RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Val et dans l'Orage.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes du Val et de l'Orage.

Robert Baratheon, Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn,
Quellon Greyjoy et Doran Martell sont très attendus.

Partagez|

Le Lion et la Rose ♦ feat Janna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
The lion king of rockThe lion king of rock
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Le Roi du Roc, The Great Lion of Rock
Corbeaux : 84
Avatar : Craig Parker
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Sur la route, vers l'Ouest.

MessageSujet: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Mer 17 Mai - 0:15


Le Lion & la Rose.

Janna Tyrell & Tywin Lannister





Être la main d'un roi capricieux impliquait de lourdes tâches comme veiller au bon déplacement de son monarque vers le lieu des festivités. Un voyage fort long et ennuyeux jusqu'à ce château maudit par le règne de Harren le Noir et la fureur de Balerion la Terreur. Une histoire que Aerys n'avait eu cesse de lui conter autrefois, ayant préféré voyager à cheval plutôt que de devoir se forcer à apprécier un homme pour qui il n'avait plus de respect. La seule perspective qui semblait l'enchanter s'était de retrouver ses lionceaux et  voir des visages familiers. Kevan et sa soeur Genna participaient eux aussi à ce tournoi, soucieux de retrouver les têtes blondes de sa famille. Les nobles affluaient de tous les côtés, les étendards brandis aux vents, des couleurs fièrement portées. Tywin Lannister arborait bien évidemment le rouge et l'or caractéristique de sa maison, abandonnant son cheval au palefrenier pour se dégourdir un peu les jambes. Le Roi du Roc ne prit même pas le temps de se restaurer tandis qu'il rejoignait les appartements de son héritier pour venir le saluer. Comme toujours, il ne fût pas étonné de voir Cersei à ses basques, jumeaux inséparables et un peu trop proche à son goût. Celle-ci fût d'ailleurs heureuse de retrouver son père qui venait embrasser avec pudeur sa joue, peu démonstratif avec les siens. Jamie n'eut le droit qu'à une tape sur l'épaule et Tyrion un simple regard. Si il était doué pour gouverner et mener des batailles, le lion ne semblait pas briller dans les démonstrations affectives. Kevan Lannister prenait soin des siens, serrant sa main avec un petit sourire pour terminer les retrouvailles avec sa petite-soeur dans une étreinte furtive. La vie à Castral Roc lui manquait, condamné à seconder Aerys à Port-Réal, cette ville qui empestait la merde et hantés par des menteurs. Cela lui avait au moins apprit à ne pas se fier aux apparences, comme lui avait un jour enseigner Olenna Tyrell dans sa jeunesse. Le suzerain se posa enfin sur un siège pour écouter les nouvelles de son frère, trouvant enfin la délivrance parmi les siens et accompagné d'un bon verre de vin.

Harrenhal était sinistre, humide et pas vraiment confortable. Il n'était pas venu ici juste pour assister au tournoi mais aussi pour concrétiser des alliances. Après des fiançailles ratées avec Dorne, il eut une pensée pour Joanna qui aurait souhaité voir sa fille épouser le prince Oberyn et son fils la princesse Elia. Une perspective très vite oubliée en faveurs d'idées plus dorées. Néanmoins, l'amour de sa vie lui avait été arraché et il songeait parfois au fait qu'il aurait sans doute dû l'écouter au lieu de s'entêter. Au final, aucun de ses enfants n'étaient engagés. Aujourd'hui il avait dans l'optique de marier son héritier à une Tyrell, une alliance stratégique qui lui ouvrirait les portes de la riche région du Bief. Jamie se résigna alors à suivre son père jusqu'à l'appartement des Tyrell. Rapidement accueilli par une Olenna très en forme et un Mace plutôt effacé. Le regard de Tywin fût de suite capté par une rose qui piqua sa curiosité. Janna Tyrell, celle pour qui son fils serait peut-être destiné. Il envia un instant la jeunesse de sa progéniture face à la beauté presque virginale de la fille de Olenna. Son fils se tenait droit, alpagué par la reine des épines tandis que le suzerain de l'ouest s'approchait de la jeune noble pour baiser sa main avec respect. « Lady Janna. » Ses lèvres frôlèrent alors la douceur de sa peau dans un baiser furtif tandis qu'il se redressait en lui tendant son bras. « Accepteriez-vous ma compagnie le temps d'une promenade ? » Le lion était charmant, le regard azuré perdu dans l'immensité céruléen des yeux de la rose délicate qui avait bien fleurie depuis leur dernière rencontre. Tywin Lannister voulait être certain que la fille Tyrell était à la hauteur des dires de sa mère. Physiquement, elle dépassait ses espérances et c'était un bon début.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 135
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Mer 17 Mai - 3:22


Le Lion & la Rose

Tywin & Janna



She comes on like a rose. She's pretty as a daisy, but look out man she's crazy.

Alors c'était ça, Harrenhal. Et bien, c'était... laid.

- C'est gris.

Elle avait dit ça à p'tit bonhomme en arrivant dans les lieux. Ils y passeraient un moment et elle trouvait ces lieux terriblement lugubre et le ciel gris n'arrangeait rien. Le soleil haut dans le ciel lui manquait déjà, le ciel bleu, les quelque nuages blancs qui s'aventuraient parfois.

- Nous inviterons le soleil, ma dame.

Elle haussait les épaules à la réflexion de p'tit bonhomme. Oui, peut-être. Pourquoi pas. Leur présence ne pouvait être que bénéfique en ces lieux, non ? Des fleurs du Sud. Mais tout semblait si terne ici, c'était d'un triste. Tout était gris, vert foncé, bleu foncé, et lorsque l'on connaissait la jeune fille, on savait comme elle donnait de l'importance à la couleur.

Ce jour-là, elle avait tenu à bien se parer. Des vêtements verts et or, et le plus important à ses yeux : ses bijoux. Un collier d'or avec une émeraude, qui pouvait paraître simple mais qu'elle chérissait ainsi que des bijoux, toujours en or. Avoir nombreux amis pouvait avoir ses avantages parfois. Sa mère lui avait fortement conseillé d'être présentable et c'est ce qu'elle avait fait. Contrairement à bien des femmes, Janna ne mettait pas certaines parcelles de peau en avant. Elle était même la première à blâmer ces femmes qui avaient un décolletée trop prononcée. Et comment ces femmes pouvaient-elles faire alors qu'il faisait si froid ? Elle ne comprenait pas.

Sa mère avait eu raison de lui dire de bien se parer, quand elle voyait que le suzerain des Terres de l'Ouest venaient à eux avec son fils. Elle avouerait que ser Jaime Lannister était fort charmant, un visage presque angélique, des traits fins. Oui, il était vraiment un très bel homme, qu'elle imaginait fort bien faire rougir les jeunes filles. Mais il y avait aussi son père qui n'avait rien à envier à quiconque non plus, elle avouerait toute fois être plus impressionnée par l'aura que dégageait lord Tywin Lannister, impressionnée aussi par ce charisme. Pourtant, pour un homme que l'on disait froid, rustre, dur, peu sympathique, elle le trouvait plutôt charmant lorsqu'il venait la saluer. Elle s'était d'abord inclinée respectueusement, mais il avait poussé jusqu'à saisir sa main et y déposer un léger baiser, qui la fit légèrement rougir. Elle appréciait fortement ces manières, loin de celles des rustres qu'elle avait pu croiser à Harrenhal ces premiers jours.

- Lord Tywin, c'est toujours un plaisir de vous voir.

Ce qui en soit n'était pas un mensonge, elle avait toujours apprécié le lion de Castral Roc. Il lui faisait parfois penser à sa mère, des personnes de forts caractères à qui on n'osait dire non.

- Bien sûr, ce serait un honneur.

Un grand sourire avait étiré ses lèvres et creusé ses joues rondes. Janna accordait une certaine importance au paraître, à l'image qu'elle dégageait et elle avait toujours eu envie de donner cette impression de chaleur et de joie. Surtout dans des lieux pareils où la joie ne semblait jamais avoir existé. Elle avait battue des cils, l'avait gratifié d'un regard doux. Tout était dans les apparences.

Elle avait donc pris le bras tendu, toujours en souriant. S'il n'était pas le suzerain des Terres de l'Ouest, sans doute aurait-elle répondu qu'elle était capable de marcher seule, qu'on lui avait appris cela il y a dix huit années maintenant. Mais l'on aurait sans doute pris cela pour de l'arrogance et elle ne pouvait pas se le permettre.

- Je suis ravie de constater que vous avez un peu de temps pour vous, l'on dit que votre travail auprès du Roi n'est point de tout repos.

Elle le plaignait assez, en un sens. Travailler avec le roi devait être éreintant, pourtant il parvenait à assumer son travail et sa suzeraineté, il parvenait à garder ses terres en sûreté et garder le respect de ses bannerets, toujours en servant, à des lieues de chez lui, le roi. C'était assez intimidant en tout cas, mais elle ne se défaisait pas pour autant, elle gardait ce sourire sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The lion king of rockThe lion king of rock
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Le Roi du Roc, The Great Lion of Rock
Corbeaux : 84
Avatar : Craig Parker
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Sur la route, vers l'Ouest.

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Jeu 18 Mai - 15:48


Le Lion & la Rose.

Janna Tyrell & Tywin Lannister





Hanté par le souvenir de sa défunte épouse, le roi du roc oubliait parfois que Westeros abritait encore de nombreuses jolies femmes. Comment ne pas regarder la jolie rose avec délectation ? Songeant même l'espace d'une seconde à se baisser pour humer son délicat parfum et la cueillir avec avidité. Cependant, hormis la noblesse de ses traits, rien ne transparaissait sur le visage du lion. Il se tenait droit, le regard impénétrable, une main dans le dos et un bras offert pour escorter la fille de la reine des épines. Elle lui rappelait un peu Lady Olenna dans sa fringante jeunesse, en moins volcanique, plus douce et plus frêle. Il était surprenant de la voir encore célibataire, songeant alors à la chance qu'aurait son héritier en se pavanant avec l'une des plus jolies roses des sept royaumes. Elle s'était montrée polie et courtoise, sentant ses doigts se refermer sur le biceps du lion qui quittait l'appartement des Tyrell pour retrouver l'humidité extérieur. Sous un ciel de plomb peu clément, le lion et la rose s'éloignèrent de l'agitation pour faire quelques pas vers ce qui semblait être des anciens jardins. Les ruines de Harrenhal n'étaient guère propices aux balades romantiques, un lieu laid et sinistre que le lion n'appréciait pas vraiment. Ses terres étaient bien plus riches et accueillantes et le Bief une terre verte et fertile où il était plaisant de se perdre. Au bras de cette jeune femme, il se sentait chanceux, parfois désireux de retrouver une jeunesse qui le quittait chaque jours que les dieux faisaient. Mais le lion était encore bien conservé à l'aube de la quarantaine, des cheveux châtains qui s'illuminaient plus clairement sous le soleil d'été. Grand et finement musclé, il avait la posture fière et distinguée des lions de Castral Roc. Lady Janna était quant à elle dans une élégance propre aux filles de son rang. Le vert et or de sa robe rappelaient sans mal les couleurs de la région qu'elle représentait. Parfumée et le cou décoré de bijoux somptueux, elle savait comment attisé le regard masculin sans tomber dans la vulgarité. C'était ce qu'il cherchait pour son fils, une dame élégante et raffinée.

La démarche du suzerain était fière en compagnie de cette jolie rose, le regard posé sur l'horizon tout en songeant aux questions qu'il allait lui poser. Jamie devait sans doute subir un interrogatoire coloré en compagnie de Olenna, le lion était moins tranché dans le choix de ses verbes. - Je suis ravie de constater que vous avez un peu de temps pour vous, l'on dit que votre travail auprès du Roi n'est point de tout repos. Lord Tywin posa alors son regard bleuté sur la dame, son sourire illuminait son visage et il fût bien obligé d'y répondre malgré lui. Il ne souhaitait pas rentrer dans les détails de son activité politique au sein de la Couronne. Pour la raison que cela serait fort ennuyeux pour elle et surtout confidentiel pour lui. « Gérer un royaume n'est pas chose aisée en effet. Mais je ne veux point vous ennuyez avec des tribulations politiques ma dame. Nous sommes déjà dans un château sinistre, je ne souhaite point rendre votre journée plus pénible qu'elle ne l'est déjà ici. » Le lion tourna alors la tête pour observer la jolie rose. « Mais vous illuminez cette triste région de part votre beauté. Vous étiez déjà venue dans le Conflans ? » Elle avait sans doute dû entendre la sinistre histoire de ce château. Qui ne la connaissait pas ? D'où ils étaient, ils pouvaient voir la Tour de la Veuve se perdre dans l'immensité des cieux, vestige de l’ego surdimensionné de Harren le noir. « Mon fils Jamie serait sans doute de meilleure compagnie que moi pour vous faire visiter. » Tywin Lannister souriait, sachant pertinemment qu'elle préférerait la jeunesse à la sagesse pour l'escorter parmi ces ruines frelatées. Bien que l'enjeu était stratégique, il décida de profiter pleinement de cette petite pause loin des manipulations qui régissent son quotidien pour apprendre à la connaître. Le lion étant capable lui aussi d'apprécier de jolis moments malgré sa réputation d'homme stricte et sévère.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 135
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Mar 23 Mai - 4:10


Le Lion & la Rose

Tywin & Janna



She comes on like a rose. She's pretty as a daisy, but look out man she's crazy.

Elle ne savait pas encore véritablement les raisons de cette rencontre, sa mère n'avait pas jugé important de lui dire. Elle lui avait juste dis qu'il était important d'être présentable et c'était ce qu'elle avait fait.

Mais il était toujours très plaisant de recevoir ce type de visite, ce n'était pas tous les jours que l'on croisait un grand suzerain, elle avait eu l'occasion de voir Robert Baratheon et celui-ci avait déjà belle réputation, mais il était encore bien jeune. Avec Tywin Lannister, la réputation n'était clairement plus à faire, son passé parlait pour lui, il suffisait d'entendre son nom pour le savoir et physiquement, il ne manquait pas à sa réputation d'homme charismatique. Pourtant on disait qu'il était austère, froid, peu sympathique et elle n'avait rien vu de tout cela en lui pour l'instant. Il s'était montré courtois et même charmant, galant. Ce que l'on attendait d'un homme de sa stature envers une lady de haute naissance.

Elle avait doucement serré ce bras contre elle, elle pouvait avoir ces airs charmeurs parfois, derrière ces faux airs de timides qui battaient des cils. Mais elle aimait toujours tâter le terrain avant de se lancer véritablement. Savoir dans quoi elle se lançait, si cela pouvait être fructueux ou non. Et le suzerain semblait réceptif pour l'instant, elle ne s'en faisait donc que plus charmante.

- N'ayez donc craintes messire, cela ne peut être pire que les conversations des bonnes femmes sur les fleurs qui peuvent pousser au Conflans.

Comme sa mère, elle trouvait ces choses là risible. Mais elle parlait tout de même à un haut seigneur et devait se reprendre, surtout, ne pas laisser la confiance la saisir de trop, elle ne devait pas se relâcher. Et si dure et intransigeante pouvait-elle être avec elle-même, elle se reprenait, se redressait un peu plus en regardant devant eux, là où il semblait l'amener.

- Vous me flattez, messire. Je crains ne jamais avoir dépassé les frontières du Bief avant de devoir venir pour ce tournoi. Pas même les Terres de la Couronne. Mais l'on dit que la vie est courte et qu'il ne faut pas manquer ces petites expériences qu'elle nous offre.

Encore aurait-elle été plus à l'aise le séant sur une chaise à manger des gâteaux à la crème mais ça, elle le gardait pour elle. Elle se contentait de positiver malgré tout, offrir un peu de chaleur, de sourire à ces lieux lugubres. Car en réalité, elle en avait horreur, elle avait horreur du Conflans qui humidifiait ses cheveux, horreur du vent froid, horreur de la pluie, horreur du froid. On ne craignait pas véritablement l'Hiver à Hautjardin mais ici encore elle semblait le sentir. Son soleil lui manquait, ses couleurs chatoyante du Bief lui manquait, ses prairies fleuris et ses cours d'eaux lui manquaient. Mais elle n'en montrait rien. Elle était née avec une cuillière en or dans la bouche, difficile pour l'enfant pourrie gâtée d'imaginer ou même concevoir une vie moins luxuriante - même si elle s'acharnerait à vous dire que c'est faux et qu'elle peut juste se contenter de ses petits gâteaux. La réalité était toute autre. Elle était surtout satisfaite avec ses gâteaux mais ses robes et ses parures. Là encore, elle estimait que ce serait toujours un peu de couleur dans ces lieux mornes.

- Vous êtes aussi de très bonne compagnie messire. Nous n'avons que rarement eu le plaisir de converser, c'est là une belle occasion de rattraper ce peu de temps perdu. Même si ma mère serait sans doute d'une meilleure conversation.

Discrètement, elle lui renvoyait sa remarque. Croyait-il qu'elle n'avait pas remarqué que Jaime était condamné à suivre Olenna quand elle devait le suivre lui ? Elle s'était permise un petit regard ainsi qu'un sourire en coin, presque malicieux.

La jeune fille avait beau regarder ce qui les entourait, rien ne trouver réellement grâce à ses yeux, car tout était trop morne et trop humide. Tout était trop laid, pas assez chaleureux ni à son goût, même si elle ne doutait pas que les hôtes faisaient de leur mieux pour rendre à tous le séjour agréable.

- Il y a bien des roses à cueillir en ces lieux, des roses mais aussi bien d'autres jeunes fleurs. Je ne puis continuer à penser que tout ceci est anodin.

N'était pas la fille d'Olenna Redwyne, mariée Tyrell, qui voulait. C'était toute fois sans arrogance qu'elle s'était adressée au suzerain, une pointe de curiosité peut-être mêlée à une certaine franchise.

- Tout ceci n'a rien d'anodin, n'est-ce pas messire ?

En quelque mots, elle souhaitait faire comprendre qu'elle n'était pas une oie idiote qui se laissait mener par les gens comme bon leur semblait. Qu'elle aussi était capable de penser par elle-même et qu'elle ne se laissait pas porter par la vie. Qu'elle voyait très bien ce qui l'entourait. Son sourire se fit plus malicieux cette fois-ci. Elle attendait impatiemment sa réponse. Ses réponses.





Want to be the Queen.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The lion king of rockThe lion king of rock
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Le Roi du Roc, The Great Lion of Rock
Corbeaux : 84
Avatar : Craig Parker
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Sur la route, vers l'Ouest.

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Jeu 1 Juin - 17:23


Le Lion & la Rose.

Janna Tyrell & Tywin Lannister





Il avait beau lever les yeux au ciel, aucun astre pour illuminer la journée hormis cette rose ensoleillée accrochée à son bras. Le lion devait bien avouer que la fille de la reine des épines était très séduisante. Une si jolie fleur ne pouvait que donner de magnifiques petits lions à son héritier. Son parfum flottait dans l'air, observant sa démarche féminine et assurée. Dans toutes les perles des sept royaumes, il était persuadé d'avoir trouvé la bonne pour son fils aîné. Si il s'agissait surtout d'une alliance prédestinée à renforcer ses liens avec le Bief, le lion de Castral Roc ne pouvait que se réjouir de voir Jamie épouser une si belle demoiselle. Certes plus âgée, mais comme sa mère, il aimait penser que le temps n'irait pas flétrir cette beauté. Le ciel de Harrenhal était gris, hanté par d'immenses nuages menaçant d'inonder ce couple doré. Il n'appréciait pas vraiment Port-Réal, mais il préférait mille fois se perdre dans les rues crasseuses de Culpicier que séjourner éternellement en ce château frelaté. Il marchait doucement, l'allure quelque peu fière, le céruléen de ses yeux ne s'attardait que très rarement dans le regard de la Tyrell, les billes bien trop occupées a admirer les tours en ruines du château profanant les cieux. - N'ayez donc craintes messire, cela ne peut être pire que les conversations des bonnes femmes sur les fleurs qui peuvent pousser au Conflans. Tywin laissa apparaître un fin de sourire sur ses lippes, retrouvant le piquant de Olenna dans les verbes de sa progéniture. Il espérait tout de même que la fille soit plus douce que la matriarche, pour le bien de son fils.  - Vous me flattez, messire. Je crains ne jamais avoir dépassé les frontières du Bief avant de devoir venir pour ce tournoi. Pas même les Terres de la Couronne. Mais l'on dit que la vie est courte et qu'il ne faut pas manquer ces petites expériences qu'elle nous offre. Si le Roi du Roc n'avait rien d'un rustre misogyne, il devait avouer qu'être un homme était bien plus facile. Sa condition de lady l'empêchait de parcourir le monde, prédestinée à être vendue comme du bétail pour servir l'intérêt de seigneurs. Mais il avait apprit en côtoyant Olenna Tyrell, que certaines femmes savaient très bien tirer leurs épingles du jeu. « Il est vrai que le temps passe vite et qu'il s’évertue à nous rappeler qu'il faut profiter de la vie. » Une existence bien terne sans sa Joanna, levant alors les yeux vers le ciel de plomb avec nostalgie et une tristesse fortement bien dissimulée.

- Vous êtes aussi de très bonne compagnie messire. Nous n'avons que rarement eu le plaisir de converser, c'est là une belle occasion de rattraper ce peu de temps perdu. Même si ma mère serait sans doute d'une meilleure conversation. Le Roi du Roc continuait de mener la marche, son bras libre plié dans son dos. Olenna ne manquait pas de conversation, elle était même parfois difficile à suivre et ses verbes ne manquaient pas d'épines. Ce qui ne l'empêchait pas d'éprouver du respecter pour elle, celle-ci ayant bien souvent fait office de mentor pour lui et aussi pour Aerys. « Bien au contraire, votre esquisse jeunesse apporte un peu de gaieté au vieux lion que je suis. » Le suzerain de l'Ouest offrit un regard amusé à la jeune rose, se risquant à la légèreté, laissant l'espace d'un instant le sérieux pour profiter de cette ballade. Au fil du temps qui s'écoulait en sa compagnie, il était satisfait, voir même impressionné par cette joliesse. Elle était tout ce qu'un jeune seigneur pouvait désirer. Belle, charmante, féminine et bien élevée. Si Joanna n'était pas sans cesse présente pour hanter ses pensées, il aurait sans doute apprécié pouvoir la courtiser. - Il y a bien des roses à cueillir en ces lieux, des roses mais aussi bien d'autres jeunes fleurs. Je ne puis continuer à penser que tout ceci est anodin. Et perspicace. Tywin esquissa un sourire furtif, laissant le silence comme seule réponse à son interrogation. - Tout ceci n'a rien d'anodin, n'est-ce pas messire ? Le rouge et or invita alors la jeune dame à s'asseoir sur un banc de pierre pour profiter d'un faible petit rayon de soleil perçant la grisaille. Il s'y installa ensuite à ses côtés, droit comme un piquet et le regard perdu sur l'horizon grisonnante.

« Belle et perspicace lady Janna. » Le lion posa ensuite son regard bleuté sur la rose. Pourquoi un Suzerain prendrait le temps de se promener avec une jolie dame célibataire si ce n'était pour lui parler de mariage ? « Comme vous me l'avez fait remarquer, il y a des jolies roses à cueillir et vous êtes l'unes d'entre elles. » Tywin s'exprimait avec calme, retrouvant alors ce sérieux qui le caractérisait tant. « Vous êtes intelligente lady Janna et je pense que vous savez où je veux en venir. J'ai un fils et je serais plus que honorer d'unir nos deux maisons dans la célébration d'un mariage. » Jamie Lannister était un des parti les plus convoités, ne pouvait-elle pas rêver meilleur union ? Certes, il n'était pas un prince dragon, mais il serait un jour le suzerain des Terres de l'Ouest et elle serait à sa droite. « Une rose comme vous pourrait-elle s'épanouir sous le soleil de Castral Roc ? On demande rarement l'avis aux dames, mais j'aimerais connaître le vôtre sur cette perspective de mariage. » Il posa de nouveau ses yeux sur elle, attendant avec impatience son opinion face à cette alliance. Même si elle ne compterait pas vraiment dans la décision finale, il se devait de trouver la femme parfaite pour son fils comme il l'avait autrefois trouvé pour lui dans le passé.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 135
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Ven 2 Juin - 0:49


Le Lion & la Rose

Tywin & Janna



She comes on like a rose. She's pretty as a daisy, but look out man she's crazy.

Un rayon de soleil apparaissait enfin, dévoilant les reflets rougeoyants de ses cheveux qu'elle tenait des Redwyne, révélant aussi ses iris qui, jusqu'ici avaient été bleus, mais qui grâce au soleil apparaissaient désormais verts clairs. Elle aimait souvent à dire que ses yeux étaient comme les émeraudes qu'elle portait. Le lion de Castral Roc était plus charmant que ce que l'on pouvait raconter sur lui, c'était une belle surprise, puisqu'elle peinait à se souvenir de la dernière fois où ils avaient pu se parler ou se retrouver seul à seule. Elle ne croyait d'ailleurs pas que cela soit déjà arrivé, un tête-à-tête et elle ne pouvait pas lui en vouloir ; qu'aurait-il pu bien faire avec une jeune fille de sa condition ? Ni politicienne ni autrefois assez adulte, ils n'avaient rien eu à partager, rien eu à se dire. Pour autant, elle se trouvait être heureuse de cette petite promenade quasi inattendue.

Il parlait de lui, comme s'il était déjà un vieil homme bossu et ridé alors qu'elle ne voyait en lui encore qu'un lion au meilleur de sa forme. Mais elle n'allait pas le contredire, elle songeait ô combien les hommes n'aimaient pas être contredit ni même reprit, elle se contentait juste de lui sourire avec un peu d'amusement. Janna souriait toujours, de toute façon. Belle et perspicace, disait-il, et elle eût un doux rire. Janna adorait flatter les égos et elle n'avait rien contre le fait qu'on flatte le sien non plus, bien au contraire, elle prenait très à coeur chaque compliment qu'elle recevait.

Elle ne l'interrompait pas, restant silencieuse, le regardant juste pour voir s'il était sérieux, ce qu'il était, indéniablement. Plus sérieux qu'il ne l'avait été depuis leur rencontre ce-jour. Ainsi, les choses sérieuses débutaient là, maintenant. On parlait déjà de l'avenir ici-même. Elle fût toute fois très surprise, au point d'ouvrir plus grand ses yeux encore, ne croyant d'abord pas ce qu'il disait. Mais elle se ressaisissait bien vite. Venait-il juste de lui parler de se fiancer à Jaime Lannister, héritier de Castral Roc ? Un jeune chevalier, un prodige disait-on. Celui qu'elle avait déjà rencontré, avec qui elle avait conversé et qu'elle avait apprécié très vite. Il fallait aussi dire qu'elle appréciait tout le monde, en règle général.

Elle attendait un moment, silencieuse, mais réfléchissant à tout ce qu'il se passait. C'était un coup de massue, il fallait le reconnaître, car au matin même, elle ne s'était pas attendu, en se levant, que ce jour serait celui où on lui parlerait de véritables fiançailles, qu'on lui parlerait de son avenir de façon si sérieuse. Mais si Tywin Lannister venait directement la voir, elle, ça n'était pas anodin. S'il venait la voir, c'est que cela avait déjà été vu, probablement avec sa mère et avec Mace. Tout deux n'avaient rien dis, ni laissaient montrés, pas un mot. Rien. Elle était abasourdie. Elle qui avait tant jalousée Mina pour ses fiançailles avec un Redwyne, elle qui avait eu un pincement en voyant que son frère épousait une Hightower, elle qui toutes ses années s'était demandée quel reste on voudrait bien lui donner, quelle famille du Bief qu'elle ne parvenait pas à voir suffisamment puissante pour les Tyrell. Et on lui accordait un héritier et pas n'importe lequel, mais celui de l'Ouest tout entier. Un homme qui dans les années à venir, serait riche, assez pour faire céder à qui il le voulait toutes ses volontés. Celui qui serait l'un des homme les plus riches et puissants des Sept Couronnes, après la famille royale. L'actuel suzerain lui demandait-il vraiment si elle voulait devenir l'épouse de cet homme-ci ?

Mais elle ne voulait pas réagir comme une quelconque gamine, elle se devait de garder contenance. Elle ne voulait pas réagir de façon désabusée ou qui était hors de propos pour une femme de son rang. Elle déplissait sa robe, pourtant sans plis, comme pour rassembler ses idées. Elle aurait pu lui répondre qu'une rose pouvait s'épanouir là où il y avait de l'or, mais elle ne voulait pas gâcher pareil chance et passer pour une lady vénale au possible.

- C'est une annonce des plus inattendues, lord Tywin. C'est toute fois un très grand honneur que vous me faites ainsi qu'à ma maison. Je comprends le désir d'allier deux puissantes maisons de Westeros. Votre fils est à ce que l'on dit un homme talentueux et prometteur, je doute connaître une femme qui ne voudrait pas être à ses côtés ou qui ne voudrait pas être liée à lui par les liens sacrés du mariage. J'ose imaginer que tout a déjà été vu avec mon suzerain et frère ainsi qu'avec ma mère.

Elle hésitait quelque secondes. Elle inspirait profondément puis reprenait ce sourire qu'elle avait si souvent, dévoilant un peu sans trop le faire, ses dents blanches. Elle optait pour l'un de ses sourire charmeur qui suivait souvent avec ses cils papillonnants.

- Je suis véritablement honorée que votre regard ce soit posé sur ma personne pour unir votre fils. Comment ne pourrai-je pas m'épanouir ? Pour tout vous dire, c'est bien au delà de tout ce que je pouvais espérer. Plus que ce à quoi je pensais pouvoir aspirer.

Un léger rire, elle n'allait pas non plus dire qu'elle se sous-estimait car ça n'était pas vrai et elle n'avait pas besoin de se dénigrer dans l'espoir de recevoir des compliments. Toute fois, elle pensait véritablement qu'elle n'avait pas pu aspirer à épouser un futur suzerain. Elle avait songé à un grand seigneur, ou du moins, futur grand seigneur. Mais futur suzerain ? Oui, au delà de ce qu'elle pensait pouvoir viser pour une dernière fille, surtout de déjà dix neuf années. Elle savait que tout n'était pas encore fait - à moins qu'on lui ait caché cela aussi ? - et elle ne voulait pas gâcher les possibles dernières chances qu'elle avait. Elle ne se le serait jamais pardonnée. Si elle ne pouvait pas aspirer à un prince, elle n'aurait pas refusé Jaime Lannister qui en plus, c'était déjà montré très respectueux et sympathique à son égard.

Heureusement qu'elle avait été assise, heureusement que le lion était réputé pour ne pas être un plaisantin, heureusement qu'il gardait son sérieux. Parce qu'elle avait eu tant de mal à le croire au départ qu'elle aurait pu tomber sur le séant. C'était pourtant évident, au vue de cette rencontre et cette promenade. Mais plaisanter là-dessus et le sous-entendre était un fait, que ce soit la véritable cause était tout autre chose.

- Je n'ose imaginer le sort que ma mère doit réserver à votre fils, à l'heure qu'il est.

Elle riait un peu, se remettant de ses émotions comme elle pouvait. Le pauvre Jaime devait en voir de toutes les couleurs, elle imaginait bien sa mère le cuisiner. Tywin lui réserverait-il un sort similaire ? Est-ce que cela avait déjà commencé ? Elle ne poussait en tout cas pas à lui demander pourquoi elle, c'était évident, la question aurait été idiote. Une alliance entre les deux régions serait probablement bénéfique, elle ne savait pas depuis quand les deux régions ne s'étaient pas alliées. Mais Tyrell et Lannister étaient puissants et riches. Qui oserait se hisser contre eux s'ils venaient à s'allier ?





Want to be the Queen.


Dernière édition par Janna Tyrell le Dim 25 Juin - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The lion king of rockThe lion king of rock
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Le Roi du Roc, The Great Lion of Rock
Corbeaux : 84
Avatar : Craig Parker
Date d'inscription : 13/05/2017
Localisation : Sur la route, vers l'Ouest.

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Dim 25 Juin - 14:38


Le Lion & la Rose.

Janna Tyrell & Tywin Lannister





Assis sur ce petit banc de pierre au milieu de sempiternelles ruines, il observait les vestiges d'un âge où la grandeur des hommes avaient été anéanties par de simples crachats de feu. Peu importe le pouvoir ou bien le rang social, que faire contre un dragon ? Tywin avait apprit avec le temps que l'humilité était une vertu que les puissants ne s’embarrassaient plus à porter. Il suffisait de voir Aerys qui se pensait à l'abris sur son trône de fer, si le lion n'avait pas été présent pour le conseiller, cela ferait bien un moment que la dragon aurait périt sous ses propres flammes. C'était ce qu'il ressentait à chaque fois qu'il posait ses pieds à Harrenhal, ces ruines venant rappeler aux plus audacieux que tout pouvait partir en fumée au moindre faux pas. L'alliance entre sa maison et celle des Tyrell était donc particulièrement réfléchie. Alliance stratégique au delà de l'amitié qui l'unissait à la reine des épines. Peu importe que Janna soit jolie ou laide tant qu'elle était capable d'enfanter. Sa beauté était bien évidemment un plus à ce mariage, son fils ne pouvant pas nier que sa future femme avait de quoi susciter le désir masculin. Tout ce qu'il avait construit, c'était pour le bien de ses enfants. Si Jamie venait à se marier avec la rose, il aurait une main sur le Bief, l'unes des maisons les plus riches et fertiles de Westeros. Impatient de voir tout cela se concrétiser, il lui restait sa fille à marier. Ne supportant plus trop la complicité qui liait ses aînés, il était temps que les lionceaux commencent à rendre fier le vieux lion qu'il était. Les fiançailles ne seraient officialisées qu'après ce maudit tournoi, pressé de voir son fils épouser cette belle plante sous le consentement des dieux. Il attendait la réaction de la jeune femme, celle-ci ne laissait rien transparaître sur une éventuelle joie. - C'est une annonce des plus inattendues, lord Tywin. C'est toute fois un très grand honneur que vous me faites ainsi qu'à ma maison. Je comprends le désir d'allier deux puissantes maisons de Westeros. Votre fils est à ce que l'on dit un homme talentueux et prometteur, je doute connaître une femme qui ne voudrait pas être à ses côtés ou qui ne voudrait pas être liée à lui par les liens sacrés du mariage. J'ose imaginer que tout a déjà été vu avec mon suzerain et frère ainsi qu'avec ma mère. Le rouge et or laissa apparaître un fin de sourire en coin, satisfait par la réponse de sa future belle-fille. Comme elle l'avait intelligemment souligné, quelle femme ne souhaiterait pas épouser son Jamie ? Il était beau, talentueux et l'héritier de l'Ouest. Les Tyrell y gagnaient tout autant que les Lannister dans cette alliance.

- Je suis véritablement honorée que votre regard ce soit posé sur ma personne pour unir votre fils. Comment ne pourrai-je pas m'épanouir ? Pour tout vous dire, c'est bien au delà de tout ce que je pouvais espérer. Plus que ce à quoi je pensais pouvoir aspirer. Le sourire de la belle illuminait la froideur des lieux. Elle lui rappelait un peu sa Joanna, solaire et lumineuse. Les faibles rayons venaient sublimer sa crinière carminée, les joues rosées et des lèvres que beaucoup d'hommes souhaiteraient conquérir. Elle était belle, de la classe et de l'élégance qu'il avait du mal à retrouver chez certaines dames du royaume. « C'est moi qui suis honoré lady Janna. Hâte de vous faire découvrir ma région, ma maison et surtout de vous voir entrer dans ma famille. » Il inclina la tête respectueusement tout en laissant son regard fixer l'horizon. « Je suis certain qu'une jolie rose comme vous sera s'épanouir convenablement sous le soleil de Castral Roc. J'imagine que vous savez que ce mariage n'est qu'une alliance. Mais je souhaite que vous trouvez tout de même toute l'affection et la tendresse que vous méritez au sein de cette union. » Il avait beau être trop sérieux, trop froid, il était sincère sur le futur sort de la belle. Jamie était parfois un brin arrogant, mais il ne doutait pas que celui-ci ferait en sorte de rendre heureuse la rose. Il n'avait pas le choix, Tywin y veillerait personnellement.

- Je n'ose imaginer le sort que ma mère doit réserver à votre fils, à l'heure qu'il est. Le roi du roc laissa apparaître de nouveau un sourire amusé sous le rire de la belle. Il se leva en lui tendant son bras. « Et si nous allions le découvrir ? » Il marqua une pause tandis qu'ils reprenaient le chemin vers le château. « Peut-être qu'une fois le tournoi terminé, vous accepteriez de venir nous visiter à Castral Roc ? » Si son emploi du temps de Main le lui permettait. Aerys devenait de plus en plus irritable et il n'était pas vraiment rassuré sur le fait de s'absenter et d'abandonner la couronne aux folles élucubrations de son roi. Mais il devait aussi penser à l'avenir de sa maison, le plus important à ses yeux.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
quote
Revenir en haut Aller en bas
avatar
⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️⚜️ The Poison Ivy of Highgarden ⚜️
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Nana.
Corbeaux : 135
Avatar : Sarah Bolger.
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Hautjardin en temps normal, Harrenhal à l'heure actuelle.

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna Aujourd'hui à 3:05


Le Lion & la Rose

Tywin & Janna



She comes on like a rose. She's pretty as a daisy, but look out man she's crazy.

A qui l'alliance était-elle la plus profitable ? La maison Lannister ou la maison Tyrell ? Elle ne saurait dire, juste que cette alliance profiterait aux deux quoi qu'il arriverait. Elle qui aurait pu épouser n'importe qui, se voyait offrir sur un plateau non pas d'argent, mais d'or, l'héritier suzerain, dont on ne faisait que vanter les mérites partout où ils passaient. Ainsi soit-il. Les Sept avaient été cléments avec elle, qui s'était toujours montrée si pieuse. Ses prières hebdomadaires avaient portés leur fruits, elle avait juste du se montrer patiente et les Sept avaient récompensés ses efforts et sa patience. Un mince regret restait au fond de son coeur, celui d'avoir du dire adieu à son chevalier servant. Mais elle avait su mettre fin à la tentation avant d'y céder, elle avait su se montrer pieuse et forte devant la tentation qu'on lui avait offerte, elle avait su refuser ce qu'on appelait amour, pour la chasteté. Il n'y avait donc pas meilleure récompense que lui offrir le plus beau parti qu'avait à ce jour Westeros, le prince héritier étant lui-même marié et son frère bien trop jeune pour elle.

Lord Tywin n'était pas si froid qu'on le prétendait, elle le trouvait même des plus charmants. Janna était conquise par tout ceci et elle avait bien du mal à ne pas sourire, tant pis si ce sourire venait à creuser des fossettes et si sa mâchoire viendrait sous peu à lui faire mal. Lord Tywin ignorait sûrement - et il valait mieux - ce qui la mettait en joie, peut-être penserait-il simplement que l'annonce de ces fiançailles raviraient une femme, comme n'importe laquelle. Mais Janna, là encore, ne voyait que la récompense à tous ses rudes efforts, toutes ces années. Personne ne pouvait imaginer ce qu'elle avait du traverser pour en arriver là, mais elle en était fière. Elle avait même hâte d'être seule, au calme, pour remercier les Sept.

Mais Janna voulait rester humble devant lord Tywin, elle voulait rester propre sur elle. Ne pas donner l'impression qu'elle était une écervelée insupportable qui pensait que tout lui était du par on ne savait quel droit divin, une prétentieuse. Alors pour cela, elle devrait aussi ne pas s'en vanter devant Mina qui pensait avoir concrétiser le meilleur mariage possible. Quand Mace ou Olenna annoncera la nouvelle, cela suffira amplement.

- Votre sollicitude me touche, lord Tywin. Je ne m'inquiète guère pour cela. J'ai déjà eu l'occasion de rencontrer votre fils, c'est un homme bon. J'espère moi-même pouvoir combler les attentes de votre maison et de votre fils, j'y veillerai chaque jour.

Car les fiançailles ne voulaient pas toujours dire mariage, et tous les mariages ne voulaient pas dire union heureuse. Elle avait bien compris qu'il ne fallait jamais rien prendre pour acquis, pas même un mariage. Mais tant qu'elle aurait la foi, elle serait heureuse. Il ne restait qu'à voir comment Jaime, lui, était heureux. Les Sept ? La chevalerie ? Le travail ? La politique ? Le vin ? La gourmandise ? Elle espérait que ce ne serait juste pas les plaisirs de la chair avec d'autres femmes, pieuse comme elle était, ce rêve en deviendrait bien vite un cauchemar. Mais la rose était forte, elle tenait cela de sa mère, même si elle se donnait une image d'une femme douce et délicate, la rose était forte. Elle espérait aussi que ser Jaime puisse vieillir comme son paternel, si cela n'était trop demander aux Sept. Que ser Jaime devienne un homme beau et élégant, sachant parler aux femmes et surtout : un homme digne et sérieux, à la réputation tremblante. Quitte à devoir y contribuer de son côté.


Il se levait, elle le suivait alors en se levant à son tour et prenant délicatement son bras.

- Je vous suis messire.

Et c'était ce qu'elle faisait, suivre ses pas et son rythme. Elle entendait d'ici les rires et réflexions de Mina, la jugeant si prude qu'une septa, puisqu'elle restait à une certaine distance, toujours, qu'elle trouvait convenable. Janna n'était pas partisane des dires de Mina "il faut charmer le père", elle ne trouvait pas non plus convenant d'être trop collé contre la main du roi. Janna tenait trop à ses principes et ses codes.

- Si ma mère ainsi que mon frère le suzerain, acceptent, ce serait avec plaisir. Je me suis toujours demandée à quoi pouvait ressembler Castral Roc. J'aurais tout mon loisir, à l'avenir, pour le découvrir.

Un sourire en coin, si cela se concrétisait, oui, elle aurait même toute sa vie pour découvrir Castral Roc. Mais là encore, Castral Roc aurait pu être placé sur un rocher à l'autre bout du monde, s'ils vivaient richement, cela lui était bien égal. Toute fois, Janna eût une autre idée. Pas besoin de se trémousser, de mettre de vêtements décolletés ou de se coller à quelqu'un, pour charmer.

- Je reste tout de même admirative, messire. Votre travail ne doit pas être de tout repos, vous trouvez pourtant le temps et la force de diriger votre maison, mais aussi toute une région. Et votre réputation se fait entendre dans tout Westeros. Trouvez-vous seulement encore un peu de temps pour vous, entre tout cela ?

Du temps pour respirer, surtout. Elle voyait déjà comment Mace peinait avec son rôle de suzerain ces deux dernières années, suite à la disparition de leur père. Alors être en plus Main d'un roi qu'on disait capricieux...





Want to be the Queen.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Lion et la Rose ♦ feat Janna

Revenir en haut Aller en bas

Le Lion et la Rose ♦ feat Janna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» [vente] R armure lion
» Question...(armure lion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Conflans :: Harrenhal-