RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Val et dans l'Orage.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes du Val et de l'Orage.

Robert Baratheon, Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn,
Quellon Greyjoy et Doran Martell sont très attendus.

Partagez|

Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 530
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS Mar 16 Mai - 16:14


Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même.

Berena & Lyanna



Wild girls.
Elle tournait dans sa chambre, comme un lion en cage. Sur les nerfs mais aussi sur-excitée. Oui, c'était décidé, elle allait le faire. Lyanna participerait au tournoi d'Harrenhal. Elle marmonnait nerveusement.

- Une femme hein, qu'une femme, ils vont voir, qu'une femme.

Elle tournait en rond en réfléchissant à comment mettre ce plan en oeuvre, ce qu'il faudrait faire exactement.

- Et ce crétin de Baratheon, je vais lui montrer... Qu'une femme, tsss... Je ne suis pas une femme qu'on marie, moi, je suis une femme qui combat ! Tsss....

Elle tournait encore jusqu'à s'arrêter. Lyanna était souvent sur-excitée, elle ne tenait pas en place. Il fallait tout de même se poser, réfléchir à ce qu'il fallait faire, y aller logiquement. Il fallait trouver une armure, en principal. Une armure qui serait à sa taille. Elle ne voyait là comme possibilité que des armures pour enfants, à cause de sa carrure, les guerriers du Nord étaient souvent grands et costauds, Lyanna, elle, était toute fine, toute petite. Qu'importait si elle devait prendre une armure d'enfant, elle le ferait. Mais les armures de Winterfell se reconnaîtraient bien trop et les heaumes aussi, on la reconnaîtrait immédiatement. Mais où trouver une armure qui ne soit pas de Winterfell ? Elle ne sortait pratiquement jamais de Winterfell et ses alentours.

- Ensuite, euh...

Son cheval, des armes aussi. Elle devrait bien cacher son cheval, non ? Qui croirait qu'il ne s'agissait pas de Lyanna si n'importe qui pouvait voir son cheval ?

- Peut-être que je prendrai celui de Yoren...

Parler à haute voix semblait l'aider à faire son plan, le construire. Elle entendait toute fois la porte de sa chambre s'ouvrir, elle tournait la tête vers la personne qui entrait.

- Je suis occupée !

Elle soupirait en voyant qu'il s'agissait de Berena.

- Je sais qu'on avait prévu d'aller promener mais je suis occupée, Berena. On ira plus tard.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The soul of a huntress
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 67
Avatar : Lucy Griffiths
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS Lun 22 Mai - 17:45


Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même.

Berena & Lyanna



Wild girls.
Au milieu d'une pièce, une jeune femme brune était assis sur un fauteuil, concentré dans son oeuvre. Ces gestes étaient précis, son regard aguerri, ses mains allaient et venaient dans un sens puis dans un autre. Berena était bien décidée de réparer la robe de sa maîtresse, elle ignorait ce que Lyanna avait bien pu faire avec sa tenue, mais de toute façon, il était habituel pour elle d'avoir ce genre de tâche à effectuer. Personne pour la déranger, le calme régnait autour d'elle, l'imprévisible Corbois avait eu besoin de se poser un peu, se sentait légèrement faible sans en comprendre la raison, mais n'était pas du style à s'apitoyer sur son sort, la jeune dame continuait sa journée comme si tout allait bien dans le meilleur du monde. Après une énième grande respiration, un sourire éclaire son visage face à son oeuvre. Plus aucune trace de trou, rien ne laissait paraître qu'encore une fois la louve avait abimé une de ses tenues. Fière d'elle, Berena se releva rapidement et fut arrêter brusquement pour une sensation de tournis. Ses yeux se fermèrent quelques secondes pour pouvoir récupérer. Quand, elle se sentit mieux, elle jeta un coup d'oeil rapide à l'extérieur et réalisa qu'il était déjà tard et que normalement, elle se devait d'accompagner Lyanna pour une promenade. Les filles adoraient s'aventurer en forêt, retrouver le contact avec la nature et des fois mêmes sortir les arcs pour pouvoir chasser. C'était ainsi qu'elles se sentaient libres.

Quittant sa chambre, les préparations pour le prochain départ pour le Conflans semblaient être l'occupation de la plupart des serviteurs. Tous devaient s'activer pour que tout se déroule bien et dans les temps. La place de Berena était, bien sûr, d'être au côté de Lyanna, étant une dame d'atour, il n'en allait pas autrement. Cela serait la première fois qu'elle se retrouverait éloignée du Nord et elle était à la fois curieuse et triste, oui Berena aimait sa région et elle ignorait combien de temps elle serait éloignée de celle-ci.

Robe à la main, elle souriait à tous ceux qui la croisait, deux ans où elle parcourait ses couloirs, elle connaissait à présent aussi bien Winterfell que son château natal. Arrivée face à la porte de son amie, elle toqua légèrement avant de se permettre de rentrer.

- Je suis occupée ! Je sais qu'on avait prévu d'aller promener mais je suis occupée, Berena. On ira plus tard.

Les traits du visage de sa maîtresse ne lui disaient rien qui vaille et surtout le fait de ne pas vouloir aller se balader. Depuis quand la louve refusait de pouvoir s'éloigner des remparts de Winterfell ? Fermant la porte derrière elle, Berena se dirigea sans attendre vers une grande armoire et tout en rangeant la robe, annonça :

- Plus tard, il fera nuit Lyanna ! Bien que je ne craigne pas l'obscurité, je pense que ton père ne sera pas en accord avec une balade nocturne.

Ce ne serait pas la première fois qu'elles transgressaient les règles, ni même la dernière, mais Berena préférait toujours se montrer honnête avec son amie. Lyanna savait très bien, que sa dame d'atour ferait n'importe quoi pour elle. Finalement, une fois la robe bien rangée, elle se tourna vers Lyanna et lui demanda :

- Qu'est-ce qui te tracasse ?




Righteous in Wrath
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 530
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS Lun 29 Mai - 1:40


Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même.

Berena & Lyanna



Wild girls.
Son amitié avec Berena était précieuse, indéniablement. Une des rare présence féminine de son entourage qui, en plus de ça, ne la jugeait jamais. Elles suivaient juste leur instincts, vivaient comme elles le voulaient. Mais Berena était plus sage que Lyanna sur bien des sujets et la crainte de la louve était que la Corbois tente de la raisonner. Lyanna ne voulait pas être raisonnée, elle voulait prendre ces armes et sortir là-dehors, elle voulait en découdre. Affronter n'importe quel homme et le mettre à terre. Pourquoi une femme ne pourrait-elle pas, hm ?

Elle gonflait ses joues en réfléchissant à ce qu'il convenait de dire à son amie.

- Plus tard ça peut aussi être demain, ce n'est pas comme si on avait autre chose à faire de toute façon, non ?

Non en effet, elles n'avaient pas grand chose d'autres à faire pour l'instant. Ce qui la tracassait ? Elle se mordait l'intérieur de la joue en réfléchissant à ce qu'il convenait de dire, même s'il s'agissait de Berena. Finalement, elle craquait.

- J'en ai marre d'entendre Brandon parler du tournoi, de ces sudiers qu'il va ramasser. Je veux montrer que moi aussi je pourrais le faire. Je veux le faire. Je veux jouter. Je le ferai. Oui, je jouterai au tournoi d'Harrenhal !

C'était tellement... stupide. Dis ainsi à haute voix, elle se rendait compte de la stupidité de ce projet. Mais elle voulait tout de même le mener à bien. Elle le mènerait à bien. Elle prendrait les armes, elle en volerait dans l'armurerie. Elle s'en fichait, elle le ferait juste.

La promenade dans les bois, la chasse, elle avait déjà oublié ces choses là, sa lubie soudaine était ce ridicule tournoi. Elle n'était pas chevalier, ne pouvait pas l'être de par son genre et c'était bien ce qui l'embêtait. Ce n'était pas sa religion, cela ne faisait pas parti de ses croyances et elle avait été la première à se moquer de certaines règles de ces jouteurs, du ridicule parfois des chevaliers maniérés. Pourtant elle voulait en faire parti, sans trouver de réelle explication à ça. Le principe restait bon, non ? Défendre la veuve et l'orphelin. Elle aurait aimé le faire. Ou peut-être était-ce juste le plaisir de contrarier "pas de femmes qui le font ? Alors je le ferai." comme si le monde marchait ainsi, comme si elle avait été la première à en rêver et vouloir le concrétiser.

- Je sais que ça paraît dingue. Ca l'est sûrement. Mais ça m'est égal. Je veux le faire. Si je dois me cacher, je me cacherai. Mais comment ? Les armures de Winterfell seront trop reconnaissable. Et aucun forgeron ici acceptera de m'aider... Ils rapporteront tout à mon père et mes frères.

Elle brisait les quelque pas qui la séparait pour prendre le visage de la jeune femme entre ses mains, la suppliant presque du regard.

- Il faut que je le fasse. Une femme peut vaincre un homme, ça ne devrait pas être accordé qu'à ces hommes. Je suis sûre que je suis capable. Veux-tu bien m'aider ? Ou au moins, ne rien dire à mon père et mes frères ?

Elle n'était pas sûre que Lorra les y aurait aidé, elle ne pouvait compter que sur Berena pour s'essayer à l'aider. Elle l'espérait vraiment, même si ce n'était que folie.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The soul of a huntress
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 67
Avatar : Lucy Griffiths
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Harrenhal

MessageSujet: Re: Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS Lun 5 Juin - 16:38


Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même.

Berena & Lyanna



Wild girls.
Voir Lyanna refuser une ballade n'était vraiment pas habituel, tout comme les mimiques de son visage. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui cacher ? Ils étaient rares que les deux jeunes dames se cachent des choses, car si Berena voulait la couvrir au mieux, elle devait connaitre la vérité pour mieux la détourner. D'ailleurs, malheureusement s'était souvent Benjen qui devenait le bouc émissaire pour expliquer l'absence de Lyanna ou quand elles avaient fait entorse aux règles et s'était quasiment fait prendre la main dans le sac. En même temps, s'il n'allait pas de leur sens, cela ferait longtemps que Berena se serait lassé de ce petit jeu, mais Benjen continuait à porter le chapeau sans ouvrir la bouche. À ce moment précis, dans la chambre de la louve, la Corbois était bien décidée de lui faire cracher le morceau, et sans détour, lui demanda ce qui la tracassait.

- J'en ai marre d'entendre Brandon parler du tournoi, de ces sudiers qu'il va ramasser. Je veux montrer que moi aussi je pourrais le faire. Je veux le faire. Je veux jouter. Je le ferai. Oui, je jouterai au tournoi d'Harrenhal !

Était-elle sérieuse ? Oui, il semblait bien. Ses yeux s'étaient arrondi par la surprise, suivis par un de ces légendaires levers des yeux au ciel. Geste qui pouvait signifier tellement de choses de la part de Berena, pour le coup, là, c'était bien pour dire que Lyanna la désespérait avec toutes ses idées loufoques. En soi, elle n'était pas contre qu'une femme participe à un tournoi, cela serait leur prouver à tous qu'elle était capable d'être aussi forte que la gente masculine. Mais pourquoi fallait-il que ça soit Lyanna ?

Je sais que ça paraît dingue. Ca l'est sûrement. Mais ça m'est égal. Je veux le faire. Si je dois me cacher, je me cacherai. Mais comment ? Les armures de Winterfell seront trop reconnaissable. Et aucun forgeron ici acceptera de m'aider... Ils rapporteront tout à mon père et mes frères.

Contre cette idée, elle l'était totalement. Il était hors de question que sa dame se mette en danger ainsi, elle ne pouvait pas se choisir un champion comme toute Dame. Plus, elle y pensait, plus elle se disait que non. Au final, vouloir participer à la joute ressemblait tellement à son amie. 

Il faut que je le fasse. Une femme peut vaincre un homme, ça ne devrait pas être accordé qu'à  ces hommes. Je suis sûre que je suis capable. Veux-tu bien m'aider ? Ou au moins, ne rien dire à mon père et mes frères ?

D'une allégeance sans failles à la Stark. Il était certain que Berenan'irait pas la trahir, ce n'était pas ainsi que fonctionnait leur amitié. Mais comme à chaque fois, sa première réaction fut d'élever légèrement la voix et grogner :

- Par les enfants de la forêt, ton idée est totalement dingue. Bien sûr qu'il faudra te cacher. Tu ne crois pas qu'ils vont laisser une femme les affronter. Imagine si tu les bats, leur orgueil en prendra un coup et ça ne sera pas beau à voir, moi, je te le dis. Je suis totalement...

Oui, elle avait accepté et encore plus, était prête à l'aider dans son action. Berena n'allait pas la laisser seule, il lui fallait forcément un écuyer, elle serait donc son écuyer. Et tandis qu'elle exprimait son point de vue et fort, elle se coupa elle-même quand une idée lui traversa la tête et d'un ton plus calme continua :

- ...J'y pense, il n'y a pas que des armures de Winterfell en ce lieu, beaucoup de familles du Nord sont arrivés pour rejoindre le cortège vers Harrenhal ou alors j'ai entendu hier l'apprenti de forgeron se vanter qu'il a créé une armure dans le dos de son maitre, on peut aller lui emprunter.

Une nouvelle fois, le duo allait transgresser les règles du château. De toute façon, elles pouvaient agir de suite en vue de l'heure, les forgerons ne se trouvaient plus à travailler. Ouvrant la porte légèrement, Berena passa sa tête et quand elle n'aperçut personne, laissa passer sa dame. Puis toute en marchant doucement l'une près de l'autre, une constatation lui vint à l'esprit, et lançant un regard interrogatif vers elle lui murmura :

- Mais attends, tu as déjà fait de la joute ?




Righteous in Wrath
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord
Corbeaux : 530
Avatar : Gemma Arterton
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Harrenhal - cachée sous une armure, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

MessageSujet: Re: Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS Aujourd'hui à 1:11


Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même.

Berena & Lyanna



Wild girls.
Il y avait des femmes qui aimaient rester enfermées chez elle, et il y avait la louve qui rêvait de passer son temps libre, là, dehors. Elle avait cette chance là avant Berena, pouvoir sortir accompagnée. Mais ce jour, elle devait prendre le temps de réfléchir à tout ce qu'il y avait à faire, et les anciens dieux ne semblaient pas encore d'humeur à vouloir la guider, la mettre sur la moindre piste.

Berena commençait à hausser le tons et si elle avait eu les oreilles d'un loup, elles se seraient sûrement baissées. Ca n'aurait pas duré longtemps toute fois. Oui, c'était idiot, c'était extrême. Oh que oui, elle le savait. C'était bien le souci : elle le savait mais voulait le faire quand même. Je suis totalement... totalement quoi, Berena ? Totalement contre ? Totalement agacée ? Totalement quoi ? Elle attendait impatiemment la suite, mais son amie marquait une pause. La suite la fit toute fois sourire. Si elle avait semblé s'agacer, voilà qu'elle marchait elle aussi dans ce jeu dangereux. Très dangereux, peut-être même le plus dangereux qu'elle ait voulu faire à ce jour. Jusqu'où iraient ses limites ? En avait-elle seulement ? Ce n'était pas faute à ses aînés de vouloir lui en imposer. Mais les limites étaient faites pour être dépassées.

- On pourrait, oui, c'est vrai.

Elle ne se voyait pas dénoncer l'apprenti forgeron si celui-ci lui refusait, mais si aucun autre choix ne s'offrait à elle, elle n'aurait pas vraiment la possibilité de jouer les grandes âmes. Il fallait parfois sacrifier des pions, non ? Elle s'en voulait déjà de penser ça. Elle regardait alors Berena, comme si celle-ci pouvait sortir toutes les réponses à ses questions. Berena se dirigeait vers la porte et finalement, Lyanna acceptait de sortir, sautillant presque comme une gamine à qui on promettait des gâteaux avant l'heure du repas. Elle regardait autour d'elles, aussi. Comme si n'importe qui pouvait sortir de n'importe où, comme Benjen lorsqu'il était petit et s'amusait à sortir d'une armoire ou de sous une table sans qu'on l'ait vu. Mais Benjen était sûrement à ses leçons à l'arc à cet instant, Eddard... elle n'en savait rien. La question de son amie la surprenait alors et elle s'arrêtait sur place quelque secondes, avant de finalement reprendre sa marche.

- Et bien, c'est à dire que... Non.

Elle faisait craquer ses doigts alors, un peu nerveusement. Tout doucement, elle reprenait.

- Mais... Ca ne doit pas être bien compliqué. Je monte déjà à cheval, alors j'ai juste à tenir la lance et puis...

Et puis boom, fracas.

- On verra bien le poids de l'armure. Combien ça pèse ? Dix, quinze kilos ?

Elle était loin du compte, mais ses aînés semblaient les porter avec une telle aisance qu'elle ne pensait pas que ce serait un problème. Robert lui-même en portait avec une certaine aisance. Mais tout semblait toujours facile pour Robert, cette idée lui fit plisser le nez. Pauvre crétin. Elle pensait qu'une armure ne ferait pas plus de quinze kilos, mais elle-même ne pesait pas grand chose. Mais elle ne s'en rendait pas compte. Elle était tout de même ravie que son amie la suive dans cette aventure, car c'était ce qu'elle faisait, non ? C'était déjà moins lourd sur ses épaules.

- Tu me surprendras toujours Berena. Mes idées sont de plus en plus tirées par les cheveux et tu n'as pas encore fuis à l'autre bout de Westeros.

Comme toutes les femmes qu'elle avait croisée, à vrai dire. Elle avait au départ doutée des intentions de Berena, était-elle là juste pour se faire une place auprès des Stark ? Mais si tel avait été le cas, vu la vie dure que faisait mener Lyanna à son entourage, Berena aura déjà fuit. Mais au contraire, Berena était toujours là et était au final, une véritable amie. Lyanna prenait alors, dans l'engouement, le bras de Berena.

- Je sais bien que les hommes ne sont pas prêts pour ça. Tant pis pour eux, moi je le suis. Tu imagines les têtes qu'ils feraient, si je réussissais à en battre quelque uns et que je leur montrais à la toute fin que je ne suis qu'une femme de 14 ans ? Ce serait hilarant.


She Wolf & Deer
don't damn me when i speak a piece of my mind, 'cause silence isn't golden when i'm holding it inside, 'cause i've been where i have been & i've seen what i have seen, it's all a part of me. be it a casual conversation to hold my tongue speaks of quiet reservations. my words may disturb, but at least there's a reaction. sometimes i wanna kill. sometimes i wanna cry. sometimes i could give up. sometimes i could give. it's only for a while, i hope you understand, i never wanted this to happen, didn't want to be a woman, so i hid inside my world.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS

Revenir en haut Aller en bas

Je n'sais pas pourquoi je fais ça, mais je le fais quand même. | ft. BERENA CORBOIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais...
» Prends les armes et vois la gloire, elle t'appartient [PV armée de Kanoë]
» Une visite surprise qui porte bien son nom... [Ewan]
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» Tu sais, je ne suis pas la meilleure mais je fais de mon mieux ... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Nord :: Winterfell-