RSS
RSS

Nous manquons de membres dans le Val et dans l'Orage.
Les points de "régions dépeuplées" iront aux personnes du Val et de l'Orage.

Hoster Tully, Rickard Stark, Jon Arryn, Quellon Greyjoy
et Doran Martell sont très attendus.
Il vous reste 12j pour trouver le mot de passe dans le règlement,
Et l'annoncer à une admin.
Venez nombreux participer à l'animation What If et au Souk.
De samedi à 19h jusqu'à lundi 19h, voter aux top-sites et uper les publicités rapportent 10 dragons d'or.
La série reprend le 16/07 (ou 17/07 selon votre point de vue).
Merci d'éviter tout spoiler sur la chatbox et favorisez le flood crée pour ça, à la place.

Partagez|

Rugissement désiré. Ft. Cersei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
The Mad KingThe Mad King
Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Le Fol
Corbeaux : 152
Avatar : Jason Isaacs.
Date d'inscription : 06/04/2017
Localisation : Dans la demeure des Rois, le Donjon Rouge.
Métier : Roi des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes, Seigneur des Sept Couronnes et Protecteur du Royaume.

MessageSujet: Rugissement désiré. Ft. Cersei Lun 17 Juil - 21:28


Rugissement désiré.
Cersei & Aerys




Lune 6 : le soir du premier jour du tournoi


L'archet glisse avec grâce sur les fines cordes du viole de gambe du Roi, le faisant hurler doucement d'une mélancolie trop touchante pour être celle d'un monstre. L'instrument de musique est retenu par une main aussi délicate que l'inspiration qui le consume, reposant entre ses jambes. Fait d'un bois précieux aux couleurs chaudes et aux détails infiniment précis, il semble se mouvoir au rythme de son chant qui s'évade à travers la porte entrouverte, jusqu'au fond d'un des nombreux couloirs du château d'Harrenhal.
Les yeux fermés, Aerys se trouve là, au milieu d'un salon décoré d'artifices dorés, assis sur un confortable tabouret. Seul avec lui même, et des émotions bien trop cruelles. Si il n'a pas l'habitude de les exposer en publique, ni d'en parler, il les exprime merveilleusement bien à travers sa musique. Sans doute est-ce de famille, car Aerys est aussi doué au violoncelle que Rhaegar l'est à la harpe ; Ça ne se sait toutefois pas.

Après quelque instant, la musique se termine enfin sur une note aussi douce que longue. La mélancolie laisse donc place au silence, à la réflexion. Toutefois Aerys ne réfléchit pas, du moins plus. Il sait. Il a sentit une présence, là, derrière la porte pourtant garder par deux gardes, sans même avoir besoin de lever les yeux. Une lady trop curieuse est ici. Elle l'écoute, elle l'observe. Si le dragon reconnait toujours le parfum des femmes, celui ci a capté d'une manière particulière son attention depuis son arrivée. Mais il s'est retenu. Il s'est retenu d’interrompre son oeuvre et de lever le regard. Il n'a fait que se laissé bercer d'avantage, par ce parfum... ce parfum si familier, ce parfum si chéri. Ce parfum tant désiré.
« Savez vous qu'il est imprudent d'espionner ainsi le roi, ma dame? » Lance t-il, sans même savoir à quelle femme il a affaire, même si il s'en doute.
Alors ses yeux d'améthystes incroyablement puissants se relèvent enfin vers elle. Si son visage affichait un air malicieux, il devient à cet instant stupéfait. Son cœur cesse de battre et son souffle reste violemment bloquer dans sa gorge. Est-il entrain de rêver? Ce parfum... ce parfum ressemble comme deux gouttes d'eaux à celui de Joanna, et voila que l'apparence de la jeune femme est elle aussi quasi identique. Cersei lui ressemble beaucoup trop et, si il l'avait remarqué depuis déjà quelques années, il ne l'avait pas autant fait qu'à cet instant.
Il se racle légèrement la gorge, comme pour se libérer l'esprit de souvenir qu'il aurait préféré effacer de sa mémoire. Des souvenirs si tendre, et si douloureux à la fois.
« Lady Lannister, je vous croyez rentrer avec votre père... » Rétorque t-il simplement en dégageant le violoncelle d'entre ses jambes et avant de se lever.
Ce soir, l'apparence d'Aerys est soigné. Il porte d'élégants habits noirs aux détails argentés, et ses cheveux pâles retombent harmonieusement dans sa nuque. Il ne semble guère fatigué et, malgré ce qu'on dit et ces quelques traits qui marquent son visage, il a l'allure fière et la prestance d'un roi.
Il détourne alors hautainement son attention afin de ne pas laissé paraître son trouble. Elle est la fille de Tywin, et il doit la répudié comme il répudie son père. Il hait les Lannister ; il les hait depuis que Joanna a volé son cœur sans jamais le lui rendre. Le dragon dépose donc avec précaution le violoncelle dans son étuis, comme si l'instrument lui était un bien très précieux. Ignorant quelque peu la présence de la lionne.




The Mad King

Revenir en haut Aller en bas

Rugissement désiré. Ft. Cersei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tu étais formidable, j'étais fort minable - Cersei & Elyas
» Tous des sauvages, des sauvages !
» Le préservatif : double protection contre les grossesses précoces et le Sida
» FDD désiré!
» CALYPSO ☂ tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Cendres et de Fer :: Westeros :: Le Conflans :: Harrenhal-