RSS
RSS

Nous manquons de membres dans les Îles de Fer et le Val d'Arryn.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Le nouveau système de vote aux top-sites a été mis en place.
Félicitations à Larra Ouestrelin qui devient administratrice !
Un grand merci à elle

Partagez|

Sheeran Reed × Crannogwoman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
By Bronze and IronBy Bronze and Iron
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Aucun
Corbeaux : 35
Avatar : Alicia Vikander
Autres Comptes : Serah Greyjoy
Date d'inscription : 28/06/2017
Localisation : Le Nord, principalement
Métier : Chasseresse

Message Sujet: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 9:42




Sheerhan Reed

Rêverie est indépendance
Passe ta souris sur la photo
   
Âge : 19 ans
Situation familiale : Célibataire
Statut : Noble
Localisation : Le Nord, le plus souvent
Métier : Aucun
Particularités : Malgré son appartenance à Fort-Griseaux, Sheerhan voyage.
Allégeance : Son frère, Howland Reed, et Fort-Griseaux. Par extension, elle est un soutien indéfectible aux Stark. Quant à la couronne, elle est bien trop lointaine pour qu’elle se sente une quelconque obligation envers eux.
Description de la famille : Elayne Reed, mère, Lady de Fort-Griseaux / Jeran Reed, père, Lord de Fort-Griseaux
Howland Reed, frère aîné, héritier de Fort-Griseaux (21 ans)
Saralyn Reed, sœur cadette (10 ans)
Compétences particulières : Experte en survie dans les marais, les mangroves et les forêts, excellente archère, bonne épéiste (elle combat avec deux épées), bonne javeliste (son style de combat repose sur son agilité et sa rapidité), experte en poisons (naturels: flore et faune du Neck, connaissances culturelles).
Faiblesses du personnage : Manque de force, ne sait pas monter à cheval, ne sait pas naviguer, ochlophobe (phobie des foules), ignorante de la religion des sept, peine à se comporter « comme il faut » en présence de nobles, ne sait pas broder, tricoter ou jouer de la musique. Sait lire, mais l’écriture lui est difficile.
Groupe : Le Nord
Rang personnalisé : By Bronze and Iron
Avatar : Alicia Vikander
Autre ? : Pérégrinations de Sheerhan:
Spoiler:
 

Telle un roseau, Sheerhan plie volontiers sous la tempête, sans se rompre. Aérienne et désinvolte, elle laisse le vent hurler, tout son saoule, et reprend sa forme initiale comme si de rien n’était. D’aucun diraient que ce comportement est la preuve d’un manque d’esprit combattif. Il n’en est rien. La jeune femme des marais choisit simplement ses batailles, qu’elle livre avec intelligence plutôt qu’avec hargne, économe lorsqu’il s’agit de ses forces et de son temps. A moins de vingt ans, elle sait déjà que certaines personnes sont incapables d’accepter ou de respecter un point de vue ou mode de vie différent du leur, qu’elles considèrent comme idéal. Elle ne voit pas la peine d’argumenter avec ces gens-là, leurs idées lui semblant corrompues, quand les siennes leur semblent abstraites. Alors elle laisse glisser, se désintéresse de ce qu’elle ne peut changer, et, pour sa part, change. Comme une chenille en constante métamorphose, elle ne cesse d’évoluer, allant de cocon en cocon, d’avancer, de philosopher. Les longues heures de solitude qui composent la majorité de ses journées l’aident beaucoup en ce sens, lui permettant de s’affranchir de beaucoup de contraintes matérielles, ainsi que de son égo, tué un peu plus chaque jour par la réflexion.

Eclairée spirituellement parlant, elle en devient difficile à toucher, un fossé se creusant, toujours plus large, entre elle et le monde. Pourtant, d’un caractère absolu, si d’aventure on parvient à l’émouvoir, s’éveille alors le meilleur d’elle-même, une abnégation sans pareille, une loyauté sans faille, aveugle. Sheerhan aime sans retenue, avec passion et pureté, s’élève en rempart inébranlable entre les détracteurs des personnes aimées et celles-ci. Toutefois, si sa loyauté est aveugle, son esprit ne l’est pas et, profondément moral, il ne peut tolérer dans son entourage une personne qui ne le soit pas. D’un naturel peu loquace et plutôt passif, du genre à n’agir qu’en dernier recours, pour qu’un reproche franchisse ses lèvres, il faut que l’offense soit des plus conséquentes, suffisamment outrageante pour que la jeune Reed ait l’impression de jouer son amitié en ouvrant la bouche, et soit prête à la perdre. Le cas échéant, elle n’aura que peu de scrupules ou de regrets à interrompre toute interaction avec un proche, indépendamment de la durée de la relation qui les unit, car exigeante au quotidien. Ce caractère, paradoxalement complexe tout en étant d’une extrême simplicité, est ce qui lui vaut un nombre d’amis assez restreint.

Comme tout un chacun chez le peuple des paludiers, elle prie les anciens Dieux de la Forêt. Hermétique au culte des Sept, elle n’en connaît même pas toutes les figures, et s’en désintéresse totalement. Les usages de la cour, quant à eux, si elle les connaît vaguement, la laissent de marbre. Heureusement, les Stark sont tolérants avec les Reed, pour les rares fois où ils se croisent. Les marais étant peu adaptés au port de la robe, on ne la prend jamais pour ce qu’elle est en réalité : une lady. Si elle en possède la grâce et la fluidité des mouvements, le parallèle s’arrête ici. Sheerhan est légère et gracile, car il n’en faut pas moins pour arpenter les palétuviers, arbres fins et fragiles. Elle est adroite et aux gestes amples et précis car sans cela, elle ne peut espérer attraper les grenouilles desquelles son peuple et elle tirent la majorité de leurs ressources. Ainsi, si elle s’approche de ce qu’il est exigé d’une lady, c’est d’avantage par nécessité que par goût. Cela étant, les chances de la voir en robe demeurent excessivement limitées, la Reed étant d’avantage à son aise dans une armure de cuir légère…
Que pensez-vous du règne d'Aerys II Targaryen ?
Peu de personnes dans Westeros peuvent se targuer d’autant d’indifférence que Sheerhan à l’égard du règne des Targaryen. A son stade de conception, ils ne sont rien de particulier, si ce ne sont des gens qui lui semblent appartenir à un autre monde. Elle ne croit pas qu’elle en rencontrera jamais, et ne souhaite pas en rencontrer (mais à leur décharge, il n’y a personne qu’elle se languisse spécialement de rencontrer alors)... Sans être ignorante du fait que les Stark sont leurs vassaux, et donc eux également par extension, ils demeurent des entités abstraites, sans influence particulière sur son existence. De ce fait, elle ne peut, et ne veut, composer avec eux et se borne, les concernant, à l’indifférence. Même les rumeurs ne parviennent à trouver l’entrée de ses oreilles, et le cas échéant, à remonter le chemin qui mène à sa tête. Qu’ils le veuillent ou non, les régents aux cheveux couleur de lune et iris violets demeurent absents des préoccupations de la Reed, qui serait bien incapable d’en reconnaître un si elle se retrouvait en face de lui, et quand bien même, elle doute sincèrement que ça puisse avoir la moindre influence, même quelconque, sur son comportement. Au mieux, elle sera ignorée, au pire ridiculisée. Après tout, elle n’est pas sans savoir que, pour les quelques-uns ayant entendu parler du peuple des Paludiers, ils sont vus comme étant de répugnants mangeurs de grenouilles (et alors ?), dont la compagnie est peu enviable, donc au final, elle préfère un mépris silencieux et distant à une humiliation publique.

Participerez-vous au Tournoi d'Harrenhal ?
En compagnie de son frère aîné, Howland, Sheerhan a rejoint Winterfell et est venue grossir l’escorte des Stark vers le tournoi. Le trajet de Winterfell à Harrenhal lui a été d’une pénibilité extrême. Elle s’est découvert, en plus d’une absence de talent pour, une certaine aversion vis-à-vis de l’équitation, et comme elle ne supporte pas d’être enfermée en carriole… Si aucune plainte n’a jamais franchi ses lèvres, elle a été la compagne de voyage la plus taciturne qui soit, ce qui n’a pas vraiment choqué ses compagnons, Sheerhan étant, de base, d’un naturel très sobre. Elle vivait chaque halte avec l’exaltation d’une naufragée qu’on secourt, et avait à peine mis un pied en terre qu’elle disparaissait déjà, remplissant l’office des éclaireurs sans qu’on ne le lui demande… Le tournoi en lui-même est loin de la passionner. Elle n’a jamais vu l’intérêt des joutes, principe qui lui a semblé stupide dès qu’on en lui a parlé, et rien n’a su altérer son humeur, pas même l’excitation que les festivités qui l’entourent faisaient naître chez ses compagnons de voyage. Plus sereine, Sheerhan le vit comme une expérience à part entière, et prend chaque jour pour ce qu’il est : un pavé de plus vers le déclin (chose avec laquelle elle est tout à fait l’aise). Cela étant dit, elle a beaucoup de plaisir à tenir compagnie aux héritiers Stark et aux nordiens. Elle sait que les gens du Neck suscitent la curiosité, même chez eux malgré leur appartenance à la même région, et n’a pas peur d’avouer qu’elle en joue beaucoup. Une bonne plaisanterie sur le folklore de chez elle la fait toujours sourire, mais gare… Vigilante, elle fait la part des choses et regarde toujours de qui ça vient, bien assez alerte pour déterminer si méchanceté il y a ou pas. Bref, tout ça pour dire que malgré la pénibilité de la route, Sheerhan se rend au tournoi en compagnie des Stark.


De vous à nous


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Moi, Sheerhan Reed, certifie sur l'honneur avoir lu le règlement, avoir plus de seize ans et être d'accord pour que tout arrive à mon personnage durant son aventure sur De Cendre et De Fer. Je donne mon accord pour que mon personnage soit mené à mourir au cours de l'aventure.

Euh ?
Cf la fiche de Serah Smile





~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
By Bronze and IronBy Bronze and Iron
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Aucun
Corbeaux : 35
Avatar : Alicia Vikander
Autres Comptes : Serah Greyjoy
Date d'inscription : 28/06/2017
Localisation : Le Nord, principalement
Métier : Chasseresse

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 9:42


L'Histoire

Terre, Probité, Moisson.



Il était une fois


Citation :
Cela fait plusieurs jours maintenant que Sheerhan, à l’instar du reste de sa famille et de quelques gens du Neck, ont dit au revoir à leur maison, sont sortis des marais et endurent le dur de la terre du Nord sous leurs semelles. Leurs semelles car pour les hommes des crannogs, l’équitation n’est pas une option. Personne ne se plaint, cela dit. Pas même elle, alors qu’elle a à peine douze ans. Pas même sa toute petite sœur, qui en compte à peine deux, et encore moins Howland, son grand frère, qui la rassure de ses sourires en demi-teinte chaque fois que leurs regards se croisent. Pour lui aussi c’est la première fois… Il n’est pas beaucoup plus vieux qu’elle, trois ans à peine, soit rien du tout. Pourtant, lui, il est déjà un homme, et elle, pas encore tout à fait une femme. « Tu vas saigner, ma fille… » l’avait avertie sa mère. Elle sait d’où, mais pour le reste… Elle attend encore. On ne peut pas dire qu’elle soit particulièrement impatiente cela dit. Qui le serait ?

« Hâlte ! » entend-elle son père ordonner. « Nous ne sommes plus très loin de Winterfell » En effet, la silhouette de l’édifice, une fois pointée par le doigt de Jeran Reed, dessinait ses, à cette distance, minuscules créneaux, au loin. « Restaurons-nous un peu. » Il ne le dit pas, mais tout un chacun comprend que cette halte est faite pour se changer, se décrasser un peu, bref, se rendre présentable avant de franchir les portes de la capitale du Nord et d’être accueillis par leurs suzerains. Sheerhan, pour sa part, ne l’entend pas de cette oreille… A peine l’ordre est-il donné qu’elle profite de la confusion qui en résulte pour s’éclipser, curieuse de voir un peu à quoi ressemble vraiment le Nord, en dehors des marais et de cette route interminable qu’on appelle « la route du roi ». Son arc en main et un carquois plein sur le dos, elle est déjà loin quand les cris de sa mère lui effleurent les oreilles. Son nom est scandé, deux ou trois fois, et Elayne parfaitement consciente que l’effort est vain, finit par crier un « Tâche de ne pas trop t’éloigner ! » avant de secouer négligemment la tête de gauche à droite. Aussi choquant que cela puisse paraître, elle n’est pas inquiète. Il y a longtemps que son époux et elle plaisantent allègrement sur le fait que leur fille tient d’avantage des enfants de la forêt que d’eux. Elle n’est pas une mauvaise fille, loin de là… De leurs propres lèvres, elle est juste… Libre. Depuis toujours. Et toutes leurs tentatives pour endiguer, ne serait-ce qu’un peu, cet esprit d’indépendance s’étant soldées par des échecs, ils ont tout simplement baissé les bras. De toute façon, quel mal peut-elle faire ? Howland est leur héritier, et les Stark tolérants. Quel mal pouvait-elle faire, hein ?

Portée par ses petites jambes rapides, Sheerhan ne tarde pas à perdre la route dans son dos. Pas de quoi l’inquiéter cependant, la gamine des crannogs ayant toujours eu la chance d’avoir un excellent sens de l’orientation. S’abandonnant plutôt au plaisir de la découverte, elle flâne un moment, s’intéresse aux plantes qu’elle ne connaît pas, tente de séparer les cris des oiseaux qui lui sont familiers de ceux absents du Neck, emplit son nez de cet air qui, contrairement à celui dans lequel elle vit, n’est pas saturé d’odeurs de vase, mais plutôt de froid, de glace… La région et elle viennent à peine de se rencontrer, mais Sheerhan sent qu’elle l’aime déjà… Au gré de ses pérégrinations aléatoires, la jeune fille atteint la rive d’un point d’eau, près duquel elle se laisse surprendre par l’envol paniqué d’une famille de canards, qui décollent en beuglant, poussant au rapprochement son derrière et le limon. Bien que l’échange ait été rapide, la petite Reed a tout juste eu le temps d’apercevoir et de relever la joliesse des couleurs des plumes des oiseaux d’eau. Jetant un regard alentour, de l’autre côté de la marre qu’elle venait d’atteindre, un sourire jovial étire ses traits encore enfantins quand elle discerne une nouvelle famille de ces créatures. Se tapissant dans les roseaux, elle tire une flèche de son carquois et empêne. Au mieux, elle n’en aura qu’un. Elle doit choisir judicieusement.

Ce choix, ainsi que celui de l’angle parfait, lui demande plusieurs longues minutes, au terme desquelles elle bande silencieusement, prête à décocher… Pour entendre une flèche siffler à ses oreilles et se ficher  pile là où elle envisageait de tirer la sienne ! Si ses yeux s’ouvrent grand de stupeur, elle ne sursaute pas, trop hébétée pendant quelques secondes pour réagir. Ce n’est qu’en voyant le tireur, car c’est un garçon, et un garçonnet en plus !, aux cheveux noirs et yeux très bleus, venir récupérer sa proie qu’elle sort de sa léthargie et se redresse. « Hé, il ne faut pas se gêner surtout ! » Râle-t-elle, boudeuse plus que colérique, de sa petite voix fluette de petite fille face à celui qu’elle estime plus ou moins d’âge équivalent. Celui-ci, hautain, la jauge de haut en bas. Il rit, même, de voir de la vase sur ses vêtements. « Partie comme tu l’étais, il aurait eu le temps de mourir dix fois de vieillesse avant que tu ne l’atteignes ! C’est un service que j’ai rendu à l’animal. » Vexée, Sheerhan se renfrogne. Elle sait qu’elle n’est pas la meilleure des chasseuses et qu’elle doit encore progresser. Pour autant, la critique lui fait du mal, et elle n’est pas du genre à se laisser faire… Sans perdre son sang-froid, la jeune fille se baisse, récupère dans sa main une bonne quantité de vase… « Et qu’est-ce que tu vas faire avec ç… » Elle le lui étale sur le sommet du crâne dans un « PLOC » sonore, le visage parfaitement impassible. Sa bouche à lui s’ouvre d’interdiction. Elle est tentée de lui en mettre dans la bouche aussi, du coup, mais se contente de tourner les talons et de s’en aller… Comme une princesse.

Du moins l’aurait-elle voulu. A peine a-t-elle eu le temps de faire dix pas qu’à l’arrière de son crâne, un impact se fait sentir… Impact de chose froide et gluante qui finit par dégouliner le long de son cou, la faisant frissonner. Ses sourcils se froncent. Elle n’a pas besoin de toucher, de se retourner, elle sait… S’ensuit une mémorable bataille de vase, entre cet impudent et elle. Pas de cachette, pas de repli, pas d’abri. La légende raconte qu’ils seraient toujours en train de se battre, si la voix d’Howland, à la recherche de sa sœur, ne les avait pas arrêtés. Peu envieuse que le garçon, malgré la colère qu’il lui inspirait, soit battu pour un canard et un peu de boue, elle s’est hâtée de fuir le champ de bataille, sans demander son reste. En la découvrant, son aîné a –évidemment- éclaté de rire, mais ne s’est pas posé de question. Ses parents, en revanche, ont beaucoup moins ri…

~

Un éclaireur a été envoyé à Winterfell pour prier le personnel de venir chercher Lady Sheerhan à l’entrée de service, si les châtelains y consentent, afin de lui permettre de se débarbouiller après une mauvaise chute. Revenant armé d’une réponse affirmative alors que la délégation s’apprêtait à entrer, il s’empare de la jeune Reed et s’empresse de la conduire aux cuisines, où elle est prise en charge par le personnel adéquat. Un bain lui est donné, ses cheveux sont démêlés et coiffés, une robe lui est prêtée… De sorte à ce qu’elle ait -presque- l’air humain et relativement féminin au moment du banquet. Comme ça n’a pu être fait à l’arrivée, dès qu’elle paraît, son père la prend -gentiment- par l’épaule et la conduit devant l’estrade où les seigneurs Stark, ainsi que lui-même puisqu’il est leur invité, dinent. « Lord Stark, je vous présente ma fille puînée, Sheerhan. » Elle n’écoute pas, observant plutôt les convives et leurs airs poliment intéressés. Leurs yeux pétillent, pour la plupart. Ils donnent l’air d’être débonnaires…

Les présentations sont rapidement terminées, et la jeune Reed conduite à la table des enfants des seigneurs, à laquelle elle rejoint plusieurs Stark, ainsi que son frère aîné. Elle note toutefois la présence d’une chaise vide. Il manque quelqu’un. « Bonjour ! » Lui lance une toute jeune fille à sa droite à la longue chevelure de geais. « Bonjour. » lui répond Sheerhan avec un sourire. « C’est vrai que vous mangez des grenouilles ? » La question, posée de façon aussi brutale, la désarçonne quelque peu. Elle allait répondre, avec naturel, que, oui, et s’interroger sur le fait qu’eux n’en mangeaient pas mais avant qu’elle ne puisse ouvrir la bouche, la chaise vacante est tirée et un jeune garçon, Ô horreur, celui-là même de la guerre de la vase !, s’installe nonchalamment, un sourire railleur aux lèvres quand il lance « Bien sûr que oui. Tu ne vois pas son teint qui vire au vert à force d’en manger ? » Howland, témoin de l’échange, demeure d’un calme olympien. Il est plus âgé, ces moqueries ne l’atteignent pas. Le voir demeurer aussi stoïque face à ce qui est clairement une insulte, inspire Sheerhan qui, pour se donner bonne contenance, affiche un petit sourire. « C’est toujours mieux que d’avoir de la vase sur le visage, non ? » lance-t-elle en se frottant un peu le front, à la racine des cheveux. Bien sûr, à part quelques petits endroits ridicules oubliés près des oreilles, le garçonnet est impeccable. Mais la tactique est suffisante pour le faire douter. Ses joues s’empourprent et il porte immédiatement sa main au même endroit que Sheerhan, pour être soulagé de ne rien sentir de visqueux sous ses doigts, et à la fois un peu mauvais de s’être laissé prendre. Beau joueur, il ne pousse pas plus loin sur le sujet et finit par se présenter, Brandon Stark s’il vous plaît, rapidement suivit par Eddard, son puiné, et Lyanna, sa cadette. D’après eux, ils ont encore un frère mais trop jeune pour manger avec eux. « Il doit être avec Saralyn. » répond Sheerhan, en compagnie des nurses. Le reste du banquet est globalement agréable, malgré les piques récurrentes que Brandon et elle s’échangent. Pas de quoi fouetter un chat cependant, sinon, Howland serait intervenu, pas vrai ? Lyanna, l'unique fille de Lord Stark notamment, lui laisse une excellente impression. Pleine de vie, pleine de joie, pleine de répondant... Tout au long du dîner, elle la distrait par des interventions toujours vives et, si pas toujours pertinentes, invariablement d'une droite franchise et d'une assurance inébranlable. Sheerhan ne doute pas que, plus âgé, elle sera intenable, ce qui garde son sourire en place toute la soirée durant...

Citation :
Moat Cailin. Ecartant du bout des doigts la dernière branche de cyprès lui en bouchant la vue, Sheerhan marque un temps d’arrêt. Ce n’est pas la première fois que ses yeux sombres se posent sur les trois tours, derniers témoins d’une gloire perdue dans des temps anciens, mais pourtant, à chaque occasion, l’émotion demeure intacte. Porte du Neck, et du Nord pour beaucoup, l’ancienne forteresse fait surtout office d’abri de fortune pour la nomade qu’est la fille Reed, qui en connaît chaque recoin par cœur. Un trésor de cet acabit ne peut être laissé tranquille pour cette jeune femme qui, malgré ses quinze ans, conserve l’âme fantasque, et parfois naïve, des jeunes enfants. Dire qu’elle n’a pas espéré découvrir, au coin d’un décombre ou l’autre, un enfant de la forêt serait mensonger. A cet instant encore, chaque fois qu’elle arpente les décombres de cette forteresse, elle écoute attentivement les sons charriés par le vent qui s’y engouffre, avide d’y discerner un rire…

Délicatement, la jeune Reed relâche la pression qu’elle exerçait jusqu’alors sur la branche, et se baisse pour la contourner, sans d’avantage la déranger, prenant la direction de Moat Cailin. Pas de route du roi pour elle, uniquement les marais. Exercée, Sheerhan sait parfaitement sur quelle tourbe marcher, et lesquelles éviter. Elle sait s’orienter, se cacher, passer inaperçue et plus encore… Plus qu’y survivre, elle sait comment exploiter cet environnement, de la vase maculant le sol aux dernières branches de chênes des marais, entre ses mains, rien n’est perdu, rien n’est mort. Ce savoir, né de l’expérience, est inestimable à ses yeux, et lui offre une liberté de mouvement exceptionnelle, lui ouvre les portes non seulement du Neck, mais également du Nord, et du monde tout entier. Sans ce savoir, elle n’aurait pu se rendre seule à Tertre-Bourg. Sans ce savoir, elle ne serait jamais retombée sur Brandon Stark ce faisant. Sans ce savoir… Il est probable qu’elle serait toujours intacte.

Certaines femmes font toute une histoire de cette expérience. Elle-même ne se sent pas beaucoup différente. Plus pudique, sa mère est demeurée sobre, les rares fois où elles en ont discuté. Sans l’encourager à passer à l’acte de façon précoce, elle ne le lui a jamais clairement interdit… Sheerhan doit-elle lui avouer ce qu’elle a fait ? Ce n’est pas nécessaire. Elle connaît les herbes qui évitent les indésirables…

Toute à ses pensées, elle ne voit pas passer le temps jusqu’aux ruines de la forteresse, qu’elle atteint au crépuscule. Habituée des lieux, elle allait rejoindre son promontoire préféré, une terrasse avec un contrefort né de l’écroulement d’une partie du toit, mais s’arrête en apercevant la lueur vacillante d’un feu à cet endroit précis. Si l’envie de prendre son arc la titille, elle l’abandonne rapidement. Peu importe qui se trouve là-haut, il l’a probablement aperçue depuis longtemps déjà. En outre, si cette personne était belliqueuse, elle ne ferait certainement pas de feu. Et, enfin, qui, au nom des Dieux, à part elle, viendrait se perdre à Moat Cailin ?!

Sans se presser, la jeune Reed rejoint la tour, puis la grimpe, pour atteindre l’inconnu et son feu. Quelle n’est pas sa surprise, en arrivant au promontoire, de se retrouver nez à nez avec le sourire sibyllin de son frère ! A sa vue, le visage de Sheerhan s’illumine et, sans attendre, elle lui saute au cou. Les effusions sont intenses, mais de courte durée, les deux jeunes gens finissant assez rapidement par se retrouver assis l’un près de l’autre autour du feu. De son sac, la plus jeune tire quelques-unes des denrées que Brandon a eu la prévenance de lui donner pour son voyage, et les partage avec Howland, qui fait de même avec les siennes. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » le questionne sa cadette, en glissant entre ses dents une tranche de bœuf séché. Il hausse les épaules, désinvolte. « Papa m’envoie à Winterfell, en espérant que je t’y trouve ou que je croise quelqu’un qui t’aurait vue. Tu lui manques beaucoup. Et à maman aussi. » Elle ne répond rien. Dire que ses parents ne lui manquent pas serait un mensonge, mais elle refuse de l’admettre. Elle devrait leur écrire d’avantage, mais cela nécessiterait de faire d’avantage de haltes dans les castels des seigneurs environnants, afin que leurs mestres puissent envoyer lesdits messages… Rien que la perspective lui est pénible. Clairvoyant, son frère comprend parfaitement l’état d’esprit de sa sœur et enchaîne. « Tu as reçu du courrier, d’ailleurs. Maman l’a ouvert, vu qu’il venait de Winterfell. C’était une lettre de Lorra. Ce n’est pas dit clairement mais je pense qu’elle aimerait te voir… » C’est subtil, mais Sheerhan comprend l’appel du pied de son aîné. Il souhaite qu’elle l’accompagne chez les Stark, ce qui la met très mal à l’aise. Elle adorerait revoir Lorra, Lyanna et Berena, qui lui manquent cruellement, mais… « Je m’y sens à l’étroit… » confie-t-elle, à demi-mot, à son frère, qui la dévisageait.

Elle n’en dit pas plus, et lui se retire dans la forteresse de ses pensées, pour de longues minutes, laissant un lourd silence s’installer, permettant à Sheerhan de se rassembler avec elle-même. Tout ce temps durant, Howland ne l’a pas quittée des yeux. Quand il reprend la parole, ce n’est qu’après un profond soupir. « Tu n’es pas facile, tu sais ? Tu es à l’étroit à Winterfell, et à la maison, tu t’ennuies… Je doute qu’un endroit dans le monde te satisfasse tout à fait… » L’héritier du Neck voit deux billes noires insondables se poser sur lui, le dévisager avec intensité, avant de s’en détourner. « Un endroit, non… Le monde tout entier, peut-être. » Comme un écho à ses paroles, un petit vent frais vient fouetter le visage des deux Reed, les laissant retomber dans le mutisme, qu’ils mettent à profit pour poursuivre leur dîner.

Une fois encore, c’est Howland qui finit par briser le silence, sachant pertinemment que s’il n’en tenait qu’à sa sœur, ils pourraient demeurer plusieurs jours sans échanger un seul mot. « Où es-tu allée ? » Sheerhan suspens sa mastication, et darde sur son frère un regard suspicieux. Est-il au courant de quelque chose ? L’espace d’un instant, elle est tentée de lui mentir… Mais ce serait la pire des choses. Bien que l’idée l’effleure, elle s’en sait parfaitement incapable. Aussi finit-elle par répondre d’un ton qu’elle voulait détaché « J’ai poussé jusqu’à Tertre-Bourg. Je voulais aller à Quart-Torrhen. » La tête d’Howland s’incline légèrement sur le côté. « Pourquoi tu ne l’as pas fait ? » Elle déglutit. « Je n’avais plus assez de vivres, et je ne voulais pas tenter le sort dans une région que je maîtrise mal. » Les yeux de son aîné s’étrécissent. Il n’achète pas. Sa petite sœur est une exploratrice, elle sait comment trouver de l’eau, comment chasser et faire du feu. En outre, elle est dans le Nord, un territoire ami… Ses objections sont moins que crédibles, réellement ridicules quand on la connaît. Mais, il y a autre chose de notable chez Sheerhan Reed… Elle est surtout honnête. Désespérément honnête, en vérité. Aussi ne répond-il rien, se contentant juste d’attendre quelques secondes avant que… « Non, ce n’est pas vrai… » Et elle avoue. Sans rentrer dans les détails, mais elle avoue. Elle avoue être tombée par hasard sur Brandon Stark et avoir laissé la situation lui échapper, de ses propres mots, sans trop savoir pourquoi... Elle est brève et concise, directe, mais toujours sobre. Elle lui parle de sa perplexité face à son comportement face au jeune loup, qui lui avait pourtant laissé un souvenir assez amère, et également face à son comportement à lui vis-à-vis d’elle, qui semblait lui avoir laissé la même impression. Howland, pour sa part, écoute et demeure perplexe. Plongé dans ses réflexions, il en oublie de répondre jusqu’au moment où, de but en blanc, Sheerhan lui demande « Tu es déçu ? » Ses yeux s’ouvrent en grand. A-t-il l’air déçu ? Il hausse les épaules avec indifférence. « Non, bien sûr que non. Tu es grande, et lui aussi. A partir du moment où il ne t’a pas forcée… » et il appuie son regard sur sa sœur pour s’en assurer « … ça ne regarde personne. » Pour lui, ça ne change strictement rien. Dusse-t-elle s’en revenir à Fort-Puiseaux avec un bâtard, ça serait uniquement une preuve qu’elle est fertile. « Par contre… » Reprend-il en fronçant légèrement les sourcils « … Je te déconseille de t’attacher de trop à lui. Il est assez improbable que Lord Stark souhaite le marier avec toi, même s’il apprécie notre famille. Se marier avec la fille d’un vassal ne se fait quasiment pas, généralement en dernier recours diplomatique, en cas de litige, quand le vassal est ressenti comme une menace imminente pour le suzerain. C’est un moyen de le valoriser à moindre coût. Le reste du temps, les nobles se choisissent des partis de noblesse équivalente pour faire de plus grandes… » Elle ne l’écoute plus depuis longtemps et ne fait même pas semblant de le faire. Il hausse les épaules avec indifférence, se demandant pourquoi il a abordé le sujet à la base… Il la connaît, sa sœur est bien trop lunaire pour se préoccuper de ce genre de choses. Quant à clamer sa possession sur un tiers, ou elle-même se laisser réclamer… S’il y a bien quelque chose qu’il ne l’imagine pas faire, c’est bien cela ! Il la sait bien trop attachée à son indépendance pour la céder, ou priver un tiers de la sienne…

Sans être spécialement mal à l’aise avec ce sujet de conversation, Howland ne souhaite pas en savoir d’avantage, aussi ne renchérit-il pas et en revient à quelque chose de plus pragmatique. « Tu ne m’as pas répondu, du coup. Viendras-tu avec moi à Winterfell ? Nous pourrions faire un crochet par Quart-Torrhen… » Il lui sourit et, comme chaque fois qu’il lui sourit ainsi, Sheerhan ne peut lui refuser ce qu’il demande… Ce sourire, combiné à la perspective d’explorer un peu les terres des Tallhart et surtout de revoir Lorra, Lyanna et Berena ont raison de ses réserves et de la pénibilité attendue d’un train de vie de château. Elle finit par hocher la tête en signe d’assentiment. Elle l’accompagnera à Winterfell.

Citation :
De là où elle est, Sheerhan ne manque rien. Le dos calé en appui contre le tronc, ses fesses épousant la courbure de la naissance d’une large branche sur laquelle reposent ses jambes croisées, sa position est idéale à plus d’un titre. Perchée à une demi-douzaine de mètres du sol, elle voit sans être vue, discerne le monde qui évolue à ses pieds ou encore au-dessus de sa tête, à travers les branches et les feuilles des ferrugiers. Des lapins aux perdrix, en passant même par quelques sangliers et une biche, le gibier abonde dans le bois des loups. Une heure ? Deux ? Trois ? Impossible pour Sheerhan de savoir précisément combien de temps elle demeure ici. Elle se sait juste être arrivée peu de temps après l’aube et avoir vu passer le soleil au-dessus de sa tête il y a déjà un moment. Les mains derrière la tête, elle s’est perdue. Dans le ciel et la terre, le feu et l’eau, le fer et le bronze. Elle a écouté, la vie qui suit son cours, sans elle, elle a senti. Le vent, un peu de pluie, les arbres, le froid… Bien plus à l’aise ici qu’elle ne le sera jamais dans une construction de pierres. Elle sait qu’elle ne pourra rester ici éternellement, mais rien ne l’empêche de tirer jusqu’au bout, n’est-ce pas ?

Taquin, le sort semble décider pour elle, car le passage d’une tête aux cheveux d’ébène bien connue finit par passer sous son arbre. Silencieusement, Sheerhan quitte la position allongée et s’accroupit, tentée pendant une seconde de lui sauter dessus… En voyant qu’il, car c’est un homme, bande son arc, elle abandonne le projet. On ne sait jamais. Le laissant prendre un peu d’avance, elle s’empare de son propre arc et de ses quelques flèches et quitte sa branche pour retrouver le plancher des loups. Pendant plusieurs longues minutes, à la faveur de son pied extrêmement léger et délicat, la jeune femme suit le jeune homme à son insu, le traque… Cependant, étant lui-même chasseur, la sensation lui est familière et, à l’instant même où les cheveux de sa nuque se hérissent, son sixième sens s’éveillant, Sheerhan glisse sa dague contre sa jugulaire. « Qu’est-ce que ceci… ? » Minaude-t-elle avec malice. « Un garde qui ne prend pas garde ? » Brandon abaisse lentement son arc, relâchant la corde de celui-ci, évitant tout autre mouvement qui aurait pu le pousser à s’empaler de lui-même sur la dague de la Reed. « Je pourrai te faire pendre pour ça… » réplique-t-il, avec un demi-sourire, avant de se faire pousser par Sheerhan, dont la lame s’écarte juste assez pour lui permettre de pivoter et qu’ils se retrouvent face à face. Ceci fait, elle recule d’un pas, le gardant en joue malgré tout. Ses lippes, pour leur part, sont largement étirées d’un sourire mutin.

Ils n’ont pas besoin de parler d’avantage. Doucement, l’héritier Stark autant que la puinée Reed abandonnent leurs armes au sol… Et le combat est lancé. Il a l’avantage de la force, indéniablement, mais elle est plus agile, plus rapide, et surtout… Plus imaginative. Là où Brandon se bat, avec excellence, avec les techniques séculaires de l’escrime et du corps à corps westerossi, Sheerhan adopte un style beaucoup plus léger et imprévisible, inspiré des créatures sauvages qu’elle a si souvent observées. Cela étant, ce n’est qu’un jeu, une passe amicale, comme en attestent les rires qui s’échappent de leurs gorges. Il l’attrape et la jette, elle lui revient et le fait devenir chèvre en lui tournant autour. Finalement, l’échange s’arrête quand tous les deux finissent par manquer de souffle, la Reed coincée sur l’épaule du Stark comme un sac à patates, se débattant comme une anguille. Il la repose, et ils vont de concert se laisser tomber contre un ferrugier, le sourire aux lèvres.

Brandon est léger. C’est facile d’être avec lui. Il n’attend rien de Sheerhan, malgré son statut, ce qui est très plaisant pour la Reed. Il le pourrait, asseoir sa domination sur elle. Il a déjà tenté, une fois ou deux, à la fois pour plaisanter et à la fois pour voir si ça prenait. Ça ne prend pas. Il l’a compris, et l’accepte, autant qu’il sait qu’en cas de besoin, elle sera là, véritable force de la nature. Ça lui suffit, autant que Sheerhan puisse en juger. De toute façon, elle ne peut rien lui donner de plus. « Demain on part pour le tournoi… Tu es prête ? » Lui a l’air fébrile. La jeune femme, elle, l’est beaucoup moins. Il va y avoir beaucoup de monde… Heureusement, elle ne sera pas un point d’attention. « A quoi exactement ? A faire la route avec la famille Stark ou bien à l’évènement ?… Parce qu’entre deux maux, difficile de dire lequel est le moindre ! » La taquinerie fait mouche, elle se prend un petit coup d’épaule de la part du Sang de Loup, qui répond du tac au tac « Si tu préfères, je peux toujours te noyer pour abréger tes souffrances… » Elle rit, et c’est à son tour de pousser gentiment Brandon de l’épaule, avant que le silence ne retombe doucement. Pendant de longues minutes, ils sont seuls… A deux. C’est quelque chose qu’elle apprécie énormément chez le Stark. Il n’a pas plus besoin de parler qu’elle, ils peuvent rester des heures sans avoir à échanger un mot pour se comprendre. Lui commence à jouer un peu avec l’humus sur lequel ils sont assis, alors qu’elle élève sa tête et son esprit vers le ciel…

Quand elle revient sur terre, c’est pour dévisager le jeune homme avec intensité. Elle cherche sur son visage des signes d’appréhension qu’elle finit par discerner, bien cachés. Cet évènement sera lourd d’enjeux pour lui. Il le sait, elle le sait. Il n’a pas besoin d’exprimer ses craintes pour qu’elle les devine. Elle ne souhaite pas les lui faire exprimer à haute voix, du reste, respectant sa pudeur. Sobre, elle se contente d’effleurer de nouveau son épaule de la sienne. « Tout va bien se passer, tu sais ? Tu seras parfait. Tu es prêt. » Elle lui adresse un sourire confiant, plein de soutient, plein de certitude. Elle ne lit pas l’avenir, mais elle a confiance. Confiance en lui, en ses capacités, en son sens du devoir. Autant d’atouts qui joueront en sa faveur… Elle sait aussi qu’avec Lyanna, ils ne s’ennuieront pas, la jeune louve faisant preuve de la même témérité que son aîné, et l’idée de la voir faire amuse d’avance Sheerhan. Au final, même si la route jusque là lui semble longue, et que la perspective d’être au cœur de l’agitation humaine l’angoisse plus qu’elle n’est prête à l’avouer, une part d’elle-même brûle d’impatience de vivre cette expérience en compagnie de ses amies, et de voir comment Brandon va se débrouiller… Ce tournoi promet d’être riche en rebondissements. Elle n’est pas certaine de tous les apprécier, mais une chose est sûre… Elle les vivra tous comme s’ils devaient être les derniers.




~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 9:53

Une chasseresse toi et brandon vous allez bien vous entendre

Rebienvenue sur C&F  

Bonne chance pour ta pres' I love you

Have fun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 11:41

Re-bienvenue avec cette deuxième beauté !
Have fun ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Lionne de l'OuestLa Lionne de l'Ouest
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La lionne
Corbeaux : 708
Avatar : Claire Holt
Autres Comptes : Eddard Stark & Perros Gargalen
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Dame de la maison Lannister

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 12:25

Rebienvenue !
Bon courage pour ta fiche



Cersei Lannister

Hear me Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rider on the StormRider on the Storm
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Creigh.
Corbeaux : 152
Avatar : Aidan Turner ♥.
Autres Comptes : Lyanna Stark | Oberyn Martell | Janna Tyrell | Sigryd
Date d'inscription : 27/06/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Il chasse et traque la plupart du temps, avec sa meute de huit chiens. Il surveille les alentours d'Amberly.

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 12:32

Aaaah trop contente que tu puisses enfin la faire ! Il nous faudra obligatoirement un lien avec ma Lya


Bienvenue !

This world is so blind, cold as ice.



But first...
Bienvenue jeune padawan !

A partir de maintenant, il te reste 7 jours pour terminer ta fiche, nous précisons aussi que si une semaine, c'est trop court, nous donnons jusqu'à 2 délais ce qui équivaut à 21 jours à partir de maintenant, grand maximum pour terminer ta fiche.

Je tiens aussi à te montrer les points très importants pour la réalisation de ta fiche, comme le règlement qui peut aussi servir de guide de vie au sein du forum, tu as aussi une petite extension du règlement concernant la mort sur le forum, qui est importante à prendre en compte, après tout : c'est Game of Thrones ! Je te conseille aussi, sait-on jamais, de vérifier que ton avatar ne soit pas déjà pris ou réservé dans le bottin ! Si tu as un peu de mal, nous avons aussi un guide du débutant ainsi que des annexes pour t'aider, les annexes contiennent tous les éléments qui peuvent t'aider à la réalisation de ta fiche, mais si avec le guide et les annexes tu pédales toujours dans la semoule, n'hésite pas à demander un parrainage en nous expliquant ce qui ne va pas, nous t'aiderons directement ! Si ton personnage est inventé, nous rappelons que les Maisons ne peuvent être inventées mais tu peux tout à fait reprendre des maisons non-décrites, tu retrouveras les listes des maisons dans les annexes, dans les régions ! Tu trouveras aussi ici les maisons déjà jouées. Si tu as un PV, nous rappelons que les avatars leur sont réservés automatiquement (et donc non libre à prendre pour les autres) mais si tu souhaites ce pv sans cet avatar, tu peux le faire, il faut juste veiller à regarder les descriptions physiques notées dans le PV. Pour le scénario c'est à voir directement avec le créateur du scénario ! Prends aussi garde aux personnages jouables et injouables, cela pourrait être utile ! Attention aussi à la période dans laquelle nous sommes, il faut bien prendre en compte le contexte, la chronologie et le règne d'Aerys II à ce moment précis. Il faut aussi prendre en compte les intrigues & événements en cours puisque ces choses seront à prendre en compte dans ta fiche !

Enfin, au cas où tu te le demanderais : tu as le droit de venir sur la chatbox, tu as le droit de poster sur les top-sites et tu as le droit aussi de flooder dans la partie flood avant ta validation !

Et enfin...
Si tu reçois cette petite fiche de bienvenue, c'est que je suis ton admin référant, ce qui signifie que tout ce que tu prévois d'important, toutes tes questions aussi, devront passer par moi, c'est aussi moi qui m'occuperais de ta fiche lorsque tu l'auras terminé ! Enfin, si tu as des questions malgré tout, sur ton personnage, sur le forum, sur son contexte et tout autre et que tu ne veux pas d'un parrainage, tu peux me retrouver sous plusieurs comptes. Mon compte principal est Oberyn Martell, mais tu peux aussi me trouver sous Lyanna Stark, Janna Tyrell ou Sigryd. Alors pas de panique si tu ne me vois pas sous ce compte, tu peux très probablement me trouver sous les trois autres ! Je rappelle juste que toutes tes questions peuvent, sinon doivent, m'être envoyée par mp si tu es trop timide pour le parrainage, mais ces questions ne doivent pas être sur la chatbox où n'importe qui pourrait dire n'importe quoi et donc ne pas véritablement t'aider , c'est pourquoi nous demandons à ce que toutes questions par rapport à ta fiche passe au préalable par les admins, dans notre cas, ton admin référant, donc moi ...

Valar Morghulis




Loneliness

uc.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
By Bronze and IronBy Bronze and Iron
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Aucun
Corbeaux : 35
Avatar : Alicia Vikander
Autres Comptes : Serah Greyjoy
Date d'inscription : 28/06/2017
Localisation : Le Nord, principalement
Métier : Chasseresse

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 12:40

Merci à tous les quatre, vous êtes choux

Lya, ça te va si je te MP de suite pour le lien?
J'ai justement quelque chose sous le coude


~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rider on the StormRider on the Storm
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Creigh.
Corbeaux : 152
Avatar : Aidan Turner ♥.
Autres Comptes : Lyanna Stark | Oberyn Martell | Janna Tyrell | Sigryd
Date d'inscription : 27/06/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Il chasse et traque la plupart du temps, avec sa meute de huit chiens. Il surveille les alentours d'Amberly.

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 12:43

Je t'attends baby j'avais déjà des idées aussi vu que Lya est souvent venue se perdre dans vos marécages




Loneliness

uc.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Little CatLittle Cat
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 147
Avatar : Sophie Turner
Date d'inscription : 01/04/2017
Localisation : Harrenhal

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 13:44

Rebienvenue avec ce perso, enfin
Je ne peux qu'approuver le choix d'avatar, Alicia est parfaite
Il nous faudra un lien soit avec Jorah soit avec Catelyn, on va bien trouver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 13:58

Rebienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'étoile RieuseL'étoile Rieuse
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Asha
Corbeaux : 239
Avatar : Katie McGrath
Autres Comptes : Rhaegar Targaryen - Melhavak - Emphyria Vance
Date d'inscription : 11/05/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Dame de compagnie d'Elia Martell

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 15:58

Re bienvenue


A maid with laughing purple eyes
When the night has come That I've lost my way around You're my light against the darkness
Revenir en haut Aller en bas
avatar
By Bronze and IronBy Bronze and Iron
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Aucun
Corbeaux : 35
Avatar : Alicia Vikander
Autres Comptes : Serah Greyjoy
Date d'inscription : 28/06/2017
Localisation : Le Nord, principalement
Métier : Chasseresse

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 17:58

Merciiiiii les filles

Cat > On en aura probablement un tout trouvé, tu vas voir Razz
On en discutera quand j'aurai terminé si tu veux


Bon bon bon
Je vais devoir parler de vous, gueux et gueuses, dans ma fiche
Je vous demande pas avant d'écrire parce que c'est abstrait, donc je poste, et si jamais il y a la moindre virgule (la tepu ) qui ne vous semble pas à sa place, vous me demandez fissa d'éditer et je m'exécute
Je m'en tiens généralement à des choses très superficielles et des tranches de vie quotidienne, mais sait-on jamais

Si au contraire vous avez full confiance en moi, dîtes me le aussi, que ça me libère d'un poids

Extrait N°1 sont PNJisés:
Petit Brandon
Petite Lyanna
Papa Stark
Les Reed :3


~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 981
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Mer 28 Juin - 21:13

Hey, resalut toi


More than just beautiful curves
Revenir en haut Aller en bas
avatar
By Bronze and IronBy Bronze and Iron
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Aucun
Corbeaux : 35
Avatar : Alicia Vikander
Autres Comptes : Serah Greyjoy
Date d'inscription : 28/06/2017
Localisation : Le Nord, principalement
Métier : Chasseresse

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Ven 30 Juin - 14:23

Hello you

> J'ai eu l'autorisation de Brandon pour l'apparition de son personnage (de nouveau merci à lui d'ailleurs n_n )



~
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
BiefBief
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 395
Avatar : Jaimie Alexander
Date d'inscription : 10/05/2017

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman Sam 1 Juil - 10:40

Wahou Serah petite perle sous ses traits. Une perle mordante.

Bienvenue à toi sous cette forme.




Blanche est l'hermine - Pure est notre cœur.
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Sheeran Reed × Crannogwoman

Revenir en haut Aller en bas

Sheeran Reed × Crannogwoman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Meera Reed
» Scarlett Reed [Validée]
» (F/LIBRE) CRYSTAL REED
» JIM T. REED [Refonte en cours]
» (f) Crystal Reed ♥ You're my best friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Wanted Dead or Alive :: When you play to the game of thrones... :: You win :: Nord-