RSS
RSS

Nous manquons de membres dans les Îles de Fer et le Val d'Arryn.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Le nouveau système de vote aux top-sites a été mis en place.
Félicitations à Larra Ouestrelin qui devient administratrice !
Un grand merci à elle

Partagez|

Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
La Vipère RougeLa Vipère Rouge
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La Vipère Rouge
Corbeaux : 360
Avatar : Avan Jogia
Autres Comptes : Lyanna Stark | Sigryd | Janna Tyrell | Creighton Rogers | Petyr Baelish
Date d'inscription : 04/04/2017
Localisation : Harrenhal, aux côtés de sa chère et tendre soeur.
Métier : Prince, c'est déjà bien, non ?

Message Sujet: Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen Sam 24 Juin - 3:10


Les souvenirs peuvent être des poisons

Cersei Lannister & Oberyn Martell




Jour 1, lune 6, an 281, quelque heures avant le tournoi.

Oberyn n'avait jamais été un homme à se lever de bonne heure. Pour cause, il adorait profiter de la nuit et des créatures qui sortaient une fois le soleil couché. Il aurait eu du mal à garder sa réputation s'il ne faisait pas de même ici. Et on pouvait dire que la veille avait été très agitée.

Il était donc de bonne humeur, comme un homme qui avait réussi à trouver un peu de soleil et de chaleur dans ses contrées mornes, grises et vertes. Il avait réussi à mettre une belle ambiance et réchauffer d'autres coeurs, lui et ses compagnons dorniens. Et il avait fini cette soirée avec sa nouvelle amante de coeur.

Mais ce matin là, il n'avait pas eu d'autres choix que de se lever aux aurores. Perros était entré dans ses appartements, fringant, sans vraiment lui demander son avis. On voyait souvent Perros Gargalen comme le meilleur ami du prince, lui aussi était un voyageur, ils avaient fait leur écuyage ensemble et ne s'étaient pratiquement jamais quittés, sinon pour l'exil d'Oberyn, encore qu'ils avaient trouvés le moyen de se revoir de temps à autres. Mais Perros était bien plus qu'un meilleur ami et il n'avait donc aucune pudeur à voir le prince dans le plus simple appareil et à lui jeter des vêtements en lui demandant haut et fort de bien vouloir se lever et se préparer.

Sauf que ce jour, Oberyn ne jouterait pas. Il aurait pu participer et ouvrir le bal, mais il n'en n'avait pas envie, il voulait affronter les chevaliers les plus coriaces, ceux des premiers jours seraient trop simples à son goût. Ca n'avait pourtant pas empêché le voyageur de venir réveiller le prince. Il n'avait consenti qu'après quelque minutes à râler et exiger que son ami parte, ce qu'il n'avait de toutes évidences pas fait. Oberyn avait consenti à se laver, bien que rapidement, et même à se vêtir correctement - bien que ses habits étaient toujours fortement colorés, il ne pouvait pas non plus cacher ses origines et il n'avait aucunement l'intention de le faire. Il était aussi convaincu que cela apporterait une fois de plus du soleil et des couleurs dans ses régions sans vie. Il avait mangé rapidement et avait décidé de combattre le mal par le mal avec cette gueule-de-bois qu'il avait, en buvant un verre de vin. Et, enfin, après deux heures, il avait décidé de sortir, à ses basques, toujours Perros, fringant et de bonne humeur.

Quand les dorniens étaient ensemble, rien ne semblait les arrêter. Les pires folies, voilà de quoi ils étaient capable lorsqu'ils étaient réunis. Il valait souvent mieux ne pas tomber sur eux dans ces moments là, même s'ils estimaient bien faire et que les gens n'avaient qu'à se dérider : on ne vit qu'une fois.

A force de marcher dans les couloirs tristes d'Harrenhal, Oberyn s'arrêtait et donnait un coup de coude à son ami.

- Tu vois là-bas ?
- Quoi ?
- La chevelure dorée.
- Ah, ouais. Et ?
- Cersei Lannister.
- La Cersei Lannister ?
- La Cersei Lannister.
Un regard puis un rire commun. Cersei Lannister, la lionne de Castral Roc. Ils auraient du se marier, si tout s'était passé selon les plans de leur parents. Jusqu'à ce que Tywin Lannister décide d'envoyer paître la maison Martell. Et si la fierté d'Oberyn avait fait qu'il s'était vexé qu'on leur refuse ainsi d'allier des maisons après tout le voyage qu'ils avaient faits, il avait vite eu envie de remercier le père Lannister de son action, car il l'avait surtout délivré d'un mariage fort malheureux avec une personne qui, si belle soit-elle, aurait vite eu quelque gouttes de poison dans son verre de vin. Il ne pouvait pas lui enlever le fait que la jeune femme était sublime, c'était un fait avéré, il ne le nierait pas. Mais quel dommage que dès l'instant où il l'avait vu, dès l'instant où elle avait ouvert la bouche et parlé, elle ait brisé le charme de sa personne. Et de toute façon, le père Lannister avait sauvé sa fille elle aussi, non pas seulement lui. Outre le poison qu'elle n'aurait pas dans son verre de vin, elle aurait aussi évité des années de supplice avec un mari infidèle et nombreuses bâtardes à assumer.

- Lady Lannister !

Oberyn avait eu envie d'étrangler son ami sur l'instant, qui s'était rapidement avancé jusqu'à elle pour la saluer. Perros était au courant de tout, comme toujours. Mais il n'avait su s'empêcher d'aller voir directement la lionne, faisant soupirer son ami qui l'avait suivi à contre coeur. Oberyn n'était pas toujours bon comédien, car il ne s'en donnait pas la peine. Il était franc et n'avait pas peur de dire à quelqu'un qu'il n'avait clairement pas envie de sa présence. Mais Perros semblait d'humeur joueuse.

- Lady.

Il ne s'était pas incliné, ne lui avait pas baisé la main non plus, il avait esquissé un sourire tout au plus.

- Pardonnez mon ami, il n'a point l'habitude de voir de lionne dans nos contrées ensoleillées.


furie du désert ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Lionne de l'OuestLa Lionne de l'Ouest
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La lionne
Corbeaux : 708
Avatar : Claire Holt
Autres Comptes : Eddard Stark & Perros Gargalen
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Dame de la maison Lannister

Message Sujet: Re: Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen Mar 27 Juin - 23:32


Les souvenirs peuvent être des poisons

Cersei Lannister & Oberyn Martell




La maison Lannister ne pouvait pas vraiment échapper au fait de se montrer à Harrenhal en ces temps de jeux. Après tout, Tywin dirigeait l’Ouest et son absence se serait faite remarquée, d’autant plus en sa position de Main du Roi même si leurs relations n’étaient pas aussi bonnes qu’elles l’avaient été. Son père ne lui parlait pas vraiment de tout ça mais elle n’était pas sotte, elle avait bien observé les changements de son père lorsqu’on lui parlait du roi ou qu’on le mettait en sa présence. Cela était flagrant. Peut-être était-ce depuis que leur roi avait refusé de marier son fils à Cersei ? Certes la jeune lionne avait mal pris ce geste, son père lui avait promis un mariage royal qui n’arriverait jamais et elle associait cela aisément à une insulte. Mais elle n’avait pas son mot à dire et elle savait son père aussi frustré voire plus qu’elle de ce refus de la part du souverain de Westeros. Elle espérait tout de même que son père sache rebondir et lui trouver un autre bon parti. Mais pour cela, elle lui faisait confiance. C’était triste tout de même mais là était son sort d’être née femme, elle s’en serait bien passer. Elle n’était pas vraiment plus qu’une marchandise, destinée à créer des alliances, raffermir des positions. Elle avait du mal à l’accepter, elle avait plutôt l’ambition d’être une femme forte et indépendante mais rien ne servait d’en parler à Tywin, les projets d’alliance étaient déjà évoqués avant même la naissance des enfants en règle générale. Même si celles prévues par sa mère avaient été mise à néant par leur père.

Enfin-là n’était pas vraiment le sujet, bien qu’elle ne fût pas à l’abris d’une quelconque surprise de son géniteur pour d’éventuelles fiançailles mais elle en doutait fort. Le plus important était qu’elle changeait enfin de l’air un peu étouffant de Port-Réal pour Harrenhal, ce n’était pas forcément mieux mais au moins cela la changeait. Et puis, elle pourrait aisément encourager Jaime qui allait jouter avec les autres. Elle avait confiance en lui, sachant qu’il ne décevrait pas sa maison et saurait se montrer triomphant de ses adversaires. Mais elle devait patienter un peu avant de pouvoir assister au spectacle que leur réservait les participants. Et même si l’excitation de voir les joutes commencées se faisait sentir, quelque chose d’autre ennuyait Cersei. Ses trop nombreuses dames de compagnies. C’était infernal, elle ne pouvait pas faire un pas sans avoir l’impression d’être épiée et suivie. Certes, cela était normal pour une femme de son rang et non mariée mais tout de même, elle trouvait cela un peu pousser. Elle n’était pas assez idiote pour faire quoique ce soit qui pourrait nuire au nom des Lannister, mais son père ne voulait rien savoir à ce sujet-là. L’intransigeant Tywin Lannister ne se laissait pas avoir par les beaux yeux de sa fille unique. Quel dommage.

Heureusement pour elle, elle arrive à s’éclipser lors d’une minute d’inattention de leur part et s’éloigne rapidement d’elle. Elle ne sait pas trop où elle a envie d’aller mais pourquoi pas visiter un peu même si elle doute que ces lieux renferment quelques trésors, mais bon, autant s’occuper un peu. Elle traverse donc les couloirs, sans grand intérêt, cela ne valait pas son cher Castral Roc, mais bon, elle n’allait pas s’en plaindre non plus pour une fois qu’elle voyageait un peu. Elle n’avait fait que rester à Port-Réal ces trois dernières années, c’était tout de même un peu rafraîchissant et quelque peu dépaysant.

- Lady Lannister !

Elle tourne la tête en direction de la voix qu’elle vient d’entendre. Qui donc pouvait bien l’interpeller comme ça. Elle observe le jeune homme et honnêtement, elle ne se souvient pas l’avoir déjà vu quelque part. C’est alors qu’elle dévie un peu son regard et autant dire que ses yeux font tout sauf s’illuminer de joie en voyant Oberyn Martell à ses côtés. Ce n’était pas vraiment le genre de rencontre qu’elle aurait trouvé indispensable. Très honnêtement, elle n’était absolument pas déçue que leurs fiançailles aient été écourtées. Elle n’aurait vraiment pas apprécié devenir son épouse. Pour plusieurs raisons. Oberyn n’était pas un homme destiné au mariage, cela tout le monde le savait, bien malheureuse serait celle qui porterait son nom. Et puis… il n’avait pas une personnalité très appréciable à ses yeux. Oh il avait sûrement des qualités sûrement elle n’avait aucune envie de les lui trouver. Un bel homme vaniteux et sans véritable honneur voilà tout ce qu’il était à ses yeux.

- Lady.

Elle observe en silence les deux Dorniens s’approcher, se demandant bien ce qu’ils pouvaient lui vouloir ces deux-là.

- Pardonnez mon ami, il n'a point l'habitude de voir de lionne dans nos contrées ensoleillées.

Hm. Venant d’eux elle préférait rester méfiante. Ce n’est pas qu’elle leur accordait aucune confiance mais… si en fait il s’agissait exactement de ceux-là. Elle préférait rester sur ses gardes prête à agir en fonction de la situation qui se présenterait.

« Prince Oberyn. Je ne pensais pas vous croiser de cette façon. »

Elle se serait bien abstenue de le croiser tout court. Mais visiblement, elle devait faire avec. Elle dévisage son ami avec jugement, non vraiment elle ne s’en souvenait pas.

« Je ne crois pas connaître votre… ami. Mais je suis assez surprise, je ne vous aurais pas imaginé parmi les spectateurs, ou peut-être que tout cela vous effraie un peu trop et que vous avez peur de perdre la face devant vos sujets ? »

Son ton n’avait rien de moqueur, au contraire, elle parlait avec calme et presque courtoisie. Affichant même un petit sourire qui était tout sauf sincère aux deux comparses.



Cersei Lannister

Hear me Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Vipère RougeLa Vipère Rouge
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La Vipère Rouge
Corbeaux : 360
Avatar : Avan Jogia
Autres Comptes : Lyanna Stark | Sigryd | Janna Tyrell | Creighton Rogers | Petyr Baelish
Date d'inscription : 04/04/2017
Localisation : Harrenhal, aux côtés de sa chère et tendre soeur.
Métier : Prince, c'est déjà bien, non ?

Message Sujet: Re: Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen Mar 4 Juil - 22:44


Les souvenirs peuvent être des poisons

Cersei Lannister & Oberyn Martell



Oberyn n'était pas un homme compliqué à satisfaire. Il était léger, d'agréable compagnie bien qu'un peu taquin et un peu trop franc, une franchise qui dépassait les codes imposés parfois et qu'il se permettait à outrance, qu'il soit prince n'y changeant rien. Pourtant c'était plus fort que lui, il ne supportait pas la lionne, il ne supportait pas la maison Lannister, il ne les avait plus supporté dès l'instant où Cersei avait ouvert la bouche, dès l'instant où Tywin les avait renvoyé d'où ils venaient sous prétexte que son épouse était décédée et qu'il ne voulait plus de ces fiançailles. Alors, dans un sens, s'il détestait aussi le prince Rhaegar, il avait eu un sourire victorieux sur les lèvres à la pensée que Tywin avait tout misé sur le prince héritier pour marier sa fille, il avait refusé un prince pour un autre et désormais, se retrouvait sans rien. Le karma, comme on l'appelait.

Il n'avait pas prévu que Perros irait jusqu'à héler Cersei, mais en fin de compte, ça ne l'étonnait pas. Encore une connerie dont il était capable, comme bien d'autres. Il ne l'avait pas prévu, mais avec Perros, il ne pouvait pratiquement jamais rien prévoir, celui-ci parvenait toujours à le surprendre.

La lionne ne semblait pas des plus ravie de les voir, comme il la comprenait. Elle était suspicieuse, cela se voyait à son regard et il la comprenait là encore ; voir deux dorniens débarquer de nul part ne signifiait jamais rien de bon. Surtout quand on connaissait les humeurs imprévisibles du prince écaillé.

- Aviez-vous prévu de me voir d'une autre façon ?

La réponse avait fusé, automatiquement. Non pas cinglante, car il essayait de rester courtois au possible et ne pas faire de vague à peine arrivé, juste un poil agacée, alors que Perros se tenait à côté, hilare de toute évidence. Elle lui lançait une pique qui lui fit lever les yeux au ciel sur l'instant, un sourire provocateur se dessinant sur ses lèvres.

- En effet, je ne jouterai pas ce jour. Les premiers jours sont d'un ennui mortel, je préfère nettement jouter contre des chevaliers de valeurs et offrir du spectacle aux ladies et lords. Je jouterai dès demain, quand les jeunes gens auront terminés leur parades.

Il aimait parader, c'était un fait, mais s'il joutait, s'il montait tout en armure sur un cheval, muni de sa lance : ça n'était pas pour blesser des jeunes paon, mais bien affronter des chevaliers de renoms qui n'étaient pas tombés dès qu'une lance les avait effleuré. Le premier jour, tous les chevaliers s'y essaieraient et les jours qui suivraient, seuls les plus costauds poursuivraient. C'était ceux là qu'il voulait affronter.

- L'on parle déjà du départ de votre père dans les couloirs, quelle chance vous avez de pouvoir rester en ces lieux pendant son absence. J'espère que vous en profiterez bien.

Une pointe moqueur, le vieux lion était reparti chez lui et sa marmaille restait à Harrenhal.

- J'espère croiser votre frère, quel exploit pour un jeune garçon que devenir garde royal. Et quel dommage pour votre famille que perdre son héritier prodige.

Il s'en moquait bien, en réalité. Encore que c'était une autre ironie qu'il aurait pu savourer : le vieux lion perdait l'héritier dont il vantait tant les mérite et sa fille devrait épouser, tout au plus, un futur seigneur, perdant l'opportunité d'épouser les deux seuls princes restant, et ce départ signifiait bien qu'il ne pourrait pas espérer donner sa fille au jeune Viserys. Alors d'un air las, Oberyn passait à cet air provocateur et amusé, moqueur, même. Cet air insupportable que certains lui connaissaient un peu trop bien et qui aurait donné envie à plus d'un de le gifler, tout en sachant qu'ils perdraient au minimum leur main s'ils s'y essayaient. Il aimait cet air insupportable. Il s'y adonnait à coeur joie, même.


furie du désert ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Lionne de l'OuestLa Lionne de l'Ouest
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La lionne
Corbeaux : 708
Avatar : Claire Holt
Autres Comptes : Eddard Stark & Perros Gargalen
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Dame de la maison Lannister

Message Sujet: Re: Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen Lun 10 Juil - 17:03


Les souvenirs peuvent être des poisons

Cersei Lannister & Oberyn Martell




Oberyn Martell. Tu parles d’un prince. Ce n’était qu’un homme qui ne cessait de se pavaner avec ses gourgandines. Il ne manquait plus que l’homme soit aussi un vrai sac-à-vin. Cela ne l’étonnerait en rien. Il avait le qualificatif de prince mais n’en était rien du tout. De plus il était tout à fait insupportable avec cet air hautain et suffisant. Ce sourire agaçant qui ne voulait pas quitter ses lèvres. Toute beauté dont il pouvait être pourvu était totalement ruinée par son attitude. Cersei pouvait se montrer tout à fait agréable avec les personnes environnantes mais elle n’avait pas envie de l’être avec lui. Elle pourrait faire des efforts et se montrer conciliante mais il ne semblait pas vouloir en faire alors pourquoi se donnerait-elle cette peine ? Il n’y avait aucune raison pour que cela soit toujours les mêmes qui se donnent du mal. La présence de son ami ne changeait rien au fait qu’elle avait bien l’intention d’être une peste si jamais il la poussait trop loin dans ses retranchements en malmenant ses émotions.

Elle observa le visage de son vis-à-vis avec impassibilité, suivant quelque peu les ombres que les torches postées dans le couloir faisaient naître. Elles dansaient avec une certaine volupté sur son visage. Visage qu’elle se serait bien permise de gifler si elle n’avait pas été éduquée correctement. Mais elle avait un certain statut à tenir et ce Martell ne viendrait pas la faire changer. Mais elle restait tout de même assez aimable pour le moment, lui lançant juste quelques piques qui n’avaient rien de méchant, histoire de le taquiner un peu.

- Aviez-vous prévu de me voir d'une autre façon ?

Elle arqua légèrement un sourcil à ses mots. Elle pensait qu’il était venu ici pour jouter comme la plupart des hommes de bonne famille de Westeros. Mais peut-être n’était-il venu que pour les catins. Il les suivait comme une ombre, encore plus désolant. Décidément elle n’arriverait jamais à se montrer un tant soit peu gentille avec cet individu. Elle se demandait bien ce que cela aurait donné s’ils avaient été mariés.

- En effet, je ne jouterai pas ce jour. Les premiers jours sont d'un ennui mortel, je préfère nettement jouter contre des chevaliers de valeurs et offrir du spectacle aux ladies et lords. Je jouterai dès demain, quand les jeunes gens auront terminés leur parades.

Mais quel vantard cet homme. Déjà certain qu’il pourrait se permettre de se confronter contre les plus vaillants des participants. Sûrement imaginait-il déjà qu’il serait couronné de succès à la fin du tournoi. Elle ne savait pas ce qu’il valait lors d’une joute, évidemment elle avait entendu parler un peu de ses prouesses au combat mais cela ne voulait rien dire du tout. Elle était bien curieuse de le voir à l’œuvre.

« J’espère pour vous que vous y parviendrez dans ce cas. »

Même si c’était le contraire. Cela lui plairait bien de le voir perdre, elle n’allait tout de même pas encourager un homme qui savait autant se montrer mesquin et détestable. Il aimait tellement la détester qu’elle n’allait pas se gêner pour lui rendre la monnaie de sa pièce à ce soit disant prince.

- L'on parle déjà du départ de votre père dans les couloirs, quelle chance vous avez de pouvoir rester en ces lieux pendant son absence. J'espère que vous en profiterez bien.

Voulait-il vraiment s’aventurer sur ce chemin-là ? Tout le monde avait remarqué le départ de Tywin Lannister et elle savait que cela ferait du bruit entre les invités mais elle ne souhaitait pas franchement les remarques d’Oberyn. Et puis qu’est ce ça pouvait lui faire de tout de façon ? Elle se contente de lui répondre par un sourire aimable.


- J'espère croiser votre frère, quel exploit pour un jeune garçon que devenir garde royal. Et quel dommage pour votre famille que perdre son héritier prodige.

Et en plus il fallait qu’il en rajoute une couche. Vraiment, sa famille semblait le passionner au plus haut point, pourtant il ferait bien de s’occuper de la sienne qui n’était pas au plus haut. Lui déjà ne lui rendait aucun honneur et Elia était en belle position de faiblesse, beaucoup pensaient que cette deuxième grossesse lui serait fatale. Il l’agaçait sincèrement à présent, mais au moins, cet agacement la réchauffait assez pour en pas sentir la fraîcheur des couleurs même si ce n’était pas au point de sortir les édredons.

« Je suis étonnée de voir à quel point vous êtes intéressé par les faits et gestes de ma famille. En parlant de fratrie je tenais à vous dire que j’espérais de tout cœur que votre sœur ne laisse pas la vie en portant celle de son futur enfant. Je suppose que vous devez être assez énerver en sachant que certains ont lancé des paris quant à ses chances de survie. »

Elle n’était pas vraiment hypocrite. Elle ne souhaitait pas la mort d’Elia, ce n’était pas une méchante femme mais Oberyn l’énervait et s’il voulait jouer à taper dans les points sensibles, autant qu’il sache qu’elle était apte à faire de même. Au fond, cela l’amusait d’être face à quelqu’un qui avait du répondant. Ça changeait des hommes qui s’aplatissaient face contre terre. Elle avait l’habitude des bannerets de son père qui avaient se genre de comportement avec elle, ou ceux qui s’évertuaient à vouloir satisfaire ses caprices. Cersei était difficile et voulait toujours plus, que ce soit dans n’importe quel domaine. Elle se souvenait qu’un jour quelqu’un lui avait dit qu’aucun paradis ne serait assez bien pour elle tant qu’elle n’aurait pas connu l’enfer. Peut-être bien, mais elle était comme ça.



Cersei Lannister

Hear me Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Vipère RougeLa Vipère Rouge
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La Vipère Rouge
Corbeaux : 360
Avatar : Avan Jogia
Autres Comptes : Lyanna Stark | Sigryd | Janna Tyrell | Creighton Rogers | Petyr Baelish
Date d'inscription : 04/04/2017
Localisation : Harrenhal, aux côtés de sa chère et tendre soeur.
Métier : Prince, c'est déjà bien, non ?

Message Sujet: Re: Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen Aujourd'hui à 0:32


Les souvenirs peuvent être des poisons

Cersei Lannister & Oberyn Martell



Peut-être était-il mesquin, provocateur, mais c'était dans sa nature et certaines personnes faisaient d'autant plus ressortir ces côtés de lui, cette arrogance même qui donnait envie de le gifler pour lui faire perdre ce sourire. Il aimait voir les gens perdre leur contrôle, ce contrôle qu'ils voulaient garder pour se montrer plus noble que d'autres, plus digne, mais il ne connaissait que trop la nature humaine pour savoir que ces airs ne valaient rien. Qu'avaient-ils tous à prouver, en fin de compte ?

- Je vous en remercie, lady Cersei. Je n'en doute pas.

Non, il ne doutait pas de son succès demain, il ne se considérait pas vantard pour autant, juste réaliste. Perdre un second jour de tournoi n'aurait pas été digne de lui et de la réputation qu'il se construisait. Il n'était pas le politicien qu'était son frère, il n'était pas la douceur et gentillesse de sa soeur, alors il compensait autrement, dans les faits d'armes. Et à courir la gueuse, aussi, certes. Et emmerder le monde, surtout, oui.

- Certains lancent des paris sur ma soeur et d'autres sur qui serait le premier homme qui aurait à vous avoir pour épouse. Ainsi sont les gens. Parier sur les malheurs des gens fait le bonheur de certains.

S'il avait mal pris, dans son orgueil, les réflexions de la lionne sur sa soeur, il n'allait pas se laisser abattre pour autant dans ce jeu mesquin qui ne faisait sûrement que commencer. Oberyn n'avait pas remarqué Perros qui avait fini par s'en aller, Oberyn imaginait juste fort bien qu'après avoir crée la situation des plus venimeuses, il s'en était allé et se contenterait après de savoir ce qu'il avait crée. Mais soit. Il n'allait pas laisser la lionne le blesser non plus, c'était si facile de s'attaquer à Elia il semblerait, si facile de deviner qu'elle était l'une de ses faiblesse. Il était impulsif comme bien des dorniens mais lui aussi, savait faire preuve de fourberie. Comme le serpent qui ondule, que l'on regarde en se demandant s'il va attaquer et quand. Oberyn regarde la lionne un moment, presque amusé, à voir qui des deux baisserait sa garde le premier et il ne doutait pas que cela pouvait durer longtemps ainsi.

- Fort heureusement pour nous deux je ne serai pas cet homme.

Mais qui le serait ça... Il s'en moquait, à vrai dire. Ca n'est pas comme si ça allait un jour impacter Dorne ou sa soeur. Encore que la place qu'occupait Elia était des plus prisées, des plus rêvées, qui n'aurait pas voulu devenir la future reine des sept couronnes ?

- Et fort heureusement pour lui, le prince Rhaegar ne sera pas cet homme. Ainsi vous manquez les seuls princes de Westeros. Nul doute que votre mère, serait fort attristée, étant donné les lieux qu'elle entretenait avec la mienne et avec la reine.

Un sourire mesquin. Elle voulait parler de la santé dégradante d'Elia, alors il parlerait de Johanna Lannister.


furie du désert ♒︎ Feeling used but I'm still missing you and I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips and now all this time is passing by but I still can't seem to tell you why.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen

Revenir en haut Aller en bas

Les souvenirs peuvent être des poisons. | ft. the Lion Queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Conflans :: Flashback-