RSS
RSS

Nous manquons de membres dans les Îles de Fer et le Val d'Arryn.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Le nouveau système de vote aux top-sites a été mis en place.
Félicitations à Larra Ouestrelin qui devient administratrice !
Un grand merci à elle

Partagez|

Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Le Prince DragonLe Prince Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 495
Avatar : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Jeu 13 Juil - 15:41

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar


Quand il était encore un jeune garçon ne découvrant que timidement la vie, il ne comptait plus le nombre de fois où les mestres charger de son éducation lui avait repeter qu'Il y a deux manières de prendre une femme : par la taille et par les sentiments. Le prince n'avait jamais aimé ses phrases réductrices a l'état d'objet pour celles qui avaient tant d’importance dans son coeur d'artiste et de poete. Et si ce n'était tout simplement pas les femmes qui venaient nous prendre par les sentiments, qui derrière leur beaux yeux et leur doux sourire étaient celle qui menait le coeur des hommes? C'était ce que le prince pensait, il n'en doutait d'ailleurs pas qu'en se monde, le plus grand pouvoir était entre les mains des femmes. Sinon, pourquoi serait il ici? Dans les bras d'une jeune fille qu'il n'avait rencontrer que deux jours auparavant alors qu'il avait tant essayé d'aimer celle qu'il avait prit pour épouse? Toutefois, en cet instant, ses yeux anciens découlant du sang de l'antique Valyria, la regardait elle, cette sublime louve du Nord, sauvage et libre qui n'avait rien d'une matamore.

Il lui souriait, comme s'il ne savait rien faire d'autre en sa présence, comme si ses lèvres fines étaient faites pour s'étrirer de la sorte. Pourtant, ses sourires étaient rare, il ne les offrait peu, les gardant précieusement pour lui comme l'on garde une douce haguignète au chaud contre soit quand on n'est qu'un pauvre paysan. Cependant, depuis qu'il était à Harrenhal et que Lyanna avait croisé son chemin, Rhaegar souriait, comme s'il prenait enfin gout a la vie. Ce n'était plus des sourire polie ou teinté de tristesse qu'il offrait, non ils étaient tous franc, marquant un changement certains pour ceux qui le connaissait et qui avait l'habitude de le voir sourire qu'en présence de sa fille.

- Si je me risque aux côtes d'une créature sauvage, je n'ai guere a me plaindre qu'elle me griffe... ou me morde..


Un leger rire passa entre ses lèvres, réagissant aux actions de la louve qui actuellement le mordillait. Toutefois, sans ajouter un autre mot car le dragon était loin d'etre un homme très bavard, ses doigts glissèrent silencieusement sur la peau nacrée de la douce. Continuant leur course vagabonde, ils s'étaient rendu dans le dos de la jeune fille, et aider par l'alcool but durant le banquet, ils se laissèrent aller a quelques griffures délicates. Les actions n'étant que réponse à celles de la muse du Nord qui lui embrumait l'esprit d'un délice qu'il ne connaissait pas. Le dragon n'était pas le genre d'homme a jaboter durant des heures, mais au sujet de la belle qui l'inspirait autant qu'il aimait toujours de cette manière passionnelle et surtout irrationnelle, il aurait pu le faire pendant jours et des nuits entière. Le bard aurait pu chanter l'éclat de sa chevelure noir corbeau, ainsi que la féerie de ses boucles aussi sauvage que son esprit enfermer dans un corps privé de la noblesse de la nature. Il aurait pu louer la magie de ses yeux aussi froid que chaleureux alors qu'ils s'offraient pour couleur celle de l'argent ou de l'acier. Tout dépendait de la lumière qui caressait le visage encore jeune de la seule fille Stark. En cet instant, alors que le prince targaryen prenait entre ses doigts le visage de la belle pour encrer son regard dans le siens, ses yeux lui parure comme la karature blanche.

- Et bien je t'aimerais, encore et encore, nuit après nuit que les dieux accepterons de nous offrir


Frapper d'un sourire amoureux qui le rendait incroyablement et stupidement nais, le dragon captura de nouveau les lèvres de la louve, dans un baiser embrasé qu'il n'offrait qu'a elle. Même dans ses rares moment de passion avec Elia, jamais il n'avait exprimé autant de passion qu'avec la louve car ce qu'ils vivaient était unique. Le prince en était persuadé alors qu'il abandonnait finalement les lèvres de sa bien aimée pour la serrer tendrement dans ses bras en bon parangon de l'amour qu'il était

-Et toi, comment penses tu un jour dominer un dragon? Brave louve?


D'humeur joueuse et taquine, Rhaegar se tourna de sorte a ce que la nymphe du Nord retrouve le sol contre son dos alors qu'il la dominait encore une fois. Il eut un petit sourire triomphant alors qu'il la maintenait au sol amusé de voir leur danse se continuer de cette façon. Avec elle, il était un homme nouveau, plus libre, plus inspiré. "Je crois que je vois les sons et entends les couleurs." comme il le pensait en cet instant. Etait il idiot? Sans doute, mais qui était la pour le juger de ses pensées qu'il ne partagait pas? Et puis après tout, ne disait on pas ; passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.

Soudainement, la fatigue le frappa comme le ferretier frappe le fer, le prince eut un frisson qu'il réprima tant bien que mal en essayant de garder la face et de rien laisser paraitre. Si son esprit fatigué aurait bien attendu la caristade de quelques heures de sommeil, lui voulait profiter de chacun de ses instants voler au monde endormie.
hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕922 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 964
Avatar : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Creighton Rogers ⚜️ Petyr Baelish
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Sur la route, direction Accalmie.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Ven 14 Juil - 16:43


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaena



I don't wanna miss a thing.
Ces instants n'appartiendraient qu'à eux. Personne pour les constater, personne pour les empêcher de s'aimer. Qui auraient pu y croire, de toute façon ? Qui aurait pu s'en douter ? Ils ne s'étaient jamais vu avant le tournoi. Elle-même ne comprenait pas comment tout ceci avait pu arriver aussi vite. Qui aurait pu se douter que le prince et une louve s'étaient amourachés et étaient partis toute une nuit à la belle étoile vivre cet amour que le monde entier rejetterait ? Elle avait cessé de s'inquiéter, elle avait cessé d'avoir peur, pour simplement profiter de tout ceci pleinement. L'insouciance même. Comme elle savait si bien le faire en temps normal, se moquer de tout et surtout des conséquences de ses actes, pour simplement faire ce qu'elle voulait faire. Elle verrait plus tard les conséquences de tout ceci, pour l'instant, elle comptait bien vivre. Car si Rhaegar l'aidait à mûrir, elle restait en partie cette jeune fille immature. Mais Rhaegar n'avait jusqu'ici vu d'elle que les bons côtés et elle en venait à se demander s'il l'aimerait tout autant en voyant quelle gamine irresponsable elle pouvait être quand elle s'y mettait.


Alors elle mordillait sa peau, y goûtant une fois de plus, tandis que les mains de son amant parcouraient sa peau, la faisant frissonner. Elle aurait été un chat qu'elle aurait ronronné tout contre lui tant elle aimait ce qu'ils faisaient. Elle lui posait une question simple ; pensait-il pouvoir la posséder en une seule nuit ? Il avait pris son visage entre ses mains, elle l'avait regardé, détaillant une fois de plus les traits de son visage, jusqu'à ses lèvres et comme s'il lisait dans ses pensées, il l'embrassait. Et tandis qu'il l'embrassait, qu'elle lui rendait ce baiser avec cette même intensité, elle priait de ne plus jamais aimer un autre comme elle l'aimait. Elle priait qu'un jour, il soit sien, uniquement sien, tout comme serait sienne et uniquement sienne. Elle ne désirait rien ni personne sinon lui. Qu'on lui prenne tout ce qu'elle avait, qu'importait si elle l'avait lui. Qu'on prenne jusqu'à ses derniers vêtements, jusqu'à son cheval. Qu'importait. A cet instant, s'il lui avait demandé de fuir au loin sans jamais se retourner, elle l'aurait fait. Elle l'aurait suivi n'importe où, sans affaires, sans rien. A son tour, ses mains étaient remontés sur le visage de son bien aimé, comme pour l'encourager à ne pas s'arrêter là. Que tout ceci ne prenne jamais, ô grand jamais fin, son coeur n'y aurait pas survécu. Elle n'avait aucune explication quant à ce qu'il se passait, elle avait juste l'impression d'avoir trouvé la moitié d'elle-même qui lui avait tant manqué, d'être enfin complète, enfin elle-même à ses côtés, cela avait été évident, si évident. Mais le baiser prenait fin pour une étreinte, quand pourraient-ils seulement s'enlacer de la sorte à nouveau ? Elle en profitait comme si c'était la dernière fois qu'ils pouvaient le faire. Mais il ne semblait pas lui laisser tout le temps qu'elle aurait aimé, pour en profiter. Elle se retrouvait le dos contre le sol, le dragon au dessus d'elle.

- Je le domine déjà, il ne s'en est pas encore rendu compte, voilà tout.

Un large sourire, victorieux, en réponse au sien, elle avait les poignets maintenu, le dos collé au sol, en temps normal, elle se serait débattue, mais à cette heure, elle était juste amusée de la situation. Elle ne savait pas qu'il n'était pas un homme si expressif en temps normal, elle ne voyait qu'un homme heureux de vivre, heureux d'aimer et être aimé, elle aurait donné aussi tout ce qu'elle avait pour le voir ainsi chaque jour. Il pouvait être là, au dessus, songeant la dominer, il n'en n'était pourtant rien, juste un petit jeu.

- Tu es beau, quand tu souris.

Un sourire qui n'appartenait qu'à lui, un sourire large qu'elle ne se lassait pas de voir, pas comme certains qu'elle aurait pu étouffer pour qu'ils cessent de sourire.

- Serait-on fatigué, cher dragon ?

La fatigue se lisait sur ses traits qu'elle commençait à bien connaître, il la serrait aussi moins fort. Elle défaisait une main de l'emprise du dragon pour l'amener à sa joue, lui remettant une mèche derrière l'oreille.

- Même si des joutes nous attendent demain et que la journée précédente fut épuisante, je ne veux pas dormir. Je ne veux rien manquer de cette nuit et de ces instants.

Rares seraient leur instants, pourquoi les dieux devaient-ils les fatiguer ainsi et les priver d'autres moments privilégiés ? Elle trouvait ça injuste sur l'instant. Elle dégageait son autre main de l'emprise de son dragon et se redressait.

- Je passerai chaque nuit que nous avons à t'aimer. Puissent ces nuits être nombreuses. Sept nuits nous sont accordées, je veux passer chacune d'entre elle à tes côtés, dans tes bras.

Elle ne le lâchait pas du regard et ne comptait pas le faire, comme pour assurer ses paroles.

- J'aimerais tant être tienne comme tu serais mien. Rien que toi et moi, aux yeux du monde entier. Être libre de m'asseoir à tes côtés... Être libre de me tenir contre toi.

Lui et elle aurait même accepté Rhaenys sans broncher, sans ciller. A l'inverse de Robert à qui elle n'avait de cesse de reprocher sa bâtarde, elle n'avait aucun problème avec la petite Rhaenys. Mais elle n'en parlait pas pour autant, elle n'était pas sa fille, mais Lyanna ne se voyait pas reprocher ce genre de chose à Rhaegar, comme elle l'aurait reproché à Robert. C'était compris dans son amour pour Rhaegar. Elle concéderait à tout. Mais Rhaegar était marié et elle ne devait pas non plus prendre la place d'Elia, la barrière avait pourtant été dépassée depuis qu'ils s'étaient embrassés et ils ne s'étaient imposés aucune autre limite. La louve s'en était voulu pour Elia, mais ne s'en voulait désormais plus. Pourquoi s'en voudrait-elle d'avoir trouvé la moitié d'elle qui lui avait tant manqué ? Mais elle aurait aimé que tout ceci ne soit pas que privé. Elle aurait aimé être libre de montrer cette affection. Elle ne s'imaginait pas le lendemain, quand elle devrait retourner à la vie normale et...

- Comment allons-nous faire, demain ? Tu retourneras auprès de ton épouse, je devrai retourner auprès de Robert. Comment allons-nous faire, hm ? Comment rester éloigné, comment faire comme si tout ceci n'avait jamais existé ...?

Elle ne se voyait pas capable de ça. Ne s'en sentait pas capable. Comment ne pas lui bondir dessus ? Comment ne pas s'approcher de lui, comment résister aux envies de l'enlacer ou l'embrasser ? Elle paniquait presque en y pensant. Comment ? Elle qui était si possessive et pourtant en aucun cas en droit de l'être. Comment réagirait-elle en le voyant avec Elia ? Elle se voyait déjà pester. Elle se voyait déjà mauvaise, infecte, comme il lui arrivait parfois de l'être. A cette pensée, elle se laissait à nouveau tomber sur la couverture, s'allongeant, laissant ses bras retomber avec elle sur cette couverture. Le tournoi l'occuperait assez, mais après ?






Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Prince DragonLe Prince Dragon
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : The Last Dragon
Corbeaux : 495
Avatar : Heath Ledger
Autres Comptes : Melhavak - Ashara Dayne - Emphyria Vance
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Prince Heritier

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Dim 23 Juil - 17:05

Quand la nuit tombe loin du regard du monde
Lyanna & Rhaegar


Devant le sourire triomphant répondant au sien,le jeune prince dragon avait rit lègerement avant de voler un  autre baiser sa bien aimée qu'il avait laissé se détaché quelque peu de son emprise. Ses mots le touchait, plus qu'ils ne pourraient le dire, mais pour seul réponse, il ne put que sourire davantage sur l'instant, comme pour lui faire plaisir. Pour ses beaux yeux, à cette instant présent, il aurait pu faire tout et n'importe quoi. Que ce soit tout abandonné pour partir, ou ce soit juste faire le pitre pour voir un sourire éclairé de nouveau son visage angélique, il le ferait, sans même penser davantage. Toutefois, la fatigue venait troublé le calme et l'amour du moment qu'ils partageaient, comme pour les ramener doucement mais douloureusement à une réalité où ils ne devraient même pas être la. À une réalité triste et mélancolique que le prince ne voulait certainement pas retrouver maintenant qu'il avait connu le véritable amour dans les bras d'une louve sauvage.

-Je suis beau car tu me fais sourire.


Pour appuyer ses propos, le dragon offrit de nouveau un sourire à la louve alors qu'il laissait le bout de son nez caresser le sien. Juste après ce geste aussi affectueux que niais, le prince c'était laissé retombé aux côtés de sa douce muse. L'attirant avec douceur dans ses bras, le Targaryen enfouit son visage dans le coup de la demoiselle, soudainement câlin alors que la fatigue commençait réellement à venir le titiller. Depuis combien de temps étaient ils la? Aucune idée, mais cela faisait trop peu de temps pour le dragon qui auraient voulu profiter encore et encore de sa bien aimée avant de devoir retrouver la dure réalité où il était Rhaegar Targaryen, hériter des Sept Couronnes, époux d'Elia Martell et elle, Lyanna Stark, fille de Rickard Stark, fiancée de  Robert Baratheon. Comme c'était triste, comme c'était douloureux alors que la muse décidait d'en reparler. Un léger grognement passa entre ses lèvres fatiguée alors qu'il resserrait son étreinte sur la louve de manière possessive.

Ayant quitté le creux de son cou pour la regarder dans les yeux, Rhaegar avait laissé ses doigts parcourir le dos de la douce dans une caresse légère et délicate comme la brise de ce printemps naissant.

- Je te promets qu'un jour, nous pourrons être ensemble, que je pourrais être tien et que tu pourras être mienne. Je ne peux croire que les dieux soient fait pour nos offrir un amour tragique.


Une de ses mains s'était décidé à quitté le dos de la jeune fille pour venir se poser sur sa joue porcelaine. Le cœur serré par les propos si réaliste de la louve, un sourire triste s'incrusta sur le visage de Rhaegar.  Comment allaient ils faire ? Tel était la question. Lui même ne savait pas comment il pourrait retrouver Elia, et lui sourire comme si de rien était.

- Nous chérirons la promesse de nos retrouvailles. Demain soir je te retrouverais dans tes appartements ou qu'importe, ses dans tes bras que je passerais ma nuit, à défaut d'avoir pu t'avoir entre les miens le jour. Nous y arriverons ma belle Muse. Certes cela sera sans doute difficile, mais je n'ai qu'une parole, un jour, nous n'aurons plus à nous cacher.


Se voulant rassurant dans ses mots, le prince n'était pas totalement sur d'y arriver avec la fatigue qui embrumait peu a peu son esprit. Malgré tout, il demeurait sincère, il croyait reellement ce qu'il disait, il croyait dur comme fer, qu'un jour prochain, ils n'auraient plus a se soucier du monde du les entourait. S'il ne savait toujours pas comment, et qu'il n'avait pas vraiment eux le temps d'y songer, mais il ne voulait pas perdre espoir. Un doux baiser se posa sur le front de la nordienne, alors qu'un sourire leger étira ses fines lèvres de sudiste.

-Ne pense plus a cela mon amour, et repose toi un peu avant que le jour se leve. Si demain tu veux jouter, tu dois être un minium reposée ma douce.


hela. ♕ avatar de Lyanna ( by Talie ) & Rhaegar ( By Talie ) ♕724 mots.



   Je mettrai le monde a feu et a sang pour deux personnes... Rhaenys & Lyanna

   



Soirée CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
The She-WolfThe She-Wolf
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : She-Wolf, Lady Lyanna, Lya, Wolf Girl, The Wolf Maid, Nymphe du Nord, la Muse du Nord, la sauvage, chevalier d'aubier rieur, chevalier mystère.
Corbeaux : 964
Avatar : Jessica Brown-Findlay
Autres Comptes : Oberyn Martell ⚜️ Sigryd ⚜️ Janna Tyrell ⚜️ Creighton Rogers ⚜️ Petyr Baelish
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Sur la route, direction Accalmie.
Métier : Chevalier en secret, elle porte une armure offerte par le Roi, un heaume et un bouclier avec un Barral Rieur.

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar Lun 24 Juil - 1:10


Quand la nuit tombe loin du regard du monde

Rhaena



I don't wanna miss a thing.
La louve avait beau avoir son caractère indépendant et farouche, on ne pouvait pas lui retirer sa loyauté de coeur. Ainsi donc, dès l'instant même où elle avait retiré sa robe dans ce lac, l'instant où elle l'avait invité à la rejoindre, elle avait été sienne. Plus personne ne pourrait la toucher comme lui le faisait, plus personne ne pourrait l'embrasser comme lui le faisait, c'était bien plus qu'une question de principes. Il était tout ce qu'elle voulait, sa loyauté lui était dés lors acquise. Elle devait juste apprendre à faire avec ses sentiments alors qu'elle était fiancée à un autre. Mais elle n'en n'avait pas envie, elle refusait. Elle s'était rapprochée de Robert ces derniers jours, avait apprécié ce nouveau contact avec lui. Mais qu'était-ce, à côté de ce qu'elle ressentait pour le prince dragon ? Qu'était-ce à côté de ce qu'elle vivait dans ses bras ? Rien. Mais à batifoler ainsi, elle pensait à tous ses ancêtres qu'elle était en train de décevoir, eux qui s'étaient mariés non pas par amour mais pas devoir, eux qui avaient tenus à leur devoir avant tout. Voilà qu'elle cédait à ses désirs et refusait d'agir avec intelligence. Pourtant, elle aurait pu se damner pour lui. Pour un sourire encore. Elle aurait pris la fuite jusqu'à l'autre bout du monde s'il le lui avait demandé, elle l'aurait suivi les yeux fermer, sans même penser à tout ceux qu'elle laissait derrière. Ce rêve se vivait, cette idylle, et elle ne voulait pas qu'il prenne fin. Le retour sur Terre allait être brutal.

Il lui disait être beau, parce qu'elle le faisait sourire. Elle souriait à entendre cela. Peut-être qu'ils s'étaient rencontrés au meilleur moment, finalement. Au moment où ils étaient prêts, avaient besoin de l'un et de l'autre pour avancer. Peut-être qu'avant, ils n'auraient pas été prêts, pour mille et une raisons. Quel drôle de voyage c'était tout de même.

Elle se laissait aller tout contre lui, l'entourant de ses bras après avoir remontée sur eux la couverture qui était à nouveau descendu, qu'ils soient au moins couverts du froid et du vents. Elle le serrait tout contre elle, car elle ne voyait pas comment il aurait pu en être autrement.

La fatigue commençait à la gagner. Le soleil se lèverait peut-être bientôt, peut-être pas, mais ses yeux peinaient à rester ouverts. Elle en venait à se dire que les fermer ne serait-ce que quelque secondes suffirait à la reposer, sachant aussi que si elle se laissait réellement à fermer les yeux, il était probable qu'elle ne les rouvre qu'après avoir dormi quelque heures à la belle étoile. Quand elle lui demandait comment ils feraient demain, il la serrait un peu plus fort, elle laissait donc ses ongles glisser contre la peau de son dragon, le serrant ensuite contre elle tout comme il le faisait. Essayaient-ils de se rassurer ? Ou étaient-ils tout simplement incapable de partager ? L'idée même de le laisser à une autre, pourtant plus légitime, commençait à la rendre malade. Cette envie de vomir tant l'idée lui paraissait effroyable, ignoble.

Il lui expliquait. Un jour, oui, un jour. Peut-être, mais en attendant, comment allaient-ils faire ? Comment allaient-ils survivre l'un sans l'autre ? Parviendraient-ils à garder leur confiance l'un en l'autre malgré leur devoir ? Ou commenceraient-ils à s'imaginer des choses comme le fait que l'autre ait pu abandonné ? Pour elle, il paraissait plus que clair qu'elle n'abandonnerait jamais. Et elle le croyait, quand il lui disait que lui non plus, n'abandonnerait jamais, pas tant qu'ils ne seraient pas parvenus à leur but. Mais comment ? Il était prince, il serait roi. Elle n'était qu'une sauvage du Nord, une Starl plus louve que dame. Elle appuyait doucement sa joue contre la main chaude qui la caressait, espérant savourer un peu plus ce contact.

- Alors il ne faudra jamais me laisser être mariée à Robert Baratheon, Rhaegar. Dès lorsque ce sera fait, plus rien ne sera possible.

S'il était un homme infidèle à son épouse, Lyanna savait qu'elle devrait rester fidèle à Robert une fois mariée. Et si un bébé blond pointait le bout de son nez ? Robert saurait, il n'y avait que peu de tête si blonde en ce monde. Si un bébé aux cheveux sombres mais aux yeux améthystes venait au monde ? Il n'y avait que de trop rare maison avec pareils yeux. Elle n'aurait jamais voulu courir un tel déshonneur ni un tel risque pour Rhaegar, comme pour sa famille. Pourtant c'était bien lui, Rhaegar, qu'elle voulait. Elle tenait sa main, le regardant avec gravité, qu'il comprenne bien ce qui pesait sur leur épaules. Si tôt serait-elle mariée, tout ceci devrait s'arrêter. Alors il fallait qu'elle ne se marie pas. Il fallait qu'ils agissent avant. Mais comment ? Quelle drôlerie que le destin. Il était cruel avec eux, elle le sentait.

- Je ne veux être tienne, rien que tienne...

Elle se moquait des conséquences. Tant que cela était possible, elle se voyait tout endosser et accepter. La fatigue jouait-elle à ce qu'elle angoisse de la sorte ?

- Je t'attendrai demain dans mes appartements. Il te faudrait juste te cacher... Mais je t'y attendrai. J'enverrai loin ma dame d'atour s'il faut...

Oh, Berena. Si seulement elle savait. Elle avait prévenue sa meilleure amie qu'elle partirait, qu'il fallait la couvrir. Mais jamais elle ne lui avait dit pourquoi, elle espérait juste que Berena ne serait pas trop fâchée contre elle.

- Oui, oui, tu as raison...

Elle qui, pourtant, aimait avoir le dernier mot même quand elle savait avoir tort. Mûrirait-elle enfin, en compagnie du prince ? Elle se laissait aller sur ses couvertures, mais surtout, tout contre lui. Cette douce chaleur qu'elle appréciait, elle qui avait toujours dormi seule, semblait vite prendre goût à la proximité de son dragon, tout comme elle ne craignait pas leur nudité. Tout semblait toujours évident et naturel avec lui, comme la première fois qu'ils s'étaient vus. Elle déposait un baiser sur son menton et, à son tour, venait nicher son visage dans son cou en fermant les yeux. Elle ne devrait peut-être pas trop en demander non plus, cette nuit avait déjà été exceptionnelle en soit, mieux que ce qu'elle aurait pu, sinon du, avoir.

Elle murmurait tout contre lui, proche de s'endormir.

- Dors bien, mon dragon...

En se laissant aller, le sommeil s'approchait et l'enveloppait. Elle n'aurait rien voulu manquer mais elle était trop bien positionnée, là, tout contre lui, humant son odeur, sentant sa peau contre la sienne, savourant l'instant. Sachant aussi qu'elle dormirait comme un bébé, pour le peu qu'elle dormirait cette nuit.





Queen of Love & Beauty
it's you & i against the world, for now & for ever. No matters the words & masks. You are mine & i am yours. i promise.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar

Revenir en haut Aller en bas

Quand la nuit tombe loin du regard du monde | Lyanna&Rhaegar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» La nuit tombe, et quand la nuit tombe la ville change de couleur et de sens. (maks)
» Quand vient la nuit...
» Quand le regard saigne, l'esprit renaît. [Lenka Xil'Naälhyr]
» « Quand une étoile tombe... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: La Taverne :: Vieux Parchemins :: RP-