RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Val et dans l'Orage.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes du Val et de l'Orage.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Il vous reste 12j pour trouver le mot de passe dans le règlement,
Et l'annoncer à une admin.
Venez nombreux participer à l'animation What If et au Souk.
De samedi à 19h jusqu'à lundi 19h, voter aux top-sites et uper les publicités rapportent 10 dragons d'or.
La série reprend le 16/07 (ou 17/07 selon votre point de vue).
Merci d'éviter tout spoiler sur la chatbox et favorisez le flood crée pour ça, à la place.

Partagez|

Time after time we follow signs ⚔ Cersei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 572
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

MessageSujet: Time after time we follow signs ⚔ Cersei Mer 5 Juil - 18:54


Time after time we follow signs

Alyenora Estremont & Cersei Lannister



So put a posy in your hair
Pretend you couldn't give a care

Il ne fallait pas croire, mais venir à Harrenhal depuis les Terres de l'Orage, cela faisait quand même une trotte ! D'autant plus que, la concernant, Alyenora vivait à Estremont, soit dans le Sud même des Terres de l'Orage. Ce qui, par ricochets ou plutôt par esprit de logique, revenait à dire que la jeune femme avait dû parcourir un plus long chemin que certains autres convives eux-aussi tout droit venus du même territoire qu'elle. De fait, pour elle, le voyage avait duré encore plus longtemps que pour d'autres. Fort heureusement, Alyenora, comme elle avait pu l'escompter, avait fait la majorité du trajet aux côtés de ses cousins. Ce qui avait rendu la distance moins longue à ses yeux, sans doute. De toute façon, elle était venue jusqu'à Harrenhal de son plein grès. Ou plutôt avait-elle tout fait pour convaincre son grand-père, Lord Estremont, de la laisser accompagnée son père. Ou tout du moins cela avait-il été l'excuse qu'elle avait trouvée, car, dans les faits, elle avait aussi énormément voulu pouvoir revoir ses cousins Baratheon autant qu'elle avait voulu prendre l'air, voir du monde, et participer elle aussi à ces festivités que l'on disait pleines de promesses ! Cependant ... Cependant, malgré tout, depuis le départ de Vertepierre, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il y avait anguille sous roche, ou quelque chose s'en rapprochant fortement. Elle avait suffisamment d'intelligence pour détecter certains signes avant coureurs. Il y avait eu débat, du moins, quelque peu. Entre son oncle, le frère de son grand-père et les deux fils de ce dernier. Son père, Richard, en avait été tenu éloigné pour la simple et bonne raison qu'il avait été envoyé par Lord Estremont régler quelque affaire à l'autre bout de l'île. Il y avait eu quelque brouhaha, et seul son oncle Orys avait semblé la soutenir dans sa requête. Les autres avaient été hostiles, voire hésitants. Mais son grand-père, lui ...

Son grand-père, lui, il était resté silencieux, observant tout ça comme s'il n'était pas vraiment là ou qu'il ne se sentait pas impliqué. Or, ne dit-on pas que, quand dans une réunion, un homme ne dit rien alors que tout le monde parle, on n'entend plus que lui ? Pour Alyenora, ce silence avait été retentissant de doutes. Et depuis, la crispation ne manquait pas de quelque peu marquer ses traits, parfois même jusque dans ses phalanges. Devait-elle craindre quelque chose, quelque funeste dessein d'ores et déjà pris pour elle ? Cependant, elle se refusait de céder à quelque mélancolie. Malgré ses craintes et ses questionnements, auxquels personne ne semblait vouloir répondre, elle savait qu'elle était tout de même bel et bien présente à Harrenhal. Le tournoi aurait lieu demain, et en attendant, elle aurait sans doute tout loisir de participer aux premiers regroupements, quand, prochainement, lors du futur banquet, elle aurait l'occasion de pouvoir participer aux premières danses. Sans parler du fait qu'elle était désormais en compagnie de ses cousins. Allez, son cousin Robert ne se priverait sans doute pas de lui glisser quelques drôleries à l'oreille, rien que pour l'entendre rire et la voir sourire ! Sans doute devait-elle mettre de côté ses relatives angoisses, même si, sous certains aspects, peut-être cela l'amènerait-elle à une légère fuite en avant. Oui, c'était décidé, à partir d'aujourd'hui, elle se concentrait sur le moment présent, et sur rien d'autre ! Même si, sans nul doute, elle savait déjà qu'elle était bien incapable de s'en convaincre elle-même ... Était-ce pour cette raison que, déjà, elle n'hésitait pas à marcher vers le premier visage connu pour discuter et se distraire ? Peut-être. Mais Alyenora était tout de même quelqu'un de très avenant. Elle était polie et sociable, et certaines de ses connaissances étaient distantes d'elle, dans la vie de tous les jours, de bien des lieues, des milliers, parfois. Alors, quand elle avait l'occasion de les revoir, elle n'allait tout de même pas se priver de les aborder ! Et ce fut donc le cas pour Cersei Lannister, qu'elle avait rencontré lorsqu'elles étaient encore enfants, mais qu'elle n'avait pas vu depuis bien des lunes ! Elle aussi était donc arrivée à Harrenhal, et elle n'était pas encore entourée d'une foule de jeunes gens venant lui vanter ses charmes et tenter de l'embobiner. Ce serait bien mal la connaître que de la penser aisée à conquérir ! Se dirigeant vers elle, au sein de ce relatif mouvement perpétuel des nouveaux arrivées et de leurs flots de bagages, elle lui adressa un sourire courtois et amical.
    Ma chère Cersei ! Comme il est bon de vous revoir ! 



More than just beautiful curves
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
La Lionne de l'OuestLa Lionne de l'Ouest
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : La lionne
Corbeaux : 294
Avatar : Claire Holt
Date d'inscription : 19/06/2017
Localisation : Harrenhal
Métier : Dame de la maison Lannister

MessageSujet: Re: Time after time we follow signs ⚔ Cersei Lun 10 Juil - 20:20


Time after time we follow signs

Alyenora Estremont & Cersei Lannister




Jour 1, lune 6, an 281, plusieurs heures avant le tournoi.

Cersei était bien agacée, ce voyage était fatiguant. Oh oui, elle avait de la chance, c’était moins loin de partir de Port-Réal que de Castral Roc afin de se rendre à Harrenhal. Mais elle n’avait pas envie d’être conciliante, elle était de nolonté à vouloir les choses sous un joug positif. Elle avait juste envie de se plaindre. Elle n’était aucunement friande des voyages car elle s’ennuyait et ne trouvait cela d’aucun confort. Et puis elle ne pouvait pas être tranquille étant donné qu’elle partageait le même convoi que plusieurs autres personnes dont son père. Autant elle avait beaucoup de tendresse pour lui, autant elle se serait passée d’être enfermée avec lui pendant autant de temps. Elle lui en voulait, depuis son acréantement qu’il n’avait pas su tenir. Il lui avait promis qu’elle épouserait un prince et qu’elle deviendrait reine… Il aurait pu lui dire ça après en avoir parler avec cette satané de roi qu’ils avaient. Oui, elle en voulait à Aerys aussi. Après tout ce que son père et la maison Lannister avait fait pour lui, voilà comment il les remerciait. C’était très malvenu de sa part et Cersei ne l’oublierait pas de sitôt. Si elle avait su, jamais elle n’aurait fait chavirer la réponse de Jaime en faveur du roi, afin qu’il entre dans la garde royale. Mais bon, il y avait toujours l’espoir que Tywin lui trouve un époux qui soit là-bas mais elle en doutait fort. Pour le moment, il n’avait rien dit de toute façon, ainsi elle pourrait rester avec son jumeau le temps qu’il se décide. Le plus tard sera le mieux. Plus elle pouvait profiter de Jaime mieux elle se portait cette jeune lionne. Enfin, cela n’enleva rien au fait que le voyage fut éprouvant et qu’elle n’en fut que plus heureuse encore quand on annonça leur arrivée. Enfin, elle commençait à désespérer qu’ils en voient un jour le bout de ce voyage éreintant. Elle ne savait pas encore qui était déjà arrivé ou non, à dire vrai, elle ne savait pas exactement qui viendrait au tournoi. En général, c’était le genre d’évènements qu’on ne loupait pas quand on occupait une place importante à Westeros, mais chacun agissait comme il lui semblait le mieux après tout.

Quelle ne fut pas sa joie quand elle fut libre de se mouvoir par elle-même. En cet instant, rien n’était plus beau que cela. Harrenhal changeait de Port-Réal, en tout point. Ce n’était pas des plus accueillants et elle n’aimerait en aucun cas se retrouver en ces lieux seule, mais bon, ce n’était que pour le tournoi et les lieux seraient bien assez tôt remplis par tout un tas d’individus. Des galantins, farauds, licheurs, tabarins… on voyait de tout dans ces genres de rassemblements en matières d’hommes. Pour ce qui est des femmes c’était un peu plus restreint, entre les ladies, les dames de compagnie et les putains, il n’y avait pas beaucoup de caractères qui ressortaient parmi d’autres. Elle laissa son père discuter de choses ennuyeuses à ses yeux pour aller prendre possession des lieux. Le temps n’était pas très bon et malheureusement, elle n’avait rien d’imbrifuge avec elle, il n’y avait qu’à espérer que le ciel ne se mette pas à pleurer. Elle rencontra quelques visages connus et inconnus, on lui présenta des hommages et tout ce qui allait avec, des politesses et encore des politesses. C’était toujours flatteur mais cela lui aurait plus de rencontrer quelqu’un qu’elle appréciait un tant soit peu plutôt qu’un fils ou une fille de. Mais bon, cela finirait sans doute par arriver, tout le monde n’était pas encore là, c’était certain. C’est alors que son souhait se réalisa, étant donné qu’une jeune femme qu’elle connaissait bien venait à son encontre. Elle la reconnu tout de suite, Alyenora Estremont, des Terres de l’Orage. Sa famille ne faisait pas parti des bannerets de son père mais elle était souvent venue à Castral Roc et elles avaient passé du temps ensemble lorsqu’elles étaient toutes deux enfants et s’étaient même liées d’amitié. Une amitié simple et sans chichis, cela lui changeait de toutes celles qui lui faisaient des sourires à cause de son nom. Elle l’observa un peu, cela faisait bien des lunes qu’elle ne l’avait pas vu et elle avait tout de même changé, tout comme elle sans aucun doute, elle avait quitté le joug de l’enfance pour ressembler d’avantage à une femme, ce que le temps continuerait sans aucun doute à faire encore. Et ce jusqu’à son dernier souffle. Alors qu’elle serait sur son lit de mort elle songerait à la vie qu’elle avait vécu, essayant de se convaincre d’être une bonne personne et qu’elle avait causé des actions qui plairaient aux dieux. Car à son lit de mort, l'homme songeait plutôt à élever son âme que des lapins. Bien que son père lui ait affirmé que les dieux étaient cruels et sans pitié. Mais elle en était encore loin, elle n’avait encore que quinze ans après tout.

⚔ Ma chère Cersei ! Comme il est bon de vous revoir ! ⚔

Elle lui rendit le même sourire qui lui avait été adressé, sans que cela ne soit forcé ou feint, il y avait quelques personnes avec qui la blonde était heureuse de converser ou passer du temps tout simplement.

« Alyenora, je suis moi-même ravie de vous voir. Il est une bonne chose que vous soyez arrivée si vite, je commençais à craindre de devoir patienter un moment avant de pouvoir rencontrer des personnes connues. Cela fait si longtemps que nous ne nous sommes pas vues ! J’imagine que vous avez des tas de choses à me raconter. Il se murmure que vous vous seriez fiancée, est-ce vrai ? »



Cersei Lannister

Hear me Roar
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Bright EmeraldThe Bright Emerald
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeaux : 572
Avatar : Jodie Comer
Date d'inscription : 23/04/2017

MessageSujet: Re: Time after time we follow signs ⚔ Cersei Aujourd'hui à 2:11


Time after time we follow signs

Alyenora Estremont & Cersei Lannister



So put a posy in your hair
Pretend you couldn't give a care

Depuis toute petite, on disait assez régulièrement à Alyenora qu'elle avait un petit quelque chose qui ne laissait indifférent. Certains réagissaient, derrière son dos, en voulant lui trouver des défauts, d'autres, au contraire, la gardaient en mémoire quelque part dans leur esprit. Elle n'avait jamais cherché à comprendre pourquoi, car cela ne l'intéressait pas. Si bien des jeunes femmes de son âge et de son rang se complaisaient à se pavaner et à s'enorgueillir de la moindre chose en toute occasion donnée, elle était loin d'être de celles-là. Sans doute parce qu'elle avait été élevée au sein d'une Maison qui n'avait plus à prouver sa valeur ou sa fidélité à la Lignée Suzeraine des Terres de l'Orage, et ce par delà les générations et les décennies. Loin de la bougie à la flamme sans cesse faiblarde et vacillante, les Estremont étaient le chandelier fermement ancré au sol, aux multiples flammes bleutées qui brûlaient avec une certaine force lancinante. Le fait que la providence ait liés, jusqu'à leur mort, Steffon Baratheon et Cassana Estremont n'avait donc été que le fruit sur la pâtisserie, si l'on pouvait dire ça comme ça. Même s'il était de fait assez logique que le Suzerain Orageois d'alors ait pu être marié sans difficulté et sans que ce choix ne provoque l'incompréhension avec une jeune femme issue de la Lignée Estremont. Il n'existait sans doute aucun ouvrage, en tout Westeros, et même par delà les mers, qui puisse être capable de donner pour Seigneurs d'Estremont d'autre lignée que celle qui avait donné son nom à la seigneurie. Dès lors, chez les Estremont, on savait ce que l'on valait, et l'on estimait alors qu'il n'y avait nul besoin de le ressasser, de le défendre, ou alors, ce serait là une marque de doute, un aveu d'insécurité et d'incertitude, un signe de faiblesse, aussi, sans doute un peu ... Sans doute était-ce pour ça que, si ses compagnons de jeux avaient pu être rares, au sens où elle n'en avait eu que peu, alors que tous avaient été de grande valeur, jamais Alyenora n'avait réellement couper les ponts avec le moindre d'entre eux. Par delà le temps, et parfois même par delà la distance, le contact avait été maintenu. Après tout, missives et corbeaux n'étaient pas là pour faire jolis ! Sans parler du fait que ses plus propres camarades de jeux avaient tout de même été ses propres cousins Baratheon, y compris Renly, alors même qu'à la naissance de ce dernier, la jeune femme était déjà entrée dans sa prime adolescence.

Quoi qu'il en était, paradoxalement compte tenu de leur caractère à toutes deux, Alyenora avait toujours conservé de bons contacts avec Cersei. Sans doute parce que, malgré leurs essais, ni l'une ni l'autre n'avait jamais réellement pu prendre l'ascendance sur l'autre, sans parler du fait qu'elles possédaient certains points communs, dont certains dont, pourtant, elles ne parlaient jamais. Toutes deux n'avaient plus de mère depuis longtemps, par exemple, Cersei l'ayant perdue enfant, alors qu'Alyenora avait emporté sa propre génitrice dans la tombe en venant au monde. Et désormais, désormais, la jeune Estremont aussi comptait des jumeaux dans sa fratrie, même si elle n'en était pas membre intégrante la concernant. Et si Cersei ne s'était jamais rendue à Estremont, Alyenora, elle, avait déjà été conviée et invitée par Tywin Lannister lui-même pour passer du temps à Castral Roc. Elle l'aimait bien, Lord Lannister. Les gens se sentaient si souvent impressionnés par lui, et d'une certaine façon, elle pouvait comprendre pourquoi. Mais elle n'était pas au nombre de ceux-là. C'était bien connu, dans l'Orage, mais rien ne l'impressionnait réellement. Il fallait dire qu'elle avait connu certains aléas de vie qui l'avaient conduite à rationaliser les choses. Et à ses yeux, se trouver en présence de Tywin Lannister était moins impressionnant que de contempler le cadavre démembré et déchiqueté par les rochers de feu son fiancé ... Cependant, Alyenora était fort heureusement loin de penser à tout ceci en s'approchant de la jolie blonde et en la contemplant ! Cersei Lannister n'éveillait en effet pas encore d'instinct morbide chez elle dès qu'elle la voyait, ce qui n'était sans doute absolument pas une mauvaise chose !

⚔ Ainsi ne suis-je pas la seule à m'être rapidement sentie cerner par une foule d'étrangers se sentant obliger de venir me parler de la pluie et du beau temps ? J'en suis forte aise, il aurait été injuste que vous ne pussiez pas profiter des charmes des importuns se gonflant d'orgueil et d'assurance tels de petits coqs ! ⚔ Allez, sans doute pouvait-elle bien prendre la liberté de s'exprimer ainsi ! Cersei la comprendrait forcément, et puis, elle ne visait explicitement personne. Ce qui, certes, pouvait dès lors revenir à dire qu'elle visait un peu tout le monde à la fois ... ⚔ C'est qu'il me faut toujours négocier bec et ongles avec Lord Estremont, mon cher grand-père, pour qu'il me permette de voir de nouveaux horizons. Je lui suis si chère ... ⚔ Cela pouvait paraître bien prétentieux, et pourtant, il n'y avait rien de plus vrai. Même si Alyenora ne se leurrait pas : si son grand-père lui portait effectivement énormément d'affection, elle savait aussi que son attitude et son inclinaison envers sa personne étaient également due à son statut d'unique demoiselle Estremont, la seule possibilité pour une autre lignée de conclure quelque alliance matrimoniale avec sa Maison ... Cependant, les dernières paroles de son amie la laissèrent un instant sans voix, et quelque peu stupéfaite. ⚔ Si vous savez quelque chose à ce sujet, chère amie, je vous en conjure, faîtes moi en part ! ... J'ai beau essayer de sonder mon père, depuis notre départ, mais il me fuit. Quant à Robert ... Mon cher cousin sait mieux que personne me faire perdre le cours de mes pensées en me parlant d'autre chose ! ⚔ Elle s'efforçait d'essayer d'en savoir plus, mais rien n'y faisait. Alors même qu'elle était consciente que d'essayer, c'est le premier pas vers l'échec, car essayer, simplement essayer, à ce petit quelque chose vous laissant un goût d'inachevé, de surfait, comme si, en essayant simplement, vous ne pouviez jamais aller au fond des choses, que vous vous contentiez de ne pas mettre toutes vos forces dans la bataille et dans la balance ... ⚔ Vraiment, si vous possédez la moindre information ... Mais assez parlé de moi ! Comment allez-vous, vous ? Ma foi, vous êtes encore plus radieuse et flamboyante que la dernière fois que nous nous sommes vues ! ⚔ Mais si elle avait beau feindre de vouloir changer de sujet, la simple évocation de potentielles fiançailles la concernant ne pouvait lui sortir de l'esprit. Sans doute devrait-elle tenter une approche auprès de son suzerain de cousin, en mettant en avant que si elle était réellement sa cousine préférée, comme il le lui affirmait éhontément, alors il devait cesser de la laisser se pétrir d'inquiétudes et lui dire la vérité. Ne disait-il pas lui même souvent qu'il y a deux manières de prendre une femme : par la taille et par les sentiments ? Sans doute la réciproque pourrait lui être opposée, même si elle craignait fort de ne pas avoir les bras assez longs pour ces petits jeux, sans parler de l'inconvenance ! Ne lui resterait donc plus qu'à le prendre par les sentiments ...


More than just beautiful curves
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Time after time we follow signs ⚔ Cersei

Revenir en haut Aller en bas

Time after time we follow signs ⚔ Cersei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Suga ~ follow Signs ♪♫ [FINISH]
» night time, our time (pariver)
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Conflans :: Harrenhal-