RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val d'Arryn.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.
Nos Super-PV

Hoster Tully, Maege Mormont, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
, Robert Baratheon et Doran Martell sont très attendus.
Les Super-Scénario

Leyna Rogers, Symon Chelsted, Gladden Wylde & Mathis Rowan
sont très attendus par leur créateurs.

Partagez|

Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Ven 23 Juin - 13:18

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar

Etait ce mal ce qu'il faisait? Sans aucun doute, mais le regrettait il? Nullement. A vrai dire, a l'instant même où il avait quitté la grande salle des festivités, insinuant qu'il était fatigué, le prince n'avait songé a rien d'autres qu'a la jeune louve du Nord. Il n'avait songé a rien d'autre qu'a l'instant où ils allaient enfin pouvoir se retrouver, sous le clair de lune, bien loin du regard des autres. Oublier le reste du monde, Rhaegar ne souhait plus qu'une seule chose, rejoindre au plus vite sa muse pour l'aimer de nouveau.

La seule personne au courant de sa destination était sans surprise Jon Connington. Dans la confidence depuis le début, le prince dragon n'avait pu mentir a son ami qui le connaissait depuis l'age de 11 ans. Il avait même au final, trouvé un soutient dans cette aventure dans laquelle il se lanceait. N'en attendant rien de moins de la pars de son ami, Rhaegar l'avait prévenu de sa destination et l'orageois lui avait fait la promesse de couvrir ses arrières. Sans doute aurait il du prévenir également Arthur Dayne, son autre meilleur ami, mais ce dernier appréciant les festivités aux cotés de sa sœur, Rhaegar n'avait rien dit et s'était rendu aux écuries.

« Tous est prêt Rhaegar. Cependant, même si je te soutiens dans cette histoire, c'est dangereux, alors ne fait pas de choses inconsidérées. »


Un leger rire quitta les lèvres du prince qui d'un mouvement habile et expérimenter grimpa sur le dos de sa monture. Un sourire pour son ami et le prince quittait les ecuries en remontant la capuche de sa cape sur sa tete pour cacher sa chevelure d'or et d'argent. Aussi presser de retrouver sa muse était il, il devait demeurer toutefois prudent et discret. Et sa chevelure était bien loin d’être discrète si il ne l'a cachait pas.

En dehors des murs de la forteresse, outre les quelques gardes qui la protégeait, il n'y avait pas un chat. Pas une seule personne ne semblait etre sortie pour profiter des doux rayons de la lune en cette nuit de printemps. Cette pensée fit de nouveau sourire le prince, si personne n'était dehors, alors cela voulait dire que personne ne serait la pour les observer vivre leur amour a la fois interdit et passionnel. La nuit était a eux, et uniquement a eux cette nuit la.

***

L'eau était calme, reflétant avec douceur de clair de lune. Lyanna n'était pas encore présente quand le dragon descendit de son cheval. Ne faisant pas attention aux agissement de son compagnon equin, le prince laissa son regard se porter sur l'eau endormie. Un leger sourire sur les lèvres, le prince laissa ses yeux se fermer pour apprecier le calme de ce lieu où il avait rencontré la femme qui faisait battre son coeur d'une manière totalement inconcevable et déplacer. Pas a un seul instant, il avait douté qu'elle viendrait, pas un seul moment il avait envisager la possibilité qu'elle décide de rester aux cotés de Robert plus tot que rejoindre ses bras.

Ouvrant doucement les yeux, un sourire nait éclaira son visage, sentant la présente de son aimée non loin de lui.

« Lyanna... »


hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕ 559 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 1102
ft. : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Port-Réal.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Ven 23 Juin - 15:12


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaenna



I don't wanna miss a thing.
La journée était passée plus vite qu'elle ne l'avait prévue, à son plus grand bonheur. Elle avait vu le soleil se coucher la lune monter dans le ciel, tout ceci c'était passé si vite. Elle avait eu si hâte. C'était terriblement mal et elle le regretterait, elle le savait déjà. Mais elle regretterait d'autant plus si elle ne le faisait pas.

Elle avait veillé à préparer son cheval avant de partir. Des simples couvertures et vêtements chauds, qui prenaient un peu de place certes, mais son cheval serait moins embêté que lorsqu'elle cachait toutes ses armes. Et elle avait demandé à ses amies de distraire les Stark et Robert, et quand plus personne ne semblait la regarder, elle avait profité pour fuir. Exactement comme elle avait l'habitude de le faire. Elle avait fuit, couru jusqu'aux écuries. Elle avait pris son cheval et elle avait fuit, ni plus ni moins. Les palefreniers n'avaient pas compris, mais elle leur avait donné une pièce chacun pour leur silence et elle avait fuit au loin.

Elle aurait bravé bien des choses à cet instant, elle aurait bravé la colère de Robert, la colère des Stark, elle aurait bravé le froid et la neige. Elle n'avait que trop attendu pour pouvoir retrouver son dragon. Son étalon s'emballait sur le chemin et rien ne semblait aller assez vite pour la jeune fille dont le coeur s'emballait lui aussi.


Lorsqu'elle était arrivée, Lyanna l'avait vu. Il était en avance quand elle descendait de son cheval, l'avait-il attendu un peu trop longtemps ? Pensait-il qu'elle ne viendrait pas ? Car elle aurait tout donné pour avoir la liberté de venir ce soir. Elle était un peu essoufflée, ses joues étaient rouge à cause du vent. Mais elle était arrivée, les cheveux en bataille à cause du vent, mais elle était arrivée. Il était dos à elle quand elle arrivait et comme une louve traquait sa proie, elle avançait à pas léger. L'avait-il entendu arriver ? Il ne bougeait pas alors elle continuait ses pas feutrés, jusqu'à arriver derrière lui et glissait ses bras autour du dragon. Elle avait glissé ses bras, s'était rapprochée, l'avait serré tout contre elle. Elle avait humé son odeur, s'était glissée sur la pointe des pieds et déposer un tendre baiser contre sa nuque.

- Tu m'as manqué, mon prince dragon.

C'était l'indécence d'entrée de jeu, mais ne s'étaient-ils pas dis que ce jour serait fait pour être loin de tout, loin de leur obligations, que cette nuit serait pour eux le moyen de s'aimer librement et d'oublier toutes leur contraintes ?

Lyanna n'avait pas répondu à sa dernière lettre, car elle avait désiré lui montrer plutôt que lui écrire, ce qu'elle ressentait. C'était nettement préférable, trouvait-elle. Elle le relâchait juste pour se placer devant lui, pour l'enlacer à nouveau.

- J'en ai rêvé.

C'était bien vrai, elle avait rêvé de pouvoir le tenir à nouveau tout contre elle, le serrer, mais surtout, se blottir tout contre lui, et que le temps s'arrête ainsi.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Ven 23 Juin - 15:55

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar

Tout deux baigné dans les doux rayons dans la lune, le prince laissa un sourire éclairé son visage alors que ses yeux s'encraient dans ceux de la louve. Elle était belle, si belle, éclairer par la seule lueur du clair de lune, se refletant doucement dans l'eau paisible du lac. L'un de ses bras alla rencontrer la taille de la jeune femme, alors que son autre main alla a la rencontre de la joue de sa muse. La joue était légèrement froide, sans doute c'était elle pressée pour le rejoindre, cette pensée le fit sourire davantage. Par tous les dieux, ce qu'elle lui avait manqué. Ils avaient beau s’être vue durant le tournoi et durant les festivités, ils avaient beau avoir pu danser ensemble, ils n'avaient pas pu être eux même. Ils avaient du être Rhaegar Targaryen, héritier du trône de fer et Lyanna Stark, fille du suzerain du Nord. Pour les yeux du monde, ils avaient du jouer un role douloureux, en attendant de se retrouver. Loup et Dragon, Feu et Glace, sous cette lune des plus belle, ils pouvaient s'aimer loin du monde et suivre la mélodie de leur cœur qui battaient a l’unisson. Sans dire un mot, appréciant le silence après que la voix de Lyanna eut cesser de fendre l'air, ses lèvres rencontrèrent les siennes. Tout d'abord timidement, puis avec fougue alors que Rhaegar attirait le corps de la nordienne plus proche du sien. Était ce le vin qu'il avait bu durant le banquet qui le rendait si audacieux?

Avec une infinie tendresse, le pouce du dragon caressa la joue de la louve. Apportant un peu de douceur dans cette fievreuse etreinte, Rhaegar se surprit a sourire contre les lèvres de sa bien aimée. Sa main semblait si bien faite pour épouser les courbes du visage de la nordienne, que cette pensée le faisait rire interieurement. Quittant la danse endiablée qu'il avait initié, le prince posa son front contre celui de sa douce en fermant les yeux. Quelques instants, pour apprecier encore le silence seulement perturber par la symphonie de leurs respirations entremêlée. Par tous les dieux, comme elle lui avait manqué. Tous deux dans leur role respectif, c'était sans aucun doute bien plus douloureux que la séparation qu'ils s'étaient infligés après leur rencontre, ici, a ce même endroit.

-Je ne saurais dire o combien tu m'as manqué, ma muse.


Sa voix avait finalement brisé le silence, sa voix suave et douce, comme un murmure dans le vent. Quelques mots, qu'il avait dit sans reflechir mais terriblement vrai. Quelques mots, qui étaient plus qu'une évidence pour le dragon argenté, alors qu'il tenait dans ses bras sa louve tant aimée. Une louve et un dragon, le feu et la glace, reuni loin du regard du monde, pour s'aimer dans l’indécence la plus absolu. Une étrange union dont le prince se fichait bien, pour l'instant, il n'était plus Rhaegar Targaryen, prince heritier des Sept Couronnes. Pour l'instant, elle n'était plus Lyanna Stark, digne fille de Rickard Stark. Ils n'étaient que Rhaegar et Lyanna, deux ames perdue dans un monde bien trop hostile a leur personnalité et a leurs rêves. Deux ames si différente mais qui ensemble, en ce lieu qui transpirait l'histoire, ne formait plus qu'une et appaisait leur coeur douloureux de vivre dans une epoque qui n'était pas faite pour eux. Deux ames soeurs comme les bardes le chanteraient si ils devaient compter leur histoire.

-J'ai compté chaque minute passée loin de toi, et chaque minute qui me rapprochait de cet instant. Cet instant où je retrouverais tes bras, et que tu retrouverais les miens.


Rhaegar était incroyablement niait, il le savait, mais il souriait a cela. Il souriait à cela, car personne n'était la pour les regarder et dire quoi que cela la dessus. Son nez rencontra le sien dans un petit coup affectueux avant de laisser le pourpre de ses yeux plonger dans l'acier du regard de la louve. A cet instant, il aurait sans doute tout donné pour pouvoir voir encore et encore ce regard. Ce regard tout droit venu du nord, dansant sans honte dans le feu de ses yeux. Il aurait tout donné pour ne jamais avoir a perdre se regard qu'il aimait tant. Le prince souriait doucement, amoureusement, tout simplement heureux d'etre en cet instant avec celle qui avait voler son coeur aussi simplement que l'on respire. Cela paraissait a la fois terriblement étrange pour le dragon, et terriblement romantique.

-Tu as été tout simplement magnifique dans le tournoi. Sans doute aurais je du etre révolté par ton acte, mais je t'ai trouvé incroyablement courageuse ma bien aimée louve.


Le tournoi. Comment ne pouvait il pas parlé du tournoi? Il ne s'était pas reelement attendu à cela de la pars de la louve, mais a bien y penser, cela ne l'avait pas choqué. Il l'avait vu, la veille, assise a coté de son cheval, alors qu'une lance était posé aux sabot de son compagnon a crin. Le prince avait mis du temps a faire le lien, il n'avait tout d'abord pas reellement pensé a la présence sous l'armure. Car ses pensées, s'étaient vers Lyanna qu'elles avaient été tournées, c'étaient vers elle et uniquement elle, de manière totalement obsessionnelle. Cependant, rapidement, alors qu'il se souvenait du tournoi, le prince ce souvenait également du roi. Il se souvenait de ses propos, il se souvenait du regard du roi se posant sur ce chevalier masqué et qui semblait rire de lui. Soudainement l’inquiétude habita le regard du prince alors qu'il caressait toujours la joue de sa bien aimée.  

-Cependant, promet moi de ne pas continuer. Promet moi de ne pas jouter demain, ni les autres jours.


Il aurait voulu garder sa voix calme et suave, mais il ne put s’empêcher de laisser la crainte l'habiter. Gâchant ainsi ce précieux moment, qu'il chérissait tant.

-Je ne sais ce que le roi a dit, mais j'ai vu son regard quand tu joutais, j'ai lu la fureur dans ses yeux de voir quelqu'un le defié en se cachant. Nul ne sait ce qu'il va faire, mais ce sera guère gentil. Le roi est malade Lyanna, personne ne sait ce qui se passe dans sa tête. Et je ne veux pas te voir bruler.


hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕1088 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 1102
ft. : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Port-Réal.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Ven 23 Juin - 16:38


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaenna



I don't wanna miss a thing.
C'était tout ce dont elle avait rêvé, se retrouver là, pouvoir tenir son prince dragon dans ses bras. Rien que ça. Ce qui en soit pouvait s'avérer être énorme, quand on songeait qu'il ne s'agissait pas là de n'importe qui, mais bien du futur roi des sept couronnes. Pour la jeune fille, ce titre n'était qu'un titre. Elle ne voyait là que l'homme. Le dragon. Celui pour qui son jeune coeur semblait s'emballer. Celui auprès de qui elle se sentait enfin elle-même, enfin complète, ce sentiment-même d'être enfin elle-même sans savoir pourquoi cela arrivait avec lui. Ca arrivait, c'était tout.

Si elle ne s'était pas attendue à ce qu'il l'embrasse d'aussitôt, elle ne comptait pas s'en plaindre, ce baiser était plus que le bienvenue. Si timide soit-il au départ. Ne s'étaient-ils vraiment rencontrés qu'hier et ce quelque heures ? Car ça avait l'air si naturel, ces retrouvailles. Leur lèvres étaient-elles faites pour se rencontrer ? Elle laissait sa main droite s'installer dans le dos de son prince, tandis que sa main gauche se frayait un chemin contre son torse. Ce baiser n'aurait jamais duré assez longtemps pour la louve, qui avait pourtant rendu cette même fougue à leur baiser et leur étreinte. Ce qu'il lui avait manqué. Il mettait fin à ce baiser, baiser qui était bien loin d'être chaste par ailleurs... Elle le laissait poser son front contre le sien, mais si son tendre ami fermait les yeux, la louve ne pouvait qu'admirer le visage de son nouvel ami. Ses yeux pétillaient, tout simplement, de le retrouver, de pouvoir se retrouver tout contre lui à nouveau. De pouvoir goûté au délice de ses lèvres. Rien ne lui avait jamais autant manqué de toute sa vie. Et la jeune fille admirait les traits de son nouvel ami, si parfait.

- Être loin de toi est la chose la plus dure que j'ai du faire...

Et ça n'était pourtant que le début. Mais elle se sentait si apaisée dans ses bras, elle se sentait si bien. Si libérée. Le monde extérieur ne comptait plus. Et la jeune fille ne pouvait s'empêcher de couvrir le visage si parfait du dragon, de mille et uns baisers, toujours plus tendre et délicat les uns que les autres.

- Pardonne moi de ne plus avoir répondu à tes lettres, je souhaitais juste te montrer ce que je ressentais, cela me semblait être plus simple que les écrire... Aucun mot n'était suffisant pour le décrire.

Il lui parlait des minutes qu'il avait compté et elle souriait un peu plus, sa main droite caressant doucement le dos du dragon.

- C'est chose faites. Et je ne veux plus jamais les quitter, ni que tu les quittes. C'est sans doute idiot, mais j'ai l'impression que l'on est fait pour ça...

Qu'ils étaient fait pour se tenir l'un contre l'autre. Qu'ils étaient fait pour être l'un avec l'autre, plus simplement. La louve n'avait que quatorze années et était terriblement niaise, naïve surtout.

Il lui parlait du tournoi et elle souriait grandement, un peu bêtement. Il était fier d'elle et c'était tout ce qui comptait à cet instant : il était fier d'elle. Et s'il l'était, alors le reste n'avait plus d'importance. Il l'aimait toujours, même en voyant ce qu'elle avait fait - soit terrasser deux de ses concurrents et avec des dégâts.

- J'aurais tant aimé pouvoir admirer tes joutes, mon tendre, mais depuis mon heaume c'est à peine si je voyais. Mais j'ai prié pour toi, à chaque fois.

Il était fier d'elle et là encore, c'était tout ce qui comptait. Ses yeux pétillaient et elle ne pouvait s'empêcher de déposer un baiser contre les lèvres tendre du dragon, c'était plus fort qu'elle. Un besoin plus qu'une envie, elle était si heureuse qu'il soit fier d'elle, elle ne cessait de se le répéter. C'était tout ce qu'elle avait voulu entendre dans sa vie, qu'on reconnaisse que malgré son genre, elle était douée et capable. Mais elle finissait par rompre ce baiser, avant de briser les convenances, alors qu'elles étaient déjà bien fissurées.

Elle appuyait doucement sa joue fraîche contre la main chaude de son dragon, souriant toujours bêtement en le regardant. Il lui semblait presque irréel, comme si un tel degré de perfection ne pouvait pas exister. Mais si imaginative soit-elle, elle ne serait jamais parvenue à imaginer un homme tel que lui.

Son sourire s'effaça toute fois lorsqu'il exprimait ses inquiétudes à son sujet. Non, pas toi Rhaegar, je t'en prie, pas toi, se disait-elle, tous mais pas toi... elle perdait son sourire et son regard se fit plus dur à l'encontre de cet homme qu'elle chérissait pourtant.

- Je ne peux pas te le promettre.

Ca n'avait pourtant pas été dans ses intentions de re-jouter. Mais maintenant qu'il en parlait, c'était comme tout avec la gamine ; il suffisait de lui dire "ne fais pas ça" pour qu'elle fonce tête la première pour le faire. Elle n'avait pas envie d'être cette gamine avec Rhaegar, elle voulait être plus femme. Ou plus simplement, elle voulait être une femme. Mais son regard se fit plus dur.

- Une louve ne se laisse pas apprivoiser ni dompter, mon tendre ami. Je n'ai pas peur du roi. Je n'ai peur de personne. Je n'ai peur que d'une chose, et ce serait de te perdre.

Elle ne connaissait pas le roi, pas comme Rhaegar le connaissait, elle n'avait pas idées de tout ce que le roi pourrait lui faire s'il venait à apprendre qu'elle était le chevalier d'aubier, comme son ami l'avait appelé. Elle s'était reculée, se dégageant de leur étreinte. Elle était un peu vexée qu'il ose lui faire promettre une telle chose. N'était-ce pas trop tôt encore ? Pourquoi lui aurait-elle promis une telle chose ? Elle avait aimé jouter et les bleus sur son corps n'étaient jamais qu'un rappel de ce qu'il s'était passé dans la journée. Elle avait des bleus sur les bras, dans le dos, sur les cuisses. Mais ça lui était égal, cela ne rendait jamais que cette journée plus véritable encore. Et il voulait lui empêcher de ressentir cette excitation à nouveau ? Elle soupirait doucement.

La jeune fille se détournait de lui pour retirer ses chaussures et s'approcher de l'eau du lac, où elle venait y tremper les pieds. L'eau était très froide, mais elle ne la trouvait pas aussi froide que celle du Nord. On disait que c'était le printemps et la brise était douce, l'herbe sèche mais tendre. Elle remontait sa robe jusqu'en haut des chevilles, juste pour pouvoir mettre ses pieds dans l'eau.

- Je n'ai pas besoin qu'on s'inquiète pour moi. On le fait constamment. Je ne veux plus être cette petite fille qu'on surprotège. Une maison de Dorne a une devise semblable à "laisse moi prendre mon essor". Elle m'inspire beaucoup. Et j'ai envie de vous le demander. Laissez moi prendre mon essor. Laissez moi m'épanouir. Laissez moi vivre ma vie tel que je l'entends. Si tu agis comme tous, comment pourrais-je t'aimer et te penser exceptionnel ? Ne me donne pas d'ordre. Pas toi, Rhaegar. Pas toi.

Ce n'était pas facile pour elle. Elle aurait aimé lui accorder, mais elle n'était pas encore prête à lui accorder autant tout d'un coup. Elle ne l'aurait pas fais pour ses frères, ne l'aurait pas fais pour Robert. Elle se mordait l'intérieur de la joue. Elle ne voulait pas croire que le prince puisse s'inquiéter pour elle comme on s'inquiéterait pour une gamine incapable de se protéger. Si les autres le faisaient, elle avait eu coeur que lui ne le fasse pas. Mais il venait de commettre sa première erreur avec la louve.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Ven 23 Juin - 21:05

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar

Ses yeux violets, tel des pierres précieuses regardaient la jeune louve qui s'était détournée de ses bras pour s'éloigné de lui. Son coeur se serra, tristement, alors qu'il ne trouvait les mots pour contrer ses paroles qu'il n'appreciait pas. Ses yeux violets, tel des pierres précieuses, regardaient sa muse qui telle une nymphe, trempait ses pieds dans le lac. Les mots qu'elle avait choisi de dire, avaient été dur pour le prince qui s'était toujours montrer protecteur envers ceux qu'il aimait. Mais encore une fois, il semblait etre incapable de proteger ceux qu'il aimait de son père. Cependant pour la première fois, son instinct protecteur n'était pas contrarier par le roi, mais bien par sa douce elle même. Le dragon baissa la tête doucement, en soupirant et en pinceant les lèvres, comprenant bien qu'il avait visiblement touchée une corde sensible chez sa nordienne. Le dragon baissa la tête en comprenant qu'il venait de brisé l'instant de leur retrouvaille.

-Pardonne moi... Je ne voulais pas etre envahissant, mais si le roi n'a aucune pitié pour son épouse, alors pourquoi en aurait il pour une femme qui pensera s'etre joué de lui?


Par tous les dieux, le prince ne souhaitait pas que cela se passe ainsi. Il ne souhait pas que le court instant qu'ils partageaient loin du monde soit pollué par celui. Il souhaitait s'en detacher, ne plus y penser jusqu'a l'instant où ils devraient se separer, mais Lyanna ne semblait pas faciliter la tache. Un soupire, triste et mélancolique quitta les lèvres de Rhaegar, qui semblait visiblement échoué dans tout ce qu'il entreprenait. Etait ce ainsi que les dieux le punissait? Le punissait d'aimer une autre femme que celle qu'il avait juré d'aimer devant eux dans le Grand Septuaire? Pourquoi l'avaient ils mise sur son chemin dans ce cas? Pourquoi lui avoir offerte la muse qu'il avait pendant si longtemps chercher si au final, il ne pouvait la prevenir du plus grand danger qui la guettait? Rhaegar ferma les yeux, quelques instants, essayant de trouver une démarche a suivre pour ce sortir de cette situation des plus déplaisante. Le dragon ne supportait pas de voir cet instant si joyeux, se transformer en un cauchemar où sa douce amie, qu'il avait attendu si longtemps se détournait de lui.

Une légère brise de vent se leva, agitant la chevelure d'or et d'argent du prince alors qu'il retirait ses chausses pour rejoindre la louve qui était restée la. Elle était restée la, sa muse, dans l'eau sombre de l'Oeildieu, qui laissait la lune éclairée sa surface, la faisant presque scintillé de la plus belle des façon. Était ce ainsi que les écailles des dragons scintillait de l'époque ou le soleil pouvait les caresser? Un leger sourire éclaira les lèvres du prince en pensant aux dragons, en pensant au poeme qu'il était en train d'écrire. Ce fameux poeme dont Lyanna était la source d'inspiration première. Doucement, alors que ses pieds rencontrèrent l'eau froide du lac, ses mains se posèrent sur les fines épaules de la jeune nymphe du Nord.

-Jamais tu ne pourras me perdre, ma douce muse. Je ne saurais expliquée comment tu as pu prendre aussi facilement mon coeur, mais il est tien. Il sera tien aussi longtemps que tu le souhaiteras.


Sans doute s'avanceait il trop dans ses propos, mais en cet instant, il ne controlait pas réellement ses mots. Le dragon parlait simplement, laissant glissé les mots comme ils glisseraient sur le papier. Son esprit était en roue libre, alors qu'il écarta la chevelure de la jeune fille pour déposer un simple baiser dans sa nuque blanche. Sa nuque blanche comme la neige, qu'il embrassait avec toute la chaleur du feu des dragons. Que les Sept lui viennent en aide, le prince avait définitivement trop bu. Jamais il ne se serait permi une telle action en tant normal, mais ce soir, plus que jamais, il avait envie d'etre libre, d'etre un veritable dragon, sans regle et sans limite. Libre de faire ce qui lui plait, et libre d'aimer sa muse autant qu'il le souhaitait.

Un sourire éclaira son visage, en songeant de nouveau au tournoi.

-Si cela ne tenait qu'a moi, je te donnerais une épée et une armure digne de se nom. Je ferais de toi une fier chevalier, bien plus noble que certain. Si cela ne tenait qu'a moi, je te regarderais jouter encore et encore. Si cela ne tenait qu'à moi, je ferais de toi la Visenya de notre époque, un modele pour bien des femmes, dans le but de faire un monde plus juste. Je te l'ai promis lors d'un tournoi, un jour je te ferais une armure.

Doucement, il effectua une légèrement pression sur ses épaules pour l'obliger à se retournée et lui faire face. Une fois face a lui, le pourpre de ses yeux s'encra dans le gris des siens en prenant son menton entre ses doigts. Son sourire était doux et tendre, alors qu'il contemplait quelques instants le visage de sa bien aimée. Le dragon observait la louve, cherchant quelques instants les mots qu'il allait employé pour apaiser la melodie de feu et de glace qui se jouait actuellement.

-Je sais que tu peux te proteger seule, et je sais que cela doit etre difficile pour toi, mais ne m'en veut pas de m'inquieter pour toi. Tu es importante pour moi, ma tendre amie. Je tenais a te mettre en garde, je ne pourrais me le pardonner si il t'arrive malheur a cause du roi. Maintenant, je ne veux parler davantage de cela. Tu es une femme libre, libre de faire tes propres choix.


Sa main glissa contre sa joue, alors qu'il lui vola un baiser avant de rire légèrement. Soudainement malicieux, le prince regarda la nordienne, en se laissant quelques instant de reflexion. Etait ce une bonne idée? Sans aucun doute non, mais il avait terriblement envie de le faire. S’approchant doucement de l'oreille de sa muse, il murmura d'une voix suave.

-Cependant... peut être que ceci t'aidera a réfléchir...


Sans attendre, le dragon recula et poussa sur les épaules de la louve pour la faire tombée dans l'eau. Un nouveau couplet de leur chanson débutait.


hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕ 1084 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 1102
ft. : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Port-Réal.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Ven 23 Juin - 22:00


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaenna



I don't wanna miss a thing.
Il essayait un pas vers elle. Être si dure avec lui n'était pas facile, bien au contraire. Si elle l'aimait ? Evidemment. Et on ne pouvait pas être fâché avec quelqu'un qu'on aimait. Mais s'ils voulaient s'aimer, ils devaient apprendre à réellement se connaître, cela passerait forcément par des erreurs de leur part.

Elle ne savait pas ce qu'était cette folie qui la prenait dès que Rhaegar était dans son champ de vision. La journée, elle se surprenait à apprécier Robert et ses petites attentions, elle se laissait parfois même avoir par le charme du Baratheon. Mais depuis que Rhaegar était entré en scène, les choses se corsaient. C'était une affection différente, celle pour Robert se construisait au fil des jours, au fil des événements les rapprochant, sans compter que son fiancé l'avait impressionnée ce même jour, il l'avait respectée lui aussi, avait respecté ses choix et pendant un bref instant, quand Rhaegar n'était pas de le sillage de la jeune fille, elle s'était surprise à se dire qu'elle se devait de laisser une chance au cerf. Sauf qu'elle se retrouvait cette fois ci seule avec Rhaegar et qu'elle en oubliait ce qu'elle s'était pourtant promis, soit laisser une chance à Robert.

- Me crois-tu si faible que je ploierai pour les caprices d'un roi ? Si je dois mourir pour avoir fais ce que je désirai faire, alors ainsi soit-il.

Elle avait été un peu plus sèche qu'elle ne l'aurait voulu, toujours piquée dans son orgueil. Mais les mots vils du dragon la peinait et ses révélations par la suite la touchait aussi. Il lui offrait son coeur sur un plateau d'argent. Qu'avait-elle fait pour mériter pareil cadeau ? Rien. Elle était sauvage, elle était indomptable, loin d'être de ces parfaites ladies comme les hommes semblaient pourtant les aimer. Elle ne comprenait plus rien, toute sa vie on lui avait dit d'être une lady auquel cas aucun homme ne l'aimerait. Et pourtant, le suzerain des Terres de l'Orage aimait son caractère et sa façon d'être, et maintenant le futur roi des Sept Couronnes lui offrait son coeur. Elle peinait à y croire. Elle aurait aimé lui retourner que son coeur était sien, mais c'était en parti vrai. Elle voulait être sûre d'elle avant de lui annoncer. Les Stark ne parlaient jamais dans le vide et bien souvent, s'ils disaient quelque chose, c'est qu'ils le pensaient réellement, que c'était bien vrai, comme une promesse. Et elle ne se sentait pas encore de le faire pour l'heure. Mais elle lui souriait tout de même, sans savoir ce qu'il convenait de répondre à cet instant. Mais voilà que le dragon s'était approché, avait dégagé la chevelure sombre de la jeune fille et était venu à l'embrasser là où personne encore ne l'avait fait. Ce baiser la fit frémir, se mordre la lèvre inférieur.

Une vague de plaisir - ou une bouffée d'orgueil - la prenait. S'il avait trouvé les mots pour la vexer plus tôt, il avait si tôt fait de trouver les mots pour flatter l'orgueil de la jeune fille, qui sentait le plaisir monter à chacune de ses paroles. Être la nouvelle Visenya, porter une armure.

- Pourtant, on dit qu'Aegon n'aimait pas Visenya, mais bien Rhaenys, qu'il n'aimait pas la guerrière, mais la lady...

Si elle le provoquait ? Oui, un peu. Son conquérant l'aurait-il aimé alors si elle avait été la guerrière ? Elle espérait qu'il continue. Il la tournait, la mettait face à lui et elle lui souriait tendrement en le voyant à nouveau si proche. Ils ne pouvaient pas rester loin l'un de l'autre, c'était impossible.

- Tu es important pour moi aussi. Si malheur devait m'arriver, tu n'aurais pas à te sentir coupable. Je serai la seule fautive.

Elle savait qu'elle prenait des risques inconsidérés, elle faisait juste le choix de s'en moquer et de les faire quand même. Elle voulait être une femme libre et il consentait enfin à s'accorder là-dessus.

Que comptait-il faire exactement en murmurant si près de son oreille ? Elle frémissait en sentant le souffle chaud de son ami contre sa peau une fois de plus. L'aider à réfléchir ? Il était trop tard quand elle comprenait ce qu'il était entrain de faire. Il venait de la pousser dans l'eau et dans un petit cri de surprise, la louve tombait dans l'eau, provoquant un bruit peu discret. Venait-il vraiment de la jeter dans l'eau froide de l'Oeildieu ? Elle se relevait, sa robe rouge collant affreusement - et outrageusement - à sa peau, ses cheveux sombres détachés la collaient aussi, alors qu'elle les replaçait en arrière. Choquée ? Sur l'instant, oui. Si elle faisait attention au fait que sa robe colle sa peau et dévoile ses formes, jusqu'à sa poitrine ? Non. Tout ce qu'elle faisait, c'était rire. L'eau était froide mais il en fallait plus que ça à la jeune fille pour être en colère.

- Comptes-tu me laisser là, ou vas-tu me rejoindre ? A moins que ces eaux ne soient trop froide pour mon dragon ...

Un sourire malicieux, puis elle prenait de l'eau dans ses mains, l'éclaboussant, cherchant à l'arroser lui aussi. Finalement, à force de bouger, on s'habituait à la température de l'eau, assez pour qu'elle y retourne en tout cas, laissant l'eau venir jusqu'à sa taille, alors qu'elle reculait peu à peu. Sa taille, sa poitrine, puis ses épaules. Une idée lui venait à l'esprit, tout à fait déplacée toute fois. Mais étaient-ils seulement à ça près ?

- Tu avais dis que cette soirée ne serait que pour nous deux, c'est ça ? Loin des limites, loin de tout. Juste une soirée pour nous ?

S'il ne voyait pas ses mains sous l'eau en pleine nuit, la jeune femme commençait à défaire les ficelles de sa robe. Nager dans cette robe serait fort désagréable. Et après avoir lutter avec ses ficelles, elle défaisait, toujours sous l'eau, ce maudit corset. Elle retirait les manches de sa robe et laissait glisser dans l'eau ce ridicule vêtement, qu'elle mit en boule. Serait-il choqué parce ce qui allait suivre ?

- Oublions le monde. Ce soir ne sera fait que pour toi et moi.

Elle jetait alors sa robe et le reste de ses vêtements sur la terre ferme, non loin du Targaryen. Elle ne s'était pas levée pour l'instant, restant cachée sous l'eau. Elle ne se relevait qu'une fois lui avoir tourné le dos pour s'avancer dans l'eau et admirer les étendues de celles-ci, admirer le clair de lune dans ces eaux, admirer le calme des lieux. Pas d'oiseau, rien ni personne sinon eux et leur chevaux pour seuls témoins. Lyanna était complètement nue dans l'eau. Complètement nue. Là où elle était remontée, debout, l'eau s'arrêtait à ses reins. Dos au Targaryen, elle voulait juste entendre s'il la suivrait, ne voulant pas voir un regard qui pouvait possiblement la juger pour ce qu'elle venait juste de faire. Le vent devenait frais, une fois mouillée, mais elle s'en fichait. Une chaleur étrange l'animait ce soir là.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Lun 26 Juin - 11:47

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar


La bouche mit ouverte, le prince regardait la silhouette de la jeune femme dans l'eau. Il n'y avait que le haut de son dos qui n'était pas caché par l'eau, mais le prince ne pouvait s’empêcher d'observer cette vision onirique. La folie l'avait elle complétement atteint, ou bien avait il définitivement trop bu d'alcool? Le dragon n'en savait rien, il demeurait la, surprit par la réaction de la jeune femme qui faisait battre son coeur. Il s'était attendue à des jeremiades de la pars de la louves, sans doute des insultes pour son comportement de gougeât mais au lieu de cela, elle était la, dans le lac. Elle était nue, dans le lac. Le regard pourpre du prince avait lentement quitté le dos nue de Lyanna pour regarder la robe qu'elle avait jeté a ses pieds. Sa belle et sublime robe rouge, celle qui s'accordait avec sa tenue noir brodée de rouge. Ensemble, cette nuit la, tout avait été fait pour qu'ils s'accordent dans le plus grand des hasard pour le reste du monde.

Le targaryen cligna plusieurs fois des yeux pour s'assurer que la robe était bien la, a ses pieds, que tout cela n'était pas le fruit de son imagination. Et la robe rouge de la stark était bien la, trempée par l'eau, mais bien la, roulée rapidement en boule qui s'était étalée au sol quand elle l'avait jeté. Par tous les dieux. Lyanna Stark, était la, dans le lac, dans la plus simple des tenues, loin du regard du monde et de la pudeur qui aurait du etre leur. Il devrait, détourner les yeux, il devrait lui dire de sortir de l'eau et de se rhabiller avant qu'elle n'attrape froid, il devrait etre raisonnable. Mais le dragon, il n'avait pas envie d'etre raisonnable cette nuit la, il n'avait pas envie d'etre raisonnable alors que la jeune louve semblait l'attendre dans le lac. Le regard de Rhaegar Targaryen dévia une nouvelle fois sur la jeune femme, laissant ses yeux admirer la peau laiteuse de la nordienne. Que les dieux lui pardonne, mais elle était si désirable, et en cet instant, il n'y avait plus que sa muse qui comptait pour lui.

-Aegon était donc un idiot... Si je devrais faire le choix, je choisirais la guerrière. Mais pourquoi faire le choix, quand les dieux m'offrent une femme a la fois dame et guerrière?


Un leger rire glissa entre ses lèvres alors qu'il retirait sa chemise pour la jeter sur le sol, a coté de la robe de la nordienne. Le vent caressa doucement sa peau, le laissant échapper un soupire de contentement. Comme si il avait soudainement chaud, Rhaegar apprécia la brise qui rafraichissait son corps en ébullition. Pourquoi avait il si chaud en cet instant? Son esprit lui rappela bien vite l'action qu'il avait faite, celle de pousser Lyanna Stark dans l'eau. Cette fameuse action qui l'avait conduit a voir les courbes de son jeune corps parfaitement dessiné sous sa robe. Sans se rendre compte de cela, le rouge monta aux lèvres du dragon qui semblait hésiter sur la démarche a suivre. Devait il continuer a se dévêtir pour rejoindre la jeune femme qui l'attendait dans l'eau, ou bien devait il sortir tout simplement de l'eau avant que cette histoire n'aille trop loin?

Sans dire un mot animé par la seule envie d'oublier le monde, le prince laissa tomber le pantalon de lin noir le long de ses cuisses. Ce dernier étant en partie mouillé, il valait mieux le retirer pour qu'il puisse encore le porter quand il sortirait de l'eau. Ce n'était pas raisonnable, a vrai dire, tout cela n'était que folie. Mais qui serait la pour les juger? Qui serait la pour les voir s'aimer loin du monde qui les opprime? Personne. Il n'y avait qu'eux, la lune et les étoiles pour temoin de leurs actes. Le prince effectua un pas de plus dans l'eau, grimaçant légèrement la fraicheur de cette dernière, mais continua de s'enfoncer, jusqu'a atteindra la taille.

-Si cette soirée est pour nous, alors ma douce muse, tu ne verras pas d'inconvénient a venir réchauffer un pauvre dragon frigorifier par les eaux?


Un rire passa entre ses lèvres, alors qu'il laissa un frisson parcourir son corps. Etait ce le froid ou bien l'excitation du moment, le prince ne le savait pas reellement, mais il ne pouvait mentir sur le fait que l'eau était bien froide pour lui. Rhaegar ne se démonta cependant pas et continua d'avancer pour venir prendre la nordienne dans ses bras. Si un jour, on lui aurait dit qu'il aimerait une nordienne et que pire encore, elle serait une source de chaleur, il aurait rit devant l'ironie de la situation. Cependant a cet instant, le dragon se contenta de deposer mille et un baiser contre l'épaule de louve se risquant même a mordiller la base de sa gorge avant de rire doucement en laissant ses mains caresser sa taille.

-Et dire, qu'ici, il y'a 150 ans, luttait deux dragons... et qu'aujourd'hui c'est un dragon et une louve qui se beigne la où les dragons se sont éteint.


Le regard du prince se portait sur les étoiles où une étoile filante passa. Le rouge n'avait pas quitté ses joues, encore gênée de la situation et de ce qu'il pouvait possiblement voir si son regard dérivait trop.

-Fait un vœux, ma bien aimée.



hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕ 955 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 1102
ft. : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Port-Réal.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Lun 26 Juin - 13:36


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaenna



I don't wanna miss a thing.
Elle ne savait pas vraiment ce qu'il se passait, mais son bas-ventre était en ébullition. Il ne l'appelait pas guerrière mais aussi lady ce qui la touchait. Elle était féminine, à sa façon. Elle savait porter des robes, elle adorait les fleurs. Tout comme elle adorait porter une épée.

Elle s'était attendu à ce qu'il hésite, à ce qu'il parte ou qu'il la rejoigne, mais il avait initié cette soirée qui serait pour eux peut-être unique. Et si elle devait être unique, elle devait être épique. Il l'avait rejoint et elle avait souri. L'eau avait beau être froide, Lyanna bouillonnait.

- Viens par là, mon amour. Je te réchaufferai.

Pourtant, il venait à déposer des baisers contre sa peau et elle semblait bouillir d'avantage. Elle se mordait la lèvre inférieur, se laissait aller dans ses bras. C'était si doux, si agréable. Son coeur avait quelque sursauts. Elle collait doucement son dos contre le torse du dragon, rougissant toute fois en sentant le dragon nu tout contre elle. C'était simple et à la fois intimidant. Elle suivait du regard l'étoile filante et fût partagée entre déclarer son voeux ou le garder pour elle comme il convenait de le faire pourtant dans ces instants, c'était en tout cas ce qu'on disait.

- Je vais te le confier, mon amour. Mon voeux est que nous puissions nous aimer comme il nous plaira, tout au long de notre vie.

Elle ne croyait pas que cela pourrait porter malheur. Elle avait envie de le lui confier. C'était naïf, c'était pourtant tout ce qu'elle souhaitait. Après quelque secondes d'hésitation sur ce qui allait suivre, elle se décidait enfin à se tourner vers lui. Face à lui, la louve baissait timidement le regard vers le torse de son ami et se prit à rougir, alors qu'en temps normal, la pudeur ne lui était pas familière. Mais Lyanna ne voulait pas être considérée comme une femme facile, ni pour une femme qui volait l'homme d'un autre, elle ne voulait pas lui donner cette impression, qu'il se fourvoie sur elle.

- Pardonne moi pour ce que j'ai fais. Je n'aurai peut-être pas du, et je ne veux pas que tu penses que je fais ça avec n'importe qui, ni même que je l'ai déjà fais. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens bien avec toi, je me sens en confiance et j'ai l'impression de pouvoir enfin être moi-même.

Ils n'étaient éclairés que par le clair de lune. Lyanna avait passait ses bras autour du cou de son ami, elle se mettait même sur la pointe des pieds pour espérer atteindre ses lèvres, sur lesquelles elle déposait un tendre baiser.

- Je t'aurais bien dis de prendre mon coeur si tu le voulais, mais tu me l'as déjà pris hier...

Un sourire étirait ses lèvres avant qu'elle ne revienne l'embrasser. Ils devaient ne plus penser à leur responsabilités là dehors, c'était plus facile à dire qu'à faire, car elle culpabilisait de tromper si tôt Robert qui faisait de son mieux pour être irréprochable. Pourtant elle ne cessait pas d'embrasser son dragon.

- Je n'oserai pas aller plus loin si tu penses que c'est mal. Je n'oserai pas plus dépasser les convenances si tu penses que l'on va déjà trop loin... J'aimerais tant m'accrocher à l'idée que ce soir il n'y a plus que toi et moi au monde... J'aimerais tant y croire...

Et cesser de se sentir comme une femme affreuse pour ce qu'elle faisait non pas seulement à Robert Baratheon, mais aussi et surtout à Elia Martell. La princesse semblait si gentille et ne pas mériter ce qu'ils faisaient dans son dos. Elle se détestait pour ça. Elle lui volait l'homme le plus extraordinaire qui était. Lyanna posait sa tête sur l'épaule de son ami, le serrant tout contre elle, comme pour cacher les larmes de honte qui montaient. Pourquoi tout était si compliqué ? Pourquoi ne pouvait-elle pas l'aimer librement ? Lui montrer comme elle le voulait toute l'étendue de son affection ? Elle se blottissait contre son ami, appréciant la proximité de leur corps nus, appréciant ce contact nouveau et chaud. Elle se sentait d'autant plus mal, d'être aussi bien ainsi, d'avoir trouvé sa place au dépend d'autres. C'était égoïste. Elle déposait un baiser contre le cou de son ami, puis un autre.

- J'aimerais être libre de t'aimer comme je le souhaite. Je l'aimerais tellement.

Ces envies étaient malsaines et elle le savait, se tenir là, nue contre lui, était malsain, vouloir être plus proche encore était malsain, il n'était pas et ne serait pas son mari, pourtant, elle avait envie d'être plus proche de lui que de n'importe qui. Elle était si bien contre lui qu'elle culpabilisait de justement se sentir aussi bien.

- Me promets-tu qu'un jour, nous serons libre, totalement libre, de nous aimer ? Qu'un jour, nous nous retrouverons pour vivre notre amour au grand jour ? Demain ou dans dix ans, du moment que cela arrive ? Me promets-tu qu'une fois le tournoi fini, tu ne m'oublieras pas ? Que nous parviendrons à trouver un moyen de nous parler et si possible de se revoir ?





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Mar 27 Juin - 0:32

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar


Sa raison lui disait, elle lui hurlait même de mettre fin a cette folie, de s'éloigner se corps nu qui se pressait impudément contre le sien. Sa raison le supliait de mettre fin a ce suplice, a leurs actes déraisonné qui leur couterait bien plus que la simple vertue d'une jeune femme. Sa raison l'implorait de penser a Elia et a Rhaenys, de penser a la douce épouse qu'il avait, la douce amie qui l'attendait sans doute dans le lit vide qu'il laissait derrière lui cette nuit. Sa raison essayait de crier d'etre raisonnable, dans un pléonasme insensé en mettant en avant le fait qu'il était le plus agée des deux et que c'était a lui de raisonné la jeune fille. Mais comment pouvait il faire revenir a la raison une louve alors que sa raison n'était plus qu'un lointain murmure dans le fond de son esprit habitué seulement par le cris désespéré d'un coeur pendant si longtemps malheureux.

Alors qu'elle était blottis dans ses bras, le jeune dragon ne se voyait pas la repousser, il ne se voyait pas l'éloigner de lui. Il ne voulait pas l'éloigner de lui. Soudainement possessif envers la douce louve qui était dans ses bras, Rhaegar la serra tendrement contre lui en fermant les yeux. Pourquoi devait l'a rencontrer que maintenant? Pourquoi maintenant qu'il était marié et père alors qu'on lui avait cherché une épouse pendant si longtemps? Pourquoi, pourquoi le monde était il si injuste envers eux? Pourquoi les dieux étaient si cruel? Le prince soupira en laissant une de ses mains dans la chevelure sombre de Lyanna.

Puisse les dieux entendre nos vœux ma douce amie...


Sincère, il était, alors que sa voix fendait le silence qui s'était installer, dans un doux murmure pour répondre à la louve. Le dragon était un amateur du silence, il était un amateur du fait de prendre son temps, il n'aimait pas presser les choses. Cependant, dans la plus grande ironie de la situation, il n'était pas choqué de la vitesse a laquelle allait les choses avec la nordienne. Il aurait du, mais il ne l'était pas. Pour une fois, Rhaegar voulait profiter pleinement de sa vie, il voulait profiter de ce qu'il avait attendu pendant si longtemps, il ne voulait pas rater un seul instant de ce que les dieux lui avait accorder. Un sourire, et ses mains caressait maintenant les joues de la jeune fille alors qu'il s'était légèrement éloigné d'elle.

Comment pourrais je t'oublier ma bien aimée? J'ai attendu toute ma vie le jour ou je pourrais enfin rencontrer ma muse, que je pourrais enfin mourir d'amour pour quelqu'un?


Le dragon releva le visage de la jeune fille pour que ses yeux retrouve les siens dans pénombre. Seulement éclairé par la lune, Rhaegar resta admiratif quelques seconde du visage de sa bien aimée, sa peau claire refletant la lune tout comme le gris de ses yeux qui contrastait tres peu avec la blanc de sa peau. Dans l'eau, elle avait toute les qualités pour une etre une nymphe. Lyanna Stark, à la fois louve, muse et nymphe. Une entité poétique à elle seule malgré son caractère fort et indépendant, comment pourrait il un jour arrêter de l'aimer? Comment pourrait il perdre cette folle passion pour une jeune femme aussi admirable qu'elle?

Je te le jure, Lyanna Stark. Par les anciens et les nouveaux dieux si il le faut, je te le jure, qu'un jour nous pourrons nous aimer sans ce soucier du regard des autres. Je ne peux imaginer une vie sans toi a mes cotés pour m'inspirer quotidiennement.


Comme pour sceller cette promesse, le dragon offrit un tendre baiser à la louve. Un baiser tout d'abord doux, comme le premier, puis plus intense, alors qu'il laissait glissé ses bras dans le dos de la jeune fille pour la presser un peu plus contre lui, réduire la distance qu'il avait légèrement mis.

Honorons le pacte de feu et de glace, jadis fait par Cregan Stark et Jacaerys Velaryon...


Murmura t il timidement entre deux baisers, le rouge remontant doucement sur ses joues. Son corps semblait bouillir mais un étrange frisson parcourant son corps, le prince recula rapidement. Pourquoi devait il agir? Pour eviter que la situation devienne plus gênante alors qu'il perdait le controle de son corps. Le dragon rougit légèrement en passant une main dans ses cheveux.

-Pardonne moi, je... je crois que l'on devrait aller nager un peu... Profitons donc du temps que nous avons...



hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕ 784 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 1102
ft. : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Port-Réal.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Mar 27 Juin - 0:50


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaenna



I don't wanna miss a thing.
Elle ne savait pas pourquoi elle avait tant envie de se retrouver contre lui. Les leçons de lady Karstark avaient pourtant été relativement nombreuses sur le sujet mais elle ne songeait pas que cela pouvait être ça. Ou peut-être que si, juste qu'elle refusait que ce soit ça. C'était indigne d'elle.

- Je ne pourrais jamais t'oublier non plus. Tu m'es si précieux. Tu as éveillé en moi des choses que je ne pensais pas pouvoir ressentir un jour. Me voilà à rêver de mon prince, me voilà à vouloir me blottir tout contre lui et goûter à nouveau à ses lèvres... Me voilà à rêver qu'il m'emporte sur son cheval blanc, là où personne ne pourra nous trouver et nous embêter. Je dois paraître bien niaise maintenant, moi qui, toute ma vie, n'ait rêvé que de guerre et d'exploit au combat.

A la fin de la promesse de Rhaegar, les yeux humides par l'émotion, Lyanna prenait le visage de son ami entre ses mains. Elle caressait doucement ses joues, elle ne pouvait s'empêcher de lui sourire bêtement. Elle ne pouvait pas l'admirer aussi bien qu'en plein jour mais même juste éclairé par la lune, il était beau. Si beau. Elle lui rendait son baiser, se rapprochant un peu plus de lui, se moquant bien sur l'instant de leur nudité, du moment qu'elle pouvait être contre lui. Et tandis qu'elle s'était bien placée, sa jambe commençait doucement à remonter contre celle de Rhaegar, elle se reculait juste quelque instants pour lui répondre, entre plusieurs baisers ;

- Que les dieux m'en soient témoins, alors. Je te le promets aussi. Je te promets qu'un jour, il n'y aura plus que toi et moi. Que je t'aimerai librement, peu importe ce que les autres pourront en dire. Je serai tienne comme tu seras mien. Je t'inspirerai à tes poèmes et tu m'inspireras à devenir une grande femme au combat. On se complétera.

Il lui parlait d'honorer un pacte. Le feu et la glace. Elle ne savait pas réellement ce qu'il avait à l'esprit là-dessous, n'était-il pas déjà marié ? S'il ne l'avait pas été, elle aurait été heureuse de l'honorer. Mais maintenant ?

En tout cas, elle ne s'était pas attendu à ce qu'il se recule alors que leur étreinte se faisait plus affirmée et sur le coup, elle en était frustrée. Elle ouvrait grand les yeux en le regardant, mais se rappelait qu'elle lui avait demandé de lui dire s'ils allaient trop loin, ce qui semblait être plutôt clair qu'une limite venait d'être franchie.

Elle inspirait profondément et se retrouvait bête pendant quelque instants d'avoir été jusqu'à le taquiner avec sa jambe, elle se sentait bête de ne pas avoir vu cette limite avant. Elle était pourtant évidente, cette limite.

- Excuse moi.

Nager, elle n'était pas habile, elle savait juste faire la brasse, on ne pouvait faire guère mieux dans l'eau du bois sacré. Alors elle acquiesçait pour quelque brasses, quitte à mouiller un peu plus ses cheveux. Mais elle se mordait la lèvre inférieur. Profiter du peu de temps qu'ils avaient.

- Rhaegar.

Elle nageait jusqu'à lui et si elle n'avait presque plus pieds -juste sur la pointe des orteils-, cela ne l'empêchait pas de faire quelque chose pour lequel elle se maudirait plus tard.

- J'envoie paître les convenances. Je refuse de passer à côté de la moindre occasion que j'ai de t'aimer.

Rien que s'imaginer devoir partir à nouveau à Harrenhal et ne pas savoir quand est-ce qu'elle pourrait le voir à nouveau la rendait malade. Elle avait nagé jusqu'à Rhaegar et avait décidé d'envoyer paître les convenances, les envoyer bouler. Elle s'était approché de lui jusqu'à entourer sa taille de ses jambes. Jusqu'à prendre son visage entre ses mains et l'embrasser langoureusement. La lune ne jugeait pas, elle se contentait de les illuminer, accompagnée des étoiles. Le ciel était sombre, la lune se reflétait dans l'eau. Si elle n'avait pas collé leur bassins, l'envie était pourtant présente. Elle ne voulait pas être éloignée de lui, pas même à quelque mètres.

- N'aies pas de crainte de me regarder, Rhaegar. N'aies pas de craintes de me toucher. Je suis là, avec toi. Je suis là, tout à toi. Et je te l'ai promis, à jamais.

Elle l'embrassait à nouveau. L'eau était froide et pourtant elle avait l'impression de mourir de chaud. De se consumer.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Mar 27 Juin - 1:02

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar


Alors que le prince culpabilisait des propos qu'il avait pu tenir, en se maudissait d'avoir été si rapide en prononceant ses mots, la jeune louve revenait vers lui. Le dragon s'était maudit d'avoir eu cette pensée durant quelques instants, d'avoir songée a faire de Lyanna sienne, de la possédée complétement sans ce soucier du reste du monde. Pourquoi avait il fait référence au pact de Feu et de Glace? Il n'en avait aucune idée car maintenant il le regrettait, Rhaegar avait peur que sa pensée ai dépasser ses mots et que la jeune fille s'offusque de son comportement. Le prince dragon n'avait jamais été un homme a femme, bien au contraire, respectant l'individu pour ce qu'il était, qu'il soit homme ou femme, il n'avait jamais courru d'un lit a un autre comme son père le faisait. Si il avait eu quelques liaisons avant son mariage, elles avaient été rare et il ne voulait pas que la louve croit qu'il n'était la que pour la déshonoré.

Cependant, a l'instant même où les excuses allaient traverser le seuil de ses fines lèvres légèrement bleuté a cause de froid, il sentit les jambes de la jeune fille entourée sa taille. Ouvrant ses yeux pourpre sous la surprise, la bouche légèrement ouverte tout d'abord, Rhaegar ecouta la demoiselle qui faisait battre son coeur parler. Sans dire un mot, ses mains avaient glissé les cuisses de Lyanna avant de se caler sans pudeur contre ses hanches. Un sourire leger éclaira son visage, comme si la belle avait trouvé les mots juste pour briser la timide armure du prince. La scene lui semblait irrelle, alors que leurs levres se rencontraient de nouveau, que le baiser s'intensifiait laissant la danse se continuer sans reellement avoir de controle sur cela. Au diable la raison et la convenance, ils étaient seul, alors qui pourrait bien les juger?

-Arrete moi si je vais trop loin ma douce muse, je ne veux pas te hurter...


Le prince avait murmuré contre les lèvres de la jeune nordienne alors qu'il s'était arreté quelque instant pour encrer son regard dans le sien. La situation était inconvenante, mais les deux ames qui n'en formait qu'une quand ils étaient réunie s'en fichait bien, cependant le dragon refusait que la louve puisse croire que la situation l'importait peu. Elle était spécial, et pour cette unique raison, Rhaegar voulait que cette soirée soit spéciale.

Ses lèvres glissérent contre sa joue, deposant une nuée de baiser jusqu'au haut de ses épaules. Sa peau brulant se pressa avec passion contre le corps de la louve, oubliant totalement le froid du lac, il n'y avait plus qu'eux deux qui comptait. Les mains délicates du prince abandonnèrent les hanches de la nordienne pour les placer dans son dos. Du bout des doigts, il effleura la peau de la jeune fille, jusqu'a la naissance de sa nuque. Alors que ses mains effectua l'assenssion adverse, Rhaegar decida de mordre l'épaule de la Lyanna. Non dans l'espoir de lui faire mal, mais juste pour lui laisser une marque, prouvant qu'elle était sienne et uniquement sienne.

-Nous avons toute la nuit pour nous aimer Lyanna... Je meurs d'envie d'etre tout a toi, et uniquement à toi, mais devons nous presser les choses ?


Son coeur lui hurlait soudainement que non alors que son corps frissonna à l'idée de lui appartenir, réchauffant sans pitié le bas de son ventre qui s’éveillait sans qu'il puisse le contrôler.  

-Tu me trouveras peut etre aussi ridicule, mais je ne sais pas vraiment comment m'y prendre dans l'eau.


Soudainement, le rouge revint au galop sur les joues d'un Rhaegar gêné, se sentant rapidement incompétent.

-Pardonne moi, je dois te paraitre idiot.



hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕ 649 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 1102
ft. : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Port-Réal.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Mar 27 Juin - 1:13


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaenna



I don't wanna miss a thing.
Il osait enfin la toucher. Se rendait-il enfin compte qu'elle était là, tout contre lui ? Qu'elle s'était, en soi, offerte à lui alors qu'il n'avait rien eu à faire ? Elle frémissait en sentant ses grandes mains. De plaisir, il allait de soi.

Elle ne savait plus quoi dire, à force, elle le laissait juste faire, espérant juste qu'il ait enfin compris la chance qu'ils avaient ce soir là de pouvoir être seuls, ici, reculés des autres. Qu'on les croirait endormi chacun dans leur lits pour attendre la journée de demain qui serait tout aussi mouvementée que celle-ci. Sauf qu'ils étaient là dans ce lac froid, l'un contre l'autre, à s'embrasser, se découvrir.

Un léger gémissement sortait toute fois d'entre ses lèvres alors qu'il venait de la mordre. Elle sursautait en se demandant bien pourquoi il avait été jusqu'à la mordre à l'épaule, ou pourquoi la mordre tout simplement.

- Pourquoi ...?

C'était une vraie question : pourquoi ? Mais il enchaînait avec une réponse qu'elle attendait, étrangement, de sa part. Pas qu'elle voulait, juste qu'elle s'était attendue à entendre.

- Nous ne presserons rien. Nous prendrons le temps qu'il faut. Il reste tant de choses à découvrir sur nous, tant de choses sur toi que j'aimerais savoir, que tu me dises, que tu me racontes. Nous avons tout notre temps, mon dragon. J'ai juste peur que là dehors, on décide pour nous du temps qui nous est imparti. J'ai peur qu'on décide pour nous de ce qu'il faut arrêter. J'ai peur que cette nuit soit la seule qui nous soit offerte, par tes dieux ou les miens.

Elle avait passé ses mains sur ses épaules, puis finalement elle les remontait sur ses joues, souriant tendrement.

- Tu n'es pas ridicule. Nous apprendrons ensemble, un jour.

Elle déposait un léger baiser contre ses lèvres puis caressait ses joues avec ses pouces.

- Tu n'es pas un idiot. Tu n'es pas obligé de savoir tout faire, tout dire, tout le temps...

Parce qu'il était un homme, attendait-on de lui qu'il sache tout dire tout faire n'importe quand face à n'importe qui ou n'importe quoi ? Elle ne voulait pas le voir de cette manière. Tout le monde apprenait à un moment, on ne pouvait pas naître en sachant tout sur tout. Parce qu'elle était une femme, on attendait aussi beaucoup d'elle.

- Tu n'es pas le prince qui doit toujours tout savoir pour plaire, pas avec moi. Tu es Rhaegar, mon barde, mon poète, mon musicien. Tu m'as plus alors que je ne savais rien de toi. Alors ne crains rien. Je n'attends de toi que ta franchise et ton affection si elle m'est permise.

Et sa loyauté, mais cela allait, pour elle, sous le sens.

- Sortons de l'eau, tu as les lèvres presque aussi violettes que tes yeux. J'avais pensé à ramener des couvertures, je m'étais dis que ce serait toujours plus confortable que le sol. Profitons en.

Des couvertures tissées, ça n'était pas un grand luxe non plus mais elle trouvait ça suffisant pour le printemps et le temps qu'il faisait, et c'était surtout plus pratique à transporter. Elle déposait un énième baiser contre les lèvres de son ami et finissait, à contre coeur, par retirer ses jambes de sa taille. Peut-être qu'il était trop tôt, il l'avait repoussée suffisamment de fois pour qu'elle n'ait plus envie d'essayer en tout cas, le message était passé. Alors elle se contentait de nager jusqu'à leur place initiale et reprendre sa robe rouge au sol, toujours en boule. Elle sortait de l'eau, complètement nue, sans pudeur, après tout, de qui aurait-elle du se cacher ? Il n'y avait que son ami contre qui elle avait été nue pendant nombreuses minutes et que les chevaux. Elle essorait un peu sa robe et sifflait son cheval, échangeant les couvertures contre la robe humide. Elle tournait la tête vers Rhaegar et souriait timidement en retirant une couverture, qu'elle entourait autour d'elle pour se cacher, ne voulant pas le gêner à nouveau. Elle n'avait, de toute sa vie, jamais rencontré un homme aussi prude que Rhaegar, ce qui en soit l'amusait, car elle n'avait pas cru cela possible. Là d'où elle venait, elle savait que si elle s'était mise ainsi nue et si elle s'était offerte au premier venu, il aurait probablement accepté. Robert n'aurait pas attendu qu'elle ait fini de jeter sa robe. Et il y avait Rhaegar qui avait mis un moment à oser la regarder, et plus encore à la toucher. Elle ne pouvait s'empêcher d'être amusée par la situation toute nouvelle.

- Je me tourne, si tu veux.

Elle lui tournait le dos, peut-être qu'il serait plus facile pour lui de sortir de l'eau si elle ne le regardait pas, s'il venait chercher sa couverture lui-même. En tout cas, pour l'instant, elle s'emmitouflait dans la couverture pour éviter les quelque bourrasques fraîches de vent. Elle avait feint être malade mais là, c'était bientôt un coup à l'être réellement si elle ne faisait pas plus attention.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Mar 27 Juin - 20:13

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar


Par tous les dieux, jamais il ne pourrait les remercier assez d'avoir mis une telle femme dans sa vie. A la fois douce et forte, la jeune fille arrivait a faire disparaitre le rouge de la gene sur ses joues, seulement en lui offrant un sourire. Naivement, un sourire tendre avait répondu au sourire de la muse du Nord, il en avait même profiter pour déposer une douce caresse sur sa joue, avant qu'elle ne s'éloigne de lui pour rejoindre le rivage. Se retournant pour la voir partir, le prince ne rata pas un seul instant du spectacle surnaturel qu'elle lui avait offert. Sous ce rayon de lune, elle avait tout d'une représentation divine, telle une nymphe quittant son lac, sans pudeur, il avait pu apprecier la volupté des courbes de la nordienne. Sa peau nacrée luisante de par l'eau qui ruisselait encore sur elle, le dragon se délecta de cette vision qui ne faisait qu'augmenter le désire qu'il avait pour sa jeune amante.

De nouveau, un frison parcouru l'ensemble de son corps, soufflant sans pitié sur le feu qui le consumait et qui le poussa à sortir plus vite de l'eau. Si il avait été prude à la vue du corps de Lyanna, Rhaegar ne sembla pas éprouver la même gene en sortant de l'eau a son tour, dans la plus simple de ses tenues. Il avait vaguement ramassé sa chemise et son pantalon, nullement honteux de son corps bien au contraire. Si il se sentait mal a l'aise avec bien des choses, il ne pouvait s'empecher de se sentir un poil orgeuilleux vis à vis du corps de chevalier qu'il s'était battit au fil des années. Le dragon était bien loin d'avoir la masse de muscle de son cousin orageaois, mais s'en fichait bien, se trouvant ainsi plus poetique.

- Je ne serais pas offusqué si tu me regardes, peut etre pourrais je même me flatter, ma douce nymphe.


Un sourire legèrement malicieux sur ses lèvres, sa boutade fut même suivit d'un rire alors que le prince suivait sa route pour récupérer l'une des couvertures apporté par la dame.

- C'est une très bonne idée que tu as eu. Mon pauvre corps de sudiste te remercie, comment puis je te remercier ma douce?


La gene était partie, il ne restait plus qu'un Rhaegar joyeux dont l'alcool l'aidait sans aucun doute beaucoup. S'essuyant vaguement le corps pour ne pas mourir de froid a cause de la petite brise qui s'était levée, le prince noua ensuite la couverture somairement a sa taille avant d'en attraper une autre qu'il etala au sol en chantonnant. Le dragon ne se s'était pas vraiment rendu compte qu'il s'était mis a chantonner des chants valyrien, mais il le faisait, alors qu'il revenait enfin vers la douce qu'il avait abandonné durant quelques instants.

La voyant enroulée dans sa couverture, Rhaegar fronça doucement les sourcils en se rapprochant d'elle.

-Vient t'installer avec moi mon aimée, je tacherais de te rechauffer si il le faut. Maintenant que l'eau n'est plus la pour me glacer le sang, je peux me montrer bien plus chalereux.


Un sourire de nouveau, le dragon se demandait comment pouvait il autant sourire, lui qui était habituellement si melancholique. La louve était définitivement une bénédiction des dieux. L'attrapant doucement dans ses bras, une main glissa dans la chevelure ébene de la nordienne, alors qu'il en profitait pour lui voler un baiser.

-Merci d'etre aussi patiente. Je ne peux imaginer que cet instant soit le seul que nos dieux nous accordent. Nous ne sommes pas fait pour nous aimer qu'une seule et unique nuit, ma louve. Je suis terriblement nais, je le sais, mais je ne peux imaginer les choses autrement...


Une nouvelle caresse sur sa joue, un nouveau sourire alors que le dragon posait son front contre celui de la louve.

-Demain soir, je te promet que je rejoindrais tes appartements quand le chateau sera endormie. Ainsi, tu peux etre sur que ce soir ne sera pas notre seule nuit, ma bien aimée muse du Nord.


Son nez rencontra le sien alors qu'un leger rire quittait ses lèvres et que Rhaegar reculait de quelques pas. Songeant quelques instant, sans dire un mot ensuite, il attrapa Lyanna dans ses bras, la portant comme on porte une princesse pour la portée aux couvertures. D'une incroyable douceur, il l'a déposa au centre du petit coin qu'il avait préparer. Embrassant tout d'abord ses lèvres, sans pudeur le prince s'installa au dessus de la louve. Ils étaient seuls au bord du lac, qui pourrait bien les juger? Ce qui ne se sait pas, ne saurait blesser.

-Tu es si désirable, Lyanna... Arrete moi si je vais trop loin.


De sa raison? Il n y avait plus rien, il n y avait plus que les echos de son coeur dans son esprit. Il n'y avait plus que l'amour sans raison et fou qu'il portait a la louve. Tant bien que mal, le dragon avait essayé de résister aux instincts primaire de sa condition d'homme, mais il n'avait pu. Ses dernière limites avaient été franchit quand il avait pu contempler le corps nue de sa déesse.

L'une des mains de Rhaegar remonta doucement contre la cuisse de la jeune fille étendue sur le sol, alors qu'une multitudes de baiser se déposait sur le haut de sa poitrine.


hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕ 938 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dame du Nord
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 1102
ft. : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Shyra Caron
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Port-Réal.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Mar 27 Juin - 23:27


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaenna



I don't wanna miss a thing.
Elle ne savait plus vraiment quoi penser. On lui avait souvent dit et montré que les hommes n'attendaient que quelque choses des femmes, la plus évidente étant de passer entre leur cuisses. Robert le lui avait prouvé, il y a deux jours, à ce même endroit. Elle ne lui en avait pas voulu, elle voyait bien comment Brandon agissait lui-même avec les femmes. Pourtant, il l'avait repoussée plusieurs fois alors qu'elle s'était clairement offerte à lui. Non, elle ne comprenait plus son dragon sur ce fait, mais il restait tant à apprendre l'un de l'autre. Elle voulait qu'il soit son premier homme, c'était simple. Même si ça n'était pas sa place, si ça n'était pas son rôle et qu'il ne le devait pas. Elle voulait qu'il soit son premier, au même titre qu'elle voulait qu'il soit son dernier. Elle voulait lui offrir cela. Les femmes avaient si peu de choix en ce monde, qu'on leur retirait même le choix de choisir qui serait le premier homme dans leur couche, et elle ne voulait pas de ça. Pas que Robert était déplaisant, au contraire, mais elle préférait offrir ce choix à celui qui l'aimait, la respectait, celui qui serait doux et aimant, celui dont elle n'aurait pas à se méfier pour mille et une raisons. Celui dont elle avait envie là et maintenant, qui n'était autre que Rhaegar.

- Peut-être moi-même serai-je flattée que tu me regardes alors, ne crois-tu pas ?

Qu'il la regarde à une autre, cela voulait tout dire pour elle. Il l'appelait la nymphe et ça l'avait amusée sur l'instant, ne comprenant pas vraiment pourquoi il l'appelait ainsi.

- Il ne me manquerait que la couronne de fleur, c'est ça ?

Elle riait un peu, peu sérieuse, elle n'avait pas l'orgueil de se comparer à une nymphe.

- Ta présence me suffit.

La remercier, elle voulait juste qu'il reste près d'elle, c'était largement suffisant pour elle. Et puisqu'il l'y avait autorisé, les yeux de la louve ne pouvaient que profiter de ce qui lui était offert. Elle aimait ce qu'elle voyait. Il était très différent de Robert, Robert qu'elle avait déjà pu voir torse nu à plusieurs reprises et si elle avait adoré ce qu'elle avait vu, elle avouerait qu'elle aimait aussi beaucoup ce qu'elle voyait avec Rhaegar. Sa peau pâle, ses muscles finement taillés, plus secs. Elle l'écoutait chanter, un peu distraite par tout ce qu'il venait de se passer, comme le besoin de faire un peu le point sur tout cela. Le point sur elle, sur lui, sur ce qu'ils faisaient. Pour elle, il avait été clair sur ses intentions et que rien de ce qu'elle avait pu imaginer dans le lac, ne se produirait ce soir. Et ça n'était pas grave, en soi. S'ils avaient autant de temps qu'il le disait, ça n'était pas grave. Il leur restait beaucoup à apprendre l'un de l'autre et elle ne voulait rien manquer. Peut-être comprendrait-elle pourquoi elle l'aimait tant en si peu de temps.

Elle lui souriait quand il se montrait si proche, quand il osait enfin la toucher, la caresser. Elle s'appuyait juste un peu contre lui, dans l'espoir que ce ne soit pas qu'un rêve, que cela puisse durer si longtemps qu'il le faut, si longtemps qu'elle en a besoin. Et les dieux savaient combien elle en avait besoin.

- Tu seras le bienvenue.

Elle essayait de cacher toute fois sa crainte. Ses craintes. La première, que dirait-on si on les surprenait ? La seconde, était-elle prête à l'accueillir dans sa chambre ? Ici, c'était un terrain neutre, il n'était familier à aucun d'eux. Le laisser entrer dans sa chambre était une autre chose, plus personnelle. C'est alors que ça la frappait ; si elle était prête à s'offrir à lui, pourquoi avait-elle peur qu'il vienne dans ses appartements ? Elle n'avait rien à lui cacher, elle lui avait offert son coeur. Est-ce que c'était trop pressé ? Et dans ce cas, était-elle véritablement prête à s'offrir à lui ? Elle en était pourtant convaincue. Mais ça l'intimidait un peu, car personne hormis ses servantes et dames d'atour, n'entraient dans ses appartements. Mais ce serait un moyen pour eux de se retrouver enfin et elle ne voulait en négliger aucun, ils n'avaient que sept jours pour eux. Après quoi, elle devra partir pour Accalmie et lui pour Port-Réal ou Peyredragon.

Puis il la portait et elle riait sur l'instant, ne s'y attendant pas. Il était si doux avec elle, si prévenant, elle n'en n'avait pas l'habitude mais elle adorait ça. Il l'avait déposé avec douceur sur le sol, à croire qu'elle était faite en sucre, ce qui l'amusait une fois encore. Elle glissait sa main dans la chevelure d'or et d'argent de son prince dragon alors qu'il venait au dessus d'elle. Elle ne le comprenait plus, tantôt il la repoussait, tantôt il venait au dessus d'elle, l'allongeant sur la couverture, tantôt elle faisait des efforts pour aller vers lui et il disait que c'était trop tôt et maintenant... Lyanna acceptait toute fois d'ouvrir cette couverture, quitte à se retrouver à nouveau nue. Elle se mordait la lèvre inférieur, sa peau réagissant très vite sous les caresses de son prince. Elle laissait son autre main se balader sur le dos encore frais de son dragon, du bout des doigts, elle ne pouvait s'empêcher de remonter sa cuisse sous les caresses du prince, elle ne pouvait pas non plus s'empêcher de légèrement bomber sa poitrine. C'était bien plus agréable, était-ce même trop agréable ? Ces bouillonnements reprenaient pourtant, elle remontait ses mains vers le visage de Rhaegar, le forçant ainsi à la regarder.

- A...Attends.

Elle le regardait un moment, ne comprenant plus où était la limite. Elle ne comprenait plus rien à ce qu'il se passait.

- Que veux-tu, Rhaegar ? Je ne comprends plus... Un coup il est trop tôt et pourtant...

Elle était perdue, totalement perdue, ne savait plus ce qu'il fallait faire, comment agir. Elle était juste sous lui, la couverture ne cachant plus rien, des mèches de cheveux se baladant encore sur sa poitrine, mais elle était perdue et ne savait plus ce qu'il convenait de faire ou non, si elle allait encore être repoussée ou non. Et ça l'inquiétait beaucoup.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Prince des sept couronnes
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 532
ft. : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Mar 27 Juin - 23:36

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar


Que voulait il? Lui même ne le savait pas, tirailler encore le desir et le respect, le prince avait stoppé tous ses gestes. Son regard s'encrant dans le sien, le prince demeura quelques instants silencieux, ne sachant que dire, la gene revenant sur ses joues. Avait il fait quelque chose de mal? Ou bien devait il arreter avant de faire quelque chose de mal? Pourquoi n'était il pas capable de réfléchir convenablement en cet instant? L'esprit embrumé par quelque chose qu'il ne connaissait que très peu, le dragon se trouva rapidement idiot, le rouge remontant le long de ses joues pales, contrastant avec ses lèvres violacées qui ne reprenait des couleurs que tres lentement. Un leger soupire passa entre ses lèvres alors que le prince posa son front contre celui de la nordienne.

-Pardonne moi, je suis confus, sans savoir pourquoi.


Si, il savait pourquoi. C'était elle qui le rendait aussi confus, le rendant a la fois fort et faible, en cet instant, elle lui faisait perdre tout ses moyens. N'était il pas ridicule? Ce jeune homme de 21 ans qui se laissait avoir par le charme d'une jeune fille de 14 ans. En cet instant, il se foutait bien de son age, il n'avait pas l'impression qu'elle soit une jeune fille de 14 ans. Elle était Lyanna Stark, sa bien aimée muse. Elle était Lyanna Stark, la louve qui lui avait volé son coeur et qui prenait tous le tableaux poetique possible et imaginable. Un sourire timide eclaira cependant doucement son visage, et lui souffla contre son oreille.

-C'est toi que je veux Lyanna... Tu réveil en moi, un désir que je ne connais peu.


Un désir agréable, un désir d'aimer et posseder. Non pas de simplement faire cet acte pour procrée, non le faire pour le plaisir des deux partenaires. Se donner l'un a l'autre, loin du monde, s'appartenir entièrement et uniquement, c'était ainsi que Rhaegar avait toujours vu l'amour. Et aujourd'hui, il avait envie de se donner a elle, à elle et uniquement elle. Qu'importe son épouse, il n'y pensait pas en cet instant, il n'y pensait plus vraiment depuis que Lyanna monopolisait ses pensées. C'était sa belle et sauvage louve du Nord qu'il aimait, cependant, il ne voulait en aucun la forcé. Elle était fiancée, c'était elle qui avait tout a perdre dans cette histoire.

Doucement, le dragon se remit a caresser la cuisse de la demoiselle. Sa peau lui semblant si douce, ses doigts semblaient glisser aussi facilement que sur une riche étoffe de tissus. Ses lèvres reprirent timidement leur course, quittant les lèvres de la jeune femme, le dragon déposa une nuée de baiser contre sa gorge immaculée et satinée. Par tous les dieux, comme elle lui semblait parfaite, un pur cadeau de la jouvencelle. Il avait presque honte de vouloir ainsi l'aimer et la privée de sa pureté, mais elle était trop tentante, ainsi offerte.

-J'arreterais si tu ne veux pas de moi, ma bien aimée. Je n'ai plus peur de te regarder, et puis si cela te flatte...


Un leger rire, un sourire alors qu'il relevait la tête rapidement vers elle. Cependant, après quelques secondes, ses lèvres reprirent les baisers sur la peau de la nordienne. Des baisers impudents sur la poitrine de la louve, alors que sa main remontait le long de sa cuisse.


hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕ 581 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar

Revenir en haut Aller en bas

Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» La nuit tombe, et quand la nuit tombe la ville change de couleur et de sens. (maks)
» Quand vient la nuit...
» Quand le regard saigne, l'esprit renaît. [Lenka Xil'Naälhyr]
» « Quand une étoile tombe... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: La Taverne :: Vieux Parchemins :: RP-