce qui est sombre. HORREUR ! Le blason Targaryen, le blason de la maison Tyssier, le blason de la maison des Essaims et tous ces autres blasons sombres, avec du noir bien souvent, elle en a horreur. La seule chose sombre qu'elle pourrait encore consentir à porter est du vert. Le reste doit être banni, purement et simplement. Il est vrai aussi qu'elle adore le bleu roi.
⚜️  Son amour pour l'or peut parfois la faire passer pour une femme vénale, pour autant elle ne fera jamais les yeux doux dans le but de recevoir ces cadeaux. Elle adore aussi les émeraudes, persuadées que cela met ses yeux en valeur.
⚜️  Elle n'est pas vraiment timide. Elle sait parler aux gens, user de mots, elle n'a jamais peur de demander ce qu'elle veut.
⚜️  Janna est, en fin de compte, une véritable femme-enfant qui n'a pas encore su comment elle devait faire pour grandir, peut-être trop couvée par sa mère et son père, elle n'a jamais manqué de rien, à peine avait-elle un souhait que celui-ci était réalisé - même celui d'avoir un poney alors qu'elle n'a jamais su monter dessus, juste le plaisir d'en avoir un - et un grand frère très présent et protecteur. Janna n'a jamais véritablement pu sortir de sa coquille. Elle reste très naïve sur certains points et n'est clairement pas préparée à la vie hors de son château d'or. Car lui dire est une chose, le faire en est une autre.
⚜️  Elle n'a jamais su être proche de sa soeur, ça n'a pas été faute d'essayer. Elle avouerait honteusement être jalouse de son mariage avec un Redwyne, car elle aussi, aurait aimé faire un beau mariage, pourtant elle a déjà dix neuf ans et malgré ses nombreux soupirants, aucun ne semble être l'homme idéal aux yeux de ses aînés. Elle a peur de finir vieille fille.
⚜️  Elle est plus fine d'esprit, plus intelligente et rusée qu'une femme ne devrait l'être, elle le sait et le cache comme elle peut. Mais lorsqu'elle ne sait pas quoi faire et que les gâteaux sont sous clés, elle n'a pas d'autre activité que lire ou broder.
⚜️  Elle a une grande répartie et aime avoir le dernier mot. Toute fois, elle reconnaîtra de bon coeur si elle faisait fausse route, mais pour ça, il va falloir lui prouver par a+b qu'elle se trompe.
⚜️  Le plus intime de ses secrets, elle ne l'a confié qu'à son p'tit bonhomme. Janna a pu se prouver à elle même ses capacités à cacher des choses, à mentir et contrôler son image. Car Janna a déjà aimé un homme, l'un de ses courtisan. Elle était tombé sous son charme, pourtant loin d'être atypique. Il était loin d'être riche d'ailleurs. Cela a duré deux années avant qu'elle ne finisse par lui demander de partir sans revenir, persuadée que sa mère entrerait dans une colère noire si cela venait à s'apprendre. C'est depuis lors qu'elle s'est véritablement mise à manger, comme pour oublier. Elle n'a plus aucune nouvelle de ce chevalier depuis qu'elle lui a demandé de fuir et il lui arrive parfois de le regretter très fortement. Mais dans le fond, elle sait que cela vaut mieux ainsi pour tous.
⚜️  Elle a horreur des bâtards. Ca l'horripile, la dégoûte. C'est le meilleur moyen pour elle de vous éviter, si vous en êtes un ou si vous en avez. C'est un trop grand déshonneur et elle refuse de se mêler à ces gens-là.
Que pensez-vous du règne d'Aerys II Targaryen ?
Janna est mitigée. Elle ne voit pas grand chose à y redire, même si des bruits cours en disant que Tywin Lannister était plus présent que le roi, plus à l'écoute, plus proche du peuple et plus proche d'aider que le roi. Mais Janna sait bien comment sont les hommes et les femmes, médisants, toujours quelque chose à raconter - et elle le sait car elle fait partie de ces-même gens qui ont toujours des ragots.

Aerys ne lui semble pas être un mauvais bougre, qui ne s'est jamais perdu en chemin ? Peut-être juste que personne n'a su comment l'aider pour l'instant. Et puis, Janna a mal au coeur pour lui, le pauvre et ce siège, le pauvre et ce que certains appels le défi de Sombreval. Allez savoir ce que ces personnes ont pu faire subir au roi !

Janna aimerait bien l'aider et elle le soutient autant qu'elle le peut, il reste son roi avant tout. Et on se doit de respecter son roi ! Alors elle le respecte, elle le soutient, même si une femme ne peut pas faire grand chose pour aider un roi. Après tout, le royaume est toujours sur place, il n'y a pas tant de feu qu'on dit, le royaume semble en paix, même. Non, elle ne voit rien à redire pour l'instant au règne d'Aerys. Le Bief reste relativement éloigné de ces complots, le Bief a sa propre vie, ses propres intrigues, Hautjardin en tout cas. La jeune fille ne voit rien depuis sa cage dorée, rien dont elle pourrait se plaindre.

Participerez-vous au Tournoi d'Harrenhal ?
Janna y sera, bien évidemment ! Pourquoi louper pareil événement ? Janna adore les tournois et adore les chevaliers et leur exploits, elle est toujours la première à les applaudir, les féliciter voir même les encourager, le sourire grand sur les lèvres.

La seule chose qui lui manquera lors du tournoi, sera le manque de nourriture à profusion. Du reste, elle a hâte de rencontrer tout ce beau monde et le mauvais temps du Conflans ne lui fait pas peur - sauf la boue qui pourrait tâcher ses robes, la vile !

C'est toujours une belle occasion d'être vu, d'être aperçu, de rencontrer de nouvelles personnes, de se faire connaître aussi. Elle sera avec son frère aussi, comme toujours, Janna ne manque jamais d'occasion d'être avec son grand frère bien-aimé. Et surtout, le meilleur dans tout cela : Mina ne sera pas là pour l'embêter. Ce tournoi s'annonce très bien, vraiment très bien.

Si vous la cherchez, vous la trouverez très probablement aux côtés de Mace Tyrell, avec son p'tit bonhomme. Elle a surtout hâte de voir les banquets pour les festivités, hâte de voir tous les plats qu'on aurait à leur proposer. Même si elle aime voir les chevaliers s'affronter, c'est surtout les repas qui l'intéressent - et probablement aussi qu'elle ne voulait pas rester à Hautjardin quand tout Westeros s'était donné rendez-vous à Harrenhal.


De vous à nous


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Moi, hela., certifie sur l'honneur avoir lu le règlement, avoir plus de seize ans et être d'accord pour que tout arrive à mon personnage durant son aventure sur De Cendre et De Fer. Je donne mon accord pour que mon personnage soit mené à mourir au cours de l'aventure.

hela.
Same que la grosse Lyanna, le gros Oberyn et la grosse Sigryd .




Dernière édition par Janna Tyrell le Mar 16 Mai - 2:24, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 140
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 2:02


L'Histoire

i know you, i walk with you once upon a dream



Il était une fois

- Non, je ne comprends pas. J'ai pourtant bien suivi ce que mère m'a dit de faire, j'ai été une bonne fille.
- Oui ma dame, vous l'êtes.
- Alors pourquoi suis-je toujours sans fiancé ni mari à dix-neuf ans ?!
- Peut-être que lady Olenna et lord Mace recherchent un gros parti pour vous ?

Janna n'avait jamais aspiré à se marier. Elle savait juste que cela devait arriver, tôt ou tard. Mais elle savait aussi que les années passaient et que plus le temps passerait et moins l'on serait clément avec elle ; pourquoi une fille d'un tel âge et d'une telle famille n'avait pas trouvé d'époux ? Sa soeur, à son âge, avait déjà eu trois enfants. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Etait-elle si disgracieuse ? Manquait-elle d'esprit, en avait-elle trop ? Janna ne comprenait pas ce qu'il se passait et pourquoi tous les prétendants qu'elle avait, se faisaient éconduire par sa mère.

Elle avait suivi les leçons de son mestre, depuis toute petite. Elle les avait toute retenue, toute. Elle pouvait encore les réciter des années plus tard. Elle avait toujours tenue à être une lady respectable : des tenues propres, associés aux bijoux et aux chaussures, des cheveux toujours coiffés, des postures droites, elle avait appris à danser, à broder, elle jouait même d'un instrument. Avait-elle trop de conversation, ou n'en n'avait-elle pas assez ? Qu'attendaient ses aînés ?

Elle n'avait pratiquement jamais quitté Hautjardin. Toute petite, elle avait couru dans les champs de fleurs, elle avait couru vivement, même. Puis les années passant, la jeune fille trouvait plus confortable d'être assise sur un fauteuil avec un coussin moelleux. Elle avait trouvé son lit plus confortable, même lorsque le soleil était déjà bien haut dans le ciel. Elle n'avait quitté Hautjardin que pour la Treille, parfois Villevieille. Elle avait rencontré dans ces années tant de nobles qu'elle ne saurait plus en dire combien. Ou peut-être que si, elle savait exactement le nombre, et peut-être que le problème venait justement de ça. Trop nombreux étaient ceux qu'elle avait rencontré et trop nombreux avaient été les éconduits. Et parfois, ils renvoyaient des hommes de haute stature, sans comprendre pourquoi.

Lui semblaient loin, désormais, les années d'insouciance. L'inquiétude saisissait souvent ses traits. Combien de temps me reste-t-il ?

P'tit bonhomme tentait comme il pouvait de la réconforter. En public, le nain ne serait jamais allé jusqu'à la prendre dans ses bras, mais en privé comme c'était actuellement le cas, le nain glissait ses bras menues autour de la jeune femme pour la réconforter.

- Peut-être ma dame trouvera un homme riche et blessé pour le réparer, ma dame est douée pour ça.
- Tu trouves ?
- Bien sûr ma dame.
- Mais la richesse importe-t-elle tellement ?
- Pour ma dame votre mère oui, ma dame, et pour le suzerain votre frère aussi, vous le savez bien.

Elle haussait les épaules. Sa soeur avait épousé un Redwyne, son frère un Hightower, elle ne voyait pas bien où étaient les possibilités pour elle dans tout cela. L'Orage était distant, le Conflans trop pauvre, peut-être la Couronne ? Pourtant sa famille semblait rester éloignée des Terres de la Couronne. Etaient-ils eux aussi peu importants aux yeux de ses aînés ? Elle n'y comprenait plus rien.

Mais le tournoi d'Harrenhal arrivait, on disait que tous les nobles s'y trouveraient. Y avait-il meilleur moment pour trouver un fiancé ? Non, c'était le moment idéal. Et si jamais sa mère et son frère continuaient à faire leur fine bouche, elle n'aurait d'autres choix que mettre les pieds dans le plat : non, mère, non, frère, je ne compte pas passer ma vie ici et finir vieille fille. Car au final, Janna a toujours eu ces envies particulières. Être mère. C'était peut-être une lubie comme avec son poney, car elle savait ne pas avoir encore toute la maturité. Pourtant, elle aurait aimé l'être. Elle voyait surtout sa soeur et son frère qui avaient déjà des enfants d'un âge avancé, et elle, rien.

⚜️⚜️⚜️⚜️⚜️

- On ne peut pas dire que tu sois très agréable à courtiser.
- Mina !
- C'est bien vrai, Janna. Tu t'empiffres à longueur de temps, qui voudrait d'une épouse qui mange autant ? Ils savent bien que dans dix ans ils ne pourront même plus s'allonger dans leur lit, puisque tu prendras toute la place !
- Mina, cesse d'être si méchante !
- Je ne suis pas méchante, Janna, je suis réaliste. Non mais, ma soeur, regarde toi donc. Tu passes tes journées assise sur un coussin, un livre à la main ou à ta harpe, tu pourrais avoir une dame d'atour pour égayer tes journées, des amies, mais tu te contentes d'un nain que tu as été nous dénicher je n'sais où !
- Il n'y aucun mal à se cultiver ! Et laisse p'tit bonhomme en dehors de ça ! Si tu préfères jouer les parfaites idiotes avec leur verre de vin à la main, grand bien te fasse. Tu as ton vin, j'ai mes gâteaux. En quoi une femme grosse serait-elle plus désagréable qu'une femme ivre ?
- L'ivresse n'est que de passage, ma soeur. Ta grosseur en revanche...
- L'ivresse rend idiot, te fait perdre tes sens, te rend ridicule, te fait t'endormir n'importe où, les hommes profitent de ton inconscience et se rient bien de ta situation. Manger ne te fait prendre qu'en largeur mais tu gardes toute ta tête et tu es toujours capable de tenir une conversation. Je me demande bien ce qu'il en sera de toi dans dix ans quand le vin t'aura rongée.
- Alors nous verrons dans dix ans que tu ne seras plus capable de passer les portes à cause de la taille de ton séant, je t'attendrai ici.
- Les enfants aiment les femmes rondes, ils aiment s'asseoir sur nos genoux.
- C'est aux nourrices de tenir les enfants, pas à nous, sombre idiote !
- Nous ne faisons pas des enfants pour les laisser à d'autres femmes, Mina ! Je m'occuperai de mes propres enfants, hors de questions de les confier à quelqu'un d'autre !

Janna était toujours maîtresse de ses émotions, mais sa soeur avait toujours ce don pour la faire sortir de ses gonds. Plus que tout autre, Mina avait ce don pour l'énerver, lui dire des vacheries et qu'elle s'emporte. Et Mina faisait toujours passer ça par "je dis cela pour ton bien, petit soeur". Janna n'était pas si grosse que cela non plus. Elle avait des hanches larges, ne disait-on pas que c'était signe de fertilité ? Elle avait de bonnes joues, mais de toute évidence, on ne pouvait pas autant manger sans en avoir les marques. Mais qu'y pouvait-elle ? Elle adorait ça. Le sucre lui était toujours d'un énorme réconfort. Les gâteaux à la crème, les tartes à la fraise. Janna était aussi très sensible sur le sujet de sa maternité, à ses yeux, une femme, comme leur mère, se devait d'être la plus présente possible pour sa progéniture. Ils devaient avoir des repères dans la vie, ils devaient être proche de leur famille, c'était ainsi qu'on était le plus fort, elle en était convaincue, n'en déplaise à sa soeur qui préférait délaisser ses enfants aux nourrices pour ensuite se vanter de leur mérites alors qu'elle n'en n'était aucunement responsable.

Janna passait toujours une heure à choisir ses vêtements, chaque matin. On lui avait conseillé de s'y préparer la veille pour cesser de faire perdre du temps, mais même lorsqu'elle le faisait, le lendemain, elle changeait d'avis et passait tout de même une heure sur les choix de ses vêtements. C'était important pour elle, le paraître. Cette image qu'on dégageait, c'était la première chose que les gens voyaient, c'était la première image qu'ils se faisaient et si on était déplaisante, ils ne s'attarderaient plus et on perdait toute attractivité.

- Et puis, qui pourrait t'épouser ? Mace a épousé une Hightower, j'ai épousé un Redwyne. Les choix ne sont plus nombreux.
- Peut-être quelqu'un qui n'est pas du Bief.
- Une rose se doit de rester dans son champ, Janna.
- Peut-être qu'une rose peut s'épanouir ailleurs.
- L'herbe n'est pas plus verte ailleurs. Au Conflans ? Il y fait froid et humide, le soleil n'est jamais là à ce que l'on dit. Tu te fanerais. A la Couronne ? Il y fait plus chaud mais aussi plus sec, la plupart des familles sont des familles de pêcheurs ou bateliers. Dans l'Orage ? Allons dont, l'Orage est une terre hostile pour les jeunes fleurs, les hommes sont bourrus.
- Mais on y fait de bons chevaliers, dans l'Orage ! Regarde Robert Baratheon, il est grand, il est fort, sa réputation n'est plus à faire alors qu'il n'a que dix neuf ans ! Et puis, s'ils sont tous aussi grands, peut-être sauront-ils appréciés une femme de ma carrure, au moins, je saurais porter leur bébés.
- Mais Robert Baratheon a déjà une bâtarde. Tu te vois vivre avec une bâtarde ? M'est avis que s'il en a une, il en a même deux. Peut-être même trois. Alors ? Si un suzerain est ainsi, que crois-tu que ses bannerets feront ? Comment crois-tu qu'ils sont ? Oui tu aurais la carrure pour un gros bébé, mais certainement pas le mental pour subir l'affront de bâtards.

Elle soupirait, de toute évidence, non, elle ne se voyait pas vivre avec le poids de bâtards, ce serait déshonorant au possible. Elle méprisait depuis toujours les bâtards, et elle méprisait d'autant plus ces hommes et femmes incapable de tenir leur voeux. Elle avait beau aimer les choses cassées, les bâtards l'écoeuraient.

⚜️⚜️⚜️⚜️⚜️

278,

-  Tu dois partir, Leo.
- Ne me demande pas ça, Janna.
- On n'a plus le choix, Leo. Ils vont finir par l'apprendre et tu sais comment ça va finir... Tu le sais depuis le début.
- Je le sais, oui. Mais après deux années, ne crois-tu pas que si cela avait du se savoir, cela se serait déjà su ?
- S'il te plaît, ne rends pas ça plus difficile que ça l'est déjà.
- Tu es bien, Janna, de me dire ça. Tu es là, chez toi. Tu es dans tes appartements, dans ton confort. Et tu me demandes de partir ?
- Partir sans retour, c'est exactement ce que je te demande.
- Que crois-tu qu'ils diront ? Je suis ici depuis cinq ans et tout à coup, je m'en vais sans retour, ne crois-tu pas que cela éveillera les soupçons ?
- Tu ne serais pas le premier à le faire.
- Non, je refuse Janna. Je te l'ai dis, je ferai ce qu'il faut pour élever ma maison, je ferai tout ce qu'il faut. Des exploits militaire s'il le faut, des exploits à l'épée, que sais-je encore.
- Je suis une Tyrell. Tu es un Staedmon. Je suis une fleur du Bief, tu es un homme de l'Orage. Nous ne devrions déjà pas nous côtoyer autant. Tu n'es même pas lord de ta maison.

Leo était cher à son coeur. Il était son preux chevalier, son protecteur, il était son meilleur ami avec p'tit bonhomme. Il veillait sur elle, il veillait sur son bonheur. Il avait toujours veillé sur elle, toujours pris soin d'elle. Il ne l'avait pas traitée qu'en fille de suzerain, mais avec tant d'égard qu'on traiterait une reine. Elle avait été heureuse à ses côtés, ces deux années. Mais il fallait y mettre fin avant qu'il ne soit trop tard. Leo avait depuis peu été trop loin et ce n'était que maintenant qu'elle avait le courage de lui dire. Leo savait combien elle était attachée aux codes, aux règles, aux protocoles, mais il avait osé l'embrasser, un soir, dans les jardins, alors qu'il n'y avait plus qu'eux. Et elle lui en voulait pour ça, car elle n'avait pas su le repousser et elle lui avait rendu son baiser. Et ces baisers devenaient récurrent, lorsqu'ils n'étaient plus que deux. Elle se devait de mettre fin à tout ça avec que cela n'aille encore plus loin.

Chaque jour, Janna avait le droit à sa rose, chaque jour, une couleur différente. Le Staedmon ne connaissait pas les significations qu'on donnait aux roses, pour lui, il lui offrait juste une rose et ces petites intentions comptaient pour la jeune fille qu'elle était. Bien des hommes lui auraient offerts des bijoux et d'autres cadeaux, quand Leo restait plus simple et lui offrait des roses.

Leo l'avait accompagné pendant cinq ans, mais cela faisait deux ans que les deux étaient inséparables. Leo aurait pu passer pour un garde, une épée-lige. Sa condition était moindre, comparé à celle de la jeune fille. Et il n'était pas seigneur, il en était loin. Il avait été son courtisan, le premier à réussir à attiser suffisamment son attention, il avait su l'amuser, il avait su la distraire, la divertir. Il l'avait emmenée danser, il lui avait inspiré des musiques à la harpe.

Contrairement aux autres, Leo n'avait jamais rien attendu de Janna. Il n'avait pas attendu de fortune, n'avait pas attendu d'attention particulière. Elle avait rencontré bien des courtisans, elle avait appris à les reconnaître, elle avait appris à reconnaître ceux qui n'étaient intéressés que par son argent et son nom, plutôt que par elle. Sa mère l'avait aidé à cela, sa soeur mais aussi son frère. Et Leo n'avait jamais fais parti de ces hommes intéressés uniquement par l'argent. Leo avait été là pour elle, réellement. Elle avait pu le faire appeler à toute heure, du jour comme de la nuit, il avait toujours répondu présent. Et c'était pour cela qu'elle devait lui demander de partir, avant que sa mère Olenna ne le découvre et ne mette elle-même fin à tout ceci. Il est vrai qu'on l'avait déjà soupçonné, cet homme. Comme tout homme trop proche de la jeune fille, surtout que la maison Staedmon n'était pas la plus riche des maisons et qu'obtenir un mariage avec une fille Tyrell aurait pu bien aider, la dote aurait été conséquente. Mais Leo ne semblait jamais en avoir eu quelque chose à faire.

- Bien. Je partirai. Mais tu dois me promettre certaines choses, avant.
- Pourquoi le devrai-je ?
- Janna, s'il te plaît.
- Bon, bon.
- Premièrement, reste la femme que tu es.
- Cela ne devrait pas être trop compliqué.
- Secondement, si un jour quelconque homme ou femme te veut du mal, envoie moi un corbeau à Broad Arch.
- Ce n'est pas possible, Leo, tu le sais.
- Promets-le moi.
- L...
- Promets-le moi.
- Bien. Je te le promets.
- Troisièmement...
- Ca commence à faire beaucoup, non ?
- Troisièmement, promets-moi qu'un jour, nous nous retrouverons. Que ceci n'est pas un adieu, mais un au revoir.
- Si je te demande de partir, c'est pour toujours, Leo...
- Promets-le moi.
- Bien, bien, je te le promets.
- Quatrièmement, je te promets de devenir un meilleur homme un jour, plus noble, plus haut et digne de toi. Alors promets-moi que le jour où cela arrivera, tu ne me repousseras pas.
- Je serai probablement mariée d'ici là, Leo.
- Mariée ou non, promets-moi que l'on se retrouvera. Quitte à ce que l'on parte tous les deux loin d'ici.

Leo n'avait jamais caché son intention d'épouser la jeune rose. Mais ce qu'il promettait n'arriverait pas avant des années et il ne pouvait pas croire qu'elle serait toujours célibataire.

- Même si tu te maries. Je viendrai chercher ta main tôt ou tard.
- Un mariage dure toute une vie, Leo.
- Peut-être, peut-être pas. Pas toute la tienne. Tu seras ma dame. Promets-le moi. Même si cela doit arriver dans vingt ou trente années.

Il l'avait regardé avec cette insistance et elle s'était mordue la lèvre inférieur.

- M'aimeras-tu toujours, alors que je serai vieille et ridée ? Lorsque le brun de mes cheveux sera devenu gris ? Lorsque mes yeux seront cernés par la fatigue et la vieillesse ?
- Je t'aimerai même si tu étais si grosse que tu ne passerais plus les portes, je t'aimerai même si tu avais cinquante ou soixante ans.
- M'aimeras-tu toujours, alors que j'aurais un corps fatigué par les grossesses ?
- Je t'aimerai toujours, même si tu avais eu dix enfants et le ventre et les seins qui pendent. Aucun homme ne saura te donner ce qu'il te faut, moi, si. Je te connais bien, lady Janna.

Elle avait ri à ces réflexions. Sa dernière provoquait plutôt un rire jaune. Il lui en fallait peu pour être heureuse, mais les mariages ne fonctionnaient pas ainsi. Elle n'avait jamais cru à un mariage d'amour, du moment que celui-ci était riche, c'était le principal. C'était si niais, si naïf, il la surpassait dans ce domaine.

- Bien, bien. Si je prends un époux et que celui-ci vient à périr, je t'enverrai un corbeau, peu importe nos âges et nos conditions.
- Promis ?
- Promis.

C'était naïf et elle doutait que cela arrive véritablement un jour. Leo n'était pas riche, cela se voyait à ses vêtements, cela se voyait à ses allures, cela se voyait à ses cheveux et à tant de détails qu'il était différent des Biefois. Mais Leo avait un grand coeur, Leo était un bon chevalier et c'était amplement suffisant pour la jeune fille qu'elle était.

Leo était parti le lendemain matin suivant cette conversation. Elle lui avait accordé une dernière étreinte et même un dernier baiser avant. Mais il était parti sans lui dire au revoir. Il avait pris ses affaires et était parti, sûrement à Broad Arch, et elle n'eût plus jamais aucune nouvelle. Janna avait pleuré trois nuits consécutives, avant de se reprendre. Leo lui manquait, sa compagnie, ses discussions, le fait qu'il ait toujours le mot pour la faire rire, le fait qu'il ait toujours les petites attentions pour la faire plaisir, les petits cadeaux qui pour certains paraîtraient moindre mais les petites attentions qui comptaient beaucoup pour elle. Les roses commençaient à faner, puis il ne restait plus rien au fil des lunes. Plus aucune trace de Leo à Hautjardin. Plus aucune trace de Leo dans le Bief. Elle regrettait un moment. Elle avait eu le coeur serré un moment en repassant par les endroits où ils avaient eu l'habitude de marcher bras dessus bras dessous. Elle n'avait plus que p'tit bonhomme.

⚜️⚜️⚜️⚜️⚜️

Growing Strong

Janna avait du mal à sortir de ses appartements, mais elle se voulait forte, faire comme si rien n'était. Que personne ne remarque rien. Mais les premiers jours, elle avait du mal, comme cet espoir que Leo vienne toquer à sa porte pour lui proposer une balade dans les champs de fleurs. Cela n'arriva jamais.

Pourtant, à l'heure du thé, quelque chose d'étrange arrivait. Mina n'était pas là, Mace était occupé avec leur père Luthor. Janna était seule avec sa mère ce jour là, elle l'y avait invitée. Et il y avait là des petits gâteaux tout rond, entourés de crèmes. Une merveille pour ses yeux. Elle en prenait un, la révélation. Elle en prenait un second. C'est au troisième que sa mère commençait à la regarder avec de grands yeux.

- Deux ne suffisent pas ?
- Vous savez ce que l'on dit, mère, jamais deux sans trois.
- Et tu sais ce que l'on dit des jeunes femmes qui mangent trop.

Ca n'avait pas empêché Janna de manger ce troisième petit gâteau et de se risquer, sous le regard réprobateur de sa mère, d'en manger un quatrième, de se mettre du sucre sur les joues et sur le nez, provoquant l'exaspération de sa mère. Janna avait toujours tenu à être une vraie petite lady, mais ce jour là, seul la nourriture qu'elle ingérait avec une quelconque importance.

Elle s'était ainsi empiffré sous le regard de sa mère, qui devait se demander comment sa fille pouvait ingérer autant de gâteaux, où elle pouvait tous les ranger. Elle-même n'en n'avait aucune idée. Elle mangeait, c'était tout. Et quand il n'y en avait plus, elle s'essuyait la bouche.

- Tu as bien fais, ma fille.

Janna la regardait sans trop comprendre.

- Et je ne parle pas du fait que tu aies mangé tous ces petits gâteaux. Tu sais de quoi je parle, ne joue pas la sotte. Et je te dis que tu as fais la meilleure des choses. Alors souris. Remets toi, tu es une femme forte, tu es droite. Tu vaux mieux que ces pleurnicheuses. Nous avons tous nos vices et si ces petits gâteaux peuvent te réconforter pour un temps, manges-en.

Janna soupirait en s'adossant à son fauteuil. On ne pouvait rien cacher à une mère, elle finissait par le comprendre. Janna trouvait son réconfort à travers ces gâteaux, mais ce "pour un temps" s'éternisa sur plusieurs années et la petite fille menue qu'elle était commençait à s'élargir. Les hanches, les cuisses, le ventre, la poitrine même. On dût lui faire des vêtements adapté à son poids et sa taille. Mais Janna s'en moquait bien, au moins, sa mère lui avait confirmé ce qu'elle avait pensé en renvoyant Leo là d'où il venait. Elle avait pris la meilleure décision.

- Il va me manquer.
- Tu n'y penseras plus lorsque tu seras mariée à un riche homme et que tu auras plein d'enfants qui te prendront tout ton temps.

Et ainsi s'éloigner de l'homme qu'elle avait aimé l'avait endurcie avec les années. Elle était convaincue être capable de tout, si elle avait su faire ça, ignorant qu'il y aurait des épreuves plus dur encore plus tard.

⚜️⚜️⚜️⚜️⚜️

272.

La jeune fille avait envie de soupirer. Son grand frère se mariait. Il ne serait plus le grand frère après qui elle pouvait courir après dans les couloirs, le grand frère qu'elle aimait tant embêté. Celui qu'elle aimait embêter et surtout, grimper dessus, parfois même aller jusqu'à s'agripper à une de ses jambe et le voir en difficulté à essayer de la repousser ou de marcher.

Elle n'avait jamais considéré qu'il serait juste son grand frère et rien de plus toute sa vie, pourtant une fois devant le fait, elle était attristée. Parce que son grand frère ne serait plus là pour elle comme avant, parce qu'une autre femme prendrait de l'importance dans sa vie, que des enfants suivraient et qu'elle ne pourrait que regarder depuis sa place les événements se passer. Mais Janna refusait que cela arrive. Janna désirait rester proche de son frère, à défaut de ne jamais avoir pu l'être avec sa soeur. Janna avait été jusqu'à demander une danse à son frère à son mariage.

Pas par méchanceté, mais par jalousie pure et simple, Janna avait d'abord détester cette Alerie Hightower, parce que cette femme allait la remplacer, occuper une place trop importante à ses yeux, dans la vie de Mace. Elle le voyait ainsi ; son frère ne serait plus là pour elle à cause de cette femme. Et cette pensée l'avait attristée. Elle s'était rendue près des saltimbanques jusqu'à tomber sur un petit homme. Il était tout maigrichon et mal vêtu mais il était trop. Elle avait cru à un enfant au départ, à cause de sa taille. Mais il était pourtant adulte.

- Mais, qui es-tu ?
- Moi ?

Le nain avait reculé, s'était incliné, attendant la réponse de la lady.

- Oui, toi.
- Personne, ma dame, personne.
- Mais si tu es quelqu'un, idiot ! Qui es-tu ?
- Je... euh...
- Allons, tu as bien un nom ?
- Kraznys, ma dame...

Il semblait embarrassé, mais elle était amusée par la situation.

- Pourquoi tu es si petit, Kraznys ?
- Je... euh... Je suis un nain, comme on dit.
- Un nain ?

Elle n'avait jamais vu tel bonhomme de sa jeune vie. Kraznys avait juste haussé les épaules, sans savoir ce qu'il convenait de répondre.

- Tu viens d'où ?
- Je viens d'Essos, ma dame, je suis né à Braavos, j'ai été à Tyrosh, puis à Lys, puis je vis depuis deux ans à Westeros, avec ma troupe, nous parcourons Westeros.
- Woah ! Quelle chance tu as !
- Vous croyez ?
- Bah, oui ! Tu vas où tu veux, tu fais ce que tu veux.
- En réalité, ma dame, c'est ennuyeux. J'aimerais bien rester au même endroit un jour, si je fais toute cette route, c'est parce qu'il nous faut de l'argent pour vivre et les gens n'aiment pas s'attarder sur les spectacles, alors nous devons toujours bougés. Nous avons perdus une danseuse il y a une lune à cause de la faim.

La jeune fille avait écarquillé les yeux puis caché sa bouche ouverte sous le choc, avec sa main. Le pauvre petit homme.

- Tu n'as qu'à rester ici ! Tu m'amuses beaucoup.
- Je ne pense pas que je pourrais, ma dame...
- Oh, allons ! Que sais-tu faire, dis moi ?
- Je sais... raconter des histoires. Je sais... Je sais danser. Enfin, je crois. Je sais aussi marcher sur les mains !

Le nain s'était mis à marcher sur les mains pour illustrer ce qu'il venait de dire et elle avait applaudit joyeusement l'exploit, qu'elle serait incapable de reproduire.

Sa mère n'avait pas approuvé l'idée dans un premier temps, mais la jeune fille de dix ans qu'elle était avait fait un véritable scandale, un véritable caprice : il était marrant, ce p'tit bonhomme, il lui racontait plein d'histoires drôle, il savait toujours comment la faire rire, ce qui était important dans la vie, non ? Elle en était convaincue.

Ses parents finirent par accepter et elle ne le sût probablement jamais, mais ce "p'tit bonhomme" fût surveillé ; quel parent allait laisser un nain accompagner une fille de dix ans partout où elle allait ? Elle l'ignorait et cela valait mieux ainsi. Pourtant, p'tit bonhomme restait avec elle au fil des années, devenant son meilleur ami. Il avait lui aussi pris du poids, il avait de plus beaux vêtements - l'ami de la lady n'allait quand même pas se promener dans des vêtements sales et décousus. Et elle le garda avec elle pendant neuf années consécutives.



Dernière édition par Janna Tyrell le Mar 16 Mai - 2:54, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The lion king of rockThe lion king of rock
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Le Roi du Roc, The Great Lion of Rock
Corbeaux : 84
Avatar : Craig Parker
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Sur la route, vers l'Ouest.

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 2:11

Une si jolie rose ne pourras pas rester éternellement cachée I love you
Tywin risque d'aller la cueillir à Hautjardin celle là !
RE-BIENVENUE BELLA.

Toi+Moi = Des gâteaux à la crème!  
TMTC  


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 429
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 2:19

Re-bienvenue chez toi la Queen


More than just beautiful curves
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 140
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 2:37

Tywin ; Ca serait dommage de passer à côté hein vilain lion

Merci à toi ... J'ai hâte

Alyenora ; la queen carrément c'est ma maman la queen voyons

Merci


Dernière édition par Janna Tyrell le Lun 15 Mai - 5:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Queen of ThornsThe Queen of Thorns
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La Reine des Épines
Corbeaux : 136
Avatar : Sarah Parish
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 2:39



MA FIFILLE



- The Queen of Thorns -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 140
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 2:46

Ma mômaaaaaaaaaan





Every rose has it's thorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'étoile RieuseL'étoile Rieuse
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 114
Avatar : Katie McGrath
Date d'inscription : 11/05/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 3:20

Sale grosse.


A maid with laughing purple eyes
When the night has come That I've lost my way around You're my light against the darkness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 140
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 3:29

Sale dornienne





Every rose has it's thorn


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Diamant Noir
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Shaera de Lys
Corbeaux : 44
Avatar : Natalie Dormer
Date d'inscription : 14/05/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 7:32

Les gâteaux au citron, c'est meilleur d'après Rhaella

Re-bienvenue !


Poets and women are always free with their hearts. Seduce me. Write letters to me. And poems, I love poems. Ravish me with your words.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Newbie
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 292
Avatar : Jaimie Alexander
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 7:49

@Tywin Lannister a écrit:

Toi+Moi = Des gâteaux à la crème!  
Tu appelles ça comme ça toi , moi je dirais monter une mayonnaise

Re-bienvenue à cette lady gourmande qui se désespère de ne porter alliance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 8:55

Ma belle-soeur adorée
gardes moi un lien au chaud
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The soul of a huntress
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 67
Avatar : Lucy Griffiths
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 9:41

Re-bienvenueeeeeee


Righteous in Wrath
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 12:59

Rebienvenue très chère
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower. Lun 15 Mai - 13:05

Tiens tiens une belle sœur par alliance
Garde moi un petit lien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower.

Revenir en haut Aller en bas

Janna Tyrell ⚜️ She seems as fragile as a flower.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Daix Tyrell
» Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher
» l'humour est un masque fragile (merci Digidix pour ce titre qui claque j'aurais pas fait mieux :) ) [pv Zassou]
» JANNA M. VAN DER WILT ► Adriana Lima
» Quand je serai sûre de moi, un petit peu moins fragile, ça ira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: wanted :: When you play to the game of thrones... :: You win :: Bief-