RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Conflans, les Îles de Fer, l'Ouest et le Bief.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes de ces régions.
Nos Super-PV

Hoster Tully, Maege Mormont, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
, Robert Baratheon et Doran Martell sont très attendus.
Les Super-Scénario

Ethan Glover, Leo Staedmon, Mathis Rowan, Meria Wyl & Leyna Rogers
sont très attendus par leur créateurs.

Partagez|

Peu importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité

Message Sujet: Peu importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse Sam 1 Juil - 22:52

La première journée du grand tournoi d’Harrenhal prenait fin. Le jour était tombé doucement sur les terres du Conflans. Et ce soir-là, au banquet, Denyse Hightower avait tenté non seulement d’obtenir des informations sur la santé de Ser Stannis Baratheon au nez et à la barbe de son fiancé si tenté qu’il se soit préoccupé d’elle ; mais aussi d’oublier et surtout de faire oublier son scandale des gradins. Elle avait accordé une danse à son futur beau-frère Lord Arthur Ambrose. Le jeune homme était d’agréable compagnie surtout quand cela signifiait enquiquiner sa cadette de quelques mois, Alysanne.

Pendant le banquet, elle avait aussi fait la connaissance de la cousine de Ser Stannis baratheon et de Lord Robert, Alyenora Estremont. Elle avait apprécié converser avec l’orageoise. Mais surtout, la jeune femme s’était lâchée sur les boissons. Même si le vin ne valait pas celui de La Treille, seul bien qui donnerait presque envi à la jeune Hightower d’épouser Desmond, elle devait admettre que le vin du banquet n’était pas si mauvais. Mais le problème c’était que le vin échauffait les esprits et elle espérait ne pas avoir dit de choses fâcheuses. Elle entendait déjà les remontrances de sa mère ou même de Garrett Chantecoq. Le jeune homme était un ami de la famille et était l’une des rares personnes à savoir à quel point Denyse Hightower aimait goûter les vins qui lui passaient sous la main.

Denyse errait un peu dans les couloirs d’Hannrenhal. Soudain, elle ouvrit une fenêtre pour sentir l’air frai caresser sa peau blanche. Ses cheveux ondulèrent avec e vent. Puis elle referma la fenêtre et entreprit de retourner au dehors de la forteresse. C’était complètement stupide de sa part mais vu la chaleur qui s’emparait d’elle avec la dose de vin qu’elle avait enfilé plutôt dans la soirée, la jeune Hightower ne s’en rendait même pas compte. Elle avançait dans les couloirs lorsqu’elle percuta quelqu’un sur son chemin. « Oh vous… vous ne pouviez pas faire attention ! » lâcha rageusement la jeune femme d’un ton sec en reprenant son équilibre. Evidemment cela était plus de sa faute que de celle de la personne qu’elle avait bousculée. Mais Denyse était persuadée du contraire. Elle lissa sa robe du revers de sa main et remit en place une de ses mèches de cheveux. Ce n’était pas parce qu’elle s’était faite bousculer qu’elle ne devait pas être correcte et présentable. Et puis soudain, une terrible angoisse s’empara de la tour. Et si c’était Desmond. Par les Sept, Denyse secoua la tête comme pour se persuader du contraire. Cela aurait été quand même jouer d’une terrible malchance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Peu importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse Dim 16 Juil - 18:28





"Peu importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse"


Denyse & Garrett










Une fois de plus, Garrett n'avait pas brillé de part son agilité durant ses joutes, se faisant éliminer d'une bien piètre façon et, surtout, d'une rapidité déconcertante. Le seul point qui pouvait le rassurer fut de perdre face à un Baratheon. En plus de posséder ce sang de guerrier, son adversaire était ce que l'on pouvait sans mal, qualifier de génie à en croire les histoires qui se disaient sur lui. Cependant, cela ne suffit guère à lui faire retrouver le sourire suite à cette cuisante défaite. S'il n'y avait eu sa chère fille pour lui remonter le moral de part ses petites chansons et câlins emplis d'amour, sans doutes que le chevalier ne se serait rendu que tardivement aux festivités. Certes, il aurait évité de tâcher sa tunique blanche, mais, notre ami n'aurait pu faire la rencontre des dames Mina et Hildegarde. Deux très agréables et surprenantes jeune fille avec qui la conversation fut particulièrement enrichissante. Oh, je ne vous cacherais pas non plus que l'aîné de sa fratrie se perdit quelques fois dan la contemplation de leur visages mais, même sans cet attrait naturel, ses rencontres auraient été charmantes.

Finissant par les abandonner pour saluer des connaissances ou encore tout simplement dans l'espoir de découvrir de nouvelles personnalités de Westeros ou, au moins du Bief, Garrett finit par tomber sur sa chère Leonna, somnolente auprès de la septa, sensée s'en occuper, tout autant fatiguée et, avec deux ou trois verres de vin en trop dans le nez, ce qui l'aurait presque amusé. S'approchant doucement des deux femmes, le père attrapa en douceur sa petite princesse pour la soulever avec tout autant de tendresses en libérant la femme de ses fonctions, lui proposant même d'aller se reposer, assurant qu'elle en avait sans le moindre doute besoin.

Menant tout doucement la petite fille jusqu'à sa chambre, Garrett s'occupa de la coucher, la border, l'embrasser et attendit même que la fatigue ne finisse son travail avant de repartir en direction des festivités, profitant un peu de la vue que pouvait offrir les fenêtres de cet immense château, avant qu'il n'en vienne à heurter quelqu'un, une femme, bien plus jeune que lui, dont la voix lui était absolument familière. Une voix qu'il aurait su reconnaître entre mille, Denyse Hightower. Depuis son enfance, Garrett avait toujours été relativement proche de cette famille, en allant même jusqu'à vivre avec eux quelques années lorsqu'il fut écuyer du père de Denyse. Ainsi, notre homme ne pouvait qu'être proche du reste de la famille, ayant vu presque naître et grandir ses enfants. Cette jeune fille était comme une sœur pour lui, il avait toujours plus ou moins veillé sur elle, parlé de nombreuses choses avec elle, la conseillant parfois et, surtout, essayant de surveiller sa consommation de vin qui fut, en tout temps, assez disproportionnée. Ainsi, la voir presque tituber en lui disant de faire attention le fit doucement rire. Certes, il était sans le moindre doutes en tort, mais elle aussi, autant profiter un petit peu de la situation. « Et vous, Denyse, peut-être pourriez-vous avoir la main un peu plus légère lorsqu'il s'agit de vins, qu'en pensez-vous ? » Souriant avec légèreté avant de rire de bon cœur il reprit avec une certaine tendresse, malgré ce soupçon de moquerie. « Ma chère, espérez-vous ainsi séduire un Redwyne en goûtant toute leur variétés ? Je suis presque certain que cela ne marchera pas. Mais soit, si tel est votre plan … Devrais-je vous aider à vous rendre jusqu'à la grande salle ? J'ai peur que vous finissiez par vous perdre. »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Peu importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse Jeu 27 Juil - 13:27

Les paroles de l’homme qu’elle finit par reconnaître comme étant Garrett la fit frissonner. Elle ne savait si c’était plus l’effet de l’alcool qui commençait à se faire sentir ou la vague très vague impression, pas si vague en fait de s’être fait prendre la main dans le sac. Il fallait bien avouer qu’elle n’avait pas réellement fait attention au nombre de verre qu’elle avait descendu à une vitesse qui en laisserait rêveur plus d’un. Habitude ou inconscience, qu’importe, les faits étaient là. Elle tenta de sourire timidement, rougissant légèrement. Mais cette fois encore, elle se savait si la chaleur qui l’envahissait était plus dû à la quantité de vin ingérée ou à la honte qui la touchait. Mais dans son malheur, elle n’était tombée que sur Garrett, un homme qui connaissait parfaitement ce petit défaut et non sur son père ou pire Desmond. Un moindre mal en sommes mais qui pouvait tout de même lui coûter cher.

« Mais elle était légère, elle l’était. » tenta en vain de se justifier et par la même occasion de se mentir à elle-même. Elle s’était pourtant promis de ne pas trop forcer. Mais le vin donne une sensation que plus rien n’est grave. Que tout peut s’arranger comme cela, d’un clignement de cils. Hélas, la réalité n’est point tout à fait la même. Denyse sourit pourtant à celui qu’elle voyait comme un frère, un protecteur. Il ne l’avait jamais réellement jugé. Non il se contentait de petites remontrances à la limite de la moquerie et la jeune Tour ne demandait rien de plus. Pas d’éclats de voix, pas de regard noir, rien de tout cela, juste une petite moquerie pour signifier qu’il n’approuvait pas.

Un haut-le-cœur la prit lorsqu’il parla de Desmond Redwyne. Un Redwyne dit sur ce ton ne pouvait qu’être lui. « Ah cela, certainement pas ! » lâcha furibonde la jeune fille. « Ce n’est certes pas pour lui plaire que je goûte les vins. Cela est pour ma propre satisfaction. » poursuivit-elle presque outrée qu’il puisse imaginer une chose pareille. « Le malotru ne daigne poser son regard sur moi que pour me garder captive de ses pattes. » Denyse s’accrocha au bras de Garrett se sentant fléchir. « Je ne pense pas pouvoir me perdre, mais pourriez-vous m’aider à rentrer plutôt dans mes appartements ? Je ne suis pas certaine de pouvoir faire face aux regards de mon père et de mon… mon… de Ser Redwyne si je venais à le croiser dans cet état. » Denyse n’avait pas eu le cœur à l’appeler son fiancé. Elle ne digérait toujours pas ce choix. Elle voulait rester encore un peu libre de ses mouvements. Et puis le savoir si possessif, cela la rendait presque malade. « Vous... vous avez couché votre fille je suppose. » fit soudainement la jeune fille qui avait une certaine affection non dissimulée pour la fille de Ser Garrett Chantecoq. Elle la prenait parfois sous son aile et lui apprenait un peu la danse. C’était une relation presque de sœurs, ce qu’elle n’avait pas avec ses cadettes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Peu importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse

Revenir en haut Aller en bas

Peu importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» Qu'importe le flacon du moment qu'on a l'ivresse (seraphina)
» [+18] Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. || Aldous
» Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse (Feat Gwen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: La Taverne :: Vieux Parchemins :: RP :: RP inachevé-